Proche et Moyen-Orient

Témoignage d'une soeur de Dammaj lors de la féroce attaque des houthis sur al massadir


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 13 Août 2018 - 08:06 Les racines de la crise monétaire en Turquie



abouobeid
Jeudi 5 Décembre 2013

Témoignage d'une soeur de Dammaj lors de la féroce attaque des houthis sur al massadir
Lorsque les houthis ont lancé leur féroce et cruelle attaque sur le petit village de Dammaj lors du fajr il y a quelques semaines, une pluie d'obus s'est abattu sur Dammaj, (après un missile lancé sur la montagne d'al barraqah) plus particulièrement le quartier d'al massadir qui est l'extrémité de Dammaj vers la ville d'abdin et de sa'dah. Ici vivaient paisiblement des dammajis, avec au dessus de leurs têtes, la montagne d'as samma'at et les houthis. Ce matin là, les obus d'une dizaine de chars se sont abattus sur les vignes, l'oued et les maisons, appuyés par des mitrailleuses de gros calibre et une armée de houthis. Le soleil se levait alors sous les bombardements, l'air était opaque de poussière soulevée et d'odeur de poudre, une pièce à l'étage du markaz se mettait plus tard à brûler, renforçant l'opacité de l'atmosphère de sa fumée. Les familles étaient apeurées dans leurs maisons. Voici le témoignage d'une sœur dont la maison est dans le quartier le plus proche de l'attaque. Elle était seule dans la maison avec ses quatre enfants, son mari étant parti peu avant le fajr aux massadir pour sa garde. Elle écrit à une autre sœur:

ukhti fillah ça me fait très plaisir de te lire, je me connecte presque jamais car je suis dans un sous terrain tt en bas du masjid et on est très nombreux..... depuis que ça a commencer chez moi subhan Allah on a eu la plus grosse peur de notre vie, ils avaient attaquer dans mon quartier et mon mari venait de nous quitter pour sa garde, mes enfants et moi fuyons dans la maison de pièce en pièce en fuyant les balles, un gros trucs a est rentrer ds la cours qui donne sur la cuisine et j ais vue le feu derrière moi en courant des mortier qui tombait autour de ma maison comme la pluie subhan Allah la peur nous a vaincu et on arrivaient plus a imploré Allah mes enfants étaient bleu traumatisé, et un frère est venus nous prendre de la maison avec pleins de frère qui nous couvraient dehors on a quitter la maison pieds nus mes filles sans hijab, moi au avec mon jilbab du dessus même pas eu le temps de mettre une abaya
on s'étaient réfugier chez des voisins damaji qui avaient une maison assez solide avec toute les sœurs du quartier ceci avaient commencer juste après la prière de fajr
ensuite le lendemain on nous dis qu'ils(les houtis) se sont rapprocher et donc on a fuit jusqu'au masjid sous les tirs du sniper les femmes pleurant durant tout le trajet subhan Allah et Allah nous a préserver, depuis je n'ais ni l'envie, ni le droit de retourner chez moi car les étudiants moujahidine on prit ma maison comme lieu stratégique pour se protéger des houtis car, ils sont dans les champs devant chez moi, donc si j'ai besoin de trucs mon mari pars me les chercher vue qu il garde ds les alentours

les sœurs se portent bien bi hamdilah dans le sous sol, a part une bonne amie que Allah a prit comme martyr, subhan Allah la dernière fois elle était avec nous au sous sol et on avait même dormis sur le mm matelas tellement y avait plus de place et après elle a décider de partir dans une maison car elle était enceinte et elle n arrivait pas a manger ce qu'on mange la bas
miskina qu'Allah l'accorde dans son firdaws

nous attendons avec impatience le secours d'Allah car Allah abandonne pas ses serviteurs sincères, et qu'Allah préserve dammaj et son cheikh ainsi que ses étudiants muwahidine et courageux qui lutte sans cesse ds le sentier d'Allah:
de temps en temps je vient chez une sœur qui m a prêter ses clefs mon mari dort chez elle et moi je viens laver les enfants ou préparer a manger aux frères, donc insha Allah j'essaierai de te tenir au courant des nouvelles;
bises a toi ukhti je dois y aller, avant que ça commence a tirer beaucoup !

Puis elle écrit ensuite:

je me rappelle pas exactement de la date mais c'était un mercredi (vers le 25 de dhul hijja) après la prière de fajr

j'étais sur le tapis de prière a faire mes adhkar; que le bruit du premier missile ma fait sursauter, et mes enfants viennent vers moi en fuyant la pièce ou ils étaient, je les prend ds mes bras pour les rassurer,'' khair insha Allah venez vous assoir à cote de moi on fais duas" a peine on s'assoie le deuxième coup que je le sens très proche de ma maison, ensuite je me décide a partir ds la pièce du milieu qui d'après ce que je me suis dit c'est celle qui a le toit le plus solide et a peine on sort de ma chambre le troisième coup tombe dans ma cours et je vois la lumière derrière mon dos et on a tous crier en fuyant les éclats:

je vois mes enfants traumatiser devant mes yeux pleurant et mon fils dire" Allah va nous ehfadh!(protéger) Allah va nous ehfadh!'' on s'est tous assis par terre tremblant de peur , ma grande fille dit en pleurant'' oumi je ne veux pas mourir" je continuais a les rassurer en disant " ne vous inquiétez pas Allah n'est pas avec ses injustes il nous protégera, faisons des duas le plus qu'on peut" mais les gros coup n'arrêtaient pas de plus en plus proche et nos cœur étaient fatiguer en avait tellement peur on ne savait pas si on tremblait de froid ou c'était la peur, on se met sous les couette en croyant que celles ci nous préservera des éclat si jamais l'obus tomberait dans la pièce, une idée surement bête mais quand on est traumatiser on perd presque la raison; mes enfants n en pouvait plus il voulaient vomir , avait très mal au ventre; je leur ais dit de dormir sur moi car j avais le bébé endormis de peur il ne voulait pas me quitter, et mes trois enfants se battait pour être le plus proche de moi mais je ne pouvais pas car j'avais le tout petit endormi sur mes cuisse, j'avais très mal au ventre j'arrivais plus a faire duas, je me suis lever et regarder par la fenêtre je vois pleins de fumée dehors personne devant moi sauf un frère sunnis au loin accroupi et tirait a la ''kalache" je me suis dis "ça y est; ils ont tué tout le monde''

j'entend un gros coup sur le toi et des bruit de terre tombé, je me suis avancé vers le couloir et j'entend un bruit bizarre comme le "pchit" d'un spray du coté de la cuisine, j'y vais et je vois le tuyau de la bouteille de gaz enlevé (sans doute avec l'impact) et le gaz en fuite alhamdulilah que j'ais eu le réflexe de fermé la bouteille et je me dirige en courant chez les enfants qui m'appelaient

(Note: c'était un coup d'arme antiaérienne qui a tapé le mur au dessus de la cuisine et dont les éclats ont pénétré la fenêtre, coupant le tuyau du gaz.)

un ami a mon mari toc fort à la porte et appelle mon fils; il demande ou est mon mari on a dit qu'il était parti, il nous ordonne de sortir car notre maison se trouve dans un coin très dangereux et les bombe tombe dans cette direction, et donc on est sortie avec lui en vitesse en pleurant et en faisant des duas:

et subhan Allah ce que je vis aujourd’hui hui je l'avais vue en rêve avant 3 jours, du jours de la grande attaque c'est a dire le fait que ma maison serait touchée, que je la quitte, que des houtis rentre dans mon quartier, que je suis avec les sœurs dans un sorte de hangar avec des sacs et des valises subhan Allah! la première fois de ma vie que je vois un rêve qui se réalise
فَاللَّهُ خَيْرٌ حَافِظًا وَهُوَ أَرْحَمُ الرَّاحِمِينَ
(Allah est le meilleur protecteur et le plus miséricordieux)


Jeudi 5 Décembre 2013


Commentaires

1.Posté par abouobeid le 05/12/2013 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

source de l'article
http://aloloom-fr.com/showthread.php?686-T%E9moignage-d-une-soeur-de-Dammaj-lors-de-la-f%E9roce-attaque-des-houthis-sur-al-massadir-%28-extrait-audio%29

2.Posté par abouobeid le 05/12/2013 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Nouvelles du blocus de Dammaj du 1 safar 1435 (04/12/2013)

الحمد لله والصلاة والسلام على محمد بن عبد الله وعلى آله وصحبه أجمعين أما بعد:*

En ce jour, le jeudi 1 Safar 1435, qui correspond au 04/12/13, nous sommes au 57ème jours de blocus et de guerre continus contre les gens de la sounnah à Dammaj حرسها الله من كل سوء ومكر وخديعة.

Les bombardements continus, le blocus se resserre sur plus de 15 mille personnes innocentes لا حول لهم ولا قوة الا بالله العلي العظيم*!
Où sont passé ceux qui ce dise représenter les droits de l'homme et la libertés ou d'autres appellations mensongère de ce genre qui ne sert qu'à ceux qu'ils veulent, en retournant la terre, criant, menaçant, condamnant, dénonçant, en faisant des dons, en mettant la pression et ainsi de suite, mais pour les gens de Dammaj c'est comme si ils n'étaient pas des êtres humains*! Personne ne condamne, ne menace, ne mais la pression. Le moins qu'ils puissent faire, comme pour toute les guerres, c'est de faire rentrer la nourriture, les médicaments, sortir les blessés*! Tous les droits pour Dammaj sont abandonnés par un grand nombre de personne sauf celui à qui Allah a fait miséricorde *ولا حول ولا قوة إلا بالله.

Nous nous sommes réveillés, comme tous les autres jours, sous les bruits de mitrailleuses et snipers, qui entourent Dammaj de toutes les directions, et de certains obus de canons, des bombes et des mines qui menace le village mais *لكن حسبنا الله ونعم الوكيل.

Et hier était aussi comme les autres jours passés, les frappent continus, le blocus est là*! Les houthies ont tirés au B10 sur des frères, qui creusaient une tranchée pour que les gens puisses passer en sécurité, ce qui à encouru la blessure de certains d'entre eux نسأل الله لهم السلامة والعافية.
Le comité populaire sont entrés(وقد أدخلت الهيئة الشعبية لمواجهة المد الطائفي ), après plusieurs jours de pression sur les houthies, avec une camionnette chargé de certaines denrées alimentaires comme la farine, le riz, le sucre et un peu de conserve après l'inspection minutieuse des houthies*! Ce peu de chose ne suffise pas pour apaiser les souffrances de plus de 15 mille personnes, et avec ça le gaz et les médicaments ont été interdits d'entrés et confisqué, pire même l'oxygène a été interdit alors que certains blessés en ont besoins*! C'est eux qui les ont sniper et ils ne laissent pas la croix rouge les transporter et ils interdisent les médicaments de rentrer pour que les blessés meurt sur leurs lits d'une mort lente *عامل الله الحوثيين بما يستحقون.

Les frappes et les tires ont continués toute la journée et toute la nuit mais nous n'avons aucune nouvelle des conséquences du manque de communication, on demande à Allah qu'Il préserve nos frères..
والحمد لله رب العالمين.*


3.Posté par Hamid le 05/12/2013 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu Allah vous aides!!!
Chiit sectaire et assassins de femmes et d enfants !!!

4.Posté par Abu Shu'ayb le 06/12/2013 20:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les forces internationales n''interviennent pas, c''est probablement parce que ça les arrange de voir un conflit tel que celui-ci arriver entre musulmans et voir par la même occasion le gouffre entre les sunnites et les chiites se creuser

5.Posté par Taymi y''a le 07/02/2014 22:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère frère sœur les batailles commence Syrie Yémen les chiite houti rawafid aider par les USA Israël sioniste maconnique sont uni dans leur projet secret de tuer les gens de la sunnah leur objectif c''est dur à dire mais c''est bien mekkah médiane

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires