ALTER INFO

Quatre jours après les attentats de Paris: La France a trouvé son Ben Laden


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 26 Mai 2018 - 18:13 Les efforts de Poutine ne mènent à rien


Le lexique ostensiblement guerrier du président français témoigne du virage que négocie la France.


Saïd BOUCETTA
Mardi 17 Novembre 2015

Abdelhamid Abaoud est actuellement établi en Syrie
Abdelhamid Abaoud est actuellement établi en Syrie
L'enquête sur les attentats de Paris progresse dans plusieurs sens. Les policiers suivent des pistes «sérieuses» en France, mais surtout en Belgique, où une partie des terroristes y avait vécu et surtout fréquenté un dangereux terroriste belge. Très connu des services de renseignement du royaume, l'individu a été identifié comme étant le cerveau des tentatives d'attentats déjouées en janvier dans la ville belge de Verviers. De son vrai nom Abdelhamid Abaoud, il est actuellement établi en Syrie et très actif dans les groupes terroristes de Daesh. Le lien entre lui et deux des terroristes accrédite la thèse, selon les médias belges, qu'il en soit le premier commanditaire.
Les indices qui convergent tous vers cet individu se multiplient. En effet, dans plusieurs affaires le nom du kamikaze Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser au niveau du boulevard Voltaire à Paris, était associé dans nombre de dossiers à celui de Abdelhamid Abaoud. D'ailleurs, celui qui se fait appeler en Syrie Abou Omar al-Beljiki, passe pour être la tête pensante du groupe de jeunes islamistes radicaux de la commune bruxelloise de Molenbeek, un patelin connu pour avoir abrité l'assaillant de l'Hyper-Casher, Ahmed Coulibaly, mais également les terroristes du GIA. C'est dire que cette commune belge est l'un des repaires du terrorisme islamiste depuis une vingtaine d'années. De fait, les suspicions des enquêteurs s'en trouvent justifiées et la thèse du cerveau «syrien» des attaques terroristes de Paris semble faire l'unanimité dans les milieux du renseignement français.
La célérité qu'a mis la machine policière française pour reconstituer le réseau terroriste qui a traumatisé tout le pays, traduit la volonté des autorités d'apporter la preuve de l'efficacité des services de renseignement et surtout pour identifier une cible physique pour aller prendre sa revanche. Le scénario ressemble, à s'y méprendre, à celui du 11 septembre 2001, où les enquêteurs américains ont très vite mis un nom sur le principal commanditaire des attentats du World Trade Center. Les Français semblent être dans la même logique, jusqu'au bombardement dimanche dernier d'un site d'entraînement de Daesh en Syrie.
A choc égal, réaction égale semblent dire les dirigeants de la France, dont le président a établi une «feuille» de route, dans son discours devant le Congrès, qui ressemble quelque peu à celle de Coerge Bush. Le déploiement prochain du porte-avions Charles de Gaulle au large de la Syrie pour tripler les capacités militaires de l'armée française dans la région, l'intensification de sa présence militaire, la constitution d'une large coalition anti-Daesh sont autant de signes d'une riposte à la hauteur de l'agression qu'envisage la France.
Le lexique ostensiblement guerrier du président français témoigne du virage que négocie la France. «Les commanditaires des attentats de Paris doivent savoir que leur crime renforce notre détermination à les détruire», «aujourd'hui il faut plus de frappes, plus de soutien, nous l'apportons», «la Syrie est devenue la plus grande fabrique de terroristes que le monde ait connu», «nous poursuivrons nos frappes contre l'EI. Il n'y aura aucun répit, aucune trêve».
Un vocable qui rappelle les dures années du début du troisième millénaire. Ainsi, il y a un avant et un après-13 novembre.
Le décor est ainsi planté et la France campe le rôle de la puissance blessée à la recherche de son agresseur. Il s'appelle Abdelhamid Abaoud. L'homme sera traqué dans toute la Syrie.
Entre-temps l'état d'urgence et ses conséquences feront beaucoup de victimes en France et ailleurs.
Mais qu'importe. L'essentiel et ce que devra retenir l'opinion française est que la chasse est ouverte.


Mardi 17 Novembre 2015


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 17/11/2015 11:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a au moins deux choses dans cette affaire qui ne sont pas prises en compte.

La première est l'incroyable vitesse à laquelle les services de renseignement français ont retrouvé la trace des terroristes et du "cerveau " de ces attentats, alors que pour des affaires bien moins graves il faut des mois d'investigation pour trouver les commanditaires d'un attentat ou d'un délit, même si les auteurs sont sur le territoire français.

La deuxième chose qui est soigneusement cachée est que même à supposer que celui qui a organisé ces attentats soit bien ce personnage qui vit en Syrie, (et d'ailleurs, comment les services de renseignement français peuvent ils savoir qu'un individu qui a vécu en Belgique dans une ville qui n'est pas spécialement connue, serait parti en Syrie et serait le chef d'un groupe de jeunes belges partis faire le coup de feu et qu'il se trouve en Syrie et non en Irak, par exemple ?), d'où provient la mouvance terroriste à laquelle il s'est joint et comment est-elle née ? Les dirigeants français n'auraient-ils pas une responsabilité dans ce terrorisme ?

Même Hollande l'a reconnu lui-même en disant que la France armait et finançait le groupe en-nosra qui est un des principaux groupes terroristes qui dévastent la Syrie. Il peut l'appeler "opposition modérée", mais cela revient à dire que ce groupe massacre de façon "modérée" les syriens, en les égorgeant et coupant leur têtes, toujours de façon "modérée", en tuant les enfants de façon "modérée", en détruisant le patrimoine millénaire, véritable mémoire de l'humanité de façon "modérée !!!

Il faut arrêter de se moquer du monde. la vérité est que ces groupes ont été créés conjointement par les états unis, israël, l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie. Ces fait sont maintenant largement connus, mais, il est vrai, pas dans les grands médias occidentaux, mais c'est normal puisque selon un ancien grand journaliste allemand, TOUS les médias européens sont infiltrés par la CIA et ne disent pas autre chose que le point de vue américain.

Ceux qui prétendent qu'il y a une invasion chiite en Syrie et que l'Iran associé à la Russie et aux dirigeants syriens veut éradiquer tous les sunnites syriens, et ils ne précisent pas leurs sources, mais elles sont faciles à trouver ; cherchez du côté d'israël et de l'Arabie saoudite qui voue une haine viscérale contre l'Iran, (c'est normal, l'Iran refuse l'idéologie wahhabite et la soumission à israël), de deux choses l'une : ou ils suivent aveuglément une propagande bien huilée faite par les prédicateurs saoudiens ou issus de ce pays, (il faut se rappeler que l'Arabie saoudite forme 45000 "imams" pour 110 pays pour répandre son poison wahhabite, et chaque "imam" a une audience d'environ 1500 à2000 personnes. Cela nous donne une idée de l'ampleur de cette propagande). Et comme bon nombre de jeunes qui ne connaissent rien à leur religion et qui sont plus ou moins en errance sociale et en révolte contre le système, il est facile de les influencer dans le sens voulu. Et une fois bien conditionnés, ils se font les fidèles relais de cette propagande.

Ou alors, le moins que l'on puisse dire est que leur discernement laisse sérieusement à désirer, car croire aveuglément à une telle absurdité c'est faire preuve d'un sérieux trouble psychologique. Ce pourquoi je retiendrai plutôt la première hypothèse.

Du reste, c'est bien connu, un individu conditionné peut être convaincu des idées qu'on lui a inculquées jusqu'au fanatisme.

Quel est le degré de responsabilité de ces individus en ce cas ? Alors je dirais que ils ont des circonstances atténuantes dans le sens où ils ont été conditionnés, même si ne peut être influencé que qui est influençable, et dans ce cas, il faudrait rechercher les causes de cette influençabilité. Il y a là tout un champ d'investigation préventif qui est complètement délaissé. Ce qui est plus que regrettable.

Mais, au-delà de ces jeunes et moins jeunes conditionnés, la question se pose pourquoi ces pays et les grandes puissances occidentales crée ce terrorisme et cette violence aveugle, sans compter le risque très réel que leur créature leur échappe et vienne dans leurs propres pays semer la désolation, ce qui est une hypothèse aussi pour les attentats parisiens ?

La réponse est malheureusement bien connue. La raison est la volonté de l'oligarchie mondiale subversive, comme je l'appelle, dont la volonté de piller toutes les richesses de l'humanité pour son seul profit et exercer une domination hégémonique sur le monde. Par oligarchie, j'entends les dirigeants et gros actionnaires des multinationales : pétrole et hydrocarbures en général agroalimentaire, pharmacie, armement, fiance et banques et le secteur de la chimie.

Que ces individus soient des malades mentaux est tellement évident et flagrant qu'il est inutile d'insister sur ce point, mais malheureusement ils détiennent un pouvoir de destruction incroyable. D'autant plus qu'ils ont tous les gouvernements occidentaux à leurs bottes, (et j'inclus aussi bien le Canada, l'Australie, israël et le Japon).

C'est là la cause de toutes les guerres, de tous les terrorismes. Cela ne veut pas dire, à l'inverse, que les pays qui souffrent de ces guerres ou du terrorisme sont des modèles de gouvernance, loin de là, mais, si on y regarde de plus près, il n'y a aucun pays qui pourrait se poser en modèle de gouvernance. Que ce soit au nord ou au sud, à l'est ou à l'ouest.

Toute l'astuce de cette oligarchie consiste, via une propagande bien rodée, à faire croire que les pays dont elle convoite les richesses sont dirigés par d'infâmes dictateurs qui massacrent leurs peuples et qu'il faut aller délivrer pour ramener la liberté et la démocratie. Alors, les "chevaliers sans peur ni reproche" occidentaux, vont à la rescousse de ces peuples pour les sauver. Tel a été le cas pour la Yougoslavie, c'est le cas pour l'Ukraine, pour le Yémen, pour l'Irak on a inventé une histoire d'armes de destruction massive qui n'ont jamais existé, pour la Libye, on a inventé le prétexte que l'armée libyenne bombardait massivement Tripoli et Benghazi, ce qui s'est avéré un mensonge éhonté et ces deux pays sont transformé en chaos. Pour la Syrie la propagande a commencé par l'idée qu'un dictateur massacrait son peuple, ce qui s'est avéré un mensonge, même si al Syrie n'avait pas un modèle de gouvernance, mais, cette fois-ci, plutôt que d'envoyer des troupes sur le sol syrien, on a créé une mouvance terroriste pour faire le travail à la place des occidentaux.

Mais cette propagande du dictateur qui massacre son peuple est surtout pour l'Occident, pour les peuples orientaux, musulmans, on a employé la propagande des chiites et des alaouites qui veulent éradiquer les sunnites, et bien sur, pointer du doigt l'Iran. Comme par hasard, ce pays est dans la ligne de mire des états unis dans ceux dont ils veulent semer le chaos pour piller leurs richesses. Ce n'est pas à dire que l'Iran soit un modèle de pays musulman, loin de là, mais il ne faut pas lui prêter des intentions qu'il n'a pas. Et de toute façon cette idée absurde correspond tellement bien à ce que disent les saoudiens et les israéliens, qu'il ne faut pas chercher ailleurs l'origine de cette propagande.

La solution de ce problème est simple et peut se décliner en plusieurs points :

1 - Que les grandes puissances occidentales cessent de fiancer et organiser, armer et entrainer ce terrorisme.

2 - Quelles cessent de commercer avec les pays qui fiancent et propagent l'idéologie de ce terrorisme, comme l'Arabie saoudite et le Qatar.

3 - Que les peuples, car il ne faut rien attendre des politiciens qui sont soumis à l'oligarchie, refusent de suivre cette provocation qui veut créer le choc des civilisations et le clivage entre les communautés et agissent au contraire pour le bien vivre ensemble.

4 - Que tous les sites Internet, les réseaux les chaînes de TV ou radios qui poussent à cet extrémisme soient fermés et les propagandistes présents sur les territoires des pays tant occidentaux qu'orientaux soient arrêtés et mis en prison pour incitation à la haine religieuse et sociale et apologie du terrorisme.

5 - Enfin, qu'il y ait partout en Occident un mouvement de refus massif et de désobéissance civile pour refuser d'aller faire la guerre contre des pays qui ne nous ont rien fait. De refuser les diktats de l'oligarchie. Nous n'avons pas à aller massacrer des populations sans défense juste pour permettre à des malades mentaux de piller leurs richesses. S'ils y tiennent tant que ça qu'il y aillent eux-mêmes ! Il faudrait en parallèle mettre une structure qui oblige les politiciens à tenir leurs promesses.

2.Posté par Zaheer le 17/11/2015 15:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Quatre jours après les attentats de Paris: La France a trouvé son Ben Laden "

Il ressemble plutôt à son antithèse à tout les niveaux.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires