Proche et Moyen-Orient

Quand Washington abandonnera-t-il son business de massacre de civils syriens ?



Martin Berger
Vendredi 2 Juin 2017

 
 

    Il n'est guère secret que par ses assauts répétés en Syrie, Washington fait monter la frustration dans la communauté internationale. Le nombre de victimes civiles des raids US est tout simplement atterrant. Mais pour une raison ou pour une autre, personne ne parle des dégâts matériels infligés à l'infrastructure syrienne, biens publics et privés subissant des bombardements aveugles qui entraînent l'aggravation d’un chaos ne bénéficiant qu’aux groupes terroristes, comme Jabhat al-Nusra et l'État islamique.
 

    Tout récemment, au moins 116 civils, dont 42 enfants, ont péri à la suite de deux raids aériens consécutifs des forces de la coalition US contre la ville syrienne de Mayadin, dans la province de Deir ez-Zor. Il est curieux que ce soit signalé par Al Jazeera avec une référence particulière à l'ONG londonienne « Observatoire des droits de l'homme en Syrie ». Le premier raid, lancé le 25 mai, a fait 35 victimes. Les avions de la coalition US sont revenus le lendemain matin pour faire 80 nouvelles victimes civiles.
 

    Si l'on en croit le Centre syrien de surveillance des droits de l'homme, uniquement le mois dernier, l'armée de l'air US a massacré 225 civils, dont 44 enfants et 36 femmes. Selon Rami Abdel Rahman, le chef de cette ONG installée à Londres, le mois dernier a été marqué par le plus grand nombre de victimes civiles depuis le début des raids aériens US en Syrie.
 

    Auparavant, c’est le mois de mars dernier qui était considéré comme le mois le plus sanglant de la coalition US, les pilotes US ayant fait au moins 220 victimes civiles. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, le nombre total de civils tués par la coalition US a presque atteint 1500.
 

    Ces chiffres montrent que les énormes « dommages collatéraux » infligés par Washington aux Syriens, dépassent de loin les pertes infligées par l’armée de l’air syrienne quand elle lance des raids aériens sur les territoires tenus par les terroristes.
 

    Les données présentées par l'ONG mentionnée ci-dessus, montrent que depuis l’entrée en ses fonctions du Président Donald Trump, les forces armées US sont devenues considérablement plus agressives en Syrie.
 

    Airwars, le site Internet de surveillance, a rapporté le mois dernier qu'en avril, la coalition US a lancé au moins 546 raids aériens sur le territoire syrien. Représentant une augmentation de 26% des raids aériens US enregistrés en Syrie, ce nombre marque un pic d’activité de la coalition US depuis le début de sa campagne militaire. Comme l'a noté Chris Woods, le responsable d'Airwars, on signale fréquemment que dans la région de Raqqa, la grande majorité des bombardements font de nombreuses victimes civiles, alors qu'il y a plus de six mois, aucune perte de cette sorte n’était signalée dans la région. Woods est convaincu que c’est le signe évident du ramollissement des précautions que doit prendre Washington pour épargner les civils, et que cela a entraîné la multiplication inévitable du nombre de tués et de blessés.
 

    Washington a reconnu dernièrement, le 17 mars, le massacre d'une centaine d’habitants civils du quartier Bab Al-Jadeed de Mossoul, mais cet aveu n'est venu qu'après un long délai. Pourtant, même cet « aveu » ne reflète pas la réalité de la situation sur le terrain, puisque selon de nombreux témoignages médiatiques, le nombre réel de civils tués dans cette attaque, se montait à 200.
 

    Et la liste continue, avec plus de vingt civils tués en Syrie samedi dernier, près de la ville de Raqqa, par un autre raid aérien de la coalition US.
 

    Récemment, le ministère des Affaires étrangères de la République arabe syrienne a envoyé au secrétaire général de l'ONU et au président du Conseil de sécurité de l'ONU, deux lettres officielles de protestation contre les bombardements illégaux auxquels se livrent les USA en Syrie. Les lettres disent que ces nouvelles attaques sont un exemple de plus des agissements agressifs illicites auxquels se livre la soi-disant « coalition internationale sous commandement US », en violation flagrante de la souveraineté de la République arabe syrienne, qui compromettent l’intégrité territoriale de la Syrie sous prétexte de lutte antiterroriste. C'est expressément le cas, puisque les fameuses opérations de la coalition US sont désavouées par les résolutions actuelles de l'ONU, ainsi que par la charte du droit international et humanitaire. Ces lettres demandent au Conseil de sécurité de l'ONU de faire respecter ses résolutions en Syrie, d’assurer la préservation de l'unité de son peuple et l'intégrité de son territoire, d’empêcher toute attaque pouvant être lancée contre sa population. En même temps, les lettres demandent instamment à l'ONU d’empêcher toute attaque des USA et ses alliés contre les défenseurs du pays – l'armée arabe syrienne.
 

    En éternisant ses manigances criminelles et destructrices visant à aider le terrorisme de ses complices régionaux – Qatar, Arabie saoudite et Turquie –, Washington ne fait pas qu’alimenter la crise syrienne, il utilise aussi la souffrance des Syriens pour assurer l'enrichissement personnel de certaines hellites US. Ce fait a été en partie confirmé par les dernières allégations selon lesquelles des fonctionnaires du Pentagone auraient volé les centaines de millions de dollars qui avaient été affectés au sponsoring de la soi-disant opposition syrienne.
 

    Martin Berger est journaliste free-lance et analyste géopolitique, exclusivement pour le magazine en ligne New Eastern Outlook.
 

NEO, Martin Berger, 30 mai 2017

Original : journal-neo.org/2017/05/30/when-will-washington-quit-the-business-of-killing-syrias-civilians/
Traduction Petrus Lombard



Vendredi 2 Juin 2017


Commentaires

1.Posté par nasser le 03/06/2017 04:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même avec ces chiffres éffarants, les égarés continuent de parler uniquement de crimes et massacres de Sunnites commis par les Chiites et les Russes !!! Ces égarés qui souffrent de l' " Assadophobie chronique" ne savent pas qu'en persistant à occulter les crimes de cette "coalition internationale" menée par les USA et qui regroupe la Saoudie, Israel, OTAN, Jordanie, EAU Qatar, ...en Irak, Syrie et au Yemen, finiront aussi par occulter les crimes à venir contre les Palestiniens et principalement à Gaza, sachant que le Hamas a clairement été désigné comme prochaine et inévitable cible par cette même coalition au sommet de Ryad !!!

2.Posté par Bina le 03/06/2017 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces pseudos intellectuels de la pensée compatissante omettent volontairement les Rohyngyas musulmans de Birmanie, ceux du Cambodge tués en même temps que les vietnamiens, ceux d'Afrique..... Mais bon, ce ne sont pas des Arabes alors on s'en fout et on voit de la phobie chez tout le monde sauf chez soi. C'est malheureux à voir, les donneurs de leçon !

Personne ne peut donner ou ôter la vie. Dieu (SwT) seul peut le faire....

3.Posté par oh-daz le 03/06/2017 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé oui nasser !
Ces "égarées" qui oeuvrent a couvrir les génocides des pires criminels de la planète..... c'est a se demander
pour qui ils bossent...

4.Posté par yukof le 03/06/2017 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ nasser
sachant que le Hamas lui-meme dénonce Assad comme un génocidaire ?
Allez-vous avoir l'honneteté de reconnaitre que les victimes civiles des Américains se font dans des bombardements en appuis aux milices chiites d'Irak ?

Pendant ce temps 150 000 sunnites irakiens tués par les milices chiites , 200 000 civiles Syriens tués par Assad , des occupations sectaires et des nettoyages ethniques ... il faut bien du complotisme pour soutenir l'Iran et ne pas voir son alliance avec les Américains depuis 2001 .... :) beaucoup de stupidité aussi ....

@ oh-daz
en tout cas , toi tu bosse directement pour les ennemis déclarés d'Allah en soutenant Assad (extreme droite , bloc identitaire , russe islamophobes ) .... nous on est du coté de la liberté des Syriens et des Irakiens sans domination quelconque , toi tu soutiens celle des chiites et directement celles des russes et des Américains qui les appuient

5.Posté par TT le 03/06/2017 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Usa dirigés par les sionistes veulent piller la richesse des pays arabo-musulmans avec la complicité de l'arabie saoudite et quelques autres régimes arabes. C'est pour cela qu'ils massacrent les civils Syriens pour mieux protéger leurs terroristes de Daech.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires