International

Réactions mondiales au 'Père de toutes les bombes du monde'



IRIB
Vendredi 14 Septembre 2007

Le test par la Russie de la plus puissante bombe du monde a provoqué de vastes répercussions. Pour combler leur démonstration de force, les Russes l'ont appelé "le Père de toutes les bombes du Monde". Du côté de l'Occident, cet événement a été accueilli avec silence et étonnement. Se refusant à tout commentaire, les responsables de l'Otan trouvent la très puissante bombe russe un phénomène comparable à beaucoup d'autres fabrications technologiques du jour. Certains médias occidentaux ont suivi l'information avec une sensibilité évidente. Pour le quotidien londonien Guardian, le test de la bombe russe à implosion serait une riposte au plan américain de bouclier antimissile, ce qui, pour les responsables du Kremlin, présente une menace à la sécurité nationale du pays. Jusque là, c'étaient les Américains qui se ventaient de leur bombe qu'ils avaient testée il y a 4 ans. Baptisée "la Mère de toutes les bombes du monde", leur bombe était considérée le plus puissant engin non nucléaire de tous les temps. La bombe à implosion testée par les Russes provoque une chaleur deux fois plus grande que son équivalent américain et en terme de capacité de destruction, elle est aussi quatre fois plus puissante, selon les scientifiques russes. A en croire les analystes politiques, cet événement pourrait entraîner les relations Moscou-Washington, vers une ambiance comparable à la guerre froide, car il intervient dans les conditions où les tensions se sont multipliées entre les deux pays, et cela pour différentes raisons dont les questions liées à l'extension de l'Otan, le plan américain de défense balistique, la reprise des vols stratégiques de la Russie et sa décision de sortir du FCE, traité sur les forces armées conventionnelles en Europe. En fait, Russes et Américains ont refusé, les uns comme les autres, une application complète ou sans faille des traités de désarmement signés suite à la chute de l'ex-union soviétique. Tout au contraire, ils ont œuvré pour renforcer leurs capacités militaires. Leurs agissements militaires ont alimenté le sentiment d'insécurité dans le monde et encouragé les Britanniques, chinois et Français à entrer dans une nouvelle course aux armements. La planète est confrontée à la menace grandissante de l'instabilité qui caractérisait la période de la guerre froide. Le monde entier se berçait dans l'illusion, disons vainement, de voir le dialogue, le calme et la paix remporter sur l'insécurité et les dépenses militaires sur une planète Terre où la pauvreté n'existerait plus. Beau rêve pour un monde où les organismes internationaux, les Nations Unies en particulier, ignorent leur responsabilité d'obtenir le désarmement des grandes puissances afin de sauver, au moins, leur prestige et défendre leur raison d'être.


Vendredi 14 Septembre 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires