MONDE

Printemps arabe: l'exception algerienne


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 3 Septembre 2018 - 01:26 COMPLICITÉ ?

Jeudi 23 Août 2018 - 19:30 LA LETTRE DU PAPE AU PEUPLE DE DIEU



IRIB
Mardi 19 Juillet 2011

Printemps arabe: l'exception algerienne
L’orchestre des révoltes arabes ne joue pas la même symphonie sous toutes les latitudes. Tunisie, Égypte, Libye, Syrie, Bahreïn, Yémen se sont embrasés comme des buissons d’épineux aspergés d’essence. Même le Maroc, qui a pourtant devancé les aspirations populaires, a dû affronter le vent de la contestation. Il existe cependant une exception, incongrue pour nombre d’observateurs qui auraient parié six mois de salaire sur l’explosion de cette présumée poudrière : l’Algérie.
Un pays qui a certes vécu moult émeutes, marches et sit-in. Mais les griefs exprimés concernaient la plupart du temps des revendications corporatistes (fonction publique, étudiants, enseignants, personnel soignant, avocats…) ou la cherté de la vie. Pas ou peu de « Bouteflika dégage ! » ou de vibrants appels à plus de démocratie. Mais la remise en question de tout un système, mis en place par la génération qui a mené la lutte pour l’indépendance, qui ne redistribue pas suffisamment ni assez bien, et offre peu de perspectives d’avenir sereines.
Chômage, jeunesse marginalisée, système politique sclérosé voire verrouillé, corruption : les mêmes ingrédients qu’ailleurs, mais pas de séisme… D’autant moins compréhensible de prime abord que d’autres symptômes affectent aussi le patient algérien : une société tiraillée entre une envie de modernité évidente et un conservatisme qui peine à s’estomper, l’existence de nombreux tabous pesant comme un carcan de plomb sur les épaules d’une jeunesse qui suffoque, le parcours du combattant attendant ceux qui cherchent un logement ou désirent créer leur entreprise en respectant les règles labyrinthiques élaborées par l’administration, ou encore l’absence de loisirs accessibles, voire simplement disponibles, pour le commun de la population (concerts, salles de cinéma, librairies et bibliothèques, musées, etc.). Alors pourquoi ?
Plusieurs facteurs expliquent cette relative exception. Le plus rationnel : les Algériens ont déjà « donné ». Peu nombreuses sont les nations arabes qui ont versé un tel écot, pour leur indépendance, d’abord, pour l’équité et la justice, ensuite (Printemps berbère en 1980, révolte kabyle en 2001), pour la démocratie, enfin (octobre 1988). L’épilogue de cette histoire contemporaine où la violence a trop souvent joué les premiers rôles, la décennie noire et ses plus de 150 000 morts, a traumatisé un pays qui, depuis, n’a jamais autant aspiré à la paix.
Autre explication, la personnalité du zaïm. Bouteflika n’est pas Moubarak, Ben Ali, Saleh, Assad ou Kaddafi. Il ne suscite ni haine ni rancœur. Les Algériens le critiquent sur sa méthode des petits pas et ses silences, s’interrogent sur sa capacité, compte tenu de sa santé fragile, à tenir la barre d’un vaisseau qui, s’il est sorti de la tempête, tangue plus que de raison, ou blâment son entourage. Sa légitimité reste cependant intacte. On lui sait gré, entre autres, d’avoir ramené cette paix qui semblait, à l’orée de son pouvoir en 1999, inaccessible.
Le vrai problème, comme au Maroc d’ailleurs, n’est pas « Boutef », ou le roi. C’est la réalité vécue, les logements de fortune, les écoles inaccessibles, les hôpitaux qui ne vous soignent pas ou mal, les injustices quotidiennes, les mille et un tracas qui font que vous avez plus le sentiment de survivre que de vivre, et la conviction que les « chefs » sont loin de tout cela et regardent ailleurs. La majorité, celle qui est loin des salons de la capitale, ne souhaite pas qu’ils « dégagent », elle ne voit d’ailleurs pas qui pourrait prendre leur place. La Constitution, le nombre de mandats, la répartition des pouvoirs ? Bof… Elle veut tout simplement qu’ils « fassent le job ». Et vite…


Mardi 19 Juillet 2011


Commentaires

1.Posté par AS le 19/07/2011 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais la dcri a tente de faire une fausse revolution avec le criminel de guerre Saadi ami de BHL mais ca a pas pris, je vois pas BHL aller en algerie et faire le meme cinema qu'a Benghazi... les algeriens le descendraient aussitot ils savent que bhl est un emir du gia aqmi et ils ont vu la guerre civile organisee par les israeliens de france

2.Posté par Observateur le 19/07/2011 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le 5 Octobre 1988 ......500 morts .....vous etiez ou ?

Les annees 90, 200 000 morts vous etiez ou ?


3.Posté par djamel le 19/07/2011 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

AS

Vous avez bien fait de le rappeler mais l´image est beaucoup plus parlante. Malheureusement j´ai perdu le lien montrant BHL et Said Sadi dans une soirée VIP. Si quelqu´un peut me rafraîchir la mémoire visuelle, je suis preneur.

4.Posté par djamel le 19/07/2011 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Finalement j´ai retrouvé mon nœud...

5.Posté par Antiboutifique le 20/07/2011 07:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"....Le vrai problème, comme au Maroc d’ailleurs, n’est pas « Boutef », ou le roi. C’est la réalité vécue, les logements de fortune, les écoles inaccessibles" FAUX

"....Il ne suscite ni haine ni rancœur" FAUX

"....Sa légitimité reste cependant intacte." FAUX

";;;;La majorité, celle qui est loin des salons de la capitale, ne souhaite pas qu’ils « dégagent », elle ne voit d’ailleurs pas qui pourrait prendre leur place." ARCHI FAUX

c''est un article ça ou une page publicitaire d'un dictateur ? je vous écrit du fin fond de l'Algérie, très loin des salons algérois et je vous assure que c'est de la propagande, demandez à cette merde monarchiste, bâtarde de se balader dans les rues entre ses concitoyens, il ne tiendra pas une demi heure.

6.Posté par Moe le 20/07/2011 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

je ne suis pas d'accord avec votre analyse, très courte à mon gout, pour parler d'un truc aussi complexe.
je suis d'accord avec vous quand vous dites que les algériens ont en marre et ont déja donné (surtout pour la décennie noire), mais de là à dire que la majorité ne souhaite pas que bouteflika dégage!!! d'ou tenez vous ça? vous avez fait un sondage, un référendum? je ne suis pas du tout d'accord..

pour moi, et pour les algériens c'est simple, à partir du moment ou c'est lui qui est président, et puisque les problemes s'aggravent, il doit partir, il n'est pas l'homme (en tt cas ce qu'il en reste) de la situation. et de dire que c'est lui qui a ramené la paix c'est faut, lui est arrivé vers la fin pour récolter les fruits de ce qu'à fait zeroual avant lui, il y est pour rien!!!

je sais bien que boutef n'est pas seul responsable, ce n'est qu'un pion qui a créé son clan en prenant la présidence, et tout ce qu'on voit n'est qu'une lutte acharnée entre deux clans, celui de ouejda (boutef & co) et celui de l'est (les militaires et surtout les généraux). tout ce moche monde (on peut pas parler de beau monde) doit dégager et laisser la place aux gens qui veulent faire évoluer leur pays.

par contre, avec les manipulations et les desinformations qui sont devenues monnaie courante dans le monde pour asservir les pays arabes en ce moment, je pense que ce n'est pas le moment de "dégager" bouteflika et la bande de crevards qui tiennent l'armée, le risque de manipulation est trop elevé.

de toute façon, et je sais que je me répète, traiter un tel sujet en si peu de lignes est impossible, c'est tellement complexe, et votre article, à mes yeux en tt cas, est un article télécommandé par le gouvernement algérien et qui est financé par le ministère du cirage de pompes...

ps: je ne parle pas du maroc et de M6 mais je n'en pense pas moins, hein!!

7.Posté par Amir le 20/07/2011 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"La transition vers une économie anglo-saxonne a déjà été réalisé par Boutef, de ce point de vu il n'y a plus aucun danger, il ne reste plus qu'à sucer Israël comme un bon marocain pour pouvoir montrer pattes blanches. "


ça Boutef et sa mafia militaire le fait tout les jours malheureusement (à israel et ils l'ont même fait à Busch ..)

8.Posté par soltanie le 20/07/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un leurre de penser a une exeption algerienne . Ce qu' on a voulu obtenir avec les revoltes arabes , a déjà etait obtenu avec la guerre civile imposée . Il s' agit ni plus ni moins de morceller des pays nations ,
c'est ce qui est entrain de se faire , et de libealiser le systeme social-economique de ces pays ,et comme par hazard c'est ce qui est aussi entrain de se faire . Mais la donnée essentielle reste le conflit israelopalestinien qui tourne a l' avantage d' israel ,parceque les revoltes arabes ne sont pas et loin de là dans le sens de l' interet des peuples .Cette strategie conforte et assure la reussite des plans et objectifs
israelo-americains mais aussi francais et europens . Les gens ne doivent pas etre dupes , il faut qu' ils
ouvrent les yeux.

9.Posté par aziz le 20/07/2011 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme d'habitude cette article n'est qu'un leurre du fait que le systeme Algérien est complétement vicier si on regarde qui à sauver les généraux dans les années 90 en les présentants comme des démocrates quand ses dits généraux massacraient le peuple on pour noms les pires sionistes et islamophobes gluckseman, bhl,.adler et consort (on leurs à donner villas et vignobles dans l'oranie) de plus bouteflika est l'homme d'israel comme le roi du maroc et pour finir il ne faut surtout pas oublier que certains ministres sont des agents de l'occidents et des maffieux en puissance. l'Algérie est dirigé par la clic d'oujda et qui dit oujda dit israel.

10.Posté par AS le 20/07/2011 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voila http://2.bp.blogspot.com/_QRAzT6ExZi4/TUCMLgWD9YI/AAAAAAAAAgM/WeSGokeo8fU/s1600/sadi-bhl.jpg

11.Posté par AS le 20/07/2011 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

+10 soltanie

12.Posté par gjingis le 20/07/2011 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


nous sommes de bons musulmans, aimons la verité et nous nous repectons et nous nous aimons bien !!!!!,je le confirme aussi .....

http://www.youtube.com/watch?v=KKvazkUDLyc

http://www.youtube.com/watch?v=d151Bf9KXa8&feature=player_embedded

13.Posté par REDA le 20/07/2011 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Tres belle article merci.

L'Algérie est de nature exceptionnelle et l ecrasante majorité des algeriens respecte et aime mr. Bouteflika.

14.Posté par Observateur le 20/07/2011 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l ecrasante majorité des algeriens respecte et aime mr. Bouteflika.


j'aime bien l'humour Algerien ....

15.Posté par REDA le 20/07/2011 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Observateur
Dans ce cas fallait marcher au coté de said samedie et de ce ces adeptes evangeliser !

*********************

16.Posté par Observateur le 20/07/2011 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@REDA
Ah bon! Pourquoi lui il a de l'humour ?

17.Posté par sir conflexe le 20/07/2011 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah,IRIB..........Un coup sur l'Algérie,un coup sur le Maroc.....
Article bidon,l'auteur pose des questions et se répond à lui-même,et certainement dans un salon climatisé.

18.Posté par Observateur le 20/07/2011 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@sir conflexe
C'est un article de Jeune Afrique pas d'IRIB ;)

http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2634p059.xml0/president-abdelaziz-bouteflika-democratie-reformeschangement-a-l-algerienne.html

19.Posté par BD le 20/07/2011 23:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'aime bien le titre :le printemps arabe (comme c'est beau :) )...................ce qui est certain c'est qu'on affaire aujourd'hui au Malheur arabe ..

Un hadith ,une parole du prophete qui resume la situation actuelle : "(La Ilaaha Illallah [Il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah] ! Malheur aux arabes à cause d'un mal qui approche, la barrière de Yajouj et Majouj a été ouverte aujourd'hui comme cela, et il fit un cercle en joignant son pouce et son index ; Zaïnab la fille de Djahch dit : "O messager d'Allah ! Allons-nous périr alors qu'il y a les gens pieux parmi nous ?". Il dit ": Oui, si le mal augmente".


le prophete a predit le malheur des arabes

20.Posté par sir conflexe le 21/07/2011 00:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

18.Posté par Observateur le 20/07/2011 23:16
Oui,en effet,mais pourquoi c'est IRIB qui le reprend ? (au début de l'article,à droite).
Habituellement elle lance sa zizanie en 2 lignes,signée en filigrane.
Merci,quand-même.

21.Posté par stephane le 02/08/2011 05:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais pas l'algerie ou très peu pour m'exprimer sur ce pays.
Cependant je tiens a vous dire que mettre le président El Assad a côté de moubarak ou de ben ali est une erreur grossière
Notre président jouit d'un charisme certain et est aimé par la majorité de la population je peux vous l'assurer.
Je ne sais pas si comme dit plus haut bouteflika ne tiendrait pas une demi heure parmi ses citoyens mais en tout cas pour le président syrien c'est un exercice presque quotidien de se ballader parmi le peuple (video en lien si vous voulez)
De plus les millions de partisans qui sortent regulièrement en soutien a notre président et contre ce complot grotesque n'ont pas été de même en Egypte ou en tunisie
Les opposants d'ailleurs n'ont d'autres arguments que les videos de portables ou bien son appartenance a la confessions alaouites

http://www.youtube.com/watch?v=DMXbwivz4WA&amp;feature=related

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires