MONDE

Trafic de reins lié à des Israéliens en Afrique du Sud


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 31 Octobre 2018 - 02:26 Le discours enflammé de Kadhafi (Vidéo 08.02.1988)



Press TV
Vendredi 12 Novembre 2010

Trafic de reins lié à des Israéliens en Afrique du Sud

Le plus grand fournisseur de soins de santé d’Afrique du Sud a été impliqué dans des opérations de greffes de reins illégales.


Press TV, 12 novembre 2010


      Accusé d'effectuer des opérations de greffes de reins illégales grâce au trafic d'organes d’une association de malfaiteurs liée à des Israéliens, Netcare, le plus important fournisseur de soins de santé d’Afrique du Sud, a plaidé coupable.


      En contrepartie de l’abandon des charges contre Richard Friedland, le chef de la direction de Netcare, lors de la négociation de peine, l'entreprise a concédé que « des rémunérations devaient être accordées aux donneurs de reins, et que certains d’entre eux étaient mineurs au moment où leur rein a été prélevé. »


      Le procès fait suite à une enquête de sept ans à l'Hôpital Saint-Augustin de Durban sur les activités de trafic d'organes d’une association de malfaiteurs liée à des Israéliens.


      Selon les procès-verbaux, bien que les organes provinssent au début de citoyens israéliens, ils ont été obtenus plus tard à un moindre coût de Roumains et de Brésiliens pauvres.


      Selon les procureurs, les Israéliens étaient payés environ 20.000 dollars pour leur rein, alors que les Brésiliens et les Roumains recevaient en moyenne 6.000 dollars.


      D'autres procès-verbaux apparentés on refait surface au sujet des 25.000 enfants ukrainiens qui avaient été amenés en Israël ces deux dernières années pour servir de « pièces de rechange » dans des centres médicaux israéliens.


      Par-dessus le marché, l'armée israélienne a été accusée d'avoir volé des organes de prisonniers palestiniens.


      Les opérations illégales en Afrique du Sud incluaient de prélèvements d'organes sur cinq enfants.


      Le cabinet de soins de santé a aussi été forcé d'admettre que, « certains salariés participaient à ces pratiques illégales, et [que l'hôpital] en a bénéficié indûment. » Cinq éminents médecins d'Afrique du Sud ont également été inculpés dans cette affaire.


      L'hôpital a accepté de payer près de 8 millions de rands (1,1 million de dollars) d'amendes.


      Les charges couvrent 109 opérations effectuées à l'hôpital entre 2001 et 2003.



Histoire apparentée (anglais) :
Arrestation de trafiquants d’organes liés à des Israéliens



Original : previous.presstv.ir/detail.aspx?id=150640&sectionid=351020503
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Vendredi 12 Novembre 2010


Commentaires

1.Posté par s le 12/11/2010 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toutes les saloperies du monde sont liées à israél.....et on continue de derouler le tapis rouge à ces monstres.......

2.Posté par redk le 13/11/2010 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les robin, roxaine, singe bonobo et j'en passe de foutus pseudos de sionistonazis, quand ont vous dis que vous êtes de la pourriture sur patte, c'est pas une légende, , comme a chaque exaction de fumier que vous êtes, vous avez quoi a répondre quand ont vous prend la main dans le rein?, utiliser des gosses pour pièces de rechange, il n'y a que vous pour atteindre un tel degré d'horreur,allez accuser les musulmans des pires maux après ca, mais bientôt justice sera faite, tout crime sur terre vous sera facturer et votre addition sera des plus douloureuse!!!

3.Posté par JANPAT le 16/11/2010 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le docteur Mengele a fait des emules parmi ses amis sionistes, et la tradition se perpetue de génération en génération.

4.Posté par Arminius le 16/11/2010 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seuls 4% d’Israéliens possèdent aujourd’hui une carte de donneur d’organes, la carte « Adi ».Le taux de refus des familles israéliennes à prélever des organes sur des proches décédés est de 60% contre 30% en France par exemple. Le respect de l’intégrité du corps du défunt est la première raison invoquée par les familles.

Alors ils vont chercher là ou ils trouvent.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires