Néolibéralisme et conséquences

Texte d'opinion d'un travailleur en lock-out de l'usine d'aluminium de Rio Tinto Alcan


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 9 Septembre 2018 - 03:10 La frivolité de la Valeur, ce cochon de Picasso



Marc Perron
Dimanche 22 Janvier 2012

Texte d'opinion d'un travailleur en lock-out de l'usine d'aluminium de Rio Tinto Alcan
Commentaire d’opinion:
Que représente 2400 mégawatts d’énergie verte pour Rio-Tinto? En fait la multinationale est le deuxième plus grand producteur d’électricité du Québec. Ici je parle des installations du Saguenay Lac St-Jean. Si, on ajoute Shawinigan, on parle alors de plus de 3000 mégawatts. En 1963, lors de la nationalisation des installations hydroélectriques du Québec, le gouvernement de l’époque avec M. René Lévesque a la barre du projet, on exclue une vingtaine d’entreprises qui produisaient de l’électricité pour leurs propres besoins. Un cadeau colossal alloué a l’époque pour le maintient d’emplois dans le secteur de l’aluminium et du papier. Rio-Tinto Alcan possède un bloc énergétique considérable alloués par le bail de la Péribonka pour subvenir aux besoins des ses usines. Un avantage immense pour une industrie méga énergivore ou plusieurs devront faire face a la taxe du carbone dans les prochaines années d’où l’importance d’une énergie verte pour les alumineries du Saguenay Lac St-jean. Notons ici, la vente de plusieurs Aluminerie de Rio Tinto qui sont alimentées en électricité par des centrales au charbon. Avec le spectre du cout de l’énergie qui ne cesse d’augmenter, la question n’est pas de savoir si Rio-Tinto Alcan tirera son épingle du jeu dans un contexte de mondialisation, mais plutôt si la région reçoit et recevra sa juste part de la richesse générée? La réponse : nous assistons à l’appauvrissement de notre région par l’éradication des emplois de qualité!!! Voila un triste retour des avantages énergétiques consentis, un avenir saboté et cruel pour les jeunes de la région…
Mais voila, lorsqu’un un lock-out est un scénario légal plus rentable pour RTA que le maintient en opération de son usine Alma, il faut dès lors remettre en question les termes du bail de la Péribonka. Car ici, il faut se le dire, ce n’est pas seulement les travailleurs syndiqués de l’usine Alma qui sont pris en otage par RTA, mais toute la région du Saguenay Lac St-Jean.RTA profite largement des richesses naturelles de la région. Doit-on leur laisser se servir de ce privilège pour asservir et appauvrir la population du Saguenay Lac St-Jean? Le Gouvernement du Québec en acceptant de transiger l’électricité rendu disponible par le lock-out va anéantir le rapport de force des travailleurs…
Voila la continuité de l’entente prise avec le gouvernement Charest qui permet à la multinationale de fermer ses installations sans pénalité…..
Rio-Tinto une multinationale que l’on retrouve dans plus de 200 pays se transigeait pour la plus grande partie sur la bourse de Londres et de l’Australie. Contrairement a Alcan ou la majorité des actionnaires était nord américain, les actionnaires de Rio-Tinto sont majoritairement étranger (18% sont nord américain). Donc, une grande part des profits générés sont acheminés pour garnir le portefeuille des actionnaires étrangers ou pire encore générer les capitaux nécessaires a des projets étrangers.
Rio-Tinto annonça en grande pompe le NMA (nouveau modèle d’affaire) avec un objectif d’amener a 40% les profits de RTA. La seule façon de réaliser cela est de sabrer dans la masse salariale par les coupures d’emploies de qualité et par l’augmentation de la sous traitance.
Voila la vrai raison pour RTA de refuser tous pourparlers sur un plancher d’emploie…
La lutte du STAA provient d’une extraordinaire bévue du Gouvernement Charest qui a donné les richesses du Saguenay Lac St-jean sur un plateau d’argent à RTA.


Marc Perron


Dimanche 22 Janvier 2012


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires