MONDE

S-300 pour l'Iran: les USA apprécient le sacrifice de la Russie


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Avril 2018 - 13:06 Le trio de l’apocalypse



Jeudi 9 Décembre 2010

S-300 pour l'Iran: les USA apprécient le sacrifice de la Russie
Washington reconnaît le sacrifice consenti par Moscou en résiliant le contrat sur la livraison de missiles S-300 à Téhéran, et espère "compenser" cette perte grâce à la coopération, a indiqué Michael McFaul, conseiller du président américain pour la Russie.

"C'était un acte extrêmement important de la part de la Russie qui a joué, à mon sens, un grand rôle dans la prévention de l'instabilité au Proche-Orient. Je n'oublie pas quel prix a payé la Russie, y compris sur le plan géopolitique, en raison de la tension dans ses relations avec l'Iran nées de la résiliation du contrat", a déclaré M.McFaul, intervenant mardi au Centre Carnegie de Washington.

Et d'ajouter que l'Amérique aspirait à "compenser" les pertes essuyées par la Russie.

"Nous savons que vous avez d'importantes relations avec l'Iran, mais nous voulons rendre nos relations avec vous encore plus cruciales, tant sur le plan économique qu'au niveau géostratégique. Voilà ce que nous avons proposé (à la Russie, ndlr)", a dit le conseiller du président Obama.
   
Le 22 septembre dernier, en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu en date du 9 juin 2010, le président russe Dmitri Medvedev a interdit par un décret le transfert à l'Iran de systèmes de missiles sol-air S-300 et de matériel blindé, ainsi que d'avions, d'hélicoptères et de navires de combat,

Suite à la résiliation du contrat, la partie iranienne a exprimé à plusieurs reprises son mécontentement et même menacé Moscou de poursuites judiciaires. Le patron du holding russe des hautes technologies Rostekhnologuii Sergueï Tchemezov a alors déclaré que la Russie ne devait à l'Iran que l'acompte de 166,8 millions de dollars.


Jeudi 9 Décembre 2010


Commentaires

1.Posté par parousnik le 09/12/2010 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les russes sont des girouettes... ils le payaient au temps des tsars ont continué a le payer au temps du terrorisme stalinien...et le paieront quand les EU voudront mettre la main sur leurs ressources naturelles...
Ils se sont allié avec A.Hitler et ce dernier lança ses troupes vers moscou... Comme dans tous les pays les oligarchies trahissent leurs populations et évidemment leurs discours patriotiques...

2.Posté par Anita1945 le 09/12/2010 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EtTATS BALTES et POLOGNE, plans de Guerre Secrets O.T.A.N. - Neuf Divisions prêtes contre la RUSSIE.
par Manlio Dinucci et Tommaso Di Francesco
Mondialisation.ca, Le 8 decembre 2010 - Il manifesto

Missiles Patriot en POLOGNE - Source de la photo : Ria Novosti,
http://fr.rian.ru/world/20100406/186403521.html

Les câblogrammes de l’Ambassade états-unienne à l’OTAN à Bruxelles, filtrés à travers Wikileaks, ont un contenu explosif.
Ils révèlent, par des voix officielles, ce que nous écrivons depuis longtemps sur les raisons et les conséquences de l’élargissement de l’OTAN à l’est.
Le 20 janvier dernier, le Commandant suprême allié en Europe, l'amiral états-unien James Stavridis, a proposé d’étendre le plan « Eagle Guardian », conçu pour la « défense » de la Pologne, aux trois républiques baltes d’Estonie,
Lettonie et Lituanie, qui faisaient autrefois partie de l’URSS.
Le Comité miliaire de l’OTAN a approuvé la proposition le 22 janvier « sous procédure de silence ».
Ont ainsi été choisies 9 divisions -états-uniennes, britanniques, allemandes et polonaises- pour se préparer à des « opérations de combat en cas d’agression armée ».
On ne spécifie pas de la part de qui, mais la référence à la RUSSIE est évidente.
Les premières manœuvres se dérouleront l'an prochain en Baltique où ont déjà été choisis les ports polonais et allemands qui accueilleront les navires de guerre et les forces de débarquement états-uniens et britanniques.
En même temps, les USA se sont offerts pour « renforcer la sécurité polonaise » contre la Russie, en déployant des forces navales spéciales dans les ports baltiques de Gdansk et Gdynia, et des escadrilles de chasseurs-bombardiers F-16 dans les Bases aéronautiques Polonaises.
Ce plan, spécifie-t-on dans les câblogrammes, a été fortement voulu par l’Allemagne et bien accueilli par les gouvernements de Pologne et des républiques baltes : le gouvernement estonien, informé le 16 décembre 2009, l’a défini comme « un cadeau de Noël anticipé ».
On souligne que l’extension du plan « Eagle Guardian » constitue le premier pas de l’extension d’autres plans spécifiques, concernant des pays individuels, en plans régionaux pour faire face à « toute la gamme de menaces possibles ».
Ici aussi, la référence à la Russie est évidente.
Pour le rendre plus clair encore, l’ambassade états-unienne à Varsovie précise dans un câblogramme que le « bouclier » anti-missiles USA/OTAN, finalisé pour affronter des attaques potentielles de l’Iran ou de la Syrie, peut être adapté pour « neutraliser des missiles provenant d’autres pays ». En attendant, à partir de mai, les USA ont commencé à disposer, par un système de rotation, des missiles Patriot à Morag, dans les environs de l’enclave russe de Kaliningrad entre la Pologne et la Lituanie. En confirmation de cette nécessité, l’ambassade états-unienne à Varsovie souligne que le gouvernement polonais piaffe d’impatience d’avoir sur son propre territoire les missiles états-uniens du « bouclier », insistant pour qu’ils soient intégrés dans le système polonais de défense anti-aérienne. Elle cite à ce propos le conseiller présidentiel Waszczykowski s’adressant à des diplomates états-uniens, en leur disant :
« Combien de temps vous faut-il pour comprendre que rien ne changera avec l’Iran et la Russie ? » :
c’est-à-dire qu’à un moment ou à un autre une Action Militaire sera nécessaire non-seulement contre l’Iran mais aussi contre la Russie « qui est en train de tenter de reconquérir sa sphère d’influence ».

Le Ministère des affaires étrangères russe a déclaré hier être « déconcerté » par les révélations, lesquelles montrent que l’OTAN a rédigé des plans secrets pour défendre l’Europe Orientale d’une agression Militaire Russe.
Il rappelle ainsi que le mois dernier, au Conseil OTAN-Russie à Lisbonne, a été adoptée une déclaration où l’on affirme que la sécurité des pays de l’OTAN et celle de la Russie sont interconnectées et que les pays membres du Conseil s’abstiendront de tout usage ou menace d’usage de la force dans leurs relations réciproques.
A ce point, on peut s’attendre à ce que les réactions de Moscou
- n’ignorant certes pas les préparatifs de Guerre -
ne soient pas que verbales.
Après le Sommet OTAN de Lisbonne, le président Dmitri Medvedev avait déclaré, le 30 novembre :
« Ou nous atteignons un Accord sur la défense anti-missiles et créeons un mécanisme conjoint de coopération, ou commencera une nouvelle course aux armements ».
En l’absence de coopération, la Russie est prête à déployer « de nouveaux moyens d’Attaque ».
Escarmouches diplomatiques ?
Pour certains. Il ne s’agit cependant pas que de batailles diplomatiques. La nouvelle course aux armements ne commencera pas, comme dit Medvedev : elle a déjà commencé.
De chaque côté on met au point de nouvelles stratégies, même en Europe.
Dans ce cadre, les révélations sur les câblogrammes de l’ambassade états-unienne à Bruxelles et à Varsovie peuvent servir
- soit à révéler des plans de guerre dans l’intention de les arrêter,
- soit une accélération de la tension : en minant tout processus de détente en Europe, on crée de nouvelles tensions propres à justifier le renforcement de la présence militaire états-unienne en Europe ; avec, en particulier, la nécessité que les Etats-Unis couvrent leurs alliés européens de leur propre « bouclier » balistique.
Pour comprendre où les puissances sont en train de conduire le Monde, nous n’avons pas besoin d’autres Révélations de Wikileaks.
Il suffit de savoir qu’on dépense plus de 3 millions de dollars à la minute en armes, armées et guerres.
L'adresse url de cet article est :


3.Posté par ROBERT GIL le 09/12/2010 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pétrole iranien a toujours attisé la convoitise des puissances occidentales. Et les services secrets des différentes puissances y mènent depuis longtemps une guerre de sabotage et de déstabilisation. certains ne rêvent que de la diviser et de la dépecer, dans le cadre du réaménagent du Moyen Orient. Pour la paix dans le monde, Israël et les USA sont des pays bien plus dangereux et belliqueux que l'Iran ! L'Iran n’intéresse l’occident que parce que c’est un immense baril de pétrole. Celui qui livrera ce baril, pourra traiter sa population comme il l'entend, dans l'indifférence générale !

Mais ce ne sera peut-etrepas si facile, les russes ont aussi un double jeu, et il ont deja fourni une premiere livraison de s300 a l'iran. Les tensions a la tete du kremlin pese aussi sur la politique exterieur et les relations avec les USA.


4.Posté par tarik le 09/12/2010 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a mon avis il faudra attendre jusqu"au elections presidentielles russes pour se faire une idée precise si la russie a opéré un changement radical de sa politique etrangere , car ce que l'on voit c'est que medvedev est une marionnette juive entre les mains des sionistes!

5.Posté par latrik le 09/12/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iran :

- 2ème réserve mondiale de gaz
-3ème réserve mondiale de pétrole

Quand on sait ça, il n'y a même pas à trouver moulte raisons du pourquoi les states et israël veulent l'attaquer.

6.Posté par Anita1945 le 09/12/2010 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ISRAEL : étendue en superficie = deux départements FRANCAIS. Ce n'est pas grand !
Et même pas sept MILLIONS d'habitants !
Mais Attention ISRAEL a rejoint l'O.T.A.N. dernièrement (EN DOUCE) à l'instar de la FRANCE.
TSAHAL armé jusqu'aux dents : à la tête de 300 BOMBES ou MISSILES NUCLEAIRES.
On risque une escalade dans une troisième Guerre Mondiale.

I R A N : convoité - 3ème Puissance Mondiale Producteur et Fournisseur en PETROLE - "je le savais".

7.Posté par Anita1945 le 10/12/2010 03:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les ÉTATS-UNIS intensifient les menaces de Guerre CONTRE l’IRAN par Bill Van Auken.
Mondialisation.ca - Le 22 Novembre 2010 - WSWS

Le Sénateur Républicain en vue, Lindsey Graham a annoncé après les élections de mi-mandat l’intensification des menaces Américaines contre l’IRAN en appelant publiquement à une Guerre totale qui « neutraliserait » Téhéran, laissant le pays dans l’incapacité de résister.
Graham a fait cette Déclaration samedi lors d’une Conférence sur la Sécurité internationale à Halifax, Canada.
« L'endiguement n’est plus à l’ordre du jour, » a-t-il déclaré par rapport au programme nucléaire de l’IRAN.
Washington et ses Alliés ont accusé Téhéran de développer son programme nucléaire dans le but de construire une arme.
Le gouvernement iranien a nié de façon constante cette accusation en insistant pour dire que son programme est uniquement d’usage pacifique et civil.
En employant ce genre de rhétorique de guerre totale qui était le discours dans les années 1930 en ALLEMAGNE, le Sénateur Républicain de Caroline du SUD a juré qu’une attaque serait effectuée « non-seulement pour neutraliser son programme nucléaire mais pour couler sa Marine, détruire son Armée de l’Air et porter un coup décisif à la Garde-Révolutionnaire.
En d’autres termes, neutraliser ce Régime. Détruire sa capacité à riposter ».
Graham a ajouté que si, en dépit de la défaite des Démocrates lors des élections de la semaine passée, le Président Barack OBAMA décide d’être dur avec l’IRAN au-delà des sanctions, je pense qu’il va sentir beaucoup de soutien de la part des Républicains car nous ne pouvons pas laisser l’IRAN développer une arme nucléaire ».
Le Sénateur Mark Udall (Démocrate du Colorado), qui s’était joint à Graham en intervenant devant un forum lors de la Conférence à Halifax, a préconisé le maintien des sanctions contre le Régime en ajoutant, toutefois, que
« toutes les options étaient sur la table, » un euphémisme faisant référence à une agression armée des Etats-Unis.
En prenant la parole lors de la même Conférence, le Ministre Israélien de la Défense, Ehoud Barak, a décrit l’IRAN comme
« une menace majeure pour toute conception d’ordre mondial ».
Il a reproché à Téhéran d’être « déterminé à atteindre une capacité nucléaire Militaire, » qui a-t-il dit « serait la fin de tout Régime de non-prolifération concevable ».
Israël, qui a défié les efforts de non-prolifération de l’O.N.U. et qui est la seule puissance à détenir l’arme nucléaire dans la région a, à plusieurs reprises, menacé l’IRAN d’attaques militaires.
Le mois dernier, le Ministre Israélien des Finances, Yuval Steinitz, a prôné un blocus Maritime
– ce qui est un Acte de Guerre – SI Téhéran ne se pliait pas aux exigences de Washington.
Ces dernières menaces sont exprimées une semaine à peine avant la prochaine série de négociations entre l’Iran et le P5+1 qui comprend les membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies
– la Grande-Bretagne, la France, la Russie et les Etats-Unis – plus l’Allemagne.
Les pourparlers devraient avoir lieu à Vienne.
Le triomphe des Républicains aux élections de mi-mandat infléchira encore davantage à Droite la politique étrangère Américaine en intensifiant la menace de Guerre contre l’IRAN.
Ileana Ros-Lehtinen (Républicain de Floride) présidera en janvier le Comité des Affaires étrangères du Parlement. Elle rejette une diplomatie avec l’Iran en préconisant le type d’embargo économique qu’elle a soutenu de façon véhémente contre Cuba.
Ros-Lehtinen est également une fervente partisane des Moudjahidine-e-Khalq (MEK) qui ont affirmé avoir perpétré des attaques terroristes en Iran et qui ont été désignés par le Département d’Etat Américain comme
« Organisation terroriste étrangère ».
Près d’un tiers des Républicains de la Chambre des Représentants a soutenu en Juillet dernier la Résolution accordant un soutien explicite à Israël pour qu'il procède à des frappes militaires contre l’Iran.
Le Gouvernement OBAMA et les Démocrates du Congrès ont déjà durci les menaces contre l’Iran. Après avoir fait passer de force une nouvelle série de sanctions anti-iraniennes au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, le gouvernement a promulgué en juillet dernier une loi prévoyant une nouvelle série de sanctions unilatérales Américaines visant à paralyser l’économie iranienne en accroissant la misère de la population dans le pays de façon à déstabiliser le gouvernement.
Ces sanctions pénalisent les Banques et les Entreprises étrangères qui investissent ou qui négocient avec l’Iran en restreignant leur accès aux marchés Américains et en leur supprimant la possibilité d’accéder aux contrats du gouvernement Américain. Ces sanctions ciblent tout particulièrement le secteur-clé de l'Energie en IRAN.
Selon un article de David Sanger paru la semaine passée dans le New-York Times, même si l’Iran devait participer la semaine prochaine aux négociations à Vienne, Washington n’engagerait pas de négociations sérieuses. Son principal objectif motivant sa participation est de voir « si une nouvelle série exceptionnellement vastes de sanctions économiques modifierait le calcul nucléaire de l’Iran ».
L’article explique que la nouvelle proposition Américaine est « même encore plus coûteuse qu'un marché que le dirigeant suprême du pays, l’ayatollah Ali Khamenei, avait refusé l’année dernière ».
Elle nécessiterait que l’Iran stoppe la production d’énergie nucléaire et abandonne plus de deux-tiers d’uranium en plus qu’il n’est stipulé dans l’Accord conclu à titre d’essai lors des pourparlers d’il y a un an.
L’article du Times dit que Washington croit que jusque-là on « n’a pas obtenu grand-chose » pour ce qui est des sanctions « ce qui a déclenché une discussion à la Maison-Blanche quant à la question de savoir s’il serait utile ou contre-productif s’il [OBAMA] parlait plus ouvertement des Options militaires.
Dennis Ross, le Conseiller spécial d’OBAMA sur les Affaires du Proche-Orient, a eu un discours identique lors d’une Allocution prononcée le 25 octobre à l’occasion d’une Conférence du Comité Américain des Affaires Publiques d’Israël, le principal groupe de pression Américain pro-Israël.
Après s’être vanté que les sanctions Américaines avaient provoqué une importante crise économique, de l’inflation et du chômage en IRAN, Ross a soulevé la menace implicite d’une Guerre :
« Finalement nous espérons que la forte pression à laquelle l’Iran est confrontée aujourd’hui l’obligera à adopter une autre attitude. La porte de la diplomatie reste ouverte et nous recherchons bien-sûr une solution pacifique à notre conflit avec l’Iran.
Mais si l’Iran devait poursuivre son attitude défiante en dépit de son isolement grandissant et des dommages causés à son économie, ses Dirigeants devraient écouter attentivement le Président OBAMA qui a souvent dit :
« Nous sommes déterminés à empêcher que l’Iran obtienne l'arme nucléaire ».
L’Appel, peut-être le plus glaçant, à une escalade de la menace militaire contre l’Iran se trouve dans une rubrique intitulée : « La relance par la Guerre ? »
écrite la veille des Elections de mi-Mandat par le chroniqueur du Washington-Post, David Broder, le soi-disant
« doyen des chroniqueurs politiques de Washington ».
Se plaignant de ce que l’aggravation de la crise Economique est en train de créer une
« situation décourageante » pour espérer qu'OBAMA remporte un deuxième Mandat en 2012, Broder, un partisan servile du Président Démocrate, a imaginé deux scénarios à l’aide desquels ce défi pourrait être surmonté.
Le premier est l’espoir vain que la crise économique sera surmontée par une relance économique. Broder conclut que « le marché ira où il doit aller » et qu’un tel Résultat n’était pas fiable.
Il suggère une autre solution fondée sur l’histoire tumultueuse du 20ème siècle.
« Rappelez-vous FDR [Franklin Delano Roosevelt] et la grande dépression, » écrit-il.
« Qu’est-ce-qui a finalement résolu cette crise Economique ? - "La Seconde Guerre Mondiale" ».
« Et c’est là qu'OBAMA pourrait réussir.
Recueillant un fort soutien des Républiains au Congrès s'il défie les ambitions de l’Iran de devenir une Puissance nucléaire, il peut passer une grande partie de 2011 et 2012 à orchestrer une épreuve de force avec les Mollahs. Ceci l’aidera politiquement parce-que le Parti d’opposition l’encouragera dans ce sens.
Et, à mesure que la tension va monter et que nous accélérerons les préparatifs de Guerre, l’Economie s’améliorera ».
Et voilà, où l’on en est : une modeste proposition pour relancer l’économie et gagner la Campagne pour un Second Mandat, au prix de la mort de centaines de milliers, sinon de millions, de personnes.
Ce qui sous-tend de telles propositions sanguinaires ne sont pas seulement les cyniques calculs politiques de l’un ou de l’autre des deux Partis Américains Droitiers pro-impérialistes mais plutôt le déclin Historique du capitalisme Américain et la plus profonde crise du système capitaliste mondial depuis la Grande dépression des années 1930.
Ces deux Partis souscrivent au militarisme. Ceci reflète le consensus, au sein de l’élite dirigeante, que le capitalisme Américain est en mesure de compenser son déclin économique par le recours à la force militaire pour établir l’hégémonie Américaine dans les régions riches en ENERGIE et géo-stratégiquement cruciales du Moyen-Orient et d’Asie Centrale.
Les paroles de Broder et des Républicains ainsi que les Actions du Gouvernement OBAMA soulignent la
menace d’une NOUVELLE GUERRE qui sera bien plus sanglante et qui impliquera le DANGER d’une conflagration Mondiale.
Article original, WSWS, paru le 8 novembre 2010. - Mondialisation.ca
L'Adresse U.R.L. de cet article est :


8.Posté par Sharaf el-Mahbûl le 10/12/2010 04:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui parlent d'attaque militaire contre l'Iran , n'ont toujours pas réalisés ou compris que la R.Islamique , je dis bien Islamique d' Iran , est une grande puissance , la 6ème du monde et les Russes comme les Chinois le savent très bien.
L'inquiétude des sionistes à son égard est que , si un jour tout le monde musulman se range derrière elle et change toute la donne actuelle de domination par le bloc sioniste de plus en plus menacé par sa propre fausse
route économique et financière mondiale.Bref,
Il n'y a que nous les régimes arabes qui sommes à la traine dans les couloirs de la consommation et du bla bla .


9.Posté par Lambda le 14/12/2010 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Classement économique:
1) USA
2) Chine
3) Japon
4) Allemagne
5) France
6) Royaume Uni
7) Italie
8) Russie

Classement militaire:
1) USA
2) Chine
3) Inde
4) Japon
5) Russie
6) Grand Bretagne
7) France
8) Allemagne
9) Bresil
10) Coree du sud
11) Italie
12) Israel
13) Espagne

Où est l'Iran ? Pour l'IDH, ils sont 86ème.Pour le PIB, 17 ème.
5 milliards de dollars pour l'armée ... Très loin derrière des états comme la Chine ou le Brésil.
Alors la 6ème puissance du monde ? Ah ouais, l'Irak était la quatrième armée du monde comme quoi.

10.Posté par Ahl ul bayt le 14/12/2010 00:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Heureusement la mesure de force ne se mesure pas qu'avec la force militaire ou sa richesse materielle. Oui chez les serviteurs de Dieu, le plus important c'est sa foi en Lui, donc sa force morale et c'est elle qui fera une difference au resultat final de la bataille.

Et c'est comme ça que les talibans emportent de petites victoire qui à force donnent une vraie et grande victoire, en prime un encouragement pour les fideles d'Allah. Allah est avec ceux qui sont sinceres, surtout en champs de bataille où chaque seconde sa vie vacille entre la mort et la vie.

11.Posté par BD le 14/12/2010 01:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lambda

c'est bizarre toutes ces puissances militaires économiques et militaires reunis n'arrivent même pas à battre les talibans !!!!!!!!!!!!! et tu sais pourquoi ??? car ce sont des croyants opprimés qui luttent dans le sentier d'ALLAH et ALLAH est avec eux ,n'est ce pas le meileur ALLIé lambda ????
Car tu crois en ALLAH fermement ,il est pour vous le Secours !!!!!!!!!
A l'epoque ,l'armée musulmane a battu les plus grands empires du moment ,l'empire romain et byzantine et perse !!! a cette epoque ,au niveau du classement quantitatf ,ils etaient loin derriere !!!

12.Posté par Sharaf el-Mahbûl le 14/12/2010 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lambda ,
"Dans tout art martial , c'est comme devant l'iceberg , nous ne voyons que ce qui dépasse à la surface" .
(c) 2010-S.M.
Et justement , Ahl ul bayt le signale bien en puissance mondiale qualitative , "la qualité et la foi" mon cher comptable rationnel, qui êtes limité qu'aux aux chiffres qui parlent et peuvent nous mentir le plus souvent !
Ce n'est jamais que dans la "quantité" que se mesure la puissance militaire d'un peuple croyant !
votre classification officielle est très amusante pour les naïfs modernes.

13.Posté par Lambda le 14/12/2010 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais bien sûr mon cher BD ^^
Tu n'arrêtes pas de dire que les Américains sont des lâches parce qu'ils bombardent sans arrêt ? Et les Insurgés (Talibans, trafiquants de drogues, ...) posent des mines sur les routes et se sont de braves combattants de Dieu ? D'autant qu'il y a aussi des civils qui sautent ? Les Talibans tuent plus de civils que l'OTAN, les Talibans ne font aucun prisonnier, l'OTAN accorde la vie à ceux qui se rendent. Petites victoires ? Quand on pense que tous les talibans qui ont participé à l'embuscade d'Ouzbin sont morts peu de temps après, ouais ... L'armée américaine avait gagné sur le plan militaire au Viêt-Nam, mais l'opinion américaine était tellement choquée qu'ils ont fini par reculer. Et pourtant, les Viêt-Namiens étaient des combattants hors du commum, très semblables aux Talibans de par leur combattivité et leur courage. Et les pertes américaines étaient bien plus lourdes. En Algérie, les Français avaient décapité le FLN, mais ce fut la même chose. Si ça avait été des dictatures totalitaristes qui eux acceptent sans problème des milliers de morts (Allemagne nazie, et URSS stalinienne), le scénario aurait été bien différent.
Si les Arabes ont gagné à partir de 632, c'est en partie grâce aux divisions qui régnaient dans l'Empire byzantin, la faiblesse de ses empereurs. Les Mongols aussi ont écrasé les Chinois qui étaient dix fois plus nombreux, parce qu'ils disposaient de tactiques inédites. Comme les Israëliens ont battu l'Egypte et la Syrie en 1967 alors qu'ils étaient bien moins nombreux ... Et les Egyptiens et les Syriens sont de vrais croyants, non ? Pendant la Première Guerre Mondiale, les Arabes qui n'avaient pas d'armée ont damé le pion aux forces ottomanes, qui avaient réussi à repousser les Britanniques. Et parce que les raids éclairs, les razzias ont surpris l'état-major ottoman. Quand on gagne sur le plan militaire, c'est par les décisions prises, l'entraînement, et la tactique employée. .
Mais bien sûr vous avez raison ! La foi donnera la victoire aux croyants. En tout cas, c'est pas la foi qui permettra d'exploser en plein vol les missiles qu'enverront les Etats Unis ...Mais j'avoue, ce serait assez génial si c'était le cas.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires