International

Somalie : Mogadiscio se vide, les combats s’intensifient



Lundi 12 Novembre 2007

Somalie : Mogadiscio se vide, les combats s’intensifient
Plusieurs des quartiers les plus dangereux de Mogadiscio ont été quasiment complètement vidés de leur population alors que les combats s’intensifiaient dimanche entre insurgés et armée régulière somalienne soutenue par des unités éthiopiennes.

Le quartier du marché de Bakara, dans le sud de la capitale somalienne, était désert dimanche matin : des milliers de civils, qui étaient restés sur place malgré les combats récents, ont abandonné la zone, selon un journaliste de l’AFP.

Les combats ont fait une soixantaine de morts au cours des trois derniers jours, pour la plupart des civils, selon une estimation de l’AFP établie sur la base de témoignages.

Ces affrontements sont les plus sanglants depuis une vaste offensive menée en avril par l’armée éthiopienne qui soutient l’armée somalienne face aux insurgés, parmi lesquels figurent des islamistes.

2 - Commande record d’Emirates à Airbus

La compagnie de Dubaï Emirates a annoncé, dimanche 11 novembre, qu’elle commandait à Airbus 70 A350 XWB et trois exemplaires supplémentaires de l’A380, et qu’elle transformait en commandes fermes ses intentions d’achat sur huit autres A380, pour une valeur totale de plus de 20 milliards de dollars (plus de 13,6 milliards d’euros).

Il s’agirait, selon les dirigeants d’Airbus, de la plus grande commande en valeur de toute l’histoire du constructeur européen. Emirates a aussi pris une option sur 50 autres appareils A350, l’avion long-courrier nouvelle génération lancé par Airbus pour concurrencer le Dreamliner 787 du constructeur américain Boeing.

Réagissant à cette annonce, le patron d’Airbus, Thomas Enders, a déclaré à la presse qu’il était "à juste titre fier" de ce contrat. L’annonce a été faite par le président d’Emirates, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, lors d’une conférence de presse peu après l’ouverture du Salon aéronautique de Dubaï. La valeur totale des nouvelles commandes fermes passées à Airbus par Emirates pour les 70 A350 et les 11 A380 est évaluée à 20,2 milliards de dollars, a indiqué le constructeur européen. Ce contrat porte à 58 le nombre de A380 commandés par Emirates, ce qui fait de la compagnie de Dubaï, de très loin, le plus gros client mondial du superjumbo d’Airbus.

Mais la commande la plus significative, et aussi la plus attendue, est sans conteste celle portant sur les A350. Emirates avait annoncé il y a plusieurs mois qu’elle voulait commander une centaine d’appareils long-courriers et qu’elle hésitait entre le A350 XWB et le Dreamliner de Boeing. Les dirigeants d’Emirates avaient aussi indiqué que le contrat ne serait pas partagé, c’est-à-dire qu’il irait vers un seul type d’appareils. Les 70 commandes fermes, qui portent pour 50 exemplaires sur l’A350-900 et pour les 20 autres sur l’A350-1000, font d’ores et déjà d’Emirates le deuxième client de ce long-courrier après une autre compagnie du Golfe, Qatar Airways, qui avait annoncé en juin lors du salon du Bourget une commande de 80 appareils.

http://www.aloufok.net/


Lundi 12 Novembre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires