insolite, humour, conspiration...

Riche ou pas, un chamelier demeure un appendice attaché au bout d'une laisse à son chameau


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip

Mardi 4 Décembre 2018 - 11:28 Gilets jaune - Reveillez vous, On ne lache rien !



Djeha
Vendredi 2 Décembre 2011

Riche ou pas, un chamelier demeure un appendice attaché au bout d'une laisse à son chameau
Les gandouras supplétives tentent de rassurer leurs « saigneurs » (comme d’autres larbins à la tête des Etats Européens tentent de « rassurer les marchés »).
 
Des ânes qui négocient avec leurs maîtres… C'est cela qu'on appelle "islamistes modérés". Des machins invertébrés et incultes souffrant du syndrome de Louis de Funès: Obséquieux devant les plus forts et ignobles devant les plus humbles.
 
L’utilisation des marchands de paradis à pilosité suborbitale par les Occidentaux (pour bloquer l’émancipation des peuples et leur progrès) est une vieille recette formalisée et ratifiée par Ibn Saoud et Roosevelt à la fin de la dernière guerre sur le Quincy.
 
Mais le pire est de s’improviser larbins des larbins et consentir, alors que rien ne le justifie, à une hiérarchie des domestiques.
 
Qu’avons-nous à faire dans cette galère ? Pourquoi nos dirigeants nous mêlent-ils à cette ignoble et déshonorante besogne ?
 
Que nos apprentis libéraux acquiescent, cela se comprend parce qu’eux aussi ne peuvent péter sans autorisation. Ils savent (et nous le savons) que leur marché, que l’initiative privée génératrice de bienfaits pour tous c’est du pipo. Leur création de richesse dépendante nous savons qu’elle est - comme chez les rentiers - entièrement fondée sur l’import-import (*).
 
En Algérie, il y a tout sauf une structure dynamique atomistique, équilibrée, compensée par les prix et le comportement rationnel d’acteurs informés. Le pire est que tout ce bazar m…dique va vers n’importe quoi sauf dans cette direction.
 
L’avenir est aussi opaque que l’intelligence des décideurs voraces qui sont assis sur leurs derricks.
 
Seule la préservation de leurs privilèges et de leurs intérêts particuliers qui n’ont rien à voir avec les intérêts de notre pays, justifie que ceux qui nous gouvernent nous humilient ainsi en nous mettant à la portée de cette clique de criminels et de truands qui parlent la langue du droit et de la démocratie à l’usage des troupeaux.
 
Djeha,
J. 1er décembre 2011
 
(*) Les "intellectuels" aux ordres du WTC d'Alger viennent de décider de mettre Djeha sur la liste des spams. Ils ne supportent plus. Ils rejoignent en cela El Watan notre quotidien "représentatif" et "de référence" pour user du lexique de ses maîtres, mais aussi Liberté (tu parle! Pourquoi pas "démocratie") et deux ou 3 commissions  de l'APN. Les services de com de Boutef tiennent le coup: une performance! Ouyahia a lâché la rampe depuis quelque temps, en fait depuis son retour aux affaires. Son prédécesseur avait une aversion particulière pour les humeurs de Djeha. Et c'était réciproque!
 
Mais il reste tous les autres, mes meilleurs correspondants et ils sont nombreux sur les cinq continents.
 
LES ÂNES AUSSI SONT DOTÉS DE LA PAROLE
Mais pour dire quelque chose, il faut plus qu’une langue.

 
L'Ouest ne doit pas craindre les islamistes modérés - Qatar
Reuters, J. 1er novembre 2011, 05h31
LONDRES, 1er décembre (Reuters) - L'Occident ne doit pas craindre les islamistes qui se hissent au pouvoir à la faveur des révolutions arabes, mais plutôt coopérer avec eux, déclare le Premier ministre qatari dans une interview que publie jeudi le Financial Times.
 
Hamad bin Djassim al Sani estime que les islamistes modérés pourront contribuer à lutter contre les idéologies extrémistes.
 
"Nous ne devons pas avoir de problème avec quiconque agit au sein des normes du droit international, arrive au pouvoir et combat l'extrémisme", dit-il.
 
Les islamistes modérés ont remporté ces dernières semaines l'élection constituante en Tunisie et les élections législatives au Maroc.
 
A Tunis, Hamadi Jebali, le secrétaire général du mouvement islamiste Ennahda a été chargé de diriger le futur gouvernement de coalition, formé avec des alliés laïcs.
 
Au Maroc, c'est le chef de file du Parti de la Justice et du Développement Abdelilah Benkirane qui a été chargé par le roi Mohamed VI de former le prochain gouvernement de coalition.
 
En Egypte, le parti des Frères musulmans dit être arrivé en tête de la première phase des législatives qui a eu lieu lundi et mardi. (Ralph Gowling; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Vendredi 2 Décembre 2011


Commentaires

1.Posté par joszik le 02/12/2011 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la position des mains de Sarkosy laissent penser que c'est un cleptomane qui volent tous ce qui lui tombe sous les mains.

2.Posté par abduallah le 02/12/2011 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces gros plein de soupe me font gerber !!!! eux tous ces abrutis de prince par ci et par emir par la ....
depuis la trahison des cherifs (fondateur de jordanie) et les aal saoud contre leur freres en foi les othmans !
ces pays la sont devenus pratiquements des colonies de l occident !!!
a l arrive du mahdi,,,ils vont passer un mauvais moment !!!! je dirais meme presque qu ils vont le combatrre !!!!!

mais quoi faire a pare patienter!!!! sabraan ......sabraane!!!

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires