insolite, humour, conspiration...

Que se passe-t-il à Fukushima ?


Dans la même rubrique:
< >


Gilles Devers
Samedi 12 Mars 2011

nucleaire1.gifLe Japon meurtri par le tsunami, et déjà pointe un risque nucléaire ! En cause, la centrale nucléaire de Fukushima, à 250 km au Nord de Tokyo, qui comprend plusieurs réacteurs. Dans l’un, et peut-être dans un deuxième, les systèmes de refroidissement des turbines ont lâché. Et çà, c'est pas bon.

 

Naoto Kan, le premier ministre, a ordonné l’évacuation de la population à 10 km alentours, au petit matin de ce samedi, soit pour nous hier soir vers 22h30. La veille, l’évacuation concernait un rayon de 3 km. L'état d'urgence nucléaire a été décrété au Japon à titre de précaution.

 

Dans la salle de contrôle du réacteur n° 1, on a relevé un taux de radioactivité 1 000 fois supérieur à la normale. A proximité de la centrale, le taux serait de 8 fois supérieur. Les médias japonais affirment ce matin qu’une autre centrale, toujours à Fukushima, rencontrerait des problèmes de même nature. Les réseaux électriques qui assurent la fourniture de la centrale n'assurent plus, et les générateurs diesel ne font pas face.

 

Du fait de l’arrêt des systèmes de refroidissement, la pression s'est considérablement élevée dans ce réacteur. Hier, des camions portant du matériel nécessaire pour palier à la panne ont été dépêchés sur place, mais ces palliatifs s'avèrent insuffisants, et il semble que la seule solution soit le rejet de la vapeur radioactive dans l’atmosphère. 

 

Tepco, l’entreprise qui gère le réacteur, a admis cette augmentation de la pression à l'intérieur du réacteur. Pour la faire redescendre, l'entreprise confirme qu'elle va relâcher de la vapeur, ce qui sera une « petite fuite nucléaire », comme le reconnait le ministère de l'Industrie.

 

De tout cœur, et à tout point de vue, on souhaite que la situation soit maitrisée, mais il est évident que ce samedi matin, on est sur le fil du rasoir et dans la plus grande improvisation.

 

Merci à ceux qui connaissent le sujet de nous tuyauter, ça me parait un enjeu majeur, et la grande solidarité des industriels va jouer à fond pour nous tenir au courant... nucléraire.

Que se passe-t-il à Fukushima ?


Samedi 12 Mars 2011


Commentaires

1.Posté par michel49 le 12/03/2011 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun materiau connu sur terre ne resiste à une temperature superieure à 3000°, un coeur d'uranium non refroidi peut atteindre le million de degrés, il s'agit d'une fission nucleaire...contrôlée.
En ces d'incident sur le circuit de refroidissement, sauve qui peut.

2.Posté par dug le 13/03/2011 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il me semble que le noyau en fission de tchernobil est encore actif, et qu'il s'enfonce petit à petit dans le sol, en passant par des nappes phréatiques évidemment...

il y a moyen de faire des confinements de très haute température magnétiquement, mais ce n'est pas dans des centrales des années 70 que l'on risque de voir cela...

PS: merci pour ce site très intéressant depuis longtemps !

3.Posté par Camel le 13/03/2011 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ dug, NON!

Le noyau Tchernobylien est bel et bien refroidi, et grace aux liquidateurs...qui pour la plupart sont morts.

Parce que si justement le noyeau en fusion avait atteint la nappe phréatique, l'explosion aurait été beaucoup supérieure à celle de la centrale, rendant la vie impossible sur une grande partie de l'europe.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires