Conspiration-Attentats-Terrorismes

Théorie du complot : révélation sur les responsables !


Dans la même rubrique:
< >


Hervé BOURGOIS
Jeudi 16 Octobre 2014

Théorie du complot : révélation sur les responsables !
Nous sommes des êtres irresponsables
   
Pourquoi après avoir parlé des croyances [1] et de l’utilité d’en prendre conscience [2], parler de la théorie du complot ? J’ai écrit un article sur la démocratie [3], mais parmi ceux qui l’ont lu, qui a retenu que nos sociétés véhiculent des croyances dont nous n’avons pas conscience ? Que ces croyances sont ancrées dans nos comportements et que nous ne savons pas en changer ? Ce sont les raisons qui nous conduisent à rejeter notre responsabilité sur un tiers lorsque quelque chose nous choque, et quoi de plus satisfaisant qu’un tiers inconnu qui complote secrètement à notre perte.
  
Nous assumons rarement nos responsabilités, nous disons que c’est la faute de Dieu, des hommes politiques et des médias qui nous manipulent, des professeurs, de notre femme, de nos enfants…  C’est la responsabilité des autres parce que nous n’avons pas conscience de nos croyances. Prenons un exemple, vous travaillez dans une entreprise qui fait faillite et qui doit fermer. Vous n’y êtes pour rien, n’est-ce pas ? C’est la faute des enfoirés de patrons ou des abrutis d’hommes politiques. Pourtant, ce sont nos modes de vie, nos modes de consommation qui concourent à créer des multinationales qui emploient de moins en moins de monde et qui délocalisent à l’étranger, ce sont les intérêts que nous acceptons de payer sur nos emprunts qui concourent à nous ruiner et à nous faire travailler plus dans des sociétés de plus en plus robotisées. Vous me direz que vous n’avez pas choisi ? C’est vrai, mais qu’avez-vous fait pour changer vos comportements ? Quelles que soient les responsabilités de ceux qui vous ont inculqué les croyances sur lesquelles se basent nos sociétés, c’est à vous de les assumer. Et si vous ne les assumez pas, vous ne pouvez que les rejeter sur les autres. Vous me direz que tout le monde est pareil ! Bien sûr, mais si nous sommes tous irresponsables, ce n’est la faute de personne et nous ne changerons jamais rien !
  
La croyance en la théorie du complot c’est le report de notre responsabilité sur tout le monde, les médias, les hommes politiques, le diable, Dieu, les privilégiés, les islamistes, les anti-islamistes, tous, sauf nous ! La théorie du complot est le tiers sur lequel nous pouvons rejeter toutes nos fautes, c’est le tiers qui justifie nos croyances, notre incapacité à nous adapter, notre manque d’intelligence, notre bêtise. C’est le Satan des temps modernes.
  
Qu’est-ce que la théorie du complot ?
  
Un complot est une entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'État, contre quelqu'un ou contre une institution. Les complots existent depuis toujours et nous avons connaissance de certains d’entre eux, comme par exemple celui qui a conduit à l’assassinat de Jules César. Mais, ils ne réussissent pas toujours, l’objectif de ce complot, préserver la république, n’a pas été atteint puisque l’assassinat de Jules César a précipité la création de l’empire Romain.
  
La théorie du complot est souvent associée aux événements du 11.09 : les deux tours percutées par des avions, l’effondrement de trois tours...  Nous ne pouvons nier l’existence d’un complot qui a conduit à ces événements, mais si les tours s’étaient effondrées suite à un tremblement de terre ou à un autre phénomène naturel, nous nous contenterions de dire qu’elles n’étaient pas suffisamment résistantes et nous laisserions au hasard sa contingence normale, nous ne sommes pas capables de construire quelque chose qui résiste à tous les imprévus.
  
Lorsque nous cherchons à retracer l’histoire d’un événement complexe qui est la résultante de décisions sur plusieurs années, il n’est guère possible de désigner un responsable ou un groupe de responsables. Qui a déclenché la 2ème guerre mondiale ? Nous avons désigné un coupable, mais nous savons aussi que cette guerre est la résultante d’un enchaînement d’événements qui se répartissent sur plusieurs années, à commencer par la 1ère guerre mondiale. Il en va de même pour le 11.09, le gouvernement américain a désigné un coupable, mais nous ne saurons jamais analyser l’enchaînement d’évènements qui a conduit à cet attentat. Nous savons qu’il a servi de catalyseur à certaines décisions, mais ce n’est pas suffisant pour prouver une quelconque responsabilité.
  
Est-il possible que le 11.09 fasse partie d’un complot plus vaste, gigantesque, qu’une personne ou un groupe de personnes soit capable d’organiser de tels événements sur des dizaines d’années ? Des personnes qui seraient capables de prévoir les réactions de tout un chacun, d’avoir un objectif cohérent sur des dizaines d’années, de le propager à leurs remplaçants, de gérer des centaines d’intervenants secrètement dans tous les organismes étatiques ? Même Zeus n’était pas capable de le faire, mais avec les technologies modernes qui sait ! Et tout cela avec quel objectif ? Dominer le monde ? Mais s’ils sont déjà capables de tout cela, ils dominent déjà le monde ! Alors peut-être, nous pourrions le justifier par la folie comme celle de sir Hugo Drax [5] dans James Bond ?
  
Pour trouver un objectif plausible, ce sont sans doute les thèses de Pierre Hillard [4] qui sont les plus intéressantes. Pierre Hillard ne nous parle pas directement de complot, il préfère démontrer que nous nous dirigeons vers une uniformisation du monde, un nouvel ordre mondial.  Malgré cela, l’ombre de la théorie du complot plane nécessairement sur cette volonté de nous amener, a priori malgré nous, vers un objectif d’uniformisation des individus.
  
Ses démonstrations débutent par des décisions datant de la révolution française. Cela laisse pensif sur la possibilité d’avoir une volonté unique de quelques individus qui se serait transmise de génération en génération. Par ailleurs, les intervenants dans le complot sont finalement très nombreux ce qui laisse rêveur sur la capacité d’organisation des instigateurs. En réalité, Pierre Hillard cherche et trouve des documents qui vont dans la direction qu’il attend. Il serait intéressant de connaître tous les documents qui vont dans une autre direction et qu’il n’a sans doute pas pris la peine d’étudier.
  
La théorie du complot n’est pas plausible… c’est une croyance du même ordre que de croire aux extra-terrestres. Nous pouvons être pour ou contre, cela ne nous donnera pas la réponse. Le seul intérêt d’y croire serait de nous déresponsabiliser pour nous empêcher de le contrer. Si un tel complot existait nous pourrions donc nous demander si ceux qui essayent de nous le faire croire ne sont pas impliqués. Pourtant, en dehors de toute croyance ou non dans un complot, il est impossible de nier la direction dont nous parle P. Hillard. Nous pouvons donc constater que nous suivons une stratégie qui nous mène vers un nouvel ordre mondial.
  
Et si cette stratégie était portée par nos croyances sociétales ?
  
Une stratégie, c’est l’art de coordonner des actions, de manœuvrer habilement pour atteindre un but. Dans l’environnement humain, les actions que nous prenons sont basées sur des croyances. Imaginons par exemple que mon objectif soit d’obtenir une augmentation de salaire, je peux définir une stratégie basée sur une manipulation de mes supérieurs, mais je ne pourrais jamais garantir que leurs réactions soient celles que j’attends ou qu’ils n’en aient pas connaissance. Je peux également décider de réaliser un travail parfait dans l’espoir que tôt ou tard cela me permette d’obtenir une augmentation. Dans ce dernier cas, je dépendrais également d’aléas que je ne maîtrise pas. Mais sur un temps suffisant long ma stratégie peut s’avérer payante. Cet exemple nous montre que l’objectif est indépendant de la stratégie, je peux mener une stratégie, basée sur la croyance qu’un excellent travail est payant, sans pour autant rechercher un quelconque objectif.
  
Nos sociétés sont porteuses de croyances qui correspondent à des stratégies et qui nous amènent implicitement à un objectif, même si nous n’avons pas conscience ni des croyances, ni de l’objectif. Au travers d’une entité impérialiste telle que l’OTAN qui est la plus grande puissance qui ait jamais existé, nous sommes capables de promouvoir nos croyances inconsciemment auprès de tous ceux qui résisteraient. Ces croyances sont par exemple celles de l’argent, des droits de l’homme et du libéralisme. Elles prennent effectivement leurs sources à la révolution française. Ainsi, lorsque nous protégeons la propriété privée et l’héritage, nous protégeons également l’empilement des richesses, les disparités entre des privilégiés et le reste de la population. Lorsque nous payons des intérêts sur les dettes nous favorisons un transfert de richesse vers un groupe de personnes de plus en plus petit. Le capital possédé par un petit groupe de personnes favorise la possibilité de créer des multinationales qui vont petit à petit détruire les petites entreprises qui ne pourront combattre les lobbies auprès des hommes politiques, les attaques pour acquérir leurs brevets… Nos modèles économiques qui décrivent notre société de consommation conduisent nos gouvernements à réagir dès que les indicateurs virent au rouge, de notre côté nous contribuons à les valoriser en consommant, souvent à crédit, des objets dont l’utilité est discutable. En adhérant aux principes de nos sociétés nous favorisons le conservatisme vis-à-vis de leurs croyances.
  
Ces croyances forment une stratégie qui n’est portée par personne en particulier mais qui va d’elle-même vers un objectif. Chacun à son niveau œuvre vers cet objectif d’uniformisation dont parle Pierre Hillard, les privilégiés en cherchant à s’enrichir, les hommes politiques en respectant les modèles basés sur ces croyances, les consommateurs en consommant, les lobbies en promouvant des guerres contre ceux qui vont à l’encontre de leurs intérêts créés par ces croyances… Nous sommes tous des enfants de la démocratie, nous œuvrons tous inconsciemment vers les objectifs communs d’uniformisation et d’accroissement des disparités.
  
Qui sont les comploteurs ?
  
Ainsi, la théorie du complot pourrait ne pas être un mythe, ses objectifs seraient ceux induits par la stratégie définie par les croyances véhiculées par ce que nous appelons nos démocraties. Ces croyances existaient à la révolution française, elles se sont enrichies avec la révolution industrielle puis avec l’hégémonie des États-Unis. Bien sûr certains en profitent plus que d’autres et ce sont eux qui sont les plus conservateurs. Ces personnes savent comment profiter de leurs privilèges, mais elles ne peuvent pas plus connaître la fin de l’histoire que nous, de la même façon que les nobles quelques dizaines d’années avant la révolution française n’auraient pas su prédire la fin de leurs privilèges.
  
La théorie du complot a donc une réalité, celle d’un complot qui nous mène vers l’uniformisation puis probablement vers une autodestruction de nos sociétés. Chacun avec un rôle particulier, nous sommes tous les comploteurs de la théorie du complot et nous contribuons tous à l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Nous formons une organisation secrète puisque nous-mêmes ignorons pour quoi ou vers quoi nous œuvrons. Nous agissons tous contre la sûreté de l’humanité ou de l’État puisque nos croyances ne sont pas viables. Il est probable comme le pense P. Hillard et bien d’autres que nous nous précipitions vers une catastrophe qui nous empêchera d’atteindre l’objectif d’uniformisation ou qui sera provoquée par cet objectif.
  
Nous ne pourrons changer d’objectif qu’en changeant de stratégie, donc en changeant de croyances. Il n’y a qu’une seule échappatoire, que nous prenions conscience de nos croyances et pour cela que nous comprenions de quoi nous parlons [6]. Mais nous sommes irresponsables, non ? Donc, nous pouvons rester ignorants, de toutes les façons, ce ne sera pas de notre faute !

  
[1] « Réflexion philosophique : comprendre de quoi nous parlons ! » de Hervé BOURGOIS
[2] « Changer de discours pour changer de société » de Hervé BOURGOIS
[3] « Enfants de la démocratie : l’histoire se répète ? » de Hervé BOURGOIS
 [4] Une vidéo de Pierre Hillard qui donne une idée sur ses thèses passionnantes.
[5] Pour les cinéphiles. Je n’ai trouvé qu’une version anglaise de mauvaise qualité.
[6] Ouvrage de l’auteur : « De quoi parlons-nous ? »
http://phylogenese.blogspot.fr/p/list.html
Cet essai décrit comment nous continuons à sacrifier une partie de la population à des Dieux que nous ne nommons plus.


Jeudi 16 Octobre 2014


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 17/10/2014 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arguments intéressants qui ont le mérite de mettre l'accent sur notre responsabilité.

A titre d'exemple, aujourd'hui qui accepterait de mettre son iphone à la poubelle ? Surtout chez les jeunes.

Malgré tout, si on veut examiner la question du "complot" en profondeur, il nous faut admettre qu'il existe bien une sorte de caste d'individus réunis dans différentes organisations dont l'objectif est la domination du monde à leur profit et pour leurs descendants. Seulement effectivement si ces gens existent bel et bien, ils ne peuvent agir que si on les laissent faire. S'ils n'avaient pas des millions de personnes qu répercutent leurs ordres et désirs, aussi aberrants qu'ils puissent être, ils ne pourraient rien faire.

Si un dirigeant d'un pays devient fou et ordonne d'aller massacrer les pays voisins au prétexte qu'ils ne veulent pas lui donner leurs richesses gratuitement, pourquoi des centaines d'hommes militaires obéissent aveuglément et partent massacrer ces populations tout en sachant qu'il s'agit d'un crime et que leur dirigeant est fou ?

On peut décliner cet exemple indéfiniment dans tous les domaines de l'activité humaine. Si j'achète un gadget qui ne m'est pas indispensable tout en sachant que ce faisant je vais contribuer à la ruine, à l'esclavage, voire à la mort de centaines de personnes dans un pays pauvre, pourquoi vais-je le faire ? Parce que c'est la dernière mode ? Pour faire comme "tout le monde" ? N'ai-je donc aucune personnalité ? Je suis un mouton ou un être humain ?

Aujourd'hui, on voit les exactions de ces bandes de sauvages en Irak et Syrie qui prétendent parler au nom d'Islam. En parallèle, on assiste depuis quelque temps à une campagne internationale de diabolisation de l'Islam. Ici et là on voit de temps en temps s'élever certaines voix de certaines personnalités qui dénoncent ces campagnes injurieuses, ce qui est tout à leur honneur, mais que la majorité des musulmans, que fait elle ? Où en est-on du vécu profond de cette religion qui devrait forcer le respect ? Et ce que je dis de l'Islam, peut aussi bien être dit pour le Christianisme, pour le Judaïsme ou le Bouddhisme.

Comment puis-je me référer à une voie spirituelle de très haute qualité, avec des principes de haute valeur civilisationnelle et éducative et continuer mon mode de vie consumériste, intolérant pour qui n'est pas comme moi, prêt à obéir à n'importe quel ordre démentiel, lobotomisé, volontairement, par les programmes débiles de la TV, accueillant les mensonges les plus éhontés des médias comme s'ils étaient de grandes vérités et sans aucun sens critique ?

Alors soyons justes et sincères avec nous-mêmes. L'erreur, le mensonge et toutes les tares qui peuvent se manifester dans le monde ne peuvent se répandre et accomplir leurs méfaits qu'à la condition expresse que nous leur laissons la possibilité de le faire, et même pire, que nous les accueillons sans contrainte.

Avant de critiquer très justement les agissements de tels ou tels groupes ou états regardons ce que nous nous faisons ou ne faisons pas.

On dit que la nature a horreur du vide. Alors là où il y a un vide abyssal spirituel, ou de la conscience profonde, il est aussitôt remplit et remplacé par toutes les horreurs que l'on voit aujourd'hui.

Ne serait-il pas enfin temps que nous commencions par nous réveiller et revenir vers les valeurs universelles de l'humanité, vers le développement de notre conscience, de la spiritualité, qu'il serait peut-être plus intelligent d'en étudier les fondements et les implications avant de la critiquer ou de la railler au nom de prétendus principes eux-mêmes issus précisément de ce vide auquel je faisais allusion plus haut ?

A chacun de regarder en lui/elle même afin de déterminer la place dans sa conscience pour les valeurs qui élèvent l'humain dans l'humain ou au contraire qui ramènent vers l'animal ou vers l'infra humain...!

2.Posté par Yusuff le 24/02/2015 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres bel article et tres bel commentaire. Rien a dire sauf que si les gens veulent americaniser - occidentaliser -dajjalisation comment peut t'on demander a ces gens la utiliser leur conscience.

Tous les maux sont apparus le jour ou nous avons pris la decision que nous serons pas redevable envers personnes,envers un etre divin et nous sommes la par pur coincidence.

Pour que tout redevient a la normale on doit commencer a croire en Dieu, au jour de jugement. Une religion c'est un code de vie avec des limites. Sans limite on sera comme dans la jungle ou le far west.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires