insolite, humour, conspiration...

"Tu parles comme un maçon !"


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Dimanche 21 Décembre 2008

"Tu parles comme un maçon !"
"Une émeute, c’est spontané... ça va tout seul... ça va d’un individu ou d’un petit groupe d’individus, et ça se propage"
"vite ?"
"oui... très, très vite... le climat est tellement envenimé que la moindre étincelle suffit"
"étincelle ?"
"oui... la goutte d’eau quoi... celle qui fait déborder le vase"
"par exemple une insulte"
"quelque fois, moins que ça... un regard suffit"
"un regard ?"
"oui... pour quelqu’un qui sait le lire, les yeux ont leur langage... et quand il est chargé de mépris, le regard pèse, blesse, tue !"
"alors, un gardien de prison peut regarder un détenu et le mettre en colère"
"oui... et à la longue, ce dernier peut se rebeller et réagir violemment"
"et ça peut déclencher une émeute ?"
"oui... c’est comme une avalanche... le grain de sable de trop... ça dénote d’un malaise profond, accumulé, retenu qui n’attend que le signal"
"le regard peut être ce signal-là"
"oui... en tout cas, il faut retenir qu’une émeute est spontanée"
"ce n’est pas préparé ?"
"les ingrédients sont là mais personne ne prend l’initiative d’une préparation collective d’un mouvement de protestation organisé..."
"c’est risqué"
"oui... en l’absence d’une coordination, ça va dans tous les sens... c’est anarchique... généralement, une émeute ne dure pas longtemps"
"un peu logique, puisque c’est un mouvement irréfléchi"
"tout à fait... d’ailleurs, dans émeute... il y a émotion"
"ah ouai..."
"c’est la raison pour laquelle il faut apprendre à maîtriser ses émotions, à contenir sa colère... pour construire sa réaction"
"construire sa réaction... tu parles comme un maçon !"
"ta comparaison est parfaite... nos émotions sont comme des pierres, ajustées les unes aux autres, elles peuvent former une maison"
"une maison !?"
"au sens figuré... si tu préfères, la maison est la représentation d’une certaine disposition d’esprit"
"laquelle ?"
"celle qui te permet, en permanence, d’être conscient de toi-même et de tes actes... de savoir ce que tu fais dans un but bien précis, c’est pourquoi je trouve que ton idée de maçon convient bien. D’ailleurs, c’est un métier qui remonte à l’antiquité. Grâce à ces constructeurs "en dur" dont l’oeuvre traverse le temps, nous sont parvenus des témoignages de civilisations très anciennes, appartenant au patrimoine architectural de l’humanité : les pyramides égyptiennes, les temples assyriens, le palais de l’Alhambra et plus près de nous, les cathédrales, les châteaux de la Renaissance, puis à l’ère moderne, les gratte-ciel."
"oui mais les détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, ils sont maçons de quoi ?"
"de l’édifice le plus prestigieux"
"c’est quoi ?"
"la liberté"
"je comprends à présent"
"tu comprends quoi ?"
"pourquoi une émeute c’est spontanée"
"et pourquoi ?"
"par manque de maçons !"
"... !?"

Al Faraby
Dimanche, 21 décembre 2008 Des affrontements ont opposé des prisonniers palestiniens à leurs gardiens israéliens samedi 20 décembre dans le centre de détention d’Ofer, en Cisjordanie, selon les autorités palestiniennes. Sept ou huit détenus seraient blessés.
Le vice-minitre palestinien aux Affaires pénitentiaires, Ziad Abou Ein, a déclaré que les gardiens inspectaient le camp lorsque les violences ont éclaté, se traduisant notamment par des jets d’objets et l’incendie de deux tentes. Les surveillants auraient répliqué avec des grenades assourdissantes, des gaz lacrymogènes et des matraques. Huit prisonniers ont été blessés, selon ce responsable.
Le Service pénitentiaire israélien a affirmé que sept détenus avaient été légèrement blessés par l’inhalation des fumées, ainsi que trois gardiens dans les accrochages. Quelque 150 détenus auraient pris part à l’émeute mais le calme serait revenu depuis.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=5222


Dimanche 21 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par pierre le 30/12/2008 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://emeutes.wordpress.com/

DES EVENEMENTS EN GRECE

Ces émeutes, à distance, ont déjà fait reculer le pouvoir français sur ses minables réformes lycéennes, et peut-être d’autres encore. Les émeutiers grecs nous montrent ainsi une voie qui avait été cherchée lors de la contestation du CPE et ces dernières semaines (occupations de lycées et d’autres bâtiments, blocage de voies de communication et quelques bagnoles cramées), ils font mieux et refusent le dialogue truqué avec l’Etat et ses sbires. Ce n’est que lorsqu’il parle tout seul qu’un ministre peut évoquer « un dialogue serein » (les mots du ministre de l’éducation nationale il y a quelques jours). Ici, comme en Grèce, la discussion ne peut commencer que par la contestation en actes des forces répressives. Leur existence est déjà une insulte.
La liberté fait ses premiers pas quand on n’a plus à trembler devant des flics, des vidéo-surveillants et le fichage généralisé. Les lois sont faites pour nous apeurer, nous décourager et plus généralement nous interdire de faire quoi que ce soit. En Grèce la peur et la résignation changent de camp
(« Aujourd’hui, le peuple est en colère contre tout, contre la mort d’Alexis, contre la police, contre le gouvernement, contre les réformes… et nous, nous sommes le bouclier. (…) Je me demande si je ne serais pas mieux dans mon village, où je pourrais reprendre l’élevage des moutons et vivre tranquille. Surtout, je n’aurais plus ce sentiment de honte qui me ronge », un policier grec dans le Figaro du lundi 22 décembre 2008) :

L’INSURRECTION CONTINUE. Si elle prend partout, on ne l’arrêtera jamais. C’est pourquoi nos médias maintiennent ces évènements historiques à l’arrière-plan ou inventent des spécificités grecques (jeunesse mal payée, corruption, réformes qui ne promettent que le pire mais c’est partout que les ordures nous gouvernent). Insistons sur quelques points : il ne s’agit pas d’une révolte d’une partie de la jeunesse mais bien de toute une population, de gens sans revendications ni représentants, mais dont nous partageons certainement les intentions (disparitions de tous ceux qui parlent pour nous : partis, syndicats, experts, journalistes, associations…) et les dégoûts (le salariat et le monde misérable qu’il produit, ses congés forcés, l’éducation obligatoire pour s’y insérer, et autres « aides » de l’Etat quand on s’en éloigne).
En cette période de crise, comme d’habitude, nos dirigeants nous présentent de nombreuses solutions parmi lesquelles ne figure pas celle de se passer d’eux. Ce sont les mêmes qui nous volent nos meilleures années et celles qui suivent ; ils continuent.
Saisissons chaque occasion de rappeler la lutte exemplaire qui se déroule en Grèce. Diffusez ce texte, trouvez-en d’autres (récits de première main, vidéos sur internet, etc.), écrivez-en de meilleurs, partout, sur les murs, les affiches. Rassemblons-nous dans toutes les manifestations possibles, restons mobilisés. Répandons cette étrange épidémie dont nous n’avons rien à craindre, nous qui devons toujours travailler pour un monde qui nous empoisonne.

FAISONS MIEUX.

En région parisienne, le mardi 23 décembre 2008.

http://emeutes.wordpress.com/

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires