ALTER INFO

REVELATIONS sur le COMPTE BANCAIRE de GADDAFI…


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 23 Avril 2018 - 12:50 Courageuse et digne Natalie Portman



Saber
Mardi 31 Janvier 2012

REVELATIONS sur le COMPTE BANCAIRE de GADDAFI…
Gaddafi était titulaire du compte bancaire n°1969 en référence à l’année de la Révolution. Un journaliste indépendant libyen, Asad Ambia Abu Qila, a mené une enquête de terrain qu’il a décrite dans un article intitulé « Gaddafi ne possède ni maison ni voiture ni compte en banque ». Ses conclusions confirment ce dont la grande majorité des Libyens était convaincue, à savoir que Gaddafi ne possédait pas de fortune personnelle parce qu’il ne s’intéressait qu’au sort des pauvres gens.

Son compte bancaire, ouvert le 2 mars 1977 (date à laquelle le pouvoir, l’argent et les armes sont, sur sa décision personnelle, revenus au peuple) est demeuré vide et sans mouvement. Il en avait exigé sa fermeture mais les bureaucrates n’avaient pas respecté ses consignes, considérant que comme tout citoyen, il devait posséder un compte. Son salaire était versé directement à la Maison des Orphelins et à celle de l’Assistance Publique (1).

Gaddafi a, comme tous les citoyens Libyens, eu droit à une quote-part des revenus du pétrole libyen. Lui et sa famille ont reçu un chèque de 30 mille dinars (2). Gaddafi avait alors annoncé publiquement à la télévision son intention d’investir ce montant dans des projets
locaux : entre autres l’achat de 200 actions auprès de la Banque des Déserts et 300 autres auprès de la Banque de l’Unité avec distribution des bénéfices aux pauvres.

Evidemment, le nouveau « gouvernement » issu de la guerre de destruction de la Jamahirya libyenne est très embarrassé de ne pas être en mesure de fournir une seule preuve de ses innombrables accusations selon lesquelles Gaddafi possédait plusieurs comptes bancaires, en Libye et à l’étranger, tous fournis avec des milliards de dollars…

Notes personnelles:
(1) Gaddafi avait, lors d’une conférence retransmise à la télévision, au début de la guerre, révélé à la presse internationale qu’il ne possédait rien et que son salaire était de 4000 dinars et quelques (nous ne souvenons pas du chiffre exact). Combien de chefs d’Etat à
travers le monde ont déclaré de manière si ouverte et si spontanée le montant de leur salaire?
(2) = 15 mille euros ?


_______________
Les Pacifistes de Tunis
http://bit.ly/yd15JY

Source de l’information : Compte (non bancaire…) « Al Jamahiriya » (sur Facebook) http://www.facebook.com/AlJamahiria

Source: http://stcom.net (http://s.tt/15sJc)


Mardi 31 Janvier 2012


Commentaires

1.Posté par vincent le 31/01/2012 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non mensonge !
kadhafi étais un dictateur cruel et pro sioniste qui vole et détruit et tue son propre peuple !!
y'a qu'a voir comment il c'est comporté lors de son arrivée en france avec une armada qui se déplace avec lui et qui lui coûte une fortune !
y'a qu'a voir comment il as voulu résister au peuple tout en provoquant des dégât considèrable !
il se prend pour pharaon ou quoi ?!

2.Posté par yaz.dz le 31/01/2012 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dormir dans une tente bédouine lui a fait au contraire économiser beaucoup d'argent , surtout à son peuple..
Son assassina hantera encore pour longtemps les chancelleries occidental..

3.Posté par Observateur le 31/01/2012 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ vincent: Continuez à délirer et faites vos prières devant l'autel de l'OTAN et de l'étoile de David, peut-être que vous en seriez inspiré.
L'homme à propos duquel parle l'article est mort. Ce qu'il a fait de bon ou mauvais, ce n'est pas à nous de le juger. Autoritaire, fantasque, dictateur ou ce que vous voulez, une chose est certaine, du moins pour moi et celles et ceux qui connaissent la Libye: il a toujours méprisé l'argent et l'or au plus haut point. Il a cherche la grandeur et en l'ayant pas trouvé chez son peuple (et conclu que les Arabes dans leur ensemble ne feront rien de bon), il s'est contenté de poursuivre des chimères du genre Etats-Unis d'Afrique...
Des gens qui méprisent l'argent, la nouvelle divinité actuelle, ça existe!

4.Posté par vincent le 31/01/2012 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est faux !
c'étais un Menteur !
il fesais croire as son peuple qu'il dormais dans une tente bedouine !
arrêtter de croire n'importe quoi et d'admiré un profiteur !
( y'a qu'a voir les femmes qui travaillé pour lui dont il as abusait ) , ne chercher pas as vous construire des héro dans vos tête comme kadhafi ou l'iran !

c'est Allah le tout puissant qui va envoyé les vrai héro qui sauveront l'humanité du mal !

5.Posté par chark le 31/01/2012 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ vincent , je comprend votre acharnement , mais je vois d'içi à peu prêt à qui vous devez ressembler , ceci dit et quitte à vous decevoir sachez que sarko-nazi est son bailleur de fond total et bolloré sont infiniement plus riche qu'était feu Mkadhafi ! le guide lybien était généreux avec son petit peuple , et il faisait travailler en lybie plus de 2 milions d ' immigré , le peuple lybien était celui qui avait le meilleur niveau de vie de tout le maghreb , donc voila le résultat voulu par les franco-sionistes , la lybie à été réduite à l'age de pierre , à la mendicité devant la porte du FMI , et à l'occupation militaire étrangére comme en irak , bravo ! sarko-nazi , bhl , et total ! et j'espére que toutes les armes qui ont été parachuté en lybie par la france et le qatar se retrouveront un jour au main du FLNC pour libérer la corse !

6.Posté par vincent le 31/01/2012 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment ça il méprisé l'argent ?!
ALORS POURQUOI IL VIVAIS DANS LE LUXE ?!!!!

7.Posté par vincent le 31/01/2012 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ chark
le meilleur niveau de vie niveau maghreb ?
c'est juste une relativité au niveau maghrebin, en plus avant l'invasion de la libye en 2011 y'avais aucune animation dans les rue, aucun bulduing, c'étais flagrant, c'étais clair que la libye étais un pays sous dévelloper, y'a qu'a comparer avec dubai et Qatar.....
désolé avec tous le respect que je vous doit mes frére,

j'affirme que se que vous dite n'est qu'une relativité nul, car vous le comparé au créateur d'argent comme les rockefeller ou bush qui n'ont même pas besoin de volé l'argent car ils le créer !

8.Posté par Saber le 31/01/2012 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1.Posté par vincent le 31/01/2012 13:47

kadhafi étais un dictateur cruel et pro sioniste qui vole et détruit et tue son propre peuple ?

Là , tu nous démontres la stupidité d'un perroquet dressé à répéter ce dont-il ne comprend pas l'origine et c'est très humiliant pour être humain d'usurper la nature d'un animal mais comparé à ces rongeurs du cnt il y a de fortes probabilités que ta réaction ressemble plus à quelqu'un qui pisse dans un violon.

c'est Allah le tout puissant qui va envoyé les vrai héros qui sauveront l'humanité du mal ! ?

Comme ça, David Vincent a vu les soldats de Sion et assimilés en couches culottes pampers ?



9.Posté par pnon le 31/01/2012 16:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ceux qui soutiennent l'assassinat de Kadafi sont des kofars et des fascistes quelques soit leur degré d'ignorance.

10.Posté par Columbo le 31/01/2012 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"""kadhafi étais un dictateur cruel et pro sioniste qui vole et détruit et tue son propre peuple ? """

FAUX Vincent . S'il avait été reconnu pro sioniste , il serait toujours en poste .

11.Posté par vincent le 31/01/2012 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ columbo
Non il ne serais pas toujours en poste car c'est un sacrifice illuminati comme il l'ont fait pour hitler et saddam ou saddat..........

@pnon
ceux qui idôlatre kadhafi sont des kofars et des fascistes quelques sois leur degré d'ignorance.

12.Posté par Boukman le 31/01/2012 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Vincent,arretes de baver sur un hero

13.Posté par djazzy le 31/01/2012 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vincent
remercie khadafi de ne pas avoir participer à donner des bakchiches aux sionistes qui contrôlent les grands groupes de construction telque bouygues, effage, gtm,...pour construire des gouffres énergétiques dont tu sembles être friand et croire qu'en avoir est un signe de modernité et de nation avancer. concentre toi sur tes propres oligarques et génocidaires.

14.Posté par vincent le 31/01/2012 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je crois qu'on ne va pas s'entendre car vous ne comprenez rien as l'histoire désolé.

Kadhafi est un hypocrite et un mécréant !
kadhafi c'est le diable !

C'est clair !

15.Posté par djazzy le 31/01/2012 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vincent
va poster sur crif.org et arrête de nous les briser. au final de compte reste et sert nous d'idiot utile!

16.Posté par ex-tarik le 31/01/2012 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@vincent
1.Posté par vincent le 31/01/2012 13:47

non mensonge !
kadhafi étais un dictateur cruel et pro sioniste qui vole et détruit et tue son propre peuple !!


Ok vincent tu as raison de le dire ,c'est meme tres bien de ta part de nous ouvrir les yeux sur cet oubli de notre part ! MAIS voila cher vincent IL SE TROUVE que nous autres ARABES on aime les dictateurs comme Gaddafi , on les adore , c'est plus fort que nous ...en quelque sorte un defaut de la Nature !
mais on te remercie de ta solicittude envers nous ..c'est touchant je t'assure !

17.Posté par yaz.dz le 31/01/2012 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A te lire Vincent , Napoléon , Staline , Hitler , BHL , Sarkoleon , ils son tes héros..!
Pour nous Arabe du Maghreb c'est les frères Barberousse , l’Émir Abdel-Kader , etc etc..Nos héros..
Kadhafi il est mort (paix à son âme) , armes à la main , et comme il en avait décidait ; Mais cela en tant que occidental tu ne pourras jamais comprendre ..

18.Posté par poetnik le 31/01/2012 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EH les frères !!! vous ne voyez pas que cet imbécile, qui soit dit en passant se surnomme Vincent pour tromper la galerie et qui ose mentionner Allah dans ses post afin de s'attirer le respect, ne connais rien ou est bien mal informé sur cette invasion honteuse de la Libye...Perso qqun qui s'informe via TF1 ou France 24 ou encore Al Jazeera merite la pendaison pour insulte a l'intelligence et a l'intégrité humaine !!! ou encore un sionistan infiltré bref de la demer haschek !!! perso la j'ai pas trop envie de le cultiver !!! Meskine

19.Posté par judoboy37 le 31/01/2012 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le seul dirigeant arabe qui valait encore la peine,je suis tres peiner ,de constater que malgrer les preuves flagrantes de manipulations ,envers les pays comme lybie et syrie ,les gens ne tilt pas et ne se rende pas compte que pour finir tous nous retomberas sur la gueule,connerie de nature humaine ,que dieu nous garde

20.Posté par Pnon le 01/02/2012 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Vincent c'est justement la ton koffarisme et ce qui t'aveugle te cacher derriere la haine pour te justifier. Qaddafi est mort pauvre idiot, la Libye est detruite et les koffars dans ton genre continuent de dancer. Ton heure viendra koffars fascistes aliénés.

Vous autres koffar avait repris les slogan anti-qaddafi a touTes les sauces jusqu'a la nausée croyant que cela masquera la barbarie et la lacheté qui vous animent. Continues à chouiner ya harki

21.Posté par sergio le 01/02/2012 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour'
cher Vincent, ce n'ai pas dans l'insulte que tu trouvera la vérité, mais dans la sagesse et la compréhension des faits. renseigne toi, parle autour de toi, ne regarde plus la télé, et ta vérité en sera toute autre.Tu juge un problème qui se trouve à des milliers de km, de chez toi et tu capable de comprendre se qui ce passe devant chez toi, des gens qui souffres,des enfants qui ont faim,et toi fait tu quelque chose pour ces malheureux,prend en compte tous ces familles qui souffre la bas,qui vivent dans l’insécurité, ses choix ont leurs imposent,tout comme tes insultes qui trahisse ton ignorance. alors fait preuve d’intelligence renseigne toi et nous t’écouterons. valable pour tous!
ne jouaient pas le jeux, des politiques et des banksters "diviser pour mieux régner" de toute manière la vérité sortira, grâce à des gens intègres, et prêt a s'unir pour la vérité, que les choses, changerons, en bien ou en mal, et, tout ça, n'est pas une histoire de religion ni de politique,mais d'argents, que nous, nous n'avons pas. Alors du respect, car dans vos langages il n'y a pas de respect que l'on soit pour ou contre.Dialoguer,mais faite avancer, la vérité et tout le monde sera d'accord .
Proverbe: pour savoir quelle pièce tu as dans ta main regarde les deux face. "a médite" merci et calmez vous!

22.Posté par abdkrim le 01/02/2012 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est grave ici y a des takfiri des associateurs "adorer kadafi" a3oudou bilah et dire mecreant a quelqu un sans aucune preuve evidente est tres tres tres grave allez apprendre votre religion en tout cas ceux qui se dise muslim au lieu parler sans un minimum de savoir islamique et je suis presque sur que aucun de vous serait pres a vivre dans un pays regis a 100% par la charia .salam

23.Posté par yaz.dz le 01/02/2012 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abdkrim , avant de vouloir nous apprendre notre religion à nous muslimine , apprend d abord à dialoguer avec autrui , chose que nous savons déjà..
La charia te fais peur !?..
Pourtant ce n'est que les dix commandements de dieu (sbn)..

24.Posté par nour le 01/02/2012 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Vincent.
Je pense que vous vous trompez sur Feu Kadhafi Allah yarhamou.Il n'a jamais était mécréant,ni hypocrite comme vous dites.Quant à la luxure dans laquelle il vivait,ceci n'a jamais était illicite,à moins que pour vous, il devrait s'habiller d'haillons ou de vetements rapiécés.
Le 2ème Calif Omar (radhiaAllahou 3anhou)rappela un jour l'emir qui gouvernait Baghdad et lui dit entre autres
"J'ai appris que tu commences à te vetir de soie..."L'emir lui répondit "Oh Calif je reçois des ambassadeurs et des personnalités d'autres peuplades,je ne veux pas qu'ils me trouvent repoussant de meme que ceci me donne une hiba(image imposante) à leurs yeux et aux yeux de notre peuple."Omar ne lui a pas répondu et l'a laissé repartir.
Kadhafi n'a-t-il pas le droit lui aussi de profiter de la vie d'autant plus que le pays est riche et qu'il n'ya pas de pauvres parmis le peuple.Au contraire il fait profiter de ces richesses plusieurs autres nations africaines surtout.
Je vous conseille de lire un article de Jean paul Pougala sur les choses qu'a crée feu Kadhafi pour la Libye et pour l'Afrique en général,ou bien quelques articles de Silvia cattori,et vous aurez un autre son de cloche plus objectif celui-la.Wa essalam.

25.Posté par gjingis le 01/02/2012 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

22.Posté par abdkrim le 01/02/2012 09:19

vous parlez de la chariaa , vous auriez du venir avec une sagesse contrairrement á une agressive imposition doctrine .... salafiste sans doute ceci est dit en langue arabe BILLATI HIYA AHCEN .

quand a kaddafi toute la planette humaine le pleure .

26.Posté par Saber le 01/02/2012 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

22.Posté par abdkrim le 01/02/2012 09:19

je suis presque sur que aucun de vous serait pres a vivre dans un pays regis a 100% par la charia ?

Tu ne peux être sûr de rien tout simplement par ce que tu es un "Jahil " (ignorant) et de plus tu commets le péché de renier la destinée "el-kadar" en voilà la preuve de ce que tu ignores.

حدثنـي علـيّ، قال: ثنا أبو صالـح، قال: ثنـي معاوية، عن علـيّ، عن ابن عبـاس، قوله: { وَنَبْلُوكمْ بـالشَّرّ والـخَيْرِ } يقول: نبتلـيكم بـالشدة والرخاء، والصحة والسقم، والغنى والفقر، والـحلال والـحرام، والطاعة والـمعصية، والهدى والضلالة.

وقوله: { وَإلَـيْنا تُرْجَعُونَ } يقول: وإلـينا يردّون فـيجازون بأعمالهم، حسنها وسيّئها.

Les Prophètes - Al-Anbiyâ'
Au nom de Dieu, le Miséricordieux, le Clément.
[21:35]
Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouvons par le mal et par le bien en manière de tentation, et vous serez ramenés vers Nous.

Allah yarham Mouâmmar El-Kadhafi mort musulman croyant sur la terre de ses anciens.


En lançant sa fatwa, le sataniste le-Qardaoui n'a donné aucun verset du coran sacré ni hadith et la fine équipe du cnt Libyen va toute entière dans l'enfer éternel.

27.Posté par Zaheer le 01/02/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De procès en procès d'intention on passe obligatoirement du coq à l'ane... Je n'ai aucun parti pris parmi les intervenants de ce fil...SALAM.

28.Posté par vincent le 01/02/2012 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ nour
je crois que t'a rien compris.
kadhafi vivait dans le luxe,fesais des chose malsaine!
il as imposé le livre vert et je pense que c'est vouloir imposé ça doctrine se qui est haram.
il se prend pour un prophète ou quoi ?!
en plus il savais que son peuple serais en danger au cas ou il imposerai ça resistance a la revolution, se qui veut dire qu'il as mis son propre peuple en danger et qu'il leurs as fait du mal.
il c'est comporté comme un hypocrite, laisson a l'otan le moindre petit pretexte pour envahir la libye.
donc kadhafi est un hypocrite arrogant obcédé de chose malsaine.
la preuve c'est que la libye n'a jamais resemblé as des pays comme la merveilleuse emirat arabe unis ou le Qatar !
alors soyez bon musulman :)
ET Arrêtté D'idolatré Le Diable !!!!

29.Posté par nour le 01/02/2012 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@vincent.
Je croit que c'est toi qui n'as rien compris.
Dire des verités sur une personne est pour toi de l'idolatrie?
Feu Kadhafi était un etre humain donc pas infaillible Allah yarhamou.
Dieu seul est temoin de ce qui était dans son coeur.Mais nous les mortels on juge les gens sur leurs actes,et
personnellement je pense que ses actes globalement sont bons,contrairement aux actes des Hemirs du golf auxquels tu voues une une certaine préférence.
Ces monarchies auxquelles tu fais référence sur l'architecture,le mode de vie...,n'ont acquis cela que grace à leurs maitres occidentaux,alors qu'en Libye c'est du local mon vieux.Avant les Libyens étaient des gens humbles
et simples qui qui ne menaient pas une vie occidentalisée à l'extreme comme ces "golfistes" qui singent leurs maitres dans tous ce qu'ils font,parfois ils les dépassent meme.
Saches que les autochtones des pays que tu as loués te considéreront comme leur negre de service(que mes frères me pardonnent ce mot ) si tu vas y vivre,
contrairement aux Libyens sous la gouvernance de feu Kadhafi qui considèrent les étrangers (meme les noirs)comme leurs égaux jusqu'à ce qu'un maudit juif instaure parmis eux la fitna avec les résultats qu'on connait.
Et puis pour finir Notre Bien Aimé Prophète sala Allahou 3alaihi wa salam a dit:oudhkourou amouatakoum bikheir.Ce qui veut dire:Evoquez vos morts en bien....wa essalam

30.Posté par vincent le 01/02/2012 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ nour
les libyen étais des gens humble juste pendant une petite période de 65 a 90 je crois, après il se sont appauvri as cause de kadhafi.
quand les medias disent que la libye étais bien economiquement c'est juste un sens relativisé.
c'est comme si je disais la tunisie est meilleur que le liberia grâce a ben ali.
c'est juste un exemple pour t'expliqué.
je pense qu'il ne faut pas dire qu'il étais bon car vous n'avez aucune preuve.
vous vous créer un hero.
allez voir les temoignage des femmes qui travaillé pour lui et qui se sont rebellé !
allez voir les temoignage des joueur de football de l'equipe libyenne qui ont joué avec son fils !!!
allez voir les témoignage de tous les gens qui ont travaillé pour lui !!!
et vous comprendrez si vous saviez !


Fraternellement

31.Posté par Saber le 01/02/2012 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

30.Posté par vincent le 01/02/2012 22:25

Au vu de ton acharnement contre la mémoire d’un martyre tu ne peux être qu'un ridicule sioniste.
Tu es pire qu'un cannibale.

32.Posté par calamité le 01/02/2012 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@saber
Au vu de ton acharnement contre la mémoire d’un martyre tu ne peux être qu'un ridicule sioniste.
C'est mon avis puisque beaucoup de freres l'ont éclairé et il semble persister dans son acharnement à dénigrer un homme mort
@vincent
en plus il savais que son peuple serais en danger au cas ou il imposerai ça resistance a la revolution
Tiens vincent regarde les pseudos revlutionnalres et leur révolution et garde cette photo en ecran de veille

33.Posté par Saber le 02/02/2012 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

32.Posté par calamité le 01/02/2012 23:48

Salem frère,

Un " V " comme Vendu avec barbe blanche et badge en prime pour tous les crimes.

34.Posté par Columbo le 02/02/2012 00:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour vincent , s'il veut biensur se cultiver .un article que j'ai posté ici , il y a quelques mois .....
L'Histoire se répète ;
Le mouvement du jihâd et l’apparition de `Umar Al-Mukhtâr
Après cette bataille, les combattants arabes et turcs se regroupèrent à `Ayn Zârah pour affronter à nouveau les Italiens. Mais encore une fois, la supériorité numérique et militaire des Italiens pesa tant et si bien sur la bataille que ces derniers finirent par l’emporter. Simultanément, les Italiens envahissaient la Cyrénaïque par la mer. Il purent ainsi occuper Tobrouk le 17 octobre 1911, avant de se diriger vers Benghasi. Là, ils durent faire face à une violente résistance de la part des combattants arabes et turcs, dont faisait partie le héros musulman `Umar Al-Mukhtâr.
Les conséquences de l’offensive sur l’unification des Libyens
Avant la fin du mois d’octobre 1911, les Italiens réussirent à prendre Tripoli, Tobrouk, Darnah, Benghasi et Homs. Très vite, ils parvinrent à prendre le contrôle de la Cyrénaïque.
Cette agression italienne eut pour conséquence le resserrement des rangs libyens, l’unification du peuple sous la bannière du jihâd, et la relégation au second plan de tous les différends internes. Le peuple se mobilisa dans son intégralité pour résister au colonialisme et pour libérer le pays.
Cette agression eut également pour effet de dissoudre les divergences qui existaient entre le chef reconnu de la Libye, As-Sayyid Ahmad Ash-Sharîf, établi à Koufra, et le pouvoir ottoman.
Les appels d’As-Sayyid Ahmad Ash-Sharîf à l’intention des Libyens et des Arabes, pour lutter contre le colonisateur trouvèrent de nombreux échos chez des milliers de combattants et de volontaires qui affluèrent sur les camps militaires ottomans pour soutenir les forces ottomanes et les résistants arabes.
Le masque de la religion et la paix des cimetières
Pendant toute la durée de l’occupation de la Libye, le colonisateur italien voulut se donner une justification religieuse. Les évêques italiens bénirent ainsi les flottes maritimes qui ammarrèrent pour lancer l’offensive contre la Libye ; les cloches sonnèrent et des prières furent récitées ; les hommes d’Église distribuèrent aux soldats participant à la campagne des crucifix. Les Italiens prirent d’ailleurs habitude de célébrer chacune de leurs victoires dans les églises, non seulement en métropole, mais également à Tripoli. Ils remerciaient le Seigneur Qui les avaient aidés à abattre le croissant et à élever la croix. Ces considérations exacerbèrent la sensibilité des combattants libyens.

Général Rodolfo Graziani
Le colonialisme italien tenta également de convaincre ses soldats qu’ils étaient les porteurs d’un message d’humanisme et qu’ils étaient venus en Libye pour sauver et libérer des peuples... Le boucher de la Libye, le Général italien Rodolfo Graziani écrit dans son livre Vers le Fezzan : « Les soldats italiens étaient convaincus qu’ils étaient la nation dominatrice investie d’une mission noble et civilisatrice. Ils étaient ici, non pour exploiter autrui, mais pour améliorer la situation du pays. Les Italiens se devaient de remplir ce devoir humain, quel qu’en fût le prix. Il faut donc soumettre le peuple libyen de son plein gré au colonialisme italien ainsi qu’aux coutumes et aux lois de l’Italie. Si les Libyens ne se convainquent pas du bien-fondé de ce qui leur est proposé, alors les Italiens devront mener une lutte continuelle contre eux et pourront détruire tout le peuple libyen pour parvenir à la paix, la paix des cimetières... »
Les Italiens exterminèrent ainsi la population de tout le village d’Al-Manshiyyah, situé à l’est de Tripoli. Nul ne fut épargné, pas mêmes les femmes, les enfants et les vieillards. Les massacres s’étendirent ensuite à d’autres villes. Ils parvinrent ainsi à tuer près de sept mille Libyens en trois jours et à en déporter deux mille autres. Les atrocités ne cessaient de s’amplifier au fil des jours. Ils violèrent les femmes et exécutèrent sommairement les hommes, dévoilant ainsi au grand jour la face hideuse d’une Italie colonialiste, animée par de bas desseins de domination. Un peuple désarmé était exterminé parce qu’il n’était pas convaincu par les mobiles humanistes de son bourreau.

Prisonniers libyens civils sous escorte italienne
Le jihâd du peuple libyen
Le 6 novembre 1911, l’Italie déclara avoir pris le contrôle de la Tripolitaine et de la Cyrénaïque. Les Libyens répondirent à cette déclaration en intensifiant les actes de résistance. Ils attaquèrent les camps italiens sur tout le territoire libyen, mais étaient souvent matés avec une violence inouïe par les forces d’occupation.
Cette étape de la résistance était marquée par des raids éclairs contre les positions ennemies, mais les capacités militaires des Italiens - des armes modernes, des armées régulières - venaient invariablement à bout des attaques libyennes, d’autant plus qu’ils étaient soutenus pas les autres grands pays colonialistes.
Mais malgré tous ces avantages militaires et diplomatiques évidents, l’invasion de la Libye fut loin d’être une promenade de santé pour les Italiens. Même si les attaques libyennes étaient insuffisantes, elles permettaient de maintenir un climat de terreur et d’anxiété dans les rangs du colon. Par ailleurs, l’appel au jihâd fut proclamé dans tout le monde arabo-musulman pour voler au secours du peuple libyen. Des milliers de volontaires arrivèrent ainsi pour soutenir la résistance à l’envahisseur.
Voyant qu’elle avait affaire à des hommes qui aspiraient à la mort comme ses soldats aspiraient à la vie, l’Italie demanda aux pays européens de faire pression sur l’Empire ottoman pour qu’il arrête de soutenir les Sénousis. Dans le cas contraire, l’Italie menaçait de bombarder les côtes ottomanes. La France, la Russie, l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie volèrent au secours de leur consœur italienne et obtinrent des Ottomans, le 3 octobre 1912, la signature du Traité d’Ouchy, près de Lausanne, en Suisse, dans lequel les Turcs reconnaissaient officiellement l’annexion de Tripoli à l’Italie et acceptaient de se retirer de la Libye.
Lorsque les combattants libyens apprirent la nouvelle, Ash-Sharîf As-Sunûsî, chef de la confrérie sénousie, répliqua : « Nous sommes radicalement opposés à ce traité. Et nous n’accepterons aucun traité dont le prix serait l’abandon du territoire à l’ennemi. »
Le panislamisme : combustible des peuples arabes
L’offensive contre la Libye provoqua un tollé général dans tout l’Empire ottoman et dans le monde musulman. L’opinion publique islamique se révolta et prit le parti de soutenir le jihâd en Libye contre les Italiens. L’Imâm du Yémen Yahyâ Hamîd Ad-Dîn fit signifier à l’Empire ottoman qu’il était prêt à lever cent mille hommes sous son commandement pour défendre l’Empire musulman. L’Émir de Najd `Abd Al-`Azîz Ibn Sa`ûd fit de même et déclara être prêt à mobiliser toutes les tribus qu’il contrôlait et à les faire marcher sous le drapeau ottoman.
Les volontaires affluèrent de toutes les contrées musulmanes pour participer au jihâd, si bien qu’après un an du début de l’invasion italienne, ils étaient plus de douze mille volontaires prêts au combat. Des comités furent organisés pour porter secours aux sinistrés. Des missions médicales furent envoyées sur le terrain, en Tripolitaine et en Cyrénaïque. Le peuple égyptien se montra le plus zélé en soutien au peuple libyen. On récolta des dons et on les distribua via des associations humanitaires, comme celle créée par l’Émir `Umar Tûsûn. Ce fut également à cette occasion que fut créé le Croissant-Rouge Égyptien. Le Croissant-Rouge était dirigé à cette époque par le Sheikh `Alî Yûsuf, et sa première mission se rendit en Libye le 7 novembre 1911.

L’Emir `Umar Tûsûn
La cause la plus importante de cette mobilisation générale était la puissance de la fibre islamique qui reliait tous ces peuples et toutes ces contrées. Par ailleurs, les Musulmans ressentaient une grande motivation pour défendre le Califat menacé de toutes parts par les puissances colonialistes. Ils savaient que le démembrement du Califat causerait indubitablement la division et la faiblesse de la Communauté musulmane. Les années semblent leur avoir donné raison. Ils comprirent également que contrairement à ses prétentions, le colonialisme n’avait aucune mission civilisatrice ou humaniste. Ses seuls desseins étaient de décimer les peuples et de piller leurs richesses, comme le démontrèrent brillamment les Italiens en Libye ou les Français en Algérie.
Les négociations entre As-Sunûsî et les Italiens
Le mouvement de la résistance se poursuivit jusqu’au déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914. L’Italie entra en guerre du côté des Alliés, tandis que la Turquie s’allia à l’Allemagne. La Turquie afficha ainsi clairement son soutien aux Libyens menés par As-Sayyid Ahmad As-Sunûsî, et se lança avec eux contre leur ennemi commun.
Mais très vite, les relations entre As-Sunûsî et les Turcs se détériorèrent, du fait que ces derniers avaient levé les Anglais contre lui, alors que lui-même désirait garder de bonnes relations avec eux pour ne pas se voir fermer la porte de l’Égypte. La situation en Libye devenait de plus en plus critique, notamment à cause de la conjoncture économique défavorable et d’un désastre humain qui emporta des centaines de vies. Toutes ces raisons amenèrent le successeur de Ahmad As-Sunûsî, Idrîs As-Sunûsî, à entamer des pourparlers, le 16 avril 1917, avec les deux puissances alliées, l’Angleterre et l’Italie. Ces négociations aboutirent à l’Accord de `Ikrimah qui définissait les zones d’influence des Sénousis d’une part et des Italiens d’autre part. L’accord stipulait également un cessez-le-feu et autorisait la liberté de déplacement entre les deux zones d’influence.
Reconnaissance de l’autorité d’As-Sunûsî par les Italiens
Un autre accord, l’Accord d’Ar-Rajmah, fut signé quelques années plus tard, le 25 octobre 1920, dans lequel les Italiens reconnurent l’autorité légitime d’As-Sunûsî en tant que gouverneur civil et leader de la partie intérieure de la Cyrénaïque. Idrîs As-Sunûsî se vit accorder le titre d’Émir et la région qu’il contrôlait devint un émirat héréditaire.
Mais toutes ces décisions ne mirent guère fin au conflit italo-libyen. La résistance était toujours sur le pied de guerre, le peuple refusait de se soumettre à la colonisation et la flamme du jihâd ne voulait pas s’éteindre.
En 1918, après la fin de la Première Guerre mondiale d’où l’Italie était ressortie meurtrie, une trêve fut signée entre les deux parties belligérantes. L’accord stipulait la fin de l’état de guerre et la mise en place d’une république. Il reconnaissait l’autonomie intérieure de la Tripolitaine, placée néanmoins sous tutelle italienne. On décida également de créer un parlement et un gouvernement locaux qui dirigeraient le pays. Mais cette république ne vécut pas bien longtemps, l’Italie n’ayant accepté les mesures de cet accord que pour gagner du temps et récupérer ses esprits après la Grande Guerre.
Le jihâd ou la voie vers l’indépendance
Les Libyens furent les auteurs d’une épopée glorieuse dans leur résistance au colonialisme. Avec leur cavalerie menée par le grand héros `Umar Al-Mukhtâr, ils surent infliger de lourdes défaites à l’armée moderne de l’envahisseur, tout comme ils surent attirer sur eux l’attention de la communauté internationale. L’Italie employa tous ses efforts pour liquider `Umar Al-Mukhtâr, âgé de près de 80 ans, et ses compagnons. Après plusieurs vaines tentatives, elle finit par le capturer le 11 septembre 1931, après que le cheval qu’il chevauchait eut été blessé. Suite à un procès sommaire et expéditif qui ne dura guère plus d’une heure, il fut condamné à la peine capitale. Son exécution eut lieu le matin du 16 septembre 1931, devant une foule de Libyens rassemblée pour l’occasion.
Mais le jihâd ne s’interrompit pas pour autant. Le peuple libyen poursuivit sa lutte jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945. Le dernier soldat italien quitta le sol libyen le 25 janvier 1943, après plus de 30 ans d’une guerre de libération qui coûta la vie à plus d’un demi-million de martyrs, soit un cinquième de la population totale de la Libye à cette époque.
P.-S.
Sources : deux articles du site Islamonline.net, Le Fascisme occupe la Lybie et L’indépendance libyenne... Panislamisme et efforts populaires, et un article du site Nfsl-Lybia.com.


35.Posté par toi le 02/02/2012 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, ce que je vais dire n'a pas sa place dans cet article, mais je ne sait pas oû l'écrire, alors osyez indulgent s'il vous plait :

ABOU MOUHAMMAD AL MAQDICI a était emprisonné pour 5 ans, selon le jugement de la cours de la sécurité d'Etat Jordanienne '' cours de destruction de l'Etat'' et c'est une grande injustice pour notre frère sachant qu'il a déjà passé plus de 10 ans dans leurs prison pour l'unique raison qui et la suivante ; dire la vérité sans se soucier des tyrans qui nous gouverne injustement.

Alors s'il vous plait n'oublier pas 3Assem '' abou mouhammad al mqdici'' dans vos prière, et essayez de circuler cette information.

Bonne nuit, et assalamou alaikom.

36.Posté par Rabbipoter le 02/02/2012 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Et si monsieur Vincent veut parachever sa formation , à moins qu'il préfère les "images" de TF1..
Maljournalisme», mensonges et mauvaise foi
par Ahmed Bensaada

«La propagande est à la démocratie ce que la violence est à la dictature» (N. Chomsky)

Il est vrai que nous vivons à l'ère de la «société de l'information». Jamais notre quotidien n'a autant été influencé par les flots de nouvelles drainées par ce que nous appelons, désormais, les technologies de l'information et de la communication (TIC). Journaux, télévisions, radios, téléphones mobiles, ordinateurs: tous charrient inlassablement un inextricable déluge d'informations. Internet, Tweeter, Facebook, Google, Youtube et autres créatures du cyberespace ont radicalement changé notre façon de communiquer et de nous informer. Tout est scruté, commenté, analysé et diffusé en temps réel.

Mais il reste cependant une constante qui n'a pas été affectée par cet essor technologique : le mensonge, la propagande et la manipulation médiatique sont toujours là, plus présents que jamais, tels ces virus informatiques de plus en plus sophistiqués, de sorte qu'ils sont constamment plus performants que les logiciels qui sont sensés nous en protéger. Les médiamensonges (terme si cher à Michel Collon) n'ont jamais autant proliféré, surtout en période de troubles comme celle que nous vivons actuellement.

Petit vade-mecum d'illustres médiamensonges

La propagande et la manipulation de l'opinion publique ne sont pas des techniques nouvelles. Elles s'articulent autour d'une médiacratie omnipotente qui ne laisse guère de place aux opinions différentes de la pensée unique véhiculée par les médias majeurs. Pire encore, dès qu'un point de vue diffère légèrement de ceux imposés par les «bien-pensants», il est systématiquement enfoui dans une boîte sur laquelle est mentionné : «Théories du complot». L'histoire a montré que, dans de nombreux cas, c'est plutôt la pensée imposée qui est conspirationniste.

Un exemple typique de mensonge présenté comme réalité par les médias majeurs est celui connu sous le nom des «couveuses koweïtiennes», supercherie planétaire de haute voltige qui s'est déroulé en 1990, lors de la première guerre du Golfe. Je me rappelle avoir été ému et choqué par une jeune koweïtienne en pleurs, nommée Nayirah, témoignant devant une commission du Congrès des États-Unis. Elle affirmait, entre autres, avoir vu de ses propres yeux, dans un hôpital koweïtien, des soldats irakiens retirer des bébés des couveuses et les laisser mourir sur le sol. Ce témoignage, retransmis dans le monde entier, a eu un impact considérable sur l'opinion publique et a contribué à créer un soutien indéfectible à cette guerre.

Il s'avéra par la suite que la demoiselle en question était en fait la propre fille de l'ambassadeur du Koweït à Washington et que toute cette comédie a été orchestrée par la compagnie américaine de relations publiques Hill & Knowlton pour la rondelette somme de 10 millions de dollars[1]. La vérité sur cette affaire ne fut connue qu'après la fin de la guerre. J'avais pensé, à l'époque, que cette Nayirah serait promise à un brillant avenir de comédienne, tellement la théâtralité de son intervention était comparable à celle des meilleurs acteurs d'Hollywood ou de Broadway.

D'autres manipulations médiatiques de cette envergure peuvent être mentionnées. Citons, par exemple, l'affaire dite des «charniers de Timisoara» qui s'est déroulée lors de la chute du régime Ceausescu, en décembre 1989, juste avant Noël pour accentuer l'horreur. Les médias occidentaux, en particulier français, ont montré, images à l'appui, les cadavres de victimes de la Securitate. On parla alors de 4630 morts dans une seule fosse commune à Timisoara. On exposa des cadavres devant les caméras dont celui d'un bébé posé sur le corps d'une femme sans vie. La monstruosité d'un régime sanglant qui trucidait ses propres enfants dévoilée au grand jour! Le monde entier fut horrifié.

Il s'avéra, par la suite, que les cadavres étaient ceux de morts déterrés du cimetière des pauvres, que le bébé avait été victime de la mort subite du nourrisson et que la femme sur laquelle il gisait n'était pas sa mère, mais une personne morte d'une cirrhose du foie quelques semaines auparavant. La nécrophilie télévisuelle dans toute sa splendeur comme l'a si bien nommée Ignacio Ramonet[2].

D'autres exemples peuvent être cités mais la liste risque d'être longue. Souvenons-nous de la saga des armes de destruction massive imaginaires de Saddam Hussein qui ont été à l'origine de l'invasion de l'Irak ou du génocide fictif des Kosovars albanais (500 000 morts!) qui a justifié l'intervention de l'OTAN dans la guerre du Kosovo[3].

Cas du «printemps arabe»

Les récentes révoltes qui ont ébranlé la rue arabe ne sont pas exemptes de propagandes, mensonges et autres manipulations médiatiques, loin s'en faut. En effet, comme dans tous les bouleversements politiques sérieux, les médias majeurs y ont mis leur grain de sel. En plus, dans ce cas précis, il faut aussi tenir compte des médias sociaux et de la blogosphère qui ont été de la partie.

À mon sens, le médiamensonge commun aux révoltes «printemps arabe» est celui de la spontanéité des soulèvements populaires. De nombreux documents montrent qu'il n'en est rien et que dans la plupart des pays arabes, les cyberactivistes ont été i) identifiés, ii) mis en réseau entre eux et avec des experts des nouvelles technologies et iii) formés par des organismes occidentaux «d'exportation de la démocratie», en particulier américains[4]. Cette méconnaissance de la réalité relève autant d'un maljournalisme patent pour certains professionnels des médias que d'un mensonge par omission pour d'autres. En Tunisie, le symbole de la «révolution du jasmin» a été rapidement déboulonné, quelques mois à peine après la fuite du président Ben Ali. Présenté comme un universitaire sans emploi, travaillant comme vendeur ambulant, Mohammed Bouazizi s'est immolé par le feu devant le siège du gouverneur, geste qui a mis le feu aux poudres en Tunisie. Son spectaculaire suicide a été expliqué par le fait qu'une policière municipale, Fayda Hamdi, lui aurait non seulement confisqué sa balance, mais aussi administré une gifle, geste encore plus intolérable car venant d'une femme.

L'enquête a montré que Mohammed Bouazizi n'était pas un universitaire, qu'il avait insulté Fayda Hamdi après qu'elle lui ait confisqué sa balance et, surtout, que la gifle était une pure invention. Autre précision troublante : le propre frère de la policière, militant syndicaliste, a participé à créer la légende autour de l'icône de la «révolution» Mohammed Bouazizi, légende à laquelle il est difficile d'être insensible et qui a fait les choux gras d'une presse qui se repaît de ce genre d'histoires[5].

«A Gay Girl in Damascus» est le blog d'une jeune syrienne homosexuelle se nommant Amina Abdallah Arraf. Opposante «en ligne» du président Bachar Al-Assad, ses écrits ont été suivis pendant plusieurs mois par des milliers de personnes à travers le monde et ses témoignages ont régulièrement été relayés dans la presse mondiale. Des médias majeurs comme CNN ou The Guardian lui ont consacré des reportages sans jamais la rencontrer. En juin dernier, la nouvelle tombe. Amina n'existe pas : le blog est la création d'un certain Tom MacMaster, étudiant américain habitant en Écosse[6].

Le maljournalisme, la propagande et «la circulation circulaire de l'information» ont été d'usage en Libye. En mars dernier, tous les médias majeurs ont repris en boucle une information selon laquelle les forces loyalistes de Kadhafi auraient fait pas moins de 6000 morts dans les populations civiles. Ce nombre a été à l'origine de la justification de la résolution 1973 et, ensuite, de l'intervention de l'OTAN en Libye. Pourtant, un rapport d'Amnesty International montre que ce nombre ainsi que tous ceux avancés par le CNT sont largement exagérés : «S'il ne fait aucun doute, donc, que les forces loyalistes ont bien commis des crimes, le bilan de ces crimes semble avoir été surestimé, selon Amnesty. «Le nombre de morts a été grandement exagéré. On parlait de 2000 morts à Benghazi. Or la répression a fait dans cette ville de 100 à 110 morts et à Al-Baïda une soixantaine»»[7].

Concernant les accusations de viols et la présence de mercenaires, l'observatrice d'Amnesty International note : «Il y a eu beaucoup d'informations qui ont circulé mais dont on n'a aucune preuve aujourd'hui. On a parlé par exemple de viols systématiques par les loyalistes, mais on n'a jamais rencontré un seul témoignage direct, ni nous ni d'autres organisations. Et bien sûr il y a l'histoire des mercenaires», précise-t-elle. «On en a beaucoup parlé mais on n'a aucune preuve de cela. Quand j'ai quitté la Libye la semaine dernière, entre Benghazi et Misrata, il y avait 9 prisonniers étrangers sur environ 350 prisonniers et a priori il s'agissait de simples travailleurs immigrés»[8].

La couverture télévisuelle des situations libyenne et syrienne pose des problèmes flagrants d'éthique journalistique. En effet, en Libye, les images ne relatent que les faits d'armes des rebelles alors que les militaires pro-Kadhafi sont absents des écrans. D'autre part, les milliers de bombardement des forces de l'OTAN ne sont que rarement filmées donnant l'impression d'une guerre «chirurgicale» sans aucune bavure. En Syrie, les images véhiculées par les médias majeurs tendent à ne présenter que les méfaits des forces gouvernementales. Jamais les exactions des «révoltés» ne sont mises de l'avant alors que, sur ce sujet, des témoignages dignes de confiance ont été publiés dans les médias alternatifs et de nombreuses vidéos ont été mises en ligne.

À propos de l'OTAN, nous avons récemment appris qu'en plus de son engagement militaire dans le conflit libyen, voilà qu'elle s'est mise à réaliser et distribuer gratuitement des vidéos d'une Libye pacifiée, merveilleuse et où il fait bon vivre. De la pure propagande : «il suffit de demander les séquences vidéos auprès du service presse de l'OTAN ou de les télécharger directement sur des sites relais professionnels destinés aux journalistes et documentalistes. Des images a priori neutres, sans présence de militaire ou de porte-parole de l'OTAN[…]. Le système est pratique. Les rédactions accèdent à des contenus gratuits et parfaitement formatés pour la diffusion sans devoir dépêcher de reporters sur place et financer leurs déplacements. Et l'OTAN distille discrètement sa communication au détour d'images bien choisies»[9].

Dans cette large entreprise de mensonges et de manipulations des médias, l'Algérie a eu sa part. Dans le dossier libyen, par exemple, elle a été accusée par le CNT d'avoir envoyé des mercenaires se battre aux cotés des forces loyalistes de Kadhafi. Cette «croustillante» nouvelle a fait le tour des médias du monde entier, non sans susciter réactions enflammées et discussions byzantines. Pourtant, cette accusation a été battue en brèche par Amnesty International, organisme qui n'a pas de sympathie particulière pour l'Algérie. Bien qu'il soit récent, force est de constater que le «printemps arabe» se révèle déjà truffé de manipulations, de propagande et de mensonges. Et ce n'est probablement que la pointe de l'iceberg. S'il est vrai que nous vivons à l'ère de la «société de l'information», il faut se rendre à l'évidence que nous vivons aussi dans celle, plus sournoise, de la désinformation.

Références

1. Phillip Knightley, « The disinformation campaign », The Guardian, 4 octobre 2001, http://www.guardian.co.uk/education/2001/oct/04/socialsciences.highereducation

2. Ignacio Ramonet, « Télévision nécrophile », Le Monde diplomatique, mars 1990, http://www.monde-diplomatique.fr/1990/03/RAMONET/18658

3. Serge Halimi et Dominique Vidal, « Chronique d'un génocide annoncé », Le Monde diplomatique, mars 2000, http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/kosovo/halimi

4. Ahmed Bensaada, « Arabesque américaine: le rôle des États-Unis dans les révoltes de la rue arabe », Éditions Michel Brûlé, Montréal (2011).

5. Christophe Ayad, « La révolution de la gifle », Libération, 11 juin 2011, http://www.liberation.fr/monde/01012342664-la-revolution-de-la-gifle

6. The Telegraph, « “A Gay Girl in Damascus”: how the hoax unfolded », 13 juin 2011, http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/8572884/A-Gay-Girl-in-Damascus-how-the-hoax-unfolded.html

7. Céline Lussato, « Libye : Amnesty conteste le nombre de victimes et accuse les rebelles », Le Nouvel Observateur, 17 juin 2011, http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110617.OBS5317/libye-amnesty-conteste-le-nombre-de-victimes-et-accuse-les-rebelles.html

8. Ibid.

9. Le Nouvel Observateur, « VIDEO. Le Tripoli merveilleux de l'Otan », 14 septembre 2011, http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110914.OBS0339/video-le-tripoli-merveilleux-de-l-otan.html



Le meilleur et le pire
par Djamel Labidi

Conformément à la résolution 1973, ou du moins l'interprétation qu'ils en ont faite, l'OTAN ne devrait-il pas à présent bombarder… les positions du CNT ? En effet, c'est celui-ci qui est désormais le pouvoir et ce sont les autres, les «gueddafistes», qui sont à présent «les rebelles».

C'est donc le nouveau pouvoir, le CNT, qui aujourd'hui «bombarde son propre peuple», à Syrte et ailleurs, et qui tombe sous le coup de la résolution 1973 de l'ONU.

Je plaisante ? A peine. Car on voit ainsi à quoi a été réduit le droit international. C'est le cas aussi de la reconnaissance de l'Etat palestinien. Le Gouvernement français s'était empressé de reconnaître le CNT libyen alors que rien ne prouvait sa légitimité. C'est de l'étranger que le CNT a tiré d'abord sa légitimité. Mais le gouvernement français ne veut pas reconnaître l'Etat Palestinien qui lui, est légitime depuis 60 ans… depuis toujours. Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères français, cherche actuellement, sous mille prétextes, à décourager les palestiniens de présenter leur candidature à l'ONU. On se souvient par contre de la vitalité et de l'énergie dont il avait fait preuve pour convaincre de l'intervention étrangère en Libye puis pour que le CNT occupe, sans attendre, le siège de la Libye à l'ONU.

Ce renversement de situation en Libye où c'est désormais le nouveau pouvoir en place qui bombarde des populations civiles n'a semble-t-il pas été prévu. Il explique la gêne actuelle de l'alliance OTAN-CNT libyen, son hésitation à installer le CNT dans la capitale, et son insistance à annoncer que «la lutte n'est pas finie tant que Gueddafi n'est pas mis hors d'état de nuire». Ces contradictions dévoilent chaque jour les buts réels de l'intervention militaire étrangère aux yeux de l'opinion arabe et mondiale.

Comme par un heureux hasard, l'actualité vient elle-même dénoncer cette situation et ceux qui cherchent à la justifier. Au même moment où le CNT s'installait précautionneusement à Tripoli sous la protection de l'OTAN, les Talibans attaquaient le quartier général de l'OTAN à Kaboul. Où sont les « révolutionnaires », à Kaboul ou à Benghazi ? L'OTAN et les insurgés libyens avaient justifié l'intervention militaire par le rapport de force disproportionné entre les forces du régime de Gueddafi et les insurgés, et afin d'éviter qu'ils soient écrasés. Les résistants afghans eux affrontent une armada de l'OTAN infiniment plus puissante et meurtrière. Un 1er novembre 1954 quelques dizaines d'hommes s'étaient levés contre la France et toute la puissance de l'OTAN derrière elle. Ces hommes là ne demandaient pas qu'on fasse la révolution à leur place.

Les révolutions arabes continuent de charrier le meilleur et le pire. Je lisais dans un journal français (« le Nouvel Observateur » 13 septembre 2011) un reportage sur une jeune Libyenne de 24 ans qui s'enorgueillait d'avoir fourni des renseignements à l'OTAN, par le relais d'Eldjazeera, sur les cibles libyennes à attaquer, quand l'intervention militaire se préparait. Elle décrit tout cela avec force détails. Elle rodait, le jour, la nuit, autour des sites, prenait des notes, utilisait plusieurs portables. Vrai ou faux ? On finit par se méfier de tout tant l'intoxication médiatique a pris des proportions nouvelles. Mais c'est significatif d'un état d'esprit où on ne sait même plus ce qu'est la trahison, où elle est banalisée, voire valorisée. Ici 50 ans après l'indépendance, en Algérie, une famille se vantera d'avoir été proche de la France pendant la colonisation, comme d'un label de distinction sociale. Un autre algérien, résident pourtant en Algérie, et même parfois haut fonctionnaire, se vantera lui d'avoir la double nationalité algérienne et française. Il vous expliquera que «c'est uniquement pour des raisons pratiques, pour ne pas avoir à demander de visa», sans se rendre compte qu'il exprime ainsi son peu de considération pour 2 nationalités, aussi bien la Française que l'Algérienne en réduisant un acte majeur à une raison si triviale. Et on les verra souvent, est-ce un hasard, justifier l'intervention étrangère.

LES NOUVEAUX INTELLECTUELS ORGANIQUES

Dans les CNT qui fleurissent actuellement, ici des intellectuels syriens connus appellent à l'intervention étrangère; certains d'entre eux ont la double nationalité : française et syrienne. Là ce sont des cadres intellectuels libyens de nationalité anglaise ou américaine qui avaient appelé l'OTAN à l'aide. On assiste à l'émergence d'une nouvelle catégorie d'intellectuels organiques. Ils ne sont pas comme l'émigration politique intellectuelle du siècle passé qui vivait difficilement et clandestinement dans les pays occidentaux. Ils s'en distinguent par le fait qu'ils bénéficient en général d'une situation confortable, dans des universités occidentales, ou dans les médias chargés d'émettre en direction des pays arabes comme la BBC, France 24 etc. Grâce à la lutte des peuples arabes et après avoir été longtemps ignorés, ils bénéficient désormais de la sollicitude des plateaux de télévision des grands medias occidentaux. Le message, bien que feutré, est clair : «nous vous avons accueilli longtemps, il est temps de nous rendre nos bienfaits ». Ces nouveaux intellectuels organiques semblent être libres et indépendants de pensée. Ne dénoncent-ils pas les pouvoirs dans leur pays. Mais les apparences peuvent être trompeuses. Qu'on y prête attention et on s'apercevra qu'il n'y a jamais, chez eux, la moindre critique du pouvoir du pays où ils vivent où dont ils ont pris la nationalité, le Royaume Uni, La France ou les Etats-Unis. Gueddafi ou Bachir El Assad seront dénoncés mais pas l'action de la France au Sénégal ou en Afghanistan. Pas celle des Etats Unis en Irak ou vis à vis de la Palestine. Comment dénoncer en effet ceux qui vous rémunèrent, dans les universités desquels vous enseignez. Ces nouveaux intellectuels organiques ressemblent comme une goutte d'eau aux mêmes de leur pays natal. A la différence que leur complaisance à l'égard du pouvoir concerne celui du pays occidental où ils vivent.

La mondialisation devient chez eux alors une idéologie de justification leur permettant de masquer toutes ces contradictions ou d'essayer de les concilier, de vivre avec. Elle se transforme en la théorie d'un monde où la nationalité, l'indépendance n'ont plus de réalité et d'utilité si ce n'est dans la vision nostalgique d'une génération qui, comme ils la critiquent, « s'accroche aux idéaux des années 70 et à l'épopée de la lutte anticoloniale et du mouvement de libération ».C'est ainsi que ce sont multipliées, ces derniers temps, sous la plume des nouveaux intellectuels organiques, des analyses qui convergent étrangement toutes vers la justification du droit d'ingérence et des interventions militaires actuelles. Elles puisent d'une manière ou d'une autre leur inspiration dans les théories qui proclament «la fin de l'Histoire», l'universalité du capitalisme occidental, la généralisation de la communication grâce aux nouvelles technologies et donc la fin des antagonismes du 20éme siècle entre l'Occident impérial et le reste du monde, entre pays dominants et pays dominés. Ainsi nous est proposée sous le couvert d'un modernisme de pacotille une réédition de la vieille idéologie colonialiste et de quoi justifier la remise en cause de l'acquis essentiel des révolutions du 20éme siècle : la libération de la domination étrangère et la souveraineté nationale. Ce qu'on nous propose, en fait, c'est un Alzheimer historique.

LA BRIGADE DE TRIPOLI

Sur la chaîne France 24, les 8, 10 et 11 septembre, un reportage passe en boucle, au sujet de la «brigade de Tripoli», une brigade de «rebelles» libyens composés d'émigrés arabes binationaux, d'Angleterre, des USA, d'Irlande... Le reportage vise, d'évidence, à convaincre du rôle joué par les «rebelles libyens» dans la prise de Tripoli. Toujours les mêmes images : armes flambant neuf fournis par l'OTAN, rien à voir avec la Kalach' traditionnelle du « rebelle », débauche de tirs nourris en l'air ou à l'aveuglette, V de la victoire devant les caméras, un ennemi «gueddafiste» invisible, des insurgés qui font retraite pour laisser l'OTAN nettoyer la place. Le héros du reportage, Sam, un homme jeune, la trentaine, de père libyen et de mère irlandaise. Propre, net, rasé de frais, barbe claire effilée, soignée, des gants noirs, une tenue de camouflage élégante, un vrai héros de cinéma. Il ajuste posément, devant la caméra, comme au stand de tir, au loin, un «gueddafiste» juché sur un pickup. Celui-ci ne bouge pas, comme pour la pose, avant d'être abattu et de s'écrouler. Il ne restait plus à notre héros qu'à souffler sur le canon de son arme, comme dans les westerns. Puis il part à l'assaut avec sa brigade. Le commentateur français, soudain islamophile, nous dit que la brigade n'a rien bu ni mangé depuis le matin, vu le Ramadhan. Mais celui qui a monté le reportage a laissé trainer un plan qui surprend notre héros Sam la cigarette aux lèvres en plein jeûne. A la fin du reportage (du film j'allais dire) Sam confie tristement mais virilement qu'un de ses amis est mort et qu'il va devoir annoncer la nouvelle à ses parents à son retour en Grande Bretagne. Puis il s'éloigne lentement du champ de la camera. Coupez !

Tout cela peut prêter à sourire. Mais on ne peut s'empêcher d'en être peiné et de se demander laquelle de leurs deux nationalités ces binationaux servent. Mais aussitôt posée, la question parait injuste. Injuste envers l'immense majorité des émigrés arabes en Europe qui accueillent comme nous, avec réserve et méfiance les appels à l'intervention étrangère, et dont le sentiment national est d'autant plus fort, qu'il est renforcé par leur éloignement du pays et les atteintes à leur identité et leur dignité. C'est notamment le cas des centaines de milliers d'intellectuels et de chercheurs arabes qui se trouvent à l'étranger faute des conditions du travail scientifique dans leur pays. Ceux-là sont bien placés pour connaitre la réalité des pays où ils vivent et les mécanismes de domination.

Ils en témoignent souvent d'autant plus lucidement. Ils font partie de ce que le monde arabe a de meilleur. Mais on ne les verra eux, jamais, sur les plateaux de télévision. Le piège est en effet énorme et nouveau: Créer la suspicion envers ceux des nôtres qui ont émigré et qui sont partis pour des raisons économiques ou autres, et qui ne ressemblent en rien à une certaine émigration de confort. Empêcher la jonction de l'intelligentsia arabe, aussi bien celle vivant au pays qu'à l'étranger, dans l'immense élan qui se dessine de réveil du monde arabe, et de volonté de démocratisation et de modernisation. La crise libyenne est décidément pleine d'enseignements.

37.Posté par Poui le 02/02/2012 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a beaucoup de sonnistes sous fausse banniere sur les sites internet. C'est leur specialité que se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas pour creer la zizanie.

Abdkrim reli ce que tu ecris et applique égaré égocentrique. Vincent si tu veux accuser quelqu'un d'idolatrie fait le en face afin qu'il puisse t'eduquer.

C'est le discours des koffars que de diaboliser Qaddafi pour masquer leur monstruosité, tous les meutres commis par l'Otan sont oubliés par la diabolisation de Qaddafi, la destruction de la Libye, oublié parla diabolisation de Qaddafi. libre à vous de reprendre ce discours et de vous faire complice de meutres mais ne pretendez pas etre ce que vous n'etes pas (et n'esperez surtout pas que l'on y croit).

38.Posté par notihing. le 05/03/2012 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis touché par le bon sens de l' ensemble des intervenants, paix à vous tous.

pour Vincent et ses supporters:

"Vers les temps de la fin, la tentation sera grande..."



1/ En continuant comme ça, tu vas t' essouffler dans ta bêtise,
et tout ceux qui te suivraient, seraient des êtres bien égarés...

Tu es tenté par Dubaï?
c 'est normal tu semble aimer dépenser de l' énergie pour rien...
Tant d' énergie derrière ta haine facile et irresponsable...

Moi, ta connerie m' intéresse car elle est la "marque de la bête",
qui ressemble à de la "médiocrité quotidienne intellectuelles et morale"...
Je te prierai donc de continuer tes commentaires?
Je montrerai cette page à toute personne désireuse de comprendre de quoi des enfants blessés souffrent...

TU ES UN CAS MÉDICAL MEC!,
et ceux qui pratiquent le chamanisme comprendrons de quoi je parle.



2/ Que mes amis musulmans traditionnels pardonnent
mes erreurs dans ce qui va suivre si il y en a...

Vincent j' aimerai que tu fasse attention,
ne parle pas mal du Diable.
Ne cite pas celui-ci car bien des choses te dépassent pour l' instant,
et donc, tu risquerais de t' attirer le mauvais œil...

Car:

Si tu respire avec des poumons ,
et que tu écris des bêtises avec tes doigts:

- c' est certes grâce à "Dieu" _que les anges ne cessent de chanter sur son passage_

- mais c' est aussi grâce à " ya Ibliz " _que Dieu si juste, nous garde de sa puissance tentatrice_

Ya Ibliz _que je reste à l' abris de ses effets_
est "le mal déclaré",
car Dieu -bénit et indiscutables soient ses volontés-
l' a voulu ainsi pour instruire le cœur de l'homme qui s' ouvre à la sagesse....

comme l' a souligné SABER :

"Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouvons par le mal et par le bien en manière de tentation, et vous serez ramenés vers Nous."

Ne compare pas l' incomparable.

3/ Vincent, tu te permets de parler au nom des Musulmans _bénit soit leur Prophète et sa Descendance_
et, peut-être que je me trompe,
je trouve que tu leur manques de respect...

Je suis un guerrier Toltèque de confession,
et donc je respect toutes croyances et symboles bénéfiques
à la construction d' une âme incarné (ce que tu es tout comme moi)...

Vincent tu dois te cultiver, c' est urgent....
Tu te mets en danger en toi-même avec ta propre "ignorance" ( "tu fermes les yeux sur une vérité flagrante")...

Que tu sois un simple internaute perdu ou un croyant égaré,
ou encore un type qui tente de foutre la zone, et de nous épuiser,
mec, frère de planète, arrête tes enfantillages, et reconsidère ce que tu crois être la vérité...
Beaucoup d' entre nous (ceux qui ont la bonté de tenter de t' "éclairer sur tes erreurs"),
pensaient comme toi avant, et l’erreur est une épreuve pénible à surmonter...

si tu cherches "comment" reconsidérer le "réel", relis depuis le début, il y a énormément de générosité dans les réponses qui t' ont été adressés...

4/ Sur cela, et se sera ma conclusion,
le Pardon est la clef de bien des portes,
Vincent, use de ce trousseau, pardonne avant de juger,
cela t' évitera de te mettre en danger.

Moi je pardonne ton comportement,
chacun porte sa pierre,
mais la tienne semble particulièrement lourdes...

merci à toute les réactions,
ça donne de la pèche de se sentir moins seul!
paix sur vous et vos foyers,
paix sur toi Vincent,
je prierai pour que tu nous prouve que toutes ces réactions
t' aurons servi à élever ton âme.

Que nos morts reposent en paix.

39.Posté par Columbo le 05/03/2012 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

notihing;

il y a une phrase que je n'ai pas compris ; "je suis un guerrier toltèque.."

Vous connaissez le nagual et le tonal ?

40.Posté par Saber le 05/03/2012 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin la réponse !
Yusuf AL-QARADAWI un allié du Mossad


Allah yarham Mouâmmar El-Kadhafi mort musulman croyant sur la terre de ses anciens.
"En lançant sa fatwa, le sataniste le-Qardaoui n'a donné aucun verset du coran sacré ni hadith et la fine équipe du cnt Libyen va toute entière dans l'enfer éternel. "

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv

L’ex-femme de Yusuf AL-QARADAWI révèle les relations de son ex-mari avec le Mossad et son utilisation par le Qatar dans le projet américano-sioniste dans le monde arabe.

Des rapports de renseignement arabe ont révélé l’existence de visites secrètes menées par le cheikh Yusuf al-Qaradawi en Israël pour des pourparlers secrets et des réunions avant ces visites dans la capitale du Qatar à la fin 2009.

Les rapports ont indiqué que la première visite de Yusuf al-Qaradawi a démarré en 2010, à Tel-Aviv et, au cours de laquelle, il a rencontré le chef des services de renseignements du Mossad, puis il a promis d’organiser des réunions secrètes avec un certain nombre de rabbins, membres de la Knesset.

Les rapports ont souligné que selon l’ex-femme de Yusuf al-Qaradawi, Asma Ben Qada, son ex-mari lui a révélé de nombreux secrets au sujet de ses relations et de ses réunions secrètes. C’est la principale raison pour laquelle elle a divorcé de lui, ce qui sera abordé plus tard.

Notant que, parmi les secrets révélés par Asma Ben Qada, son ex-époux Qaradawi parle et écrit l’hébreu dans ses relations confidentielles ce qui a fait que l’Émir du Qatar tient à exploiter sa position religieuse et sa position dans la communauté mondiale de l’Islam pour passer le projet américano-sioniste échafaudé dans les salles obscures de la Knesset de l’entité sioniste d’occupation.

Elle a souligné que Qaradawi a obtenu une distinction du Congrès américain, qui représente la grande majorité des Juifs, en plus des fonds qu’il a obtenus pour la mise en œuvre et la réussite du projet américano-sioniste dans le monde arabe.

Rappel concernant ce « prédicateur » :

Son affiliation au mouvement des Frères musulmans lui valut d’être emprisonné en 1949, puis entre 1954 et 1956 et en 1962.
Ses premiers pas dans la prédication remontent à 1956, dans l’une des mosquées du Caire.
En 1959, il fut interdit de prédication et transféré au Département de la Culture islamique à Al-Azhar.
En 1962, Al-Azhar le détacha au Qatar pour occuper le poste de Président de l’Institut Secondaire des Études religieuses.
En 1977, il dirigea la fondation de la Faculté de Droit musulman à l’Université du Qatar dont, plus tard, il devint le doyen. La même année, il fonda le Centre de Recherches de la Sîrah et de la Sunnah.

Merci à la source : SERGE ADAM

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires