Conspiration

Selon le magazine organe du Bilderberg « The Economist »: Oui, de puissantes élites « globocrates » contrôlent les événements, il ne s’agit pas d’une conspiration


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 03:14 La redoutable stratégie des Rothschild pour 2019

Samedi 10 Novembre 2018 - 01:58 Tempora patet occulta veritas



Jeudi 27 Janvier 2011

L’agenda pour un système de contrôle global centralisé est public et au vu et au su de tout le monde

Selon le magazine organe du Bilderberg « The Economist »: Oui, de puissantes élites « globocrates » contrôlent les événements, il ne s’agit pas d’une conspiration
Steve Watson
Infowars.com
Vendredi 21 janvier 2011
Nous avons évoqué à plusieurs reprises la pression pour un système de contrôle centralisé de gouvernement mondial comme une « conspiration ouverte ». Des groupes comme le Bilderberg, la Commission trilatérale, et le Council on Foreign Relations, sont les chevilles ouvrières de ce programme, élaborant les politiques des politiciens et des courtiers du pouvoir qu’ils ont effectivement acheté.
Un article plutôt étrange dans The Economist d’aujourd’hui parle de cette structure de pouvoir, et loin de la considérer comme une théorie du complot, réaffirme simplement le fait que « l’élite cosmopolite » se réunit lors de ces rassemblements et clubs secrets pour façonner le monde dans lequel la « superclasse » désire vivre.

Bien sûr, The Economist est l’endroit idéal pour permettre à la conspiration ouverte de s’afficher, étant donné que son rédacteur en chef est un participant régulier à la conférence annuelle du Bilderberg, ce que l’article dévoile fièrement dans ses premiers paragraphes.
Sur le ton de l’ironie, l’article décrit le Bilderberg comme « une conspiration malfaisante ayant comme objectif la domination du monde« , et déclare ensuite que oui effectivement, le groupe maîtrise réellement les événements du monde. Il a été responsable de la monnaie unique européenne, il est l’hôte des aristocrates et des hommes d’affaires les plus influents au monde, ainsi que d’un petit groupe de journalistes, représentant les corporations médiatiques internationales les plus importantes, qui se sont engagés à se conformer aux règles de Chatham House, ce qui signifie qu’ils ne peuvent divulguer les « grandes idées » qui sont incubées au Bilderberg.
« Le monde est un endroit compliqué, avec des océans de nouvelles informations bougeant en permanence. » L’article poursuit, « Pour gérer une organisation multinationale, il est utile d’avoir une idée approximative de ce qui se passe. Il est également opportun de pouvoir appeler d’autres globocrates par leur prénom. Donc, les élite internationales financières, les bureaucrates, les patrons d’organisations caritatives et les intellectuels, se rencontrent et se parlent constamment. Ils se réunissent dans des rassemblements élitistes… Ils forment des clubs. »
Les plus influents de ces clubs, selon l’article, sont le Bilderberg, le Council on Foreign Relations, la Commission Trilatérale, Le Carnegie Endowment for International Peace, et le Groupe des Trente. Ils se débarrassent maintenant de leur nature secrète et se révèlent au monde. Les « fêtes globocratiques se révèlent », admet l’article.
L’article continue en donnant quelques exemples de grands événements internationaux qui ont été façonnés au fil des ans lors de rencontres élitistes, y compris des accords diplomatiques et même des décisions sur les grandes guerres.
« De telles réunions sont « une partie importante de l’histoire de la superclasse », The Economist cite l’ex-égérie de Kissinger et élitiste mondialiste David Rothkopf, l’auteur du livre The Global Power Elite and the World They Are Making (pour lire des extraits en ligne de ce livre, aller ici). »
« Ce qu’elles offrent c’est l’accès à « certains des dirigeants les plus reclus et inaccessibles du monde ». En tant que tels, ils sont l’un des « mécanismes informels du pouvoir [global]« , ajoute Rothkopf.
Ne blâmez pas l’élite « globocrate » internationale pour la crise financière cependant, insiste l’article, en faisant valoir que la super-classe a été « prise au dépourvu ». Et tandis que l’article admet que certains banquiers internationaux sont responsables du pillage en masse du système, il tente de convaincre les lecteurs que finalement la présence d’une élite internationale inter-connectée a en fait sauvé le monde de l’effondrement financier complet – de sorte que vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.
Bien entendu, toute personne qui suit de près l’activité de ces groupes d’élite vous dira qu’ils n’ont pas été tout à fait pris au dépourvu et étaient pleinement conscients du fait que la crise était soigneusement préparée en 2006. Les rapports des réunions du Bilderberg au Canada en 2006, et en Turquie en 2007, ont prédit un crash global du logement et ont prévu une crise financière prolongée en conséquence. Le groupe a depuis débattu sur comment il devrait s’y prendre exactement pour contrôler la situation économique afin de favoriser sa propre influence mondiale et celle de la (honnêtement, nous ne sommes pas méchants du tout) « super-classe ».
Il y a dix ans, toute personne qui osait même évoquer l’existence du Bilderberg, voire laissait entendre qu’il était un manipulateur majeur des événements du monde, était généralement considérée comme un fou à chapeau en papier aluminium. Aujourd’hui, ces mêmes affirmations constituent l’étoffe d’éditoriaux dans la presse internationale.
—————
Steve Watson est un journaliste basé à Londres et il est rédacteur en chef pour Alex Jones Infowars.net, et Prisonplanet.com. Il a une maîtrise en relations internationales de l’Ecole d’études politiques à l’Université de Nottingham en Angleterre.
Source: infowars


Jeudi 27 Janvier 2011


Commentaires

1.Posté par RC de Toulouse le 27/01/2011 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi osent-ils se démasquer aujourd'hui?
Parce que c'était devenu un secret de Polichinelle?
Parce qu'ils sont sûrs de leur puissance et de leur capacité à tirer profit de la crise?
Parce qu'ils sentent que la fin de ce système est proche, que l'oligarchie politique est démasquée par les peuples, que le roi est nu?

Combien de Russes et de Chinois dans ces cercles élitistes? Et pour quoi y faire?

Il semblerait qu'aujourd'hui, le monde soit dans une phase de recomposition géostratégique et s'oriente vers une régionalisation autour d'entités pseudo-continentales: l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud, la Chine, etc. Ce serait un reflux par rapport au mouvement de globalisation voulu dans ces cercles.

J'ajouterais une donnée importante. Ce genre de système fonctionne tant que les peuples y croient. Il suffit qu'une grande majorité n'y croie plus pour que tout se délite.

2.Posté par ange le 03/02/2011 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûr, il y a des associations amicales sino-américaines , elles défilent en parade dans les avenues de Washington DC lors de cérémonies commémoratives , par exemple . Seulement, ce qui ne leur plaît pas trop c'est le parti communiste chinois . Ils finiront bien par le faire tomber pour placer leurs copains et nous aurons le N.W.O . Cette nuit, j'ai rêvé d'une assemblée de l'ONU et les gars ressemblaient aux contaminés du film résident evil , ils marchaient de la même façon Ils avaient une puce au front ou à la main , c'était des morts-vivants . Quel rêve ! Peut-être un rêve qui est prémonitoire . Ceux qui auront la puce seront déjà morts et le gouvernement mondial sera l'evil residence .

3.Posté par BAB le 05/02/2011 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le N O M ne pourra pas se réaliser sans passer auparavant par une Troisième Guerre Mondiale.

Mais rassurez-vous ; On s'y prépare activement.!

Mais il y'a un tout petit problème, un rien, une bétise :

L'humanité entière pourrait entièrement disparaître dans le processus.

4.Posté par anticons le 05/02/2011 01:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il passeras meme par la ptite porte de secour ta des nation prete a leur ceder des terres a cause des crises economiques creer par des bankster donc pas besoin d une guerre mondial la seule guerre qui risque d avoir c est belle est bien au moyen orient

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires