RELIGIONS ET CROYANCES

Quelle issue face à l’hypocrisie généralisée des grandes nations contre l’islam ?


Dans la même rubrique:
< >


Albadil.fr
Mardi 7 Juillet 2015

Quelle issue face à l’hypocrisie généralisée des grandes nations contre l’islam ?
Chaque fois que des actes terroristes sont commis par des musulmans, les grandes nations condamnent ces actes et dénoncent le terrorisme. En réponse, les responsables musulmans déclarent qu'ils sont innocents de ces crimes qui contredisent l'islam et appellent les musulmans à s'exprimer contre le terrorisme. L'islam ne doit pas être sur le banc des accusés, car de par sa nature, il s'oppose à ces actes.

Tuer des musulmans à la mosquée lors de la prière du vendredi est un grand crime. Tuer des touristes n'est pas toléré non plus. Pourquoi les musulmans se sentent-ils toujours coupables des crimes de quelques-uns ? Chaque communauté possède en son sein des criminels et on a l'impression que seuls les musulmans sont touchés par ce fléau. Les chefs des grandes nations qui demandent aux musulmans de condamner les crimes d'une minorité n'ont-ils pas énormément de sang dans les mains ? Le chaos dans les pays musulmans n'a- t-il pas comme principal responsable les grandes nations qui multiplient l'ingérence, les bombardements et soutiennent les gouvernants locaux dans leur projets barbares contre leurs propres peuples. Cette barbarie généralisée entraîne le passage à l'acte d'individus ayant la haine contre l'humanité entière, musulmans et non musulmans. Cette analyse sur la responsabilité des nations occidentales dans ce chaos n'est tolérée que lorsqu’elle émane de penseurs non musulmans, à l'image de l'ancien premier ministre français De Villepin.

Les grandes nations utilisent ces crimes pour faire avancer leur projet politique contre l'islam avec un programme bien ficelé : l’exagération des faits, l'obsession des médias, la réponse disproportionnée et la création et l'insistance sur des concepts islamophobes. Quand un musulman commet un meurtre, l'on parle systématiquement de terrorisme sans vérifier les faits, tandis que lorsqu'un non musulman tue, on met automatiquement en avant la simple folie meurtrière ou la maladie mentale.

Et après chaque crime, la suite est identique avec des sorties médiatiques des hommes politiques annonçant une chasse aux sorcières généralisée et une ingérence systématique au sein de la communauté musulmane. L'amalgame habituel entre terrorisme, islamisme et fondamentalisme y occupe une place centrale. L'ingérence au sein des affaires des musulmans se caractérise par la diffusion de « fatwas laïques » afin que les musulmans aient foi en un islam laïcisé acceptant des préceptes bizarres en opposition avec la saine-nature (fitrah) et la raison.

Tout ce chaos ne cessera qu'avec le rétablissement du Khalifat islamique sur la voie prophétique, qui, tel un bouclier protégera et unifiera la 'Oummah islamique, stoppera l'ingérence des colonialistes et s'opposera à l'utilisation des minorités ethniques pour un agenda politique impérialiste.

La rédaction d’albadil.fr

Le 02/07/2015

http://www.albadil.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=311:qifhg&catid=43:analyses&Itemid=58


Mardi 7 Juillet 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 08/07/2015 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le début de l'article était on ne peut plus pertinent, hélas, sa conclusion est plus que décevante !

Au mieux, cette vision de créer un khalifat islamique est anachronique et ne correspond pas du tout, ou plus du tout à la réalité de la situation de l'Islam dans le monde, au pire, il a comme un certain relent de daech ! Après tout ces bandes de fous furieux qui massacrent et détruisent à tours de bras au proche Orient disent aussi qu'ils veulent créer un "khalifat islamique", alors où est la différence ?

Mais accordons le bénéfice du doute à la rédaction d'albadil et admettons sa sincérité. Cette manière de voir les choses est inadéquate pour plusieurs raisons :

1 - L'Islam est répandu dans le monde entier, et si le fond est commun à tous les musulmans, il n'en demeure pas moins que la manière de le vivre diffère sensiblement d'un pays à un autre. Entre l'Iran, l'Afrique du nord, l'Afrique subsaharienne, les pays du Golfe, l'Europe, l'Indonésie, la Chine, etc. Les différences sont sensibles, et c'est une richesse. SI on crée un khalifat "islamique" où se tiendra t-il ? Qui le dirigera ?

2 - Compte tenu de ce que l'on voit dans l'actualité, il est évident que certains pays voudront accaparer pour eux ce khalifat. L'Arabie saoudite en tête, qui voudra diriger ce khalifat au prétexte que les lieux saints sont en Arabie, mais en réalité pour essayer d'imposer son hérésie wahhabite comme le seul Islam. L'Iran chiite, n'acceptera jamais d'être sous "tutelle" sunnite.

3 - Les dirigeants de ce futur éventuel khalifat seront-ils représentants de toutes les écoles de l'Islam, y compris chiite ? Rien n'est moins sur.

4 - Dans ce cas de figure de l'instauration d'un khalifat, la tentation sera grande et très difficile à repousser d'instrumentaliser l'Islam à des fins politiques et les dirigeants de ce khalifat se transformer en une abominable dictature.

5 - Enfin, c'est, comme on dit, donner le bâton pour se faire battre. Il faut bien comprendre que si demain le monde musulman était réunit dans un khalifat islamique, il est bien évident que ceux qui ont tout intérêt à vouloir détruire cette religion trouverons le premier prétexte venu pour lui déclarer la guerre et l'anéantir. C'est que justement, une des plus grandes forces de l'Islam est qu'il n'y a pas d'autorité centrale.

La solution est ailleurs. Elle consiste dans la recherche et le développement de la connaissance, sur tous les plans : spirituel pour mettre en pratique les préceptes fondamentaux de l'Islam, une éducation d'éveil des consciences, le développement des sciences, de la recherche théorique et technique, le développement civilisationnel où l'être humain et son épanouissement sur tous les plans sera mis au centre des préoccupations.

Si ce programme se met en place et se développe, aucune force ne pourra s'y opposer. Les adversaires de l'Islam ne s'appuient que sur la faiblesse des musulmans, leur ignorance abyssale des principes de leur religion, le consumérisme et le mensonge. Dès lors que la lumière de l'Islam brillera de façon impossible à ignorer et à éteindre, son prestige sera tel qu'il sera impossible à nier.

Mais voilà, hormis dans des milieux restreints, où est cette volonté ?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires