Proche et Moyen-Orient

Quand la presse française nous explique Poutine et la Russie


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 13 Août 2018 - 08:06 Les racines de la crise monétaire en Turquie


Les médias français ne digèrent pas que Poutine soit parvenu à imposer la Russie comme passage obligé à un règlement de la crise syrienne et qui plus est a réussi à l’évidence à convaincre son homologue américain que la recherche de celui-ci ait lieu dans des concertations bilatérales russo-américaines excluant le président français et la diplomatie de son pays. Ce qui les fait enrager et recourir à une propagande anti-russe et anti-Poutine aux développements frappés du sceau de l’hystérie.


Kharroubi Habib
Lundi 16 Septembre 2013

Le clan de la guerre
Le clan de la guerre
S’en tenant à des poncifs aussi lapidaires que dévalorisants qu’ils se sont forgés sur la Russie et son président, les médias français favorables à une intervention militaire occidentale contre le régime syrien n’ont eu de cesse depuis que celle-ci a été envisagée de marteler à leur opinion nationale que la fermeté avec laquelle le Kremlin s’oppose à cette option n’était que posture passagère et qu’il y sera renoncé dès que l’Amérique et la France auront fait comprendre à Poutine que les « rodomontades » russes ne les impressionnent nullement.

Washington et Paris ont, il est vrai, monté la pression sur Moscou en s’adonnant à des préparatifs militaires dont ils ont espéré qu’ils auront un effet convaincant sur Poutine de leur détermination à « punir » son allié syrien et l’amener à le lâcher. Sauf que face aux pressions américano-françaises, le président russe ne s’est pas départi de sa position initiale et a fait comprendre à Obama et Hollande qu’ils se méprenaient dangereusement en essayant de la lui faire changer. Au final et à la confusion « ahurie » des médias français précités, c’est Obama qui a baissé pavillon au constat que Poutine et la Russie n’allaient pas se laisser humilier et laisser faire l’Amérique en Syrie où la Russie a des intérêts géostratégiques et économiques qu’en acceptant de perdre sans réagir cela reviendrait pour elle à prouver au monde qu’elle n’est pas la grande puissance qu’elle affirme être.

Les médias français ne digèrent pas que Poutine soit parvenu à imposer la Russie comme passage obligé à un règlement de la crise syrienne et qui plus est a réussi à l’évidence à convaincre son homologue américain que la recherche de celui-ci ait lieu dans des concertations bilatérales russo-américaines excluant le président français et la diplomatie de son pays. Ce qui les fait enrager et recourir à une propagande anti-russe et anti-Poutine aux développements frappés du sceau de l’hystérie.

Ils s’adonnent en boucle à des analyses de la position de la Russie et de son président dont ils assument imperturbables la légèreté ridicule. Ridicule et méprisable car réduisant cette position à l’expression d’une solidarité entre deux régimes et deux présidents de nature « dictatoriale et liberticide ». Ils évacuent comme une impossibilité consubstantielle à la Russie et à Poutine que sur la crise syrienne Moscou soit du côté du droit international et que ce sont Washington et Paris qui le piétinent en voulant entreprendre une action militaire contre le régime syrien sans feu vert de l’institution mondiale, l’ONU qui en est la source et le garant.

Que la position de Moscou a l’approbation de la majorité écrasante de la communauté internationale et des opinions mondiales, cela n’est pas comparable à leurs yeux du moment que Poutine n’est pour eux qu’un « dictateur » qui se moque du droit international et que Hollande et Obama sont d’altruistes et humanistes hommes d’Etat dont les actes et les décisions n’ont de but que « la protection et la libération » du peuple syrien. Ce poncif qui traduit leur parti pris pour l’hégémonie occidentale dans la conduite des affaires du monde, leur a fait également ignorer la déclaration du pape François qui a fustigé les « va-t-en- guerre » en les accusant de faire le jeu des complexes militaro-industriels.

Il ne faut pas enfin négliger qu’en s’en prenant à ces empêcheurs d’entrer en guerre contre le régime syrien que sont Poutine et la Russie, ces médias manifestent la frustration qu’ils ressentent de les voir déjouer un plan d’agression dont le but final et de néantiser le dernier Etat de la région dont l’existence fait obstacle au projet américano-sioniste de réduire l’ensemble du monde arabe à un conglomérat sans solidarité d’entités basées sur l’appartenance ethnique ou à un courant de la religion musulmane.



Lundi 16 Septembre 2013


Commentaires

1.Posté par juste pour vous dire le 16/09/2013 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui effectivement j'ai remarqué aussi ces derniers temps à quel point les médias français se sont entêtés à démontrer que Poutine était un véritable dictateur homophobe en diffusant sans arrèt des émissions contre celui-ci.

2.Posté par Al Damir le 16/09/2013 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(*) elle faudra qu'elle commence par retrouver son indépendance dans un premier temps et que les "journalistes" répondent bien aux critères de la déontologie de leur noble profession, et cesser d'être de simples marionnettes et porte voix pour une soumission totale à ceux qui les emploient.

3.Posté par Cardin le 18/09/2013 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour mieux comprendre le fonctionnement des médias : Voir, revoir, et faire connaître l'excellent film "Les nouveaux chiens de garde".

4.Posté par nasser le 21/09/2013 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces médias qui appartiennent dans leur grande majorité aux sionistes préfèrent plutôt le genre " Eltsine ", ce marionnette ,lui, il serait certainement parti en croisades aux cotés des impérialistes pour détruire la Syrie et y semer le chaos comme en Irak , Afghanistan, Lybie ... Merci Mr POUTINE, d'avoir fait éviter (ou du moins retardé) à ce monde une nouvelle guerre !!
Et si jamais cette guerre aura lieu , que ces médias sachent que cette fois-ci, nul ne sera à l'abri et surtout pas ces derniers !!

5.Posté par Hugues le 22/09/2013 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vu sur le forum de Résistance2017, posté par LOUIS XVI :


L’HISTOIRE :

C’est aussi le temps qui a passé depuis Charles De Gaulle.

1- Je vous ai Compris = Charles de Gaulle.
2- Je vous ai Menti = Valéry Giscard d’Estaing.
3- Je vous ai Étourdi = François Mitterrand .
4- Je vous ai Endormi = Jacques Chirac.
5 -Je vous ai Trahi = Nicolas Sarkozy.

Et le sixième et meilleur est François Hollande ,il a réussi à nous faire tout cela en 16 mois !!!

Salut l’Artiste tu as bien mérité tes 5 Oscars !!!

6.Posté par Hugues le 22/09/2013 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



No comment !

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires