Coup de gueule

Stéphane Hessel, je suis indigné par votre soutien au directeur général du FMI


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!



Alain Vidal
Mardi 11 Janvier 2011

Stéphane Hessel, je suis indigné par votre soutien au directeur général du FMI
Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, ne cesse de préconiser des mesures à l’opposé du programme du Conseil National de la Résistance dont vous vous réclamez : démantèlement des services publics en Grèce et ailleurs. Des malades ne sont plus soignés, des jeunes sont privés d’avenir au nom de la préservation des profits des seigneurs du capital.
Stéphane Hessel, vous vous indignez tout en plaidant pour un Dominique Strauss-Kahn qui a voté, lui et son parti, pour le Traité Constitutionnel Européen. Un Traité dont l’article 127 autorise banquiers et marchés financiers à s’enrichir par l’endettement des états. Un Traité qui a trahi votre idéal de résistant. A la Libération, par la loi du 2 décembre 1945, le gouvernement français eut le courage d’interdire de telles pratiques. La Banque de France eut ordre de faire des prêts, à taux quasiment zéro, à l’Etat, au nom du développement des services publics. Pendant  28 ans, ni déficit, ni dette publique. Dans l’agriculture et l’industrie, les gens, remplacés par les machines, furent nombreux à devenir fonctionnaires au service de l’intérêt général, il n’y avait pas de chômage…La production des biens matériels étant assurée par un nombre décroissant de gens, le temps libéré par la technologie était massivement déversé dans le secteur des activités immatérielles au service de l’intérêt général (écoles, hôpitaux, dispensaires, médecine préventive, recherche, culture, transports …).
Pour la première fois, un gouvernement mettait en pratique la gratuité de l’argent créé par les banques. Une gratuité reconnue de fait par l’abandon de la parité-or au XXème par tous les états de la planète. Grâce aux prêts gratuits accordés par la Banque de France, les services publics pouvaient se développer en intégrant ceux qui dans l’industrie et l’agriculture avaient été remplacés par les machines. Le fonctionnaire ne perçoit pas un salaire mais un traitement. Le fonctionnaire n’est plus un salarié parce que son activité ne sert plus à l’enrichissement d’actionnaires qu’ils soient de la banque ou d’autres secteurs du privé. En ce sens, le service public est un sanctuaire qu’il nous faut défendre.
Mais, par la loi du 3 janvier 1973, Giscard et Pompidou, interdirent les prêts gratuits de la Banque de France à l’Etat, ce dernier fut contraint d’emprunter (en payant des intérêts) auprès des banques privées et des marchés. Ainsi commence l’endettement de l’Etat : démantèlement des services publics avec chômage croissant. Les cliniques privées se développèrent au détriment des hôpitaux… En introduisant cette loi dans le Traité Constitutionnel Européen, le rédacteur de ce traité, Giscard d’Estaing, soutenu par Dominique Strauss-Kahn et son parti, a généralisé l’endettement à toute l’Europe.
Les banquiers privés règnent en maîtres absolus. Ils font payer le crédit à l’Etat comme aux particuliers. Un véritable racket, quand on sait que l’argent « prêté », c’est 95% de monnaie électronique pour 5 % de billets et de pièces (papier et métal vulgaire de très faible valeur marchande…). Nous faire payer, pour un prêt à 5% sur quinze ans, deux fois le prix de la maison achetée, sous prétexte que l’argent coûte cher, c’est une escroquerie ! Quand on sait qu’aucune monnaie dans le monde n’est alignée sur l’or. La création monétaire est totalement dissociée de l’obligation pour les banquiers d’acheter des réserves d’or comme autrefois.
Stéphane Hessel, comment pouvez-vous vous faire l’avocat d’un Dominique Strauss-Kahn qui, décoré par le président Ben Ali, déclare « En Tunisie, la politique économique adoptée ici est une politique saine et constitue le meilleur modèle à suivre pour de nombreux pays émergents. » La Tunisie, un pays avec 45% des jeunes au chômage, où les opposants et les avocats sont jetés en prison et torturés. Un pays avec deux immolations par le feu et vingt morts en quelques jours de manifestations populaires…
Stéphane Hessel, comment pouvez-vous défendre la candidature à la présidentielle de 2012, d’un directeur général du FMI qui, depuis toujours, subordonne l’intérêt général aux seuls intérêts particuliers des seigneurs du capital, alors que vous vous prononcez pour « le retour à la nation des grands moyens monopolisés, fruit du travail commun, des richesses du sous-sol, des sources d’énergie, des compagnies d’assurance et des grandes banques… Pour une organisation rationnelle de l’économie assurant la subordination des intérêts particuliers à l’intérêt général ».
Dans l’espoir que vous comprendrez mon indignation comme une nécessaire contribution au débat, je souhaite discuter avec vous, comme nous l’avions fait à Nantes en 2008, sur la base de ce que vous revendiquez au début de votre livre : «L’instauration d’une véritable démocratie économique et sociale, impliquant l’éviction des grandes féodalités économiques et financières de la direction de l’économie ». Que le temps libéré par la machine ne soit plus gaspillé sur l’autel de la croissance dite « économique » qui n’est qu’un paravent masquant la seule croissance des profits des seigneurs du capital. Que le temps libéré par la machine serve à l’extension des services publics, facteurs premiers de la prospérité des peuples.
Solidairement vôtre pour résister à tous les exclueurs, responsables, conscients et bien vivants, de la misère du monde.

Alain Vidal, Nantes, le 10 janvier 2011
Libérons La Monnaie
http://liberonslamonnaie.blogspot.com/


Mardi 11 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par claudio le 11/01/2011 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, les déclaration de Stéphane Hessel sur Dominique Strauss-Kahn, Martine Aubry et le parti socialiste furent, pour le moins, très surprenantes. Je n'ai pas compris sa « confiance » sans réserve dans cette « triplette » sioniste que tout le monde dénonce.
On ne peut en effet pas se faire le parangon de la lutte contre le sioniste et en même temps adouber ses cerveaux ou ses affidés par des prises de position qui leur sont favorables.
Mr Hessel ne serait-il qu'un trompe l'œil ?
En tout cas, des questions après sa « sortie » calamiteuse !


2.Posté par contest-a-terre le 11/01/2011 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le tribunal RUSSEL milite pour la solution a deux etats, pas pour la liberation de la palestine....

HESSEL n'est pas antisioniste, il veut arreter les massacres commis par ses coreligionaires et il leur met la pression...

En fait, je ne sais quoi penser, il dénonce beaucoup, apporte de veritables faits, mais dans quel but ?
Légaliser l'état d'aparteid ?

Encore de la poudre aux yeux, pourtant je le trouvais sympathique le vieux....


3.Posté par Marie- Thérèse le 11/01/2011 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi aussi je le trouvais sympathique le premier jour ,a la lecture de son petit livre relu deux fois pour ne pas me tromper ,plusieurs questions ,pire plein de question ,la pire :que vient faire là le CNR ?
Entendu a la radio ( sait plus laquelle) l'Eloge de DSK ;AUBRY par Monsieur.S. HESSEL ,avais je bien entendu ? mes oreilles m'auraient -elles jouées un tour de cochon
les "socialosionnistants " reculent DEVANT RIEN POUR ARRIVER EN 2012 au sommet de l'Etat et finir le

travail de démolition de la France du chef en talonnettes

MERCI alterinfo de mettre en lumière cette forfaiture invraissemblable


oui on nous prend pour des débiles mentaux

4.Posté par Pasdaran le 11/01/2011 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et surtout Monsieur Hessel comment pouvez-vous apporter votre soutien à un homme politique qui place les intérêts de l'étranger (Israel) avant ceux de la France?

"Je considère que tout Juif de la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël"

Cette déclaration du président du FMI ne relève-t-elle pas de la haute trahison passible de la peine la plus lourde prévu par la loir, Monsieur Hessel?

"Indignez-vous" nous dites-vous?

En effet, nous ne pouvons qu'être indigné, Monsieur Hissel, de votre caution morale à un imposteur de la dimension d'un DSK qui a juré de faire la peau à la France




5.Posté par REDK le 11/01/2011 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est fort navrant qu'un personnage aussi humain que Stéphane Hessel soutient des pro sionistes, je ne sais sur quel compte mettre ça, celui d'avoir été abusé vu son âge honorable ou d'un pis aller vers ce qu'il considère comme un moindre mal, je ne le charge pas plus au vu de son parcours d'homme libre!!

http://www.dailymotion.com/video/x7ztae_gaza-manif-a-paris-stephane-hessel_news

https://lesouffledivin.wordpress.com/2010/10/11/stephane-hessel-accuse-dantisemitisme-ou-la-derive-sioniste-de-notre-pays/

http://www.youtube.com/watch?v=3zdQ-0PIcps

6.Posté par Mémoire d'éléphant le 11/01/2011 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ho là !! stop

Je cite >

Pourquoi utilisé le terme GRATUIT pour ce qui appartient souverainement à la FRANCE.
Un prêt est gratuit ou rétribué par l'intérêt si celui ci est contracté auprès des marchés financiers. (en fait jamais gratuit)

Attention à la sémantique. A qui appartient (ou appartenait) la banque de France ? A SON EMPRUNTEUR PRINCIPAL c'est à dire L'ETAT

7.Posté par Pierre le 12/01/2011 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes sont sous pressions : leurs crimes sont de plus en plus évidents, alors ils essaient de limiter la casse médiatique (pas la casse humaine, nuance...). Donc, ils font appel à un des leurs qui a l'avantage de jouir d'une bonne réputation pour mieux noyer le poisson, le but étant de nous entuber encore plus profond. C'est vrai qu'il a une bonne gueule de papy propre sur lui le Stéphane Hessel. Mais sa sortie sur DSK et autres engeances malfaisantes du PS est un signe certain qu'il travaille pour le système.

Thumbs down pour Hessel.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires