Conspiration

Réseau terroriste de l’OTAN… La liaison « djihadistes » et une opération Gladio 2.0 se confirme…


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 01:52 La Puissante Famille Rothschild (vidéo)



Gordon Duff
Mardi 20 Janvier 2015

Réseau terroriste de l’OTAN… La liaison « djihadistes » et une opération Gladio 2.0 se confirme…
Cet article est complémentaire de l’article sur le « 11 Septembre nucléaire » en trois volets, que nous avions traduit et publié. Il contient des révélations détonnantes ayant pour ramification entre autre, l’attentat contre Charlie Hebdo du 7 Janvier. Ceci confirme en outre notre vision exprimée sur une « renaissance » d’une « opération Gladio » 2.0 dont les barbouzes seraient un mélange de forces spéciales et d’hommes de paille « djihadistes », cadrés et éliminés pour éviter enquêtes et retombées potentielles comme ce fut le cas pour la première opération des armées secrètes de l’OTAN terroriste.
La roue tourne et le temps ne joue plus du tout pour l’oligarchie.
A suivre avec grand intérêt…
– Résistance 71 –
 
Nous sommes le nouveau shériff en ville
Gordon Duff
article original: http://www.veteranstoday.com/2015/01/17/we-are-the-new-sheriff-in-town/  ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
vidéo reportage de la BBC “Time Watch”, 1992: “Operation Gladio”: durée: 2h25
http://www.youtube.com/watch?v=AUvrPvV-KQo#t=1908
 
[ Note de l’éditeur:   Les lecteurs de longue durée de VT auront compris maintenant que nous avons au fil du temps aiguiller sur la véritable histoire du 11 Septembre morceau par morceau et peut-être êtes-vous curieux de savoir pourquoi nous n’avons pas lâcher le morceau d’un coup.
Why did America take a dive when they still had a choice...unlike this man?
La réponse est simple. Le gros morceau est trop lourd à absorber en une journée. Nous n’avons jamais imaginé que tout nous soit tombé dessus en une seule fois. Nous avons eu des années et des années de préparation, qui nous ont grandement aidé lorsque les enquêteurs trahis et frustrés ont enfin pointé le bout de leur nez.
Le grand jury qui est assis sur l’enquête officielle semble n’avoir aucune date de péremption et pourrait continuer de la sorte jusqu’à ce que tous les témoins clef soient morts de leur belle mort… ou d’autres causes. Ceux qui défendaient vraiment le pays en ce jour funeste… éprouvent un sentiment de trahison au-delà de toute description possible.
Bien sûr ils ont été trahis par un leadership corrompu et criminel, mais plus tard, lorsqu’ils ont vu le grand nombre de personnes de moyenne influence impliqué, se braquer et se focaliser sur leur sacro-sainte auto-préservation, ils ont observé avec effroi des centaines de ceux qui avaient juré de protéger le pays, violer leur serment de prise de position et ce essentiellement par fait de couardise. Les personnels de moyenne influence en tant que groupe, auraient pu exposer le 11 Septembre il y a bien des années, mais ils ont choisi de ne pas le faire.
Tout ce que les “bonnes personnes” avaient à faire était de commencer à prendre note de tous ceux qui devaient être impliqués puis entreprendre un boulot plus long et fastidieux de prende note de tous ceux qui voyaient ce qu’il se passait ou l’apprirent plus tard et qui décidèrent que cela était au dessus de leur niveau pour dire ou faire quoi que ce soit.
Il y a eu beaucoup de temps écoulé pour se figurer qui était sur ces listes… comme par exemple l’équipe qui a éparpillé des débris d’avion sur la pelouse du Pentagone pendant les heures sombres de l’évènement et ceux qui ont chargé ces débris et les ont amené sur place.
Puis il y a eu tous ceux qui ont collecté les enregistrements vidéo haute définition des caméras de surveillance placées aux alentours dans Washington et qui étaient suffisamment malins pour savoir que leurs actions aidaient à faire entrave à la justice en cachant ce que ces enregistrements auraient montré. Nous le savons parce que nous avons un enregistrement satellite de 6 séquences de la vérité.
The old Davy Crockett and artillery nukes were pilifered long before 9-11
Une autre raison pour ce filet d’information de cette énorme saga au sujet du 11 Septembre et du pillage des réussites scientifiques financées par le contribuable américain et qui sont enterrées si elles menacent les intérêts financiers de l’élite, était de laisser assez de temps pour ceux qui veulent se repentir et de faire maintenant ce qu’ls auraient dû faire à cette époque.
Nous n’avons pas peur parce que si quelque chose nous arrive, alors tout sera révéler beaucoup plus vite.. et il n’y aura aucun moyen de stopper la divulgation de l’information. C’est la moindre des choses que nous puissions faire depuis nos tombes, si notre travail doit continuer depuis cet endroit
Il est définitivement temps de tracer une ligne dans le sable. Nous ne pouvons pas retourner en arrière et défaire ce qui a été fait, mais ce que tous ces couards font nous laissent plus vulnérables à d’autres attaques, puisque les perpétrateurs principaux sont toujours parmi nous, libres… et riches.
Le public n’a aucune idée à quel point notre arsenal d’armes nucléaires a été dérobé et que ces engins volés demeurent un danger constant tant qu’ils n’ont pas été localisés. Nous avons déjà publié une liste de pays vers qui ces armes sont parties et plus viendra en temps voulu. Gordon va en dire plus plus-bas dans son article.
Nous sommes ici présents après des douzaines d’articles publiés sans aucun coup de téléphone de quelqu’un des médias de masse, ou un politicien ou d’anciens combattants ou de groupes universitaires, religieux ou des forces de l’ordre. Ceci est sans aucun doute le plus gros “ordre de non-intervention” (NdT: “stand down” en anglais…) des forces militaires et de l’ordre dans l’histoire de cette nation.
Le pays entier a reçu le traitement fait au vaisseau de l’USS Liberty en ce jour du 11 septembre 2001 et ceci nous a été administré en général, par les descendants immoraux de ceux qui l’ont fait en 1967 ; et tous ceux qui sont restès sur leurs culs de singes la tête basse lors de l’affaire du Liberty et ont continué leurs petites affaires à cette époque, nous ont laissé en héritage la même attitude aujourd’hui.
Des milliers de personnes (des administrations) n’étaient pas au courant de ce qu’il s’était produit durant l’évènement de l’USS Liberty (NdT: Un navire d’écoute électronique de la marine états-unienne, dûment “estampillé” et arborant le drapeau des Etats-Unis a été répétitivement attaqué et bombardé des heures durant par l’aviation israélienne alors qu’il patrouillait dans les eaux internationales au large de l’Egypte. L’ordre émanant des plus hautes instances de l’administration américaine était de “couler l’USS Liberty”, il ne devait pas y avoir de survivants… Le plan a échoué, sauvé par l’apparition d’un navire soviétique, le navire a pu rentrer au port endommagé, son capitaine fut décoré, sommé de se taire et muté….). Mais avec le 11 Septembre et ceux qui l’apprirent après coup le nombre de gens dans la confidence est bien plus important que vous ne le pensez. Ils ont tous abandonné leurs postes et ont laissé les Etats-Unis à la merci de plus d’attaques, ceci simplement pour avoir été petit bras et être demeuré dans leur bulle sécurisée. S’il y a encore une attaque, le temps du petit jeu de cache-cache sera bel et bien terminé et tous ceux qui pensent s’en tirer avec la sempiternelle formule du “Ah si j’avais su…” découvriront alors à quel point c’est une très faible ligne de défense.
Et à tous ceux du monde judiciaire à qui une assistance a été demandée pour savoir quel forum pourrait être mis en place pour mettre en accusation et juger ceux responsables et qui nous ont dit que ceci était impossible, vous avez aussi aidé et participé au crime. Vous avez choisi de servir le petit nombre au lieu de grand nombre, de l’intérêt commun, vous porterez donc ce linceul.
Jim W. Dean ]
This is the other gound zero for 9-11...Fort Lee, New Jersey
“A ceux qui sont restés silencieux depuis trop longtemps… Le temps est venu de choisir votre camp.”
En Syrie, j’ai informé des représentants participant à une conférence sur la sécurité que le terrorisme et l’extrémisme faisaient partie des composants d’un réseau de crime organisé multi-générationnel qui transcende les conspirations traditionnelles impliquant les “banquiers” et les “sionistes”.
L’attaque récente de Paris et son opération d’exploitation bien plus sérieuse est totalement attribuable à ce qui pourrait être nommé “Gladio”, car il n’y a pas d’attaque terroriste sans “mensonge, trucage et couverture”.1-SAM_3513
Conseil paternel
Cette semaine, nous avons rencontré des commandants des forces américaines, sous la supervision desquels nos écoles de renseignement opèrent. Deux de ces écoles ont été prises la main dans le sac de hacker le site internet de VT, d’interférer avec des émissions de radio et un peu plus. La réunion qui a eu lieu sur une base militaire des Etats-Unis, fut dirigée par un éditeur de VT, qui est un commandant en retraite des opérations spéciales de l’armée des Etats-Unis et le général commandant la base.
Il a été averti qu’il ‘y avait un nouveau shériff en ville” et que ses “poulains” devaient être bridés. Non, nous n’avons pas dit “ou alors…”. Nous l’avons peut-être impliqué, mais ne l’avons pas dit. Les Etats-Unis ne peuvent pas se permettre les lâches et les incompétents “de garde”. Ceci est simplement ce qui s’est passé.
Gordon and Jim Hanke
VT est maintenant très important pour la sécurité nationale des Etats-Unis. Des gouvernements clef auxquels les Etats-Unis ne peuvent pas parler, ne font confiance qu’aux gens qui sont liés avec VT et les facteurs dissidents qui ne font que grossir au sein de notre armée, de nos services de renseignement et de la communauté de la technologie et qui de manière très signifiante ont choisi VT comme plateforme de source d’information de confiance sur les menaces dont bien d’autres ont peur de discuter à cause du fait de qui se trouve derrière eux.
Les réseaux actuels du Gladio (NdT: réseau terroriste de l’OTAN) contrôlent la plus grande partie de l’Amérique Latine, gère totalement l’EIIL/EI et ont pris le contrôle de l’Ukraine, de la Libye et sont parfois appelés “L’État Islamique”.
Temps de recadrer
L’évènement parisien est un très bon exemple. Alors que j’étais à Damas, j’ai discuté de la véritable nature du terrorisme et des organisations se trouvant derrière “l’entropie de déstabilisation”. A mes côtés, le colonel Hanke expliqua bien plus en détail.
La plupart de ce qui fut dit n’a pas été rendu public et peut-être de manière juste, mais on en a entendu parlé ici et là. Ce qui fut entendu peut vous donner une idée d’où tout cela a mené. Nous avions “le matos” sur tout le monde, chaque opération gangster, chaque cartel de la drogue, chaque cellule terroriste bidon.
Nous allons rafraîchir la mémoire des gens au fur et à mesure.
________________________
La Libye
Who was relly behind Gaddafi?
C’est une histoire qui commence il y a bien des années dans les années 1970. Certains d’entre nous étaient alors impliqués dans des affaires de renseignement, avec l’armée ou une ou plusieurs agences de renseignement. Il y a une raison pour que j’en parle.
Nous commençons à traquer des opérations en Europe (EUCOM) et au Moyen-Orient (CENTCOM) vers la Libye. Il semble que l’instabilité actuelle en Libye soit orchestrée de manière à peu près similaire qu’elle l’était en 1969.
Considérez l’assassinat de Kadhafi comme l’équivalent de la mise au trou de Noriega, de la “chasse à Ben Laden” ou une litanie d’autres choses qui ne sont pas ce qu’elles semblent être. Vous croyez vraiment que Cuba et la Corée du Nord ne sont pas d’utilité ?
En 1969, on avait besoin de la Libye comme d’un front de la guerre froide contre l’URSS, les Etats-unis étaient embourbés au Vietnam, étirés militairement et les régimes marionnettes de l’Amérique que sont Israël, l’Iran et le Pakistan à cette époque, étaient trop mauvais pour soutenir la doctriner Truman de l’encerclement qui, en réalité s’effondra au moment où Chang Kaï Chek s’est enfuit à Taïwan.
__________________________
Insanité de la guerre froide
Gaddafi as a young officer with Nasser
Le statu quo en Corée, l’effondrement de l’Asie du Sud-Est, l’Inde clairement dans la sphère soviétique, la politique américaine devait pousser pour une guerre entre l’URSS et la Chine et à se préparer pour l’inévitable chute de l’Europe.
Mettre Kadhafi au pouvoir, abandonner une base aérienne et créer un dictateur de papier était le meilleur plan de l’époque. Beaucoup ne s’en rendent pas compte, mais la Libye de 1979 n’avait que 2 millions d’habitants et n’avait absolument aucune importance si ce n’est d’être “mise dans le jeu”.
_______________
________________________
EDWIN WILSON
A cette fin, La Libye reçût alors l’aide américaine. Edwin Wilson fut envoyé. Wilson, un agent de longue date de la CIA qui “passa du côté obscur” en 1971, était supposé avoir été envoyé là-bas pour garder trace de “Carlos le chacal”. Sa véritable mission est toujours en cours aujourd’hui, une que nous suspectons qu’il n’avait jamais compris et appréhendé.
L’idée même d’une surveillance d’un homme seul du “chacal” en guise de couverture est stupide. Wilson a été envoyé en Libye afin de mettre en place un dispositif de réseau clandestin pour des opérations secrètes, en liaison avec les services de renseignement libyen et israélien ainsi que des grouoes francs-maçons en Europe. (NdT: Probalement la Loge P2 italienne qui sera cruciale dans l’exécution des opérations de “Gladio” en Italie et en Europe, comme cela a été depuis prouvé par diverses enquêtes en Italie notamment…)
Wilson a été libéré de prison en 2003 après y avoir passé plus de 20 ans, sa condamnation pour avoir introduit des explosifs a été prouvée avoir été une manipulation du FBI et de la CIA. Wilson est mort en 2012 et ses tourmenteurs criminels doivent toujours être condamnés alors même qu’ils sont cités comme étant totalement coupables. En 2007, le juge fédéral Lee Rosenthal ajourna l’attaque en justice de Wilson contre les procureurs qui conspirèrent pour le réduire au silence. John Roberts avait promis au juge Rosenthal une nomination à la cour d’appel fédérale en échange de cette faveur.
Pendant les années 1970, la Libye fut pratiquement renversée par les groupes de l’IRA (Irish Republican Army), une autre triste et puérile histoire de couverture. Le chef d’équipe des forces spéciales US/CIA Billy Waugh, qui a 85 ans aujourd’hui et en toujours bonne santé, alla en Libye avec ceux qui gérèrent et menèrent à bien l’opération Phœnix du Vietnam. Ils étaient supposés entraîner l’agence de renseignement libyenne.
Ceci est une autre salade de couverture que vous pouvez trouver étalée sur Wikipédia. La Libye était en réalité, utilisée comme station de départ pour l’Operation Gladio.
The Skull and Bones house...New Haven, Conn.
Prenez ici note que le concept de se tourner vers une société secrète aux racines bizarres, à la “noblesse noire”, les “illuminatis”, Skull & Bones, toutes les organisations d’”enluminement/lucifériennes”, capables de rituels haineux bizarres, était un signe de désespoir.
Le gouvernement et l’administration Reagan a vu ces groupes déferler sur Washington, qui n’était plus un havre de paix pour la foule de la “cocaïne et des putes de luxe”. Maintenant l’heure était aux bougies noires, aux enfants drogués et à la sodomie.
Il n’y a absolument rien de spéculatif là-dedans et des personnels clef du Pentagone y étaient toujours, toujours prêts à “rester plus tard” ou “allez voir en haut” dans les évènements de DC. Vous ne pensez pas que nous y avions des gens ?
Les racines de Gladio
Ed Wilson getting "the squeeze"
La vidéo de la BBC attachée à cet article a été enlevée. Elle est replacée de manière temporaire et on peut y accéder en haut de l’article, du moins pour un moment (nous suggérons de la télécharger…)
Pendant que Wilson (et Waugh) étaient en Libye, la CIA a mis en place une fausse opération pour les piéger et les amener devant la “justice”, une opération similaire à celle de cette “unité Ben Laden” qui a traqué l’agent de la CIA décédé depuis plus d’une décennie après sa mort survenue en décembre 2001.
A un moment donné, la fausse “unité Wilson” de la CIA, une opération avec laquelle je suis quelque peu familier, a pris contact directerment avec Kadhafi et a établi sa propre unité opérationnelle en Libye malgré qu’on lui mentait et qu’aucune ressource ne lui fut donnée. Le chef d’unité fut promu et réassigné et on lui rappela de toujours souffrir de “perte de mémoire”.
S’ils avaient été autorisés, cette fausse unité Wilson aurait pu stopper Gladio, opération qui est toujours bien vivante et qui opère de nouveau depuis la Libye, au travers de l’Ukraine, de la Pologne et qui assassine des gens en Europe jusqu’à aujourd’hui.
______________________
“COLONEL TIM”
A la fin des années 1990. Bin Laden, recevant un traitement médical au centre médical naval de Bethesda juste en dehors de Washington, gardait une suite à l’hôtel Mayflower de Washington et il rencontrait régulièrement des figures de l’opération Iran-Contras, tous libres après un pardon présidentiel.
(Bush 41) L’éditeur de VT, Lee Wanta était présent à plusieurs de ces réunions tenues dans le cercle semi-privé de Metropolitan Club.
bin Laden (Colonel Osman) liked to lunch by the window
L’agent Kadhafi
Wilson passa 22 ans en prison pour avoir donné des explosifs à la Libye qui furent transbahutés aux agents de Gladio qui les utilisèrent dans des attaques terroristes embarrassantes à travers l’Europe. Vous pensiez vraiment que les “Brigades Rouges” étaient vraiment “rouges” ?
Waugh accomplît une illustre carrière à la CIA et en tant que contractant privé dans la “guerre contre la terreur” tandis que Wilson lui, allait en prison comme terroriste.
Peu comprennent la signifiance toute particulière de la Libye, alors et aujourd’hui. Pendant des décennies, tandis que Kadhafi se plaignait à tout le monde, les Etats-Unis et Israël opéraient depuis le pays en toute impunité.
Bill Waugh in 2005 - book promotion time
Pendant la guerre froide, les agents russes et américains se télescopaient en permanence à Tripoli, Malte et à Monaco, la “ratière” entre la Libye et l’Europe.
Kadhafi tenait des conférences anti-impérialistes, invitant des terroristes et des dissidents et les “livrait” à la CIA. Un de mes bons amis a assisté à une de ces conférences en 1986 et y a vu le processus exactement comme décrit.
Noriega a pensé qu’il pouvait dénigrer le monde parce qu’il était un associé des Bush dans le business de la drogue. Pour Kadhafi, cela commença avec les attentats à la bombe de Gladio mais cela alla plus loin.
A partir de 1975, Israël, l’Afrique du Sud et la Libye commencèrent un programme de développement d’armes de destruction massive, développant des armes nucléaires et des armes chimiques et biologiques. Kadhafi a construit ses derniers labos chimiques en 2006 ( bio-weapons lab in 2006.)
From Veterans Today, including a copy of a Wikileaks US State Department cable: Voir l’article original en anglais.
Que fait la Libye maintenant dans l’ère post-Kadhafi ? L’attaque de Bengazi a été une opération Gladio très classique avec des forces spéciales amenées, les brouilleurs israéliens brouillant les communications, PJ Meida et la Jamestown Foundation qui coordinaient “mensonge et couverture” ainsi que le côté “exploitation” de l’affaire.
Le système de transport basé à Tripoli qui a transbahuté les prisonniers du programme de rendition de la CIA et la drogue vers les goulags et les marchés mondiaux, transbahute maintenant les djihadistes et les missiles Stinger vers l’EIIL/EI.
Ces avions noirs C130 sans marquages qui sont régulièrement vus larguant des marchandises aux brigades de l’EIIL/EI volent depuis la Libye, juste au dessus d’Israël et de la Jordanie, juste au dessus du “rideau de fer” israélien et de la base aérienne secrète américaine juste en dehors d’Amman en Jordanie.
____________________
“Houston, Houston, nous avons un problème!…”
Il y a des gens à qui on doit parler peut–être “un peu plus”. On avait l’habitude de convaincre des idiots utiles que chasser le communisme justifiait le soutien de la tyrannie et du crime organisé. Ceci est maintenant allé bien plus loin.
FBI Mike Smith has disappeared - and Google images have been cleaned
Certains succombent à la menace, des menaces très réelles de violence tout aussi réelle. L’empoisonnement est commun, l’assassinat d’enfants est aussi commun. Ceux qui parlent sont assassinés, emprisonnés, tourmentés, drogués ou détruits financièrement, peut-être même tout ce qui précède…
Un agent du FBI a été mis sur la liste des personnes “armées et dangereuses” tandis que Fox News balançait sa photo partout, au moins pendant 24 heures, lorsqu’il fut découvert que tout ceci n’était qu’une “regrettable erreur”…
Le temps des idiots utiles, des lâches et des traîtres touche pour ainsi dire à sa fin. Ce n’est pas que nous manquions de tels personnages, bien au contraire, la propagande de l’Amérique, de son “morale” conservatrice, des ses “valeurs” familiales, de sa “droiture évangélique”, a laissé un sol fertile pour des armées vrtuelles de voyous et de tyrans en herbe.
Les Etats-Unis ont activement transformé leur communauté des forces de l’ordre à cet effet depuis pas mal d’années.
General Richard Myers - the Bush NeoCons had to have a totally dependable asset at the Pentagon for 9-11
En 2001, le général Myers alors chef d’état major des armées (NdT: l’équivalent à la même époque du général Léonid Ivachov du côté russe, pas le même genre de types assurément..), a commencé à faire la chasse au sein de l’armée, éliminant tous ceux présentant des signes de compétence et de courage.
Ses efforts sont contrecarrés aujourd’hui, avec la “droite” hurlant, alors que les traîtres et les couards sont virés, arrêtés et mutés par centaines.
Quel type d’armée resterait silencieuse au sujet du 11 septembre ? Qui pourrait ne rien faire ? Nous savons combien savaient en avance, qui savait tout, les chiffres sont saisissants.
L’attente est simple. Les Etats-Unis ne peuvent pas survivre sans risque et sans sacrifice. Ceci veut dire que, par exemple, lorsque l’armée envoie des équipes en Turquie pour entraîner ceux qu’ils savent pertinemment deviendront des cadres de l’EI, quelqu’un va devoir l’ouvrir.
Des contrôleurs aériens et personnels de radar américains ont observé le vol MH17 de la Malaysian se faire abattre par un avion de Kiev, ils sont non seulement restés silencieux, mais se sont rendus complètement complices en fabriquant ces histoires à dormir debout de missiles (tirés par les forces du Donbass)
Les Etats-Unis ne peuvent pas survive à ce genre de trahison.
Dans chaque département, chaque service, chaque agence, il est plus que temps de dire “nous ne pêcherons plus”. Juste parce que nous avons vu la police et les forces de sécurité de la Grande-Bertagne lors des attentats de 7/7 ou de la Norvège durant le massacre commis par Breivik ou le fiasco récent de Paris, toutes des opérations franc-maçonnes, toutes des “boulots de l’intérieur”, survivre la scrutinité de la presse sous contrôle et des gouvernements marionnettes, il y a ceux qui peuvent se dresser pour quelque chose.
Il y a une raison pour laquelle nous avons publié la photo de la maison refuge de l’opération Able Danger la semaine dernière. Nous espérons que, malgré la “compartimentalisation”, nous pourrons toucher quelqu’un qui sait combien d’information nous avons en notre possession, combien nous savons vraiment. Nous savons tout.
Able Danger team surveillance house in Ft. Lee, NJ
Une des plus grande menace à la liberté aujourd’hui est que notre gouvernement et ses services, tous, au travers d’une “compartimentalisation”, fonctionnent actuellement comme des cellules terroristes. Les gens en savent suffisamment pour faire ce qu’ils ont à faire, on leur donne des histoires puériles de couverture, on leur raconte des contes de fée à la “bin Laden” et à la “Boko Haram”.
Il se peut parfaitement que, à quelque niveau que ce soit, peu importe aussi haut soit-il, en tout cas pas au sein des services gouvernementaux, que quelqu’un ne sache pas la vérité. Çà n’a pas été toujours le cas.


Mardi 20 Janvier 2015


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires