ALTER INFO

Tous victimes de l’intervention médicale la plus dommageable !



Heidi Stevenson
Dimanche 2 Décembre 2012

Tous victimes de l’intervention médicale la plus dommageable !
La toute première intervention médicale chez un nouveau-né est le clampage  du cordon ombilical. Cette intervention provoque d’énormes dégâts. Il arrive que des nouveaux nés qui auraient pu vivre normalement meurent. Des personnes souffrent de dommages irréversibles, y compris des dommages cérébraux. S’il vous plait, joignez-vous à la campagne mise sur pied pour mettre fin à cette parodie !

Heidi Stevenson, 1er décembre 2012

L’intervention la plus dangereuse de la médecine moderne est aussi la plus commune, parce qu’elle concerne toute personne née dans un hôpital ou en dehors. Cette intervention prive les nouveaux nés d’une quantité critique d’oxygène, de fer , ainsi que des cellules souches nécessaires aux premiers instants d’une vie indépendante. Cette intervention provoque sans nul doute une mortalité infantile plus élevée, une intelligence plus faible et parfois une plus grande débilité. Cette intervention, c’est le clampage du cordon ombilical.

« Primum non nocere » ?? (en tout premier lieu ne pas nuire) ?  En réalité, la toute première intervention chez un nouveau-né est dommageable ! Les médecins et  de nombreuses accoucheuses semblent s’évertuer à couper le cordon ombilical au plus vite, comme si le bébé risquait de perdre du sang. En fait, cette pratique fait perdre au nouveau-né un tiers de tout son sang ! Ce volume de sang n’est pas un déchet ; il appartient au nouveau-né.

Pouvez-vous imaginer l’état dans lequel vous seriez si vous perdiez un tiers de votre sang ? Tous les mammifères de la planète attendent jusqu’à ce que les pulsations dans le cordon cessent avant de le clampser- à l’exception des humains, à l’exception des médecins dont l’orgueil ne connaît pas de limites parce qu’ ils prétendent pouvoir faire mieux que la nature !


Les pertes pour le nouveau-né

Le fer

La carence en fer, l’anémie constitue un sérieux problème chez le nouveau-né. Si on attendait que le cordon ait cessé de « battre », la carence en fer deviendrait inexistante.

L’oxygène

L’une des plus importantes causes de décès néonataux est le manque d’oxygène dans les tissus. En clampant (nouant) le cordon ombilical trop tôt, le nouveau-né perd un tiers de son oxygène sanguin.

Les globules rouges

Ce sont les globules rouges qui transportent l’oxygène. Cette capacité de transporter l’oxygène est considérablement réduite par le clampage précoce du cordon.

Globules blancs et anticorps

Environ un tiers des décès de nouveaux nés est dû à des infections. La chose ne devrait étonner personne, étant donné que le nouveau né est privé  d’environ un tiers de ses globules blancs et de ses anticorps suite à un clampage précoce.

Cellules souches

Le sang du cordon est rempli de cellules souches. Au cours de l’histoire, et jusqu’au derniers siècles,  les humains ont automatiquement pu bénéficier  d’une « greffe » de cellules souches. Aujourd’hui ce droit est volé à l’enfant parce que les médecins s’empressent de clamper le cordon au plus vite.

La survie du nouveau né repose en grande partie sur ses réserves. Tous les bébés, en fait chacun d’entre nous, sommes contraints de nous rétablir de la plus grande perte de sang que nous aurons jamais ! Non seulement notre droit nous est volé, mais en outre, nous sommes forcés d’être en «  mode de guérison » à peine nés !

La réticence de la médecine moderne à attendre 90 secondes avant de clamper le cordon fait un tort immense.


Le Dr Alan Green

Le Dr Alan Green veut faire cesser cette pratique. Pour lui, la chose est simple et facilement réalisable. Il demande de faire passer l’information.

Voir la vidéo (en anglais) : « 90 secondes pour changer le monde ! »



Attendre, et pour quels bénéfices ?

La plupart des études sur le clampage du cordon ont été effectuées sur des prématurés. Elles ont mis en valeur les avantages majeurs que peut apporter le fait de retarder le clampage du cordon, bien que la plupart des études se limitent à un délai de 30 secondes au lieu de 90.

Chez les prématurés les avantages sont les suivants :

*   Diminution du nombre de transfusions
*   Diminution des taux d’hémorragies intra ventriculaires


Le Dr Green affirme que le risque de carence en fer est réduit, que l’anoxie (manque d’oxygène au cerveau) est réduite et qu’il y a moins de risques de paralysie cérébrale. La carence en fer, même quand elle n’est pas importante au point de provoquer l’anémie, a malgré tout été liée à des troubles cérébraux. Le Dr Green fait comprendre que les cellules souches sont de la plus grande importance qui soit. Elles peuvent en fait donner naissance à n’importe quel type de cellules et
 peuvent s’auto renouveler indéfiniment (bien que ces mécanismes ne soient pas encore parfaitement compris)
[…]

Une étude a montré que  les jeunes rats dont on avait prélevé 25% du sang ont, 3 heures après la naissance, présenté un taux de cytokines pro-inflammatoires dans les poumons et le foie. Dans le groupe de contrôle qui n’avait pas perdu de sang, aucune modification n’a été enregistrée.
Les cytokines pro-inflammatoires sont des marqueurs de lésions tissulaires. Les cytokines pro-inflammatoires sont  élevées à la naissance chez les bébés atteints de paralysie cérébrale. Combien de personnes ont fait une paralysie cérébrale simplement parce qu’un médecin n’a pas pris la peine d’attendre 90 secondes avant le clampage du cordon ?

Tout un chacun devrait s’impliquer dans cette campagne d’information. Nous avons le pouvoir de créer tout un mouvement pour mettre fin à cette pratique médicale perverse qui a débuté en 1913 .
 
 Umbilical cord clamping and preterm infants: a randomised trial
  Dr. Green’s website
Current Best Evidence: A Review of the Literature on Umbilical Cord Clamping


 http://gaia-health.com/gaia-blog/2012-12-01/the-most-harmful-medical-intervention-is-done-to-all-of-us/


Dimanche 2 Décembre 2012


Commentaires

1.Posté par Mamadou le 04/12/2012 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour une fois, l'OMS est d'accord avec vous...
Pour réduire le risque d’hémorragie postpartum, l’OMS recommande d’observer les contractions utérines pendant environ trois minutes après la naissance avant de clamper le cordon.
Pour le nouveau-né, un corpus croissant de données factuelles montrent que retarder le clampage peut se révéler bénéfique et améliorer le bilan ferrique pendant jusqu’à six mois après la naissance. Cela peut être particulièrement intéressant pour les enfants qui vivent dans des environnements défavorisés, ayant peu accès à une alimentation riche en fer.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires