Lobbying et conséquences

Tu sortirais de ta peau, je ne te reconnaîtrais toujours pas


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



I.A.
Jeudi 24 Septembre 2009

Tu sortirais de ta peau, je ne te reconnaîtrais toujours pas

Le suspens intenable vient enfin de se terminer. La fumée blanche est envoyée pour annoncer ce mardi 22 septembre 2009, après cinq tours de scrutin, l’élection de Mme Irina Bokova, l’ex-ministre bulgare des Affaire étrangères, comme nouvelle directrice générale de l'Unesco, face à Farouk Hosni, ministre égyptien de la culture.

 

Les milieux intellectuels en Egypte dénoncent l'oeuvre du « lobby juif » et du « mouvement sioniste » qui se sont mobilisés contre Farouk Hosni suite à ses déclarations selon lesquelles il brûlerait lui-même les livres israéliens qu’il trouverait dans les bibliothèques d’Egypte. Hosni, a pourtant fait des pieds et des mains pour se faire une virginité et apporter toutes les garanties nécessaires à l’instar d’un nouveau président qui a été élu il y a moins d’un an à la tête de la première puissance du monde.

 

Mais Hosni a échoué, et voilà que le grand conteur d’histoires imaginaires et prix Nobel de la paix, Elie Wiesel, nous annonce la vérité : « L'Unesco vient d'échapper à un scandale, à un désastre moral. Farouk Hosni ne méritait pas ce travail ; il ne méritait pas cet honneur. Ce n'est pas quelqu'un, à mon avis, qui aurait dû même être candidat à ce poste ». Quant à notre grand philosophe et ami des combattants pour la liberté, BHL, il déclare : « C'est la victoire de la morale sur la realpolitik, sur les petits arrangements politiques ».

Permettez moi de dire tant mieux, voire même doublement tant mieux !

 

Tant mieux parce que les charognards de toute confession et toute idéologie n’auraient pas trouvé mieux que ce Hosni, un fidèle du régime de Moubarak au service de l’ogre qui est en train d’avaler la Palestine jour après jour, un homme qui a insulté des millions de femmes musulmanes en déclarant que le foulard qu’elles portent est un signe de régression, et l’un des promoteurs du projet Aladin avec son génie censé faire des miracles en faveur de la souffrance des seuls êtres dont la souffrance compte aux yeux de l’ogre, en répandant des écrits sur ces souffrances (souffrances ayant eu quasi exclusivement lieu en Europe d’ailleurs) dans les pays arabes et musulmans afin de sensibiliser ces sauvages de la nécessité que les sionistes aient un petit bout de territoire parmi les sauvages en Palestine.

 

Personne ne pourrait faire preuve de plus de zèle que ce Hosni pour donner une impulsion à une invasion culturelle de grande envergure des thèses sionistes dans le monde arabo-musulman en toute douceur. Maintenant, j’ose espérer que les Arabes, les musulmans et je dirais mêmes plein d’autres peuples, feraient plus attention à toute manifestation « culturelle » promue par l’Unesco avant de signer.

 

Tant mieux aussi parce que les Arabes, au moins depuis Sadate, ne cessent de s’incliner (excusez ma vulgarité) pour lécher le c. des maîtres qui leur pètent dans la figure, et puis ils se couchent pour lécher les bottes et se font marcher dessus le nez dans la boue. Mais ils persévèrent sans honneur, ni dignité, ni pudeur en espérant une petite reconnaissance des seigneurs. Ce Hosni a tout fait pour obtenir la bénédiction des élus ne demandant qu’à se mettre à leur service. Peine perdue. Il a eu ce qu’il mérite. Peut-être ce choc lui sera salutaire et lui ouvrira les yeux, à lui et aux autres tentés par le même genre d’abdication, notamment quand ils voient comment ce monsieur d’Ahamdinejad est en train de tenir tête, voire de ridiculiser les puissants !

 

Cela ne fait que me rappeler un fameux proverbe arabe qui dit (لو خرجت من جلدك ماعرفتك) « Tu sortirais de ta peau, je ne te reconnaîtrais toujours pas ». Ce proverbe raconte l’histoire d’un commerçant de « Marou », une ville de la Perse dont les habitants sont réputés pour leur avarice. Ce commerçant marouasi passe lors de ses voyages par al-Koufah, une ville irakienne. Chaque fois, il est très bien reçu et honoré par un ami commerçant irakien, et chaque fois il fait semblant de mourir de reconnaissance et jure à son ami irakien que si jamais il se rend à Marou, il fera de son mieux de lui rendre ne serait-ce qu’une partie de ses faveurs et sa générosité.

 

Les jours passent et l’irakien tombe dans le besoin et part à Marou pour acheter quelques marchandises avec la certitude qu’il sera bien reçu par son ami le marouasi. Arrivé sur place, l’irakien cherche le magasin de son ami en espérant qu’il l’aidera dans son entreprise dans cette ville qu’il ne connaît pas bien. L’irakien trouve son ami et se jette dans ses bras, mais le marouasi se montre étonné comme s’il ne connaît pas l’irakien.

 

L’irakien se dit que c’est peut-être son turban qui le rend méconnaissable. Il l’enlève et dit au marouasi : « Je suis untel fils d’untel, ton ami, le commerçant irakien ». Mais le gars de Marou fait signe de ne pas le reconnaître. L’irakien se dit que c’est peut-être son bonnet, il l’enlève, mais rien ne change. Il se dit que c’est le cape et il l’enlève. Rien, toujours méconnaissable. Il veut continuer d’enlever ses vêtements, pièce après pièce, mais l’ « ami » de Marou lui dit : « Ne te fatigue pas, par Dieu, même si tu sortais de ta peau, je ne te reconnaîtrais pas » !

 

Parmi nous, Arabes et musulmans, certains sont tentés par ce genre d’aventure, tout faire pour plaire aux représentants locaux de l’ogre, et le diable leur enjolive leur entreprise, ils avancent tous le même argument que c’est pour la bonne cause de la communauté, de l’islam et de la paix en France, en Palestine et dans le monde. Eh bien, mes frères et sœurs, vous pouvez tout tenter, quitte de changer la couleur de votre peau à la Michael Jackson, on ne vous reconnaîtra jamais, car depuis toujours ces charognards et voleurs d’organes disaient :

(ذلك بأنهم قالوا ليس علينا في الأميين سبيل) « Nous n’avons aucun scrupule à avoir à l’égard de ces gentils » !

 

Yad-la-Joie

Le 23/09/2009



Mercredi 23 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par dessack le 24/09/2009 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis tres heureux que ce senile ne soit pas elu. Cet homme est ministre du cul...depuis plus de 24 ans en Egypte par la grace de son maitre senile lache et criminel moubarak...Il fut un temps ou les gens faisaient le meme travail pendant 2 ou 3 decennies tels que les ouvriers d'usines les facteurs . les chauffeurs d'autobus....enfin..Mais dans le monde Arabe etre ministre pendant 20 ANS EST DEVENUE UNE BENEDICTION D'ALLAH....
Pour les sionistes qui pensent avoir eu le dernier mot , qu'ils prennent conscience qu'il n'existe jamais de situation en permanence inebranlable...L'injustice est source de toute haine et le droit fini tjrs par s'imposer contre l'aveugle hautain et sure de sa force ..

2.Posté par soravardi le 24/09/2009 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petite rectification quand à la polémique a propos des livres israeliens qui serait brûler par farouk hosni,il répondait à une vive critique de députés frére musulmans qui lui reprochait que les bibliothéques en égypte abritait des ouvrages sionistes.

Il leur a tout simplement répondu que s'il en trouverait il est brûlerais lui même

3.Posté par claudio le 24/09/2009 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une gifle bien assénée (et ô combien méritée) à l'Égypte de Moubarak.
Ce pays qui ne cesse de contribuer à la spoliation de la Palestine vient de s'enfoncer encore plus dans la boue qui macule désormais son drapeau.
L'Égypte finira t-elle par comprendre que les sionistes n'ont pas d'amis ?
Ce qu'ils veulent, ce sont des valets et il faut reconnaître que ce pays a toutes les qualités pour remplir ce rôle.
Il est de l'intérêt du peuple égyptien, des Arabes et des Musulmans de joindre leurs bottes à celle des sionistes pour enfoncer encore d'avantage les « pouvoireux » de l'Égypte dans les excréments d'Israël !
Après Nacer, le pays des pharaons s'est renié. De Sadat à Moubarak et probablement à son « héritier », une belle brochette de sinistres créatures !!

4.Posté par kiko le 24/09/2009 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on meurt, on meurt debout mon frère Moubarek, on n'achète pas la paix de son pays sur le dos des palestiniens,un autre pays frère, soit on est homme, ou on ne l'est pas, on ne vend pas une cause d'un peuple qui souffre pendant 60 ans, pour un entité sioniste qui ne mérite même pas d'être par le monde civilisé.

5.Posté par Aigle le 24/09/2009 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yad de la Joie .....Merci !!........Mais l'atavisme propre aux Bougnoules fera encore beaucoup de ravages avant la liberation des peuples arabes

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires