insolite, humour, conspiration...

Quand Frédéric Mitterrand, sinistre de la culture encourage l’autodafé.


Dans la même rubrique:
< >

L’autodafé, destruction volontaire de livres, de savoirs, voire même l’élimination physique d’érudits, d’écrivains, comme Giordano Bruno qui fut brûlé vif sur le bûcher de l’inquisition; -cette moyenâgeuse infamie à laquelle ont eu recours tous les tyrans, tous les despotes; - pratique qu’on pensait définitivement rangée au musée des horreurs; -or, anesthésiés que nous sommes dans l’euphorique croyance qu’à l’heure où la connaissance, les savoirs circulent à la vitesse de la lumière, pareille ignominie n’est même plus concevable; -eh bien non seulement, j’ai découvert tout à fait incidemment que l’autodafé se pratiquait au quotidien dans notre société contemporaine, mais que de surcroît, le ministre de la culture apportait sa caution à ceux qui en font la promo !

Pensez-vous ici que j’affabule, mais puisque vous connaissez ma devise: ‘’Philosophir, c’est pourrir le pire et mourir de rire’’, alors prenez donc le temps de lire ce courrier que je viens de lui adresser au sinistre de la culture :


Philou Zoffe
Vendredi 11 Juin 2010

L’autodafé comme levier de la culture contemporaine ?

Quand Frédéric Mitterrand, sinistre de la culture encourage l’autodafé.
Mr Frédéric Mitterand, Ministre de la culture & de la communication 3, rue de Valois 75100 Paris
 
 OBJET : - L’autodafé comme levier  
         de la culture contemporaine ?
 
 Monsieur Le Ministre,
 
       ayant pris connaissance de votre éloge du 28 mai dernier à la Baule, à l’occasion du congrès de la PHR (Presse Hebdomadaire Régionale) à qui vous rendiez hommage, et apportiez tout votre soutien en la gratifiant des qualificatifs : ‘’d’indispensable et aimée; d’acteurs et leviers de la culture pour chacun‘’; -je me demandais si prochainement vous féliciteriez de la même manière toute aussi amicale, les compagnies pétrolières comme ‘’indispensables acteurs et leviers de la culture’’ pour cette découverte de la géographie et des fonds marins du golfe du Mexique qu’on leur doit actuellement ?  
 
    C’est donc dans ce même ordre d’idée, que je me dois de vous livrer ce récent épisode ci-après (qui n’est hélas que le banal et sinistre reflet du quotidien de notre société) :  
 
    -Le 18 mai dernier, Le Pays d’Auge (bi hebdo appartenant à une filiale de Ouest-France, jadis collabo vichyste et antisémite sous le nom de Ouest-éclair; -et qui par le biais de ses filiales détient désormais la quasi-totalité des petits titres locaux du grand ouest); le P.A donc, publiait un article vantant les mérites de véolia dans sa gestion de la déchetterie locale (à Lisieux); nous narrant ainsi comment tout objet pénétrant dans l’enceinte de ladite déchetterie devenait un ‘’déchet ultime’’ et qu’il était surtout formellement interdit d’en tenter la récupération sous peine de se voir poursuivi pour vol.
 
    Or, es qualité d’usager de ce capharnaüm des temps modernes, il y a quelques temps, j’y fus témoins d’une destruction volontaire et consciencieuse de forts vieux ouvrages littéraires, des joyaux des 18ème & 19ème siècles, par un agent véolia, ceci pour en empêcher toute récupération, et ce conformément aux prérogatives que lui briefait constamment sa hiérarchie, me précisait encore l’ingénu destructeur de bibliothèques qui justifiait ainsi ce zèle particulièrement motivé dans son œuvre d’obscurantisme.  
 
   Alors, au titre de la pluralité des points de vue, des opinions, de la juste information (contradictoire), enfin au nom du sain débat public qui sied à toute démocratie digne de cette appellation, j’ai donc rapporté à la rédaction de ce journal mon témoignage de cet ignominieux massacre qui a bien pour nom: -Autodafé; -ceci afin d’éclairer les très étroites limites de ce système qu’encensait leur article laudateur à l’endroit de véolia .
 
 Bien qu’ayant soumis à leur rédaction, ce droit de réponse citoyen au titre de l’association 1901 Pôle Humaniste Insoumis, Libres & Intrépides Pourfendeurs de la Ploutocratie Endémique (P.H.I.L.I.P.P.E) que je préside, le crapoteux journal en question n’a pas jugé utile de nuancer son enthousiasme en publiant mon constat comme quoi désormais, dans notre pays qui se dit civilisé, il y a bien des boutiquiers qui y pratiquent au quotidien l’autodafé à l’échelle industrielle.
 
 Certes, il est vrai que dans ce même contexte de l’obscurantisme crasse, on connaissait déjà les frasques négationnistes (ou révisionnistes) de Sarkozy, quand par exemple dans son discours d’allégeance aux criminels contre l’humanité (qui aujourd’hui, en plus de leurs habituelles victimes palestiniennes, assassinent maintenant et tout aussi impunément des militants de l’humanitaire dans les eaux internationales); ce dernier (Sarkozy), fort inspiré en ce 13 février 2008, lors du dîner annuel du Crijf , énonçait sans sourciller que: -‘’à l’instar du communisme, le nazisme avait voulu éradiquer dieu’’ ; -ceci alors même que comme tout bon tyran, hitler s’est largement servi de dieu dans sa propagande, et ce, au point de faire inscrire la mention ‘’gott mit uns’’ sur la boucle de ceinture de ses SS !  
 
 Mais si maintenant, c’est vous, Homme qui portez l’héritage d’une haute culture, qui représentez donc cette brillante érudition attachée à l’image de votre Père, et de plus, en tant que Ministre de la culture, c’est Vous qui apportez ipso facto votre caution à ces boutiquiers qui pratiquent l’autodafé, ceci en soutenant cette pareille presse stalinienne, qui sans vergogne, fait l’apologie, la promotion de cette forme d’autodafé, et se refuse à le dénoncer...
 
 De telles pratiques aussi borgnes, aussi obscures nous font percevoir le goût amer des plus sombres régimes totalitaires qui n’ont pas manqué de le pratiquer cet autodafé, à l’instar de Pol Pot qui de surcroît envoyait trimer dans les rizières les ‘’intellectuels à lunettes’’; et à ce stade où l’on ne cesse d’appauvrir l’éducation, on ne peut que se référer au monde inversé de Guy Debord dans La Société du Spectacle.  
 
 Si de la sorte, il nous faut subir cet encensement aveugle des boutiquiers, ces sempiternelles louanges qu’il faut chanter à leur gloire de tyrans qu’ils sont, ceci tout en faisant abstraction de leurs criminelles incuries et exactions, (comme il semble désormais que cela fasse aussi partie des attributions de votre ministère) permettez-moi alors de vous alerter sur le fait que par de telles trahisons, nous sommes là sortis, et déjà bien loin du champ de fonctionnement normal de la démocratie, et que si un pareil enfer dantesque s’apparente plutôt à une ploutocratie largement avérée; -il viendra bien un jour où l’histoire aura à en juger; et quelque chose me dit que ce jour n’est peut-être plus si éloigné.
 
 Vous remerciant de votre bienveillante attention, je vous prie d’agréer etc…
 
                                            
 
 
 
 PJ: Copie de mon courrier à cette presse (purée)  ________________________________________________________________________
 
 PS: -Quand on entend les trolls pleurnicher que la presse traditionnelle est à la ramasse, vu les nombreux crimes contre l’humanité qu’ils ne manquent pas de soutenir ou d’étouffer ces temps-ci; on regrette alors amèrement, que ces cuistres bénéficient encore de l’argent public pour retarder leur disparition, ce qui serait bien là une grande œuvre de salubrité publique.
(Car c’est de fait notre argent de contribuables qui est gaspillé inconsidérément pour leur payer par exemple des annonces légales aussi pléthoriques qu’inefficaces et surtout à des prix prohibitifs).  
 
 De plus quand Mitterrand dans son éloge, les félicitait d’être l’unique source de lecture pour bien des citoyens; aurait-il dû alors à ce titre, les encourager à ne pas massacrer notre langue comme ils le font de plus en plus outrageusement, car bonjour les fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe… encore un effort, et ils écriront en langage SMS.
 
 A croire décidément que F.Mitterrand est le ministre d’une culture à l’usage des borgnes !



Vendredi 11 Juin 2010


Commentaires

1.Posté par Philou Zoffe le 11/06/2010 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans ce même registre de l'anéantissement de la culture, et de l'enfumage du blaireau, on appréciera tout autant les gesticulations du nabot de l'Elysée, qui ce jour, se démenait pour sauver le Monde de la faillite.

C'est sûr, si ces tartuffes perdent leurs porte-voix, ou que ces serviles laquais de la bonne parole, faute d'audience ou de lectorat, ne sont plus en mesure de faire entendre leurs bons petits maîtres, ces derniers ont bien du souci à se faire !

Mais bon, depuis que Goebbels avait inventé le ministère de la propagande pour anesthésier les esprits et y instiller le dogme en vigueur, le système a largement vécu, et on ne le regrettera point... Paix à son âme !

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires