MONDE

Tunisie: Ben Ali et son épouse condamnés à 35 ans de prison par contumace


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 12 Juin 2018 - 11:00 FALSIFICATION DE LA BIBLE (2/2)

Jeudi 7 Juin 2018 - 09:12 LA FALSIFICATION DE LA BIBLE (1/2)



IRNA
Mardi 21 Juin 2011

Tunisie: Ben Ali et son épouse condamnés à 35 ans de prison par contumace
L'ex-président et son épouse avaient été condamnés à 35 ans de prison chacun, peines assorties d'amendes de 50millions de dinars (25millions d'euros) pour Ben Ali et de 41millions de dinars (20,5millions d'euros) pour Leila Trabelsi, dans une première affaire jugée devant la chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis, où ils étaient poursuivis pour détournement de fonds publics.
Selon l’AFP, le juge Touhami Hafi a annoncé hier, en fin d'après-midi, que les chefs d'accusation retenus étaient notamment l'accaparement et le détournement de fonds publics.

Touhami Hafi a, par ailleurs, annoncé le report au 30 juin du procès sur une autre affaire, afin de permettre aux avocats commis d'office de préparer la défense de l'ex-président.

Ni Zine El Abidine Ben Ali, qui s'était réfugié en Arabie saoudite le 14janvier, chassé par une révolte populaire inédite qui a mis fin à un règne de 23 ans, ni son épouse, qui a fui avec lui, n'étaient assis sur le banc des accusés.

L'ex-président avait rejeté, hier, les accusations portées contre lui dans un communiqué diffusé par un de ses avocats à Beyrouth, et dénoncé un complot visant à «représenter la période précédente comme le mal absolu en vue de préparer les Tunisiens à accepter un nouveau système politique élaboré à leur insu et par des extrémistes

L'affaire relative au palais de Carthage a été reportée au 30 juin à la demande de la défense.

Quelque 300 personnes ont été tuées dans la répression du soulèvement populaire qui a suivi l'immolation à Sidi Bouzid d'un jeune marchand ambulant le 17 décembre et a conduit au départ de M. Ben Ali, près d'un mois plus tard.

Plusieurs journaux ont qualifié ce procès «d'historique» lundi, soulignant à l'instar de Tunis-Hebdo que pour la première fois de la longue histoire de la Tunisie, «un président mû en dictateur, prédateur et sanguinaire est jugé».


Mardi 21 Juin 2011


Commentaires

1.Posté par gjingis le 21/06/2011 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant ,il reste á le rapatrier non ?? sera t elle en mesure de son extradition l Arabie Saoudite ?? la question est lá .
oubien ils vont lui trouver un hadith á sa mesure et le dossier classé ensuite aux archives .

2.Posté par loule le 21/06/2011 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ex "régente de Carthage" avait embarquée dans sa fuite 5 tonnes d'or (entre autres) volé à la Tunisie.
Or :) au prix du kilo (le lingot) 34 990.00 € multiplier par 5000, l'amende est loin de faire le compte.

3.Posté par Autopsy le 21/06/2011 15:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y a 3 jours j'ais lu que le gouvernement transitoire veut récupérer les avoirs du président déchu , j'ais cru que c'était déjà fait mais bon dû moment qu'ils veulent c'est qu'ils ont l'attention de le faire , des marionnettes de plus non ? ,
Et il est où l'intérêt de juger quelqu'un qui n'est même pas le sol tunisiens .

4.Posté par KLIF le 22/06/2011 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En admettant que les saoudiens (dirigeants) refuse de renvoyer ces crapules, ils se rendraient complices de leurs méfaits et cela voudrait dire qu'ils sont de la "memes graine"…

5.Posté par loule le 22/06/2011 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pendant ce temps là, la justice française a levé le 16 juin la saisie d'un avion privé appartenant à Marouane Mabrouk, gendre de l'ancien dictateur tunisien. Quand les écharpes tricolores n'oublient pas les "amis" et fortiori les "cadeaux" des amis...

6.Posté par Leonidas19 le 22/06/2011 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assalamou alaikoum.

Mais quelle justice?

Il a détruit tout un peuple, toute une génération et enfin de compte, on le récompense par 35 ans de repos dans un Hôtel 5 étoile. Histoire ne retiendra rien de cette sanction vidé de sens d'exemplarité pour les générations futures.

c'est absurde

7.Posté par peace le 22/06/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quelle mascarade !!!!!!!!!!!!!!!! vraiment les juifs vous avaient encore réussi à vous accaparer des révolutions et à les retourner à votre avantage. En Tunisie ya un gouvernement et une justice de mascarade comme sous ben ali rien n'a changé en fait comme en egypte. Qui rira bien rira le dernier saleté la roue tourne vous ne pouvez être les seuls vainqueurs à chaque fois !!!!!!!! Dieu vous a maudit !!!!!!!!!!!!!! bientôt le Khilafa inchallah on vous règlera votre compte pour toutes les horreurs que vous avez infligé à l'Humanité toute entière

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires