Coup de gueule

Tour de France : L’étape sur les champs annulée


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



georges zeter
Jeudi 18 Juillet 2019

Imaginez ? Lors de la dernière étape du tour de France, un homme en maillot jaune remontera x fois les champs Elysées... Enfer et damnation ! Car, depuis le 14 juillet, cette couleur infâme qui tourmente tant le monarque est interdite de séjour sur l’avenue la plus tarte du monde. C’est du moins les consignes venues de tout en haut là haut aux FDL : Confisquer les vêtements et objets de couleur jaune et pénaliser, arrêter les possédants...Si, si, je ne blague pas, notre pays est devenu l’équivalent d’un Pinochet land maquillé Gaston la gaffe ! Et dire que les macronistes pleurnichent à propos des gilets jaunes en arguant qu’ils ruinent la réputation de la France à l’étranger... Comment dit-on « ridicule » dans toutes les autres langues ? Bref, donc, dimanche 28 juillet 2019, il ne faut pas prendre de risque, car, ça la foutrait mal, que le leader du tour avec son maillot jaune se prennent une LBD40 en pleine poire et se retrouve borgne, où, par habitude en voyant ce mec en jaune sur son vélo, les sbires fassent une charge et matraquent les coureurs dans la dernière étape...Quoique au niveau médiatique ça vaudrait 10 ; et une franche rigolade terrestre sur le compte des forces de l’ordre françaises et les ordres données par qui vous savez... Lorsque le president irait dans les sommets, je suis certain qu’un Trump ne manquerait pas de vanner son souffre douleur favori « hey froggy boy ! have you seen some yellow froggs today into la tour de la fronce? »
Depuis novembre 2018, tout ce qui porte une carapace (pas les insectes banane !), est devenu hostile à la couleur jaune, couleur des cocus dans le bestiaire populaire. Avec du rouge, le taureau fonce pour défoncer, avec du jaune, ce sont des fonctionnaires assermentés qui réagissent idem. Qui a dit que la bête et l’homme étaient très proche ? Qui ?
Sur la vidéo jointe, dès les premières images on peut voir les poulagas se démener pour faire retirer tout ce qui est de couleur jaune, ya même un pauvre gars qui a l’air de ne rien piger et qui se fait embarquer ; espérons que ce n’était pas un touriste brésilien porteur du drapeau... Les robocops se glissent dans la foule avant le passage du command car, histoire d’intimider les plus peureux, et ainsi, mettre en sourdine les macron démission, les Steve où es-tu ?, les révolution ! et les police partout, justice nul part. Mais rien n’y fait, les gilets jaunes sans gilets continuent leurs chants, sifflets et lorsque le petit président avec le chef-chef galonné passe par là, la bronca est à son comble. Les pauvres flics paniquent, bousculent embarquent un peu n’importe qui et nassent ces nazes de gueulards. En prime, la police se retrouve à jouer les éboueurs recycleurs car, d’autres consignes aussi improbables leur ont été transmises : Faire vider les bouteilles d’eau en plastic au cas où elle deviendraient des projectiles...Aurait fallu aussi faire enlever les godasses, car un précédent célèbre aurait pu se répéter : le lanceur de chaussures irakien sur Doubleyou remember ? Et pourquoi pas enfin les sous-vêtements, car, le lancé de string peut être fatal à n’importe quel bipède mâle descendant les champs...Bref, tous les risques n’étaient pas bien évalués, cependant, les principaux, les plus dangereux au bonheur royal étaient circoncis. En milieu d’après midi on dénombrera 175 arrestations...Et que du lourd, du délinquant 5 étoiles fiché à Interpol...Qui seront relâchés quelques heures plus tard libre de toute charge.
Des attributs hautement subversifs que sont les ballons jaunes sont crevés par la maréchaussée à coups de canif...La police ne gonfle plus, mais qu’est ce qu’elle dégonfle ! Ca fait des petits pets bien sympa, à croire que le petit dèj fut ragoût de mouton-flageolets. Les flics de toutes tendances fendent la foule, qui se fend la poire et font éclater péremptoirement les objets interdits par le ministère du déballonnage. Castaner a ses nerfs, les ballons au ballon ! Sophie Tissier, la dernière des leaders à ne pas avoir été arrêtée et mise en garde à vue, est là, avec un ballon jaune, qui, après 3 bousculades se fait embarquer par un costaud qui la porte à bout de bras. Oui, en 2019, juste le fait d’avoir un ballon jaune vaut une GAV avec certainement 135 euros d’amende. Pourtant malgré tout ce zèle, les citoyens mécontents font une chenille et chantent : « on est là, on est là... »
Il n’est pas nécessaire de commenter plus, car, la vidéo parle et devra être projetée dans toutes les classes à science po pour les djaunes générations.
Du jaune interdit, au jeune noyé, en passant par un jeûne de liberté, que sera donc la prochaine étape ? 3 mois avec sursis pour avoir rit jaune ? Et là, hélas, ya de quoi mon djauny !


Ps : que surtout pas les canaris Nantais viennent jouer à Paris, leur bus à peine arrivé porte d’Italie sera pris d’assaut par les CRS en voyant cette flopée de maillots jaunes écarlates pousse au crime, le prez est capable d’en faire une jaunisse...Quant aux poussins ? Faites vous teindre en rose ou devenez poissons rouges !

Vidéo preuve : 14 JUILLET : LA CHASSE AUX GILETS JAUNES



Georges Zeter/juillet 2019



Mercredi 17 Juillet 2019


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires