Conflits et guerres actuelles

Soutenir Assad par Daniel Pipes


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 03:10 TERRE BRÛLÉE ! Mohawk Nation News


Les lecteurs avertis de ce site connaissent très bien le propagandiste sioniste Daniel Pipes.
Il est toujours très instructif de connaitre la pensée de nos ennemis, c'est pourquoi nous publions son dernier texte.

Ce n'est pas parce que les musulmans sincères sont les idiots utiles, manipulés par la propagande et au final servent l'agenda sionistes dans ce conflits syriens, qu'il faut croire que Bachar El Assad puisse être l'homme de la situation et tous ses opposants des vilains terroristes. A l'instar de son père, il n'est qu'un dirigeant pantin de l'oocident et les combattants et autres rebelles ne sont pas tous des terroristes que la propagande chiite aime à faire croire.

Pour les esprits simples, tous ceux qui s'opposent à Bahar Al Assad sont les alliées des américano-sioniste, alors que les choses sont beaucoup plus complexes.


Daniel Pipes
Lundi 15 Avril 2013

Soutenir Assad par Daniel Pipes
Les analystes conviennent que «l'érosion des moyens du régime syrien est en train de s'accélérer», que petit à petit il continue à battre en retraite, rendant chaque fois de plus en plus probable une percée des rebelles et une victoire islamiste. En réponse à cela, je vais changer ma recommandation politique partant de la neutralité pour [parler en faveur de] quelque chose qui, comme philanthrope et ennemi depuis plusieurs décennies de la dynastie Assad, me fait faire une pause avant d'écrire:
Les gouvernements occidentaux devraient soutenir la dictature pernicieuse de Bachar al-Assad.
Voici ma logique pour cette suggestion faite à regret. Les forces du mal présentent moins de danger pour nous quand elles se font la guerre les unes aux autres. Ceci (1) les maintient concentrées localement et (2) empêche l'une ou l'autre de sortir victorieuse (et ce qui constitue un danger encore plus grand-). Les puissances occidentales devraient guider les ennemis vers un affrontement interminable en aidant le côté qui perd quel qu'il soit, de manière à prolonger leur conflit.
Cette politique a des précédents. Pendant la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne nazie ouvrit l'offensive contre la Russie soviétique et le fait de garder les troupes allemandes immobilisées sur le front de l'Est était essentiel à la victoire des Alliés. Franklin D. Roosevelt a donc aidé Joseph Staline à approvisionner ses forces et à coordonner l'effort de guerre avec lui. Rétrospectivement, cette politique moralement répugnante, mais stratégiquement nécessaire, a réussi. Et Staline était un monstre bien pire que al-Assad.

Staline, Saddam Hussein ... et Bachar al-Assad?
La guerre Iran-Irak de 1980-1988 a créé une situation similaire. Après la mi-1982, lorsque les forces de l'ayatollah Khomeiny passèrent à l'offensive contre les forces de Saddam Hussein, les gouvernements occidentaux ont commencé à soutenir l'Irak. Oui, le régime irakien avait commencé les hostilités et a été plus brutal, mais le régime iranien était passé à l'offensive et était idéologiquement plus dangereux. Ce qui arriva de mieux fut que les hostilités tinrent les deux côtés occupés et empêchèrent l'un ou l'autre de sortir victorieux sur l'autre. Selon les mots apocryphes de Henry Kissinger: «C'est dommage que les deux ne puissent pas perdre."

FDR, Reagan ... et Obama?
Dans cet esprit, j'ai défendu alors l'aide américaine à la partie perdante, quelle qu'elle puisse être, comme dans cette analyse de mai 1987: "En 1980, quand l'Irak menaçait l'Iran, nos intérêts coïncidaient au moins en partie avec l'Iran. L'Irak a été mis sur la défensive depuis l'été 1982, et Washington se situe maintenant fermement de son côté.... Quant à l'avenir, si l'Iraq une fois de plus prend l'offensive, un changement peu probable mais pas impossible, les États-Unis devraient changer de nouveau et envisager de prêter l'appui à l'Iran . "
L'application de cette même logique à la Syrie d'aujourd'hui trouve des parallèles remarquables. Assad joue le rôle de Saddam Hussein - le dictateur brutal baathiste qui a commencé la violence. Les forces rebelles ressemblent à l'Iran - la victime initiale se renforce au fil du temps et constitue un danger islamiste croissant. La poursuite des combats met en danger le voisinage. Les deux parties s'engagent dans des crimes de guerre et présentent un danger pour les intérêts occidentaux.
Oui, la survie d'Assad avantage Téhéran, le régime le plus dangereux de la région. Mais une victoire des rebelles relance énormément le gouvernement turc de plus en plus voyou tout en permettant aux djihadistes de triompher et de remplacer le gouvernement d'Assad par des islamistes triomphants et allumés. La poursuite des combats fait moins de dégâts aux intérêts occidentaux que leur prise de pouvoir . Il y a des perspectives pires que les islamistes sunnites et chiites se mélangeant, que les djihadistes du Hamas tuant les djihadistes du hezbollah, et vice-versa. C'est mieux qu'aucune des parties ne gagne.

Une scène de destruction à Alep.
L'administration Obama tente une politique trop ambitieuse et subtile consistant à aider en même temps les bons rebelles avec les armes meurtrières clandestines et 114 millions en aide tout en se préparant pour d' éventuelles frappes de drones contre les mauvais rebelles. Bonne idée, mais manipuler les forces rebelles via la télécommande a peu de chance de succès. Inévitablement, l'aide va se retrouver avec les islamistes et les frappes aériennes tueront les alliés. Mieux vaut accepter ses propres limites et aspirer au faisable: appuyer le côté qui bat en retraite.
Dans le même temps, les Occidentaux doivent être fidèles aux valeurs morales qu'ils prêchent et aider à mettre fin à la guerre contre les civils, les millions d'innocents qui subissent gratuitement les horreurs de la guerre civile. Les gouvernements occidentaux devraient trouver des mécanismes pour contraindre les parties hostiles à respecter les règles de la guerre, en particulier celles qui permettent d'isoler les combattants des non-combattants. Ceci pourrait entraîner une pression sur les fournisseurs des rebelles (Turquie, Arabie Saoudite, Qatar) et les partisans du gouvernement syrien (Russie, Chine) conditionnant l'aide au respect des règles de la guerre; cela pourrait même impliquer l'usage occidental de la force contre les contrevenants de chaque côté. Ce serait assumer la responsabilité de protéger .
Le jour heureux quand Assad et Téhéran combattront les rebelles et Ankara jusqu'à l'épuisement mutuel, le soutien occidental pourra alors aller aux éléments non-baathistes et non-islamistes en Syrie, leur permettant d'offrir une alternative modérée aux choix malheureux d'aujourd'hui et conduire à un avenir meilleur .
Ajouts du 11 avril 2013: quelques réflexions qui ne rentrent pas dans l'article principal:
(1) Avant la parution de cet article, j'ai donné plusieurs interviews ( ici , ici et ici) préconisant un soutien tactique au régime d'Assad; cela m'a valu des injures de la part du CAIR et certaines réactions hystériques à propos du fait que je pousse au génocide en Syrie. Non: J'ai hâte d'arriver au jour où la Syrie sera en paix avec elle-même et un bon voisin, quand son gouvernement sera démocratique et respectueux des lois. Mais en attendant cette époque lointaine, je préfère que les forces du mal dirigent leur attention les uns contre les autres plutôt que contre le monde extérieur.
(2) Pour l'argument que, au début le soutien occidental aux rebelles aurait empêché les islamistes de les dominer (ce qu'ils font actuellement), je réponds que les puissances occidentales ont apporté un soutien précoce aux rebelles en Tunisie, en Libye et en Égypte et regardez ce qui en est résulté- Les islamistes dominent chacun de ces trois pays. La même chose aurait probablement été le cas en Syrie. L'aide occidentale n'est pas si influente dans la modification du cours d'un mouvement idéologique.
(3) Je n'aime pas plaider pour un soutien à Assad et je respecte les intentions de ceux qui partagent mes objectifs, mais sont en désaccord avec les moyens que je préconise. Je les vois cependant s'engager dans une réflexion pieuse, non stratégique.
(4) Cette approche qui est la mienne donnant la priorité à des considérations stratégiques est marquée, dans le cadre de la politique moderne de l'Occident, comme conservatrice. Les libéraux jouissent d'une confiance en leur propre bien-être dont les conservateurs sont dépourvus. Là où les libéraux ont tendance à s'inquiéter au sujet des autres (les snail darters)[petit poisson faisant partie des espèces protégées qui a tenu en échec le barrage de Tellico dans le Tennessee malgré les dizaines de milliards de dollars déjà investis; le barrage pour l'électricité ne fut pas construit à cause de ce minuscule animal considéré comme espèce en danger (NDLT), les conservateurs ont tendance à s'inquiéter à propos d'eux-mêmes (un approvisionnement suffisant en électricité). Conformément à cette différence de tempérament, les premiers mettent l'accent sur le bien-être civil en Syrie et les derniers sur la sécurité occidentale.


Lundi 15 Avril 2013


Commentaires

1.Posté par Mysterio le 16/04/2013 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a tout dit, soutenir la guerre, pousser les nations à se détruire pendant qu'ils regardent en mangeant du pop corn, Puisse Allah maudire sale fauteur de guerre!
Quant à son analyse sur les libéraux et les conservateurs, je la trouve bidon, je ne vois aucune différence, tous des impérialistes au service d'Israël.

2.Posté par le moine des ténèbres le 16/04/2013 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est clair que l'Union des Sionistes d'Atlantis (USA) veulent que les pays arabo-musulmans et pas qu'eux d'ailleurs se détruisent entre eux. Mais les arabo-musulmans ne semblent pas assez futés pour comprendre cela. Je suis noir africain mais il y a deux peuples qui m'exaspèrent dans le monde, les arabo-musulmans et les africains car il est tellement facile de provoquer des guerres en leur sein. Même si une solution politique est possibles les Siono-atlantistes attiseront le feu. En ce sens je pense que des états comme la Turquie, la Jordanie, l'Arabie Saoudite et le Qatar jouent avec un feu qui les brûlera bientôt. Si seulement les crétins à leurs têtes pouvaient brûler en premier ce ne serait que justice.

3.Posté par secretgoystory le 16/04/2013 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

daniel pipes est un sioniste, il a écrit de nombreux ouvrages islamophobes, attention à ce filou, ne vous méprenez sur ces voyous

4.Posté par secretgoystory le 16/04/2013 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ll est islamophobe et soutient israel

5.Posté par secretgoystory le 16/04/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-guy-milliere-et-daniel-pipes-en-kippa-le-vrai-visage-de-la-doctrine-du-choc-des-civilisations-67759510.html

6.Posté par Don Michael Corleone le 16/04/2013 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense que les choses sont claires et le but clairement affiché est de détruire la Syrie, peu importe qu'Assad soit là ou non mais il fallait un prétexte. Si ce n'était pas Assad ils auraient trouvé un autre prétexte. Les Ultrasionistes ne veulent pas d'état fort et indépendant dans les pays arabo-musulmans qu'on se le tienne pour dit. Après la Syrie la question se posera à qui le tour. Car si les barbares qui sont en Syrie triomphent ce qui est peu évident ils iront faire le coup de feu là où leurs gourous le leur diront. Si certains imaginent qu'on va les laisser mettre en place un simulacre de califat en Syrie ils se fourrent le doigt dans l’œil.

7.Posté par Rbx.z le 16/04/2013 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Daniel PIPES, comme tous ses amis criminelles et maléfiques, aime voir les musulmans s'entre-tués. Profiter bien de ces dernières périodes de troubles qui déchirent notre communauté. La réunification des musulmans qui entrainera le rétablissement du Khilafah est proche. Que tous les ennemis de l'islam commence à trembler, le jour ou l'union fera notre force, plus aucune armée pourra se permettre de venir commettre des massacres sur les terres de l'islam.
Le musulman est le frère du musulman, ô mes frères, arrêtons de nous faire manipuler et de nous diviser, l'heure est à l'unité. Obéissons à Allah et réconcilions nos coeurs.

8.Posté par Saber le 16/04/2013 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non , le but des ultra sionistes c'est de détruire ce qui reste de résistants nationalistes arabes en lutte contre le mondialisme et à l'impérialisme dans le monde arabe en lui opposant un djihadisme faussement islamique composé de mercenaires barbares financés par l'oligarchie financière sioniste internationale.
Lisez un peu sur l'histoire du socialisme prôné par Michel Aflak et le père Assad de l'actuel président syrien.

9.Posté par MVL17 le 17/04/2013 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir

"l'analyse" et les conseils de Daniel Pipes ne sont que propos immondes et perverts, méprisants envers ses adversaires.

Il ne manque pas de distiller les mensonges récurrents sur la chute du Régime Syrien actuel.

Décidément Bachar al-Assad se fait bien trop prier pour céder la place !

i[[[[ Le président Assad a choisi une date symbolique: le 67e anniversaire de l’indépendance de la Syrie du Mandat français. Il se prononcera sur la situation dans laquelle se trouve son pays depuis plus de deux ans et de son conflit total avec les monarchies Arabes du Golfe arabo-persique, la Turquie et Israël soutenus par les Etats-Unis et l’ensemble de l’Otan. ]]]
]i ...... En attendant que cette interview soit publier voir la suite sur :

http://strategika51.wordpress.com/2013/04/16/syrie-le-president-assad-invite-ce-soir-a-la-chaine-dinformation-syrienne/://

Pipesl ose prétendre que :

" Les gouvernements occidentaux devraient trouver des mécanismes pour contraindre les parties hostiles à respecter les règles de la guerre, en particulier celles qui permettent d'isoler les combattants des non-combattants."

Comme si les les Euro-US et les sionistes respectaient les règles de la guerre ! On les a vu à l’œuvre (OTAN) ces dernières années en Afghanistan, Yougoslavie, au Liban, à Gaza, en Libye, en Syrie par ASL et djihadistes interposés, au Mali, etc. .... je dois oublier quelques malheureux pays...

Sur le saccage de la Libye :

http://salam-akwaba.over-blog.com/article-libye-fin-de-l-operation-predateurs-unifies-de-l-otan-88007194.html://

http://salam-akwaba.over-blog.com/article-ah-dieu-que-la-guerre-est-jolie-87258231.html
://

http://salam-akwaba.over-blog.com/article-evolution-du-conflit-libyen-depuis-le-10-juillet-2011-79158544.html
://

http://salam-akwaba.over-blog.com/article-mars-2011-l-otan-agresse-la-libye-aube-de-l-odyssee-79151066.html://



ALTERINFO a raison : il est prudent de savoir ce que pensent et mijotent les individus comme ce Pipes qui ne se prend pas pour un quelconque quidam. Il a tout compris et n'a pas besoin de consulter "le Petit manuel de déstabilisation d’un régime hostile" publié ici :

http://salam-akwaba.over-blog.com/article-la-premiere-victime-d-une-guerre-c-est-la-verite-115831734.html://

Cordialement

10.Posté par No way le 18/04/2013 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, Bashar n'est pas mieux que les autres. Mais comment excuser le comportement terroriste et sanguinaire des monstres chiens de l'Occident ?

Être opposé à Bashar Al Assad ne justifie en aucun cas de mettre son pays à feu et à sang , de provoquer la mort, le massacre et l'exil forcé de millions de Syriens. Bashar est mauvais mais les EU sont-ils mieux ?

Tous les opposants sont dans une lutte afin de prendre le pouvoir , une fait leur politique servira leur camp comme celle de B Al Assad.

Les pseudo djihadistes combattant côte à côte avec les mercenaires de Gladio et le Mossad , ne valent pas mieux qu'eux.

L'intelligence est de préserver l'unité du pays contre les envahisseur , il faut comprendre qu'il s'agit d'un plan de déstabilisation de la région. Souvenez-vous du Grand Isra hell voulu par les sioninazi.. comprenez et tirez les leçons de l'histoire

. Bashar est corrompu, oui mais il n'a pas d'ambassade à Tel aviv , aucun sionisnazi ne peut entrer en Syrie de manière légale.

11.Posté par souriya le 18/04/2013 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que je ne cesse de le répéter....le meilleur allié d’Israël,c'est bien le régime syrien....il y a que les aveugles qui ne voient pas et que les sourds qui n'entendent pas...

12.Posté par Saber le 18/04/2013 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le meilleur allié d’Israël,c'est bien le régime syrien.?

Va t'instruire sur le nationalisme arabe et après avoir digéré les quelques milliers de pages, tu pourras avancer une opinion et non pas un mensonge honteux.

13.Posté par souriya le 19/04/2013 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

va t'instruire sur la traitrise de certains régimes arabes....le Golan n'a jamais été revendiqué et encore moins une balle tiré vers le Golan annexé depuis 1974....

14.Posté par souriya le 19/04/2013 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

preuve en est ce Daniel Pipes le sioniste et BHL américain qui appelle ouvertement a soutenir le régime criminel de la dynastie des Assad...

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires