International

SYNTHESE : Le Quartette a appelé les Palestiniens à former un nouveau gouvernement et à mettre fin aux violences


Le Quartette des médiateurs pour le règlement proche-oriental (Russie, Etats-Unis, UE, ONU) s'est prononcé pour l'apparition la plus rapide en Palestine d'un gouvernement viable, prêt à entrer en pourparlers avec Israël, a fait savoir le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de la rencontre du Quartette à Washington.


RIA Novosti
Samedi 3 Février 2007

SYNTHESE : Le Quartette a appelé les Palestiniens à former un nouveau gouvernement et à mettre fin aux violences
Selon lui, ce gouvernement doit être prêt à régler les problèmes réels du peuple palestinien et à entrer en pourparlers avec Israël.

Le Hamas est une force politique, a fait remarquer Sergueï Lavrov, le Quartette insiste pour que l'activité politique reste l'unique orientation de l'activité de ce mouvement. "Nous nous sommes prononcés tous pour la cessation des violences et des actes terroristes", a ajouté le ministre.

Il a également invité le Hamas à "se rendre compte de sa responsabilité devant son propre peuple". "C'est dans cette optique que nous tâchons d'influer sur la position du Hamas", a dit le ministre russe.

"Faisant remarquer que tous les membres du Quartette n'entretenaient pas les rapports avec le Hamas, Sergueï Lavrov a déclaré qu'il était nécessaire de travailler "avec fermeté et esprit de suite" avec ce mouvement.

"En ce qui concerne la Russie, elle le fait", a souligné Sergueï Lavrov. "Ce que nous faisons vise à mettre en oeuvre la plate-forme collective du Quartette", a-t-il dit. Il s'est également prononcé pour la participation de la Syrie au règlement palestino-israélien.

"En principe, nous souhaitons attirer au règlement de la crise tous ceux qui peuvent contribuer au progrès. Il ne fait pas de doute que la Syrie peut jouer un rôle constructif dans le règlement du conflit palestino-israélien", a dit le ministre.

Répondant à la question sur son attitude à l'égard de la participation éventuelle de la Syrie au règlement du conflit palestino-israélien, la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré que Damas devrait prendre conscience de sa responsabilité et jouer un rôle positif, et non pas négatif, dans la région.

Une déclaration a été adoptée à l'issue de la rencontre du Quartette à Washington. Dans le document, dont le texte a été lu par le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le Quartette a confirmé son soutien aux efforts déployés en vue du règlement du conflit palestino-israélien et s'est prononcé pour "une paix équitable, durable et globale s'appuyant sur les résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité de l'ONU".


Samedi 3 Février 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires