Coup de gueule

Responsables des Mosquées...Je t’aime, moi non plus…


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


Chaque jour on nous rappel que la fraternité, la solidarité et l’union font la force. Ce principe est la trame de fond des discours dans les mosquées et les publications d’associations émanant des responsables de ces derniers. Il y a une réalité qu’il est temps de dénoncer haut et fort afin que les fidèles sachent qu’il y a des pratiques et des méthodes de gestion qui sont inadmissibles en matière de gestion de nos mosquées. Un exemple concret de comportement inadmissible est le cas des demandes de collectes de fonds où certaines mosquées qui sont dirigées par les consulats, les organismes plus ou moins indépendants… obligent des démarches administratifs ou des dérogations pour obtenir des autorisations de collecte pour les mosquées. Leur réponse est souvent négative ou pire encore, on laisse les sollicitations dans le flou total avec un ni oui ni non. Sachant qu’en France l’état ne peut et ne veut pas subventionner la construction de lieux de culte, c’est un vrai défi, voire un cauchemar pour les musulmans qui se démènent pour l’édification des mosquées, de salle de prière...


info.critique@gmail.com
Mardi 9 Mars 2010

Responsables des Mosquées...Je t’aime, moi non plus…
Chaque jour on nous rappel que la fraternité, la solidarité et l’union font la force. Ce principe est la trame de fond des discours dans les mosquées et les publications d’associations émanant des responsables de ces derniers. Il y a une réalité qu’il est temps de dénoncer haut et fort afin que les fidèles sachent qu’il y a des pratiques et des méthodes de gestion qui sont inadmissibles en matière de gestion de nos mosquées. Un exemple concret de comportement inadmissible est le cas des demandes de collectes de fonds où certaines mosquées qui sont dirigées par les consulats, les organismes plus ou moins indépendants… obligent des démarches administratifs ou des dérogations pour obtenir des autorisations de collecte pour les mosquées. Leur réponse est souvent négative ou pire encore, on laisse les sollicitations dans le flou total avec un ni oui ni non. Sachant qu’en France l’état ne peut et ne veut pas subventionner la construction de lieux de culte, c’est un vrai défi, voire un cauchemar pour les musulmans qui se démènent pour l’édification des mosquées, de salle de prière...
 
 Au niveau local dans la hiérarchie pyramidale c’est souvent un jeu de relation qui permet de décrocher un rendez-vous. Certains dirigeants se cachent derrière une administration afin de ne pas venir en aide aux mosquées qui sont organisées et rattachées à une autre structure que la leur. On retrouve des jeux politiques qui font échos à nos pays d’origines avec les réalités mafieuses que l’on connaît. La passivité et la soumission de certains responsables, de mosquée et d’association gérant ces lieux de culte, ont des intérêts politiques pilotés, le plus souvent de l’extérieur du territoire français. Ces situations sont simplement inadmissibles d’un point de vue islamique lorsque les intérêts qui sont défendus ne se soucient guère de la condition des musulmans et de la difficulté que les musulmans ont pour construire des mosquées et des centres d’éducation. Plutôt que de nous rassembler, on nous divise en surfant sur nos sentiments, nos origines et surtout en discréditant les uns par rapport aux autres avec des arguments taillés sur-mesure et emprunté aux champs lexicales des détracteurs de l’islam dans l’unique but de créer une atmosphère de méfiance et de suspicion.
 
 Il y a une vrai réflexion qui doit être faite sur les moyens à mettre en œuvre pour venir en aide à tous ceux et celles qui se démènent pour réunir les fonds nécessaires pour l’édification ou l’achat des lieux de culte dignes permettant aux musulmans de s’inscrire dans le paysage républicain en France et de s’épanouir. Plusieurs pistes sont envisageables ; notamment celle de créer un Fond de Solidarité pour l’Edification des Mosquées
(F.S.E.M) en France. Chaque mosquée ou lieux de culte en fonctionnement contribueraient par des collectes périodiques qui alimenteraient la trésorerie de la structure afin de pouvoir redistribuer et venir en aide aux mosquées en construction ou à venir. Cette structure (F.S.E.M) pourrait se porter garant lorsque les projets impliquent des levées de fonds ou des emprunts conséquents vis-à-vis des entreprises et des organismes bancaires (respectant les principes
islamiques) au niveau national, international ou des particuliers. D’autre piste sont explorables comme une taxe sur les produits hallals ou encore une taxe sur les billets d’avions dans le cadre du Hadj... bref ce ne sont pas les idées qui manquent mais surtout des gens de bonne volonté avec une touche de compétence…
 
 En attentant des solutions structurées et transparentes, chaque fidèle doit être vigilent dans la manière de gérer les attributions et distributions des dons que les fidèles donnent pour l’amour d’Allah. Il faut demander des comptes régulièrement afin que la transparence et la gestion financière ne soit pas source de divisions et de crispassions. Chaque personne qui se trouve dans les instances décisionnaires doit faire primer l’intérêt de la communauté musulmane avant les intérêts politiques partisanes et sectaires.
On ne peut se payer le luxe de pavoiser et tergiverser pendant que des frères et des sœurs se donnent un mal fou pour trouver les fonds nécessaires pour construire les mosquées de demain.
 
 Il y a un vrai souci d’éthique de nos responsables de mosquées et de lieux de culte dans leur responsabilité de préserver et d’entretenir la fraternité et la solidarité au sein de la communauté musulmane. Construire et contribuer à l’édification de nos lieux de culte dans le paysage français et européen est un devoir qui incombe à tous les musulmans. Cette responsabilité implique une solidarité et une fraternité totale qui doit transcender nos divergences et nos sensibilités. Il faut garder en mémoire que nous ne sommes pas là pour des intérêts personnels ou des ambitions égoïstes dans la promotion des projets musulmans. Notre seul et unique souci doit être la recherche de l’agrément d’Allah.
 
 Il faut que les nouvelles générations développent des réflexes et des méthodes de gestion en rupture avec les modèles de gestion qui sont en cours dans nos lieux de cultes et mosquées. Il faut prendre ce qu’il y a de meilleure dans les nouvelles méthodes de management et de gestion financière sans oublier de garder à l’esprit notre humanisme et notre altruisme lorsqu’il s’agit de venir en aide à nos frères et sœurs qui sont porteurs de projet bénéfiques au développement de l’islam dans la société française et occidentale d’une manière plus générale. Nous avons besoin plus que jamais de localiser notre engagement au quotidien, multiplier les espaces de dialogue à petite échelle, respecter les divergences en développant des dynamiques inter associatives sur la complémentarité et les objectifs communs ponctuels ou à long terme, tisser des liens avec l’environnement social, politique. Cela relève de la responsabilité et du devoir de chaque musulman, loin des clivages du passé artificiellement entretenus, loin des luttes fratricides inqualifiables, loin du pouvoir mais proche des fidèles avec une sincérité absolue. L’intérêt des citoyens musulmans voulant vivre l’islam dans des lieux dignes partout en France doit être l’une des priorités des responsables locaux dans chaque mosquée et association musulmane.
 
 R.A
 http://laparoledujeunemusulman.blogspot.com/



Mardi 9 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par polo2paris le 09/03/2010 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'idée de créer un "Fond de Solidarité pour l’Edification des Mosquées" (F.S.E.M) en France est excellente mais la question du financement doit provenir uniquement des fidèles, de manière clairement définie et direct et non pas des moyen détourné "taxe sur les produits hallals ou encore une taxe sur les billets d’avions dans le cadre du Hadj" ou a condition de prévenir le clients avant l'achat.

2.Posté par sissa le 09/03/2010 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je vois pa en quoi ça te regarde se qui se passe dans nos mosques
si ils disent qu'ils ont besoin d'argent pour tel ou tel chose c'est quils ont ont besoin personne ne mets le couteau sous la gorge de personne . ton billets ne sert a rien mise a pars essayer defoutre le bazard dans les mosques.
cordialement

3.Posté par polo2paris le 09/03/2010 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@sissa
Je n'est pas vraiment compris ton commentaire, et a qui il est adresser. Car je ne sais pas pourquoi mais je me sens visé. Donc je tiens quand même a clarifier ce que j'ai dit dans mon premier commentaire car je crois que tu a compris l'inverse et que je ne suis mais pas du tous ici comme fauteur de trouble et bien au contraire. Je dit simplement que cette aumône et ce que l'on appel "sadaka-jariya" et quelle doit être donner en toute modestie dans un but d'adoration. Donc si pour toi le seul problème est financier alors va y joue sur la crédulité des personnes.
Cordialement

4.Posté par khatab alias cortex le 10/03/2010 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salamoualaykoum warahmatoulah wabarakatouh,
deux commentaires et c'est deja le debut de la fitna sobhanalah...
Je me demande toujours ce qui peut bien se passer dans la tête du premier critiqueur ...Quel etait sont intention avant d'écrire ?...Ina mal a3malou biniyat..les actes ne valent que par leur intention...Alors réfléchissons ...marquons juste un temp d'arrêt pour savoir si ce que je vai dire ou écrire plaira à ALLAH ?
Ne tenter pas d' "éxister" dans le trouble et n'écorché pas le coeur de vos frere ,car ALLAH swt à dit :
"Je prefere la destruction de la KAABA ,plutôt qu'un musulman casse le coeur de son frére"...
Il est grand temp de s'organiser ,de reprendre le contrôle du halal qui nous revient de "droit" ,de préférer la création d'ecole islamique plutôt que des mosquees au architecture discutable de part leur prix ,et souvent non concerté avec les musulmans...
La "Choura"(consultation) est un droit que l'on doit opposer aux dirrigeant inchaalah ,il est hors de question de se laisser spolier le droit de dire "oui" ou "non"!
Economisons ,investissons dans nos mosquees (ca coute rien d'y passer l'aspirateur de temps en temps ^^) ,demandons la publications des comptes ,et surtout mes freres serrons les rangs avec comme structure et référance le "cor-an et la sounna" inchaalah

5.Posté par sissa le 10/03/2010 08:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salam
polo2paris
non se n'est pas toi que je vise n'y personne d'ailleur
je ne cherche pa à casser le coeur d'un frere si une personne a etai blesser je m'en excuse
se que je veux dire c que les mosque ont le droit de faire des collectes pour l'amelioration des mosque ou pour leur creation ou pour aider des freres genre palestiniens.autre chose developper des espace de dialogue oui avec nos freres en religions mais surement pas avec l'entite sioniste qui massacre nos freres
encore une fois chaque mosque gere comme elle le veux SA mosques ils sont plus au courant de leur imperatif que nous.
donc je le repete ce billet n'a aucune utilité
c le font de ma pensé et je ne cherche nulement a creer de la fitna ni a polimique.
cordialement

6.Posté par polo2paris le 10/03/2010 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam sissa et salam khatab alias cortex.
@ khatab alias cortex
Premièrement je ne comprends pas pourquoi tu parle de fitna, il n'y a aucun problème mais juste une discussion avec un problème de communication. Il faut éviter d'utiliser ce terme de manière abusive (qui me fait penser a l'imposteur de Drancy).

De manière plus générale je suis tous a fait d'accord avec la consultation qui est recommander par la sunna mais aussi tout a fait d'accord avec plus de transparence dans les mosquées non pas en tant que contrôle de l'équipe dirigeante car on part du principe qu'ils sont musulman mais plutôt afin de faire participer les tous fidèles.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires