ALTER INFO

Selon le rabbin: « Pas un seul enfant Juif n’est mort par la faute des Nazis »


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 15 Août 2018 - 10:12 La loi comme arme

Mardi 14 Août 2018 - 07:54 Une pensée pour Samir Amin



Timna Jacks
Mardi 19 Février 2013

Selon le rabbin: « Pas un seul enfant Juif n’est mort par la faute des Nazis »

Il est interdit en France de contester la réalité de ce qu’on appelle l’holocauste, ni dans le bilan des victimes, ni dans les procédés utilisés pas plus que la volonté du régime nazi d’exterminer l’ensemble des Juifs.

Ceux qui s’aventurent à le faire s’exposent à des désagréments qui n’ont rien de symboliques, en plus du fait d’être pointé du doigt comme une survivance abominable d’une époque qu’on croyait révolue.

Ce sort peu enviable n’est cependant pas le lot de tous ceux qui nient le crime perpétré par le système nazi. Comme le rabbin Manis Friedman par exemple, qui s’est offert le luxe de déclarer devant une assemblée communautaire juive que pas un seul enfant Juif n’est mort par la faute des Nazis.

Coïncidence, il avait tenu ces propos à Melbourne, la ville australienne dont était originaire Ben Zygier, ce ressortissant Australien qui avait fait son retour à Sion avant de finir suicidé sous X dans une prison de l’entité sioniste.

Autre coïncidence, comme Ben Zygier, le rabbin Friedman appartient à la communauté hassidique (Chabad Loubavitch ).

Chabad.org nous dit à propos du rabbin Manis Friedman que c’est un auteur et un philosophe de renommée mondiale.

Sûrement pour ça qu’aucun de ses propos édifiants n’est soumis à la réflexion du public hexagonal.

Des survivants indignés par un rabbin Américain

Par Timna Jacks, The Australian Jewish News    18 février 2013

Des survivants de l’holocauste ont exprimé leur indignation devant le fait que le rabbin qui s’est excusé la semaine dernière pour avoir comparé les abus sexuel à la diarrhée ait omis de formuler des regrets pour avoir soutenu que la shoah faisait partie d’un plan divin et qu’on ne devait pas en imputer la faute aux Nazis.

“En fait, qui est mort et qui est resté en vie n’a rien à voir avec les Nazis,” avait déclaré le rabbin Manis Friedman dans un discours prononcé à Melbourne dans les années 1980. «Pas un seul enfant Juif n’est mort par la faute des Nazis… ils sont morts du fait de leur relation avec Dieu.»

Les propos de Rabbi Friedman – dont The Australian Jewish news a obtenu une transcription auprès des archives du Jewish Holocaust Centre (JHC) – figuraient dans une conférence de 90 minutes prononcée devant des membres de la communauté dans une maison à Toorak pendant un voyage parrainé par le Women of Valour Committee du Yeshiva Centre à Melbourne [quelque chose qui a donc à voir avec une école religieuse, NdT].

“Rien de mal n’est arrivé à nos grands parents… Aucun malheur ne s’est abattu sur eux,» avait dit Rabbi Friedman.

Le rabbin s’est retrouvé au centre d’une controverse il y a deux semaines à cause d’un clip sur YouTube dans lequel il dit que les victimes d’abus sexuels retirent «une leçon importante» de ce crime et qu’ils n’en sont «pas si meurtris.»

Cette affaire a remué des souvenirs chez des survivants de l’holocauste et des éducateurs qui ont contacté AJN pour discuter du CV du rabbin. Moshe Fiszman, un survivant et guide au Jewish Holocaust Centre, qui ne décolère pas depuis les propos de Rabbi Friedman sur l’holocauste, affirme que ses paroles étaient «immorales.»

“Pour quelqu’un qui a été le témoin de cet enfer, qui est passé dans tant de camps comme moi… lire et entendre ça, c’est juste… je ne sais pas. Je suis incapable de vous expliquer ce que ressens, c’est impossible,» déclare ce nonagénaire.

A l’époque, des survivants avaient déposé plainte auprès des autorités de Chabad (hassidiques) et le rabbin Friedman n’avait plus été invité à Melbourne.

Abe Goldberg, guide au JHC et survivant de l’holocauste, considère que le sous-entendu du rabbin Friedman selon lequel l’holocauste faisait partie d’un plan divin est un blasphème”

“Il n’y a aucun doute sur la responsabilité d’Hitler pour ça [l’holocauste].»

Parlant des excuses officielles du rabbin Friedman pour les propos qu’il a tenus sur les abus sexuels, Goldberg déclare : «Soudain, il s’excuse ? Il ne s’est jamais excusé avant. Pourquoi ne s’excuse-t-il que maintenant ?»

Le rabbin Friedman n’a pas répondu à nos demandes pour qu’il s’exprime sur ses propos relatifs à l’holocauste.

http://mounadil.wordpress.com/



Mardi 19 Février 2013


Commentaires

1.Posté par Sylvie le 19/02/2013 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le national-sionisme est un piege à cons ! par Pierre Petrus

Véritable mode de la nouvelle géopolitique européenne, le national-sionisme se révèle aux Français un peu plus chaque jour. Ce mouvement va-t-il continuer à gagner du terrain dans les milieux politiques nationalistes, ou s’effondrer sous le poids de ses contradictions ? Retour sur un courant pas comme les autres. Le pire piège à cons jamais inventé. L’ultime Chutzpah.

Lien

2.Posté par colin le 19/02/2013 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi ce rabbin devrait-il s'exprimer ou s'abstenir ?

qu'a-t-il dit ? ... il parle du "fait de leur relation avec Dieu" ? ce n'est tout de même pas les islandais, péruviens ou autres qui revendiquent être le peuple élu.

et qui s'apprêtent donc à re-construire le Temple ? - les togolais ?

ché pas .. ai-je tout compris ? trop d'amalgames peut-être ... je vais relire le texte

3.Posté par karimdz le 19/02/2013 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On sait que ceux qui ont soutenu financierement les nazis dans les années 30 puis ont collaboré avec eux, sont les sionistes. Il fallait créer une situation de peur pour inciter les juifs d europe de la quitter et se diriger vers la Palestine.

Les principaux responsables sont bien les sionistes CQFD

4.Posté par Albert Vogler le 20/02/2013 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'importe quoi.

5.Posté par abdelkarim le 20/02/2013 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ce qui se passe actuellement avec les juifs de RUSSIE on créer un climat antijuif et hop dans l'avion pour israchienne ce n'est pas moi qui le dit mais voyez de vous même http://www.youtube.com/watch?v=bbUx61oyEnI.

6.Posté par Depositaire le 20/02/2013 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait avoir au moins un résumé de l'essentiel de ce qu'a dit ce rabbin pour pouvoir comprendre ce qu'il a voulu dire.

Ceci étant, il n'en demeure pas moins que beaucoup de questions non résolues se posent vis à vis de ce qui est advenu aux juifs durant la dernière guerre mondiale.

En voici un échantillon : Pourquoi Hitler vouait-il une telle haine aux juifs ? Pourquoi, parmi les victimes des camps de concentration nazis, ne parle t-on que des juifs ? Pourquoi ce chiffre de six millions de victimes juives durant cette période coïncide t-elle avec cette déclaration datée du début du 20ème siècle, (autour de 1910), de la communauté juive européenne disant que si on n'arrêtait pas les persécutions contre les juifs, il y aurait bientôt six millions de morts ?

Si l'on admet que la "solution finale" des nazis consistait à massacrer méthodiquement tous les juifs d'Europe, alors pourquoi Hitler a t-il passé un accord secret avec Ben Gourion pour faciliter l'émigration des juifs aisés vers la Palestine ? Logiquement, il aurait du faire exécuter tous les juifs, pas une certaine catégorie.
Comment se fait-il que des juifs ont collaborés activement avec les nazis contre leurs coreligionnaires ?

Si l'on admet le chiffre officiel de six millions de juifs massacrés par les nazis dont au moins une bonne moitié serait passé par les chambres à gaz d'Auschwitz Birkenau et leurs corps brûlés dans les fours crématoires, compte tenu de l'épaisse fumée dégagé par la crémation de corps humains, et que le nombre de personnes tuées par ce moyen et ensuite brûlées implique un fonctionnement en continu de ces fours crématoires, pourquoi les avions alliés qui survolaient régulièrement le camp n'ont pas mentionnés l'existence de cette fumée, ni vu de longue files d'attentes de personnes attendant "leur tour" pour être gazées ? De même, comment se fait-il que les habitants du secteur, le camp n'était pas loin de la ville, n'aient pas témoignés de la persistance d'un nuage de fumée épais et noir autant qu'incommodant au niveau de l'odeur ? Ce qui aurait du être le cas si ces fours avaient fonctionné 24H/24, ce qui aurait été indispensable pour traiter autant de gens en si peu de temps.

Il y a encore bien d'autres questions, comme par exemple, pourquoi le tribunal de Nuremberg a t-il décidé a priori, qu'une fois son jugement donné, tout témoignage, document, pouvant remettre en question de quelque manière que ce soit ce jugement serait nul et non avenu ? Pourquoi, en France est-il interdit de remettre en question ce dogme sous peine de poursuites judiciaires ? Etc.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sujet est très loin d'être clos et qu'il pose plus de problèmes qu'il n'en résout.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires