ALTER INFO

Trump va « briser Wall Street »


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 01:54 Le transhumanisme est-il l'avenir de l'humanité ?

Jeudi 18 Octobre 2018 - 01:30 L’HISTOIRE. L’ESSENTIEL ET LE CONTINGENT.



Baxter Dmitry
Samedi 11 Mars 2017

 
 

Après que Sean Spicer a annoncé que le Président Trump « s’est engagé à briser les banques », la campagne visant à drainer le marécage et à déraciner l'establishment prenant de la vitesse, les actions de Wall Street ont plongé jeudi.
 

    Dernièrement, Trump a promis de « faire grand cas  » de la loi de réforme de Wall Street, connue sous le nom de Dodd-Frank, et Spicer, son porte-parole, a désormais confirmé que Trump s’est aussi engagé à honorer sa promesse préélectorale sur la remise en vigueur de la loi bancaire Glass-Steagall.
 

    Réinstaurer la loi de l’époque de la Grande Dépression obligera les mégabanques à se scinder en séparant l’activité d'investissement de Wall Street de la gestion des comptes courants ordinaires.
 

    La confirmation de Spicer du fait que le président Trump envisage de réinstaurer la loi Glass-Steagall, qui a été abrogée en 1999 sous le Président Clinton, a déjà bouleversé les banksters de Wall Street et fait chuter les actions des mégabanques dans l'après-midi.
 


 

S’occuper du peuple, pas de l'establishment

 

    Avant l'élection, Trump s’en était pris aux grosses banques, en particulier à Goldman Sachs. Le fait de scinder les banques engagera le slogan gagnant de Trump, drainer le marais, rendre le pouvoir au peuple et envoyer au diable l’establishment.
 

    En plus de brider l’affairisme des banksters, le retour de la loi Glass-Steagall résoudra le problème Too Big To Fail qui est apparu lors de la crise financière de 2008.
 

    L'engagement à scinder les banques ne devrait guère étonner les observateurs proches de l'administration Trump. Le Président Trump a embobiné ses critiques en se hâtant d’honorer toutes ses promesses de campagne. Il a fait cela plus vite que tout élu dans l’histoire récente.
 

    En outre, Steve Bannon, le stratège en chef de Trump, a préconisé de remanier le secteur financier, qui est hors de contrôle depuis des années.
 

    Steve Bannon, un ancien banquier de Goldman Sachs, a dit à BuzzFeed qu'il pense qu’il faut vraiment revenir en arrière et faire en sorte que les banques remplissent leur rôle : les banques commerciales prêtent de l'argent et les banques d'affaires investissent dans les entreprises et abandonnent la spéculation.
 

    En deux mots, c’est la loi Glass-Steagall.
 

Your News Wire, Baxter Dmitry, 10 mars 2017

Original : yournewswire.com/sean-spicer-trump-wall-street/
Traduction Petrus Lombard



Samedi 11 Mars 2017


Commentaires

1.Posté par Farid le 11/03/2017 13:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TRUMP va briser Wall Street?

Vous déconnez j'espère ?
Goldman Sachs a financé sa campagne et à maintes reprises Trump a faillit couler et ce sont les banquiers qui l'ont sauvé

2.Posté par ATR le 11/03/2017 17:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Son ministres des finances, un bankster de Goldman Sachs approuve et Wall Street, en hausse depuis l''élection de Trump, attend gentillement...La Dissidence Jones/Soral/Meyssan que des tocards qui veule faire passer des vessies pour des lanternes

3.Posté par oh-daz le 12/03/2017 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce pauvre gus qui croyait être PRESIDENT, se rend compte de jour en jour qu'il n'est en fait que président...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires