Lobbying et conséquences

Présidentielle Américaine :Israël Devient Un 'Swing State' (Etat- Bascule)


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »


Regard de la presse israélienne sur l'influence de l'électorat juif américain vivant en Israël dans des états cruciaux pour l'élection du futur Président US.


Mardi 28 Octobre 2008

Présidentielle Américaine :Israël Devient Un 'Swing State' (Etat- Bascule)
Environ 20 000 électeurs juifs américains inscrits, soit en gros la moitié des 40 000 electeurs juifs américains vivant en Israël votent dans des "Swing States" (Etats bascule dans lesquels aucun des candidats n’est certain d’arriver en tête et donc de remporter tous les sièges, cela peut se jouer à quelques milliers de votes prés ndlr) tels que la Floride, l'Ohio et la Pensylvanie. Cela pourrait avoir une influence décisive sur les résultats dans ces états et par conséquent sur le vote national, selon Shimon Greenspan, le directeur de l'organisation non partisane "Vote From Israël", qui aide les Américains vivant en Israël à s'inscrire et voter par correspondance.

Selon l'organisation, Israël a le troisième plus important groupe d'électeurs américains vivant à l'étranger, après le Canada et la Grande Bretagne.

Alors que le plus grand nombre d'électeurs juifs US enregistrés en Israël viennent de New York et du New Jersey, deux Etats qui sont largement ralliés au camp Démocrate selon les sondages, les deux autres Etats prédominants sont l'Ohio et la Floride. Plusieurs milliers de votes en provenance d'Israël iront donc à ces "Swing States".

De plus, ces votes en provenance d'Israël pourraient avoit significativement plus de poids car ils parviendront bien avant le 4 Novembre. Les choix des électeurs publiés la semaine prochaine après un sondage mené à la sortie des urnes et commandé par "Vote From Israël", pourrait influencer les Juifs américains encore indécis aux Etats Unis, selon Greespan.

Un petit coup de pouce au candidat Républicain John MacCain si le sondage réalisé par KEEVOON Research Stratégy & Communication reste correct. Ce sondage, réalisé auprès d'Israëliens dans leur ensemble, et non pas spécifiquement auprès d'electeurs juifs américains vivant en Israël, accordait un soutien de 38% au Sénateur de l'Arizona, contre 31% pour le candidat Démocrate, Barak Obama. Il faut dire qu'un grand nombre de ces Juifs américains sont installés dans les colonies en Cisjordanie occupée, et font partie de ces groupuscules extrémistes religieux de colons qui attaquent sans relâche les Palestiniens, n'hésitant pas à organiser des progroms contre eux ( violentes interventions dans les villages palestiniens avec saccage de maisons boutiques et voitures, incendies d'oliveraies, violences physiques directes contre des Palestiniens).Les colons juifs américains sionistes sont politiquement alliés aux néoconservateurs et leur candidat à la présidentielle américaine est bien sûr le Républicain McCain.

Mais d'autres enjeux entrent également en ligne de compte. Difficile d'établir de quel côté le "vote israélien" se fera dit Greenspan car les Américains en Israël se déterminent souvent par rapport à des questions qui dépasse la seule politique étrangère. Il dit que, par exemple, beaucoup conservent des liens d'affaires avec les US et sont préoccupés par les taxes.

L'organisation "Vote From Israël" organise des actions à Jerusalem et Tel Aviv le 26 et 28 Octobre au cours desquels les electeurs juifs américains inscrits pourront déposer leurs votes et s'ils attendent les bulletins de leurs états ou région, déposer un bulletin fédéral fourni par l'organisation.

Complements d'information

Sale coup des Républicains en Pensylvanie

Selon le New York Times de vendredi, une campagne d'email s'adressant aux Juifs américains de Pensylvanie comparait le vote pour le sénateur Barak Obama à "l'erreur tragique" de leurs ancêtres juifs qui avaient "ignoré les signaux d'alerte des années 30 et 40" sur la montée du nazisme avec l'arrivée au pouvoir d'Hilter en Allemagne et l'hostilité à l'égard des juifs. Selon l'article du NYT, cet email a été sponsorisé par le Comité Républicain de Pensylvanie "Victory 2008" et a été signé par plusieurs membres connus pour activement soutenir la campagne de John McCain dont L.Morgan un important collecteur de fonds, Hon. Sandra Schwartz Newman membre du groupe de travail national de la campagne de McCain chargée de surveiller le vote le jour de l'élection, et I. Michael Coslov, un dirigeant d'entreprise métallurgique. Les dirigeants du parti Républicain à l'échelon national ont critiqué cette initiative et le stratégiste à l'origine de celle ci a été démi de ses fonctions.

Vote juif américain majoritairement pour Obama

Selon deux sondages parus jeudi, Barak Obama semble restorer le vote juif pour le parti Démocrate à son niveau historique le plus élevé, y compris dans l'Etat de Floride, un "Swing State" où la communuaté juive avait fortement critiqué le candidat Démocrate à la Présidentielle. Le sondage de l'Université de Quinnipiac réalisé entre le 16 et le 21 Octobre sur un échantillon de 1433 électeurs américains inscrits (le nombre de participants juifs n'a pas été donné) fait état d'un vote de 77% en faveur d'Obama contre 20% à McCain.

Un sondage national récent montre que les Juifs américains préfèrent Obama puisque les intentions de vote sont de 74% pour Obama contre 22% pour McCain.Ce soutien à Obama s'est construit graduellement puisqu'il était de 61% pour Obama en Juillet dernier selon un autre sondage.Le fait de retrouver un vote juif à son plus haut niveau historique pour les Démocrates a une signification particulière notamment en Floride, ou il pourrait faire la différence. Certains analystes ont suggéré que de nombreux Démocrates juifs avaient d'abord endossé la candidature d'Hillary Clinton, et que certains auraient pu voter pour McCain, mais que le choix de sa co listière, Sarah Palin, les a fait changer d'avis.

Cet été, lors d'une conférence organisée par le Lobby pro sioniste, AIPAC, Barak Obama, tout comme John McCain, est venu préter allégence au sionisme, un rituel politique qui a pris une importance toute particulière ces dernieres années et qui ne se limite pas d'ailleurs aux seuls hommes politiques américains comme on a pu le constater à plusieurs occasions notamment cette année à cause de l'anniversaire de la création de l'état sioniste. Plusieurs dirigeants, dont Angela Merkel pour l'Allemagne, Nicolas Sarkozy piour la Sarkozie, sont allés, après une visite rituelle au temple sioniste de la mort, Yad Vashem, faire l'éloge de l'entité sioniste au parlement israélien.

Sources de certaines informations : www.jpost.com, www.haaretz.com


Mardi 28 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par AS le 28/10/2008 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on veut nous faire croire que 40000 voix peuvent changer la donne sur un pays comptant 300 millions de personnes... si c'est pas parano , ca ?!

2.Posté par LSD, 100 µg, i.m. le 28/10/2008 19:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble que le "comptage" des votes ÉLECTRONIQUES de 2000 et 2004 (années exécrables...) se soit joué à moins que cela... Parano ? Pas sur...

3.Posté par le voyageur le 28/10/2008 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai toujours eu l'impression que la nomination de la bouffonne Sarah Palin était destinée à saborder McCain

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires