International

Russes et Américains devraient se soucier de la stabilité stratégique (Lavrov)


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 14 Mars 2020 - 00:05 Coronavirus au Maroc


La Russie a appelé les Etats-Unis à mener un dialogue concret sur la réduction des armements stratégiques offensifs sur la base de la confiance mutuelle, de l'équilibre des forces et des intérêts.


RIA Novosti
Mercredi 21 Février 2007



"Nous ne voulons plus entendre dire que nous ne sommes plus des ennemis et que, par conséquent, nous n'avons plus besoin de nous limiter réciproquement en quoi que ce soit. Ce n'est pas l'approche qui nous convient, car elle n'exclut pas la course aux armements", a déclaré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors d'un entretien accordé au quotidien Rossiiskaïa Gazeta.

Selon M. Lavrov, le maintien de la stabilité stratégique figure régulièrement au menu des rencontres de haut niveau russo-américaines.

"Nous devons être conscients de nos responsabilités particulières pour la stabilité stratégique dans le monde, car il n'est plus seulement question des relations russo-américaines. Nous attachons beaucoup d'importance à l'accord de principe intervenu dans le cadre du sommet du G8 de Saint-Pétersbourg où nos présidents ont conclu à la nécessité d'ouvrir un dialogue concret sur le sort de nos ententes en matière de stabilité stratégique", a souligné le diplomate russe.

M. Lavrov a rappelé que le traité sur les armements stratégiques offensifs expirait en 2009 et que Moscou et Washington menaient déjà des consultations à ce sujet.

L'URSS et les Etats-Unis ont signé le 31 juillet 1991 le Traité sur la réduction et la limitation des armements stratégiques offensifs (Traité START) qui est entré en vigueur le 5 décembre 1994 et qui expire le 5 décembre 2009.

Avant décembre 2001, les deux pays devaient réduire leurs arsenaux à 6.000 ogives nucléaires et 1.600 vecteurs. Sur les 6.000 ogives, il ne devait pas en rester plus de 4.900 équipant les missiles balistiques intercontinentaux (MBI) en état d'alerte et les missiles balistiques des sous-marins, plus de 1.100 équipant les MBI mobiles et plus de 1.540 équipant les MBI lourds en état d'alerte. A cette date, la Russie possédait 5.518 ogives nucléaires et 1.136 vecteurs.


Mercredi 21 Février 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires