insolite, humour, conspiration...

Pourquoi la reine d'Angleterre ne s'est-elle jamais rendue en visite officielle dans la voyoucratie (démocratique)sioniste?


Dans la même rubrique:
< >


Mounadil Djazaïri
Jeudi 17 Décembre 2009

Pourquoi la reine d'Angleterre ne s'est-elle jamais rendue en visite officielle dans la voyoucratie (démocratique)sioniste?
Parce qu'elle n'en a jamais eu le temps? Un problème d'agenda?
Peut-être, mais surtout, selon l'historien Britannique Andrew Roberts, parce qu'il existe une interdiction de facto, non écrite, des séjours officiels de la famille royale dans l'entité sioniste. Les preuves indirectes en sont qu'au cours de son règne la Reine a fait plus de 250 voyages officiels à l'étranger, dont aucun à Tel Aviv, et que la tombe de la princesse Aline de Grèce, reconnue comme Juste parmi les Nations, qui se trouve dans un cimetière du Mont des Oliviers n'a reçu qu'une visite de son fils en 1994; et c'était une visite privée.
Personnellement, je dirais qu'il n'y a rien de plus privé que d'aller se recueillir sur la tombe d'un proche même si cette explication ne satisfait pas les pro sionistes impénitents.


Andrew Roberts est qualifié d'historien éminent par le Jerusalem Post. Traduit en langage commun, "éminent" ne veut rien dire d'autre que sioniste sous la plume de ceux qui écrivent dans ce genre de journal. Quelques universitaires ultra sionistes ont même droit au qualificatif anglais "proeminent." D'où nous déduirons qu'Andrew Roberts a encore une marge de progression.
Et qu'il aurait peut-être eu droit au qualificatif "proeminent" s'il était allé jusqu'à taxer Sa majesté d'antisémite. Ce qu'il s'est bien gardé de faire.

Car la Reine n'est pas responsable de cette situation qu'on lui a imposé, elle dont le plus cher désir est de fouler le tarmac de l'aéroport de Lod. La faute en incombe, nous dit Andrew Roberts, aux "arabistes" du Foreign Office.

Qu'est-ce que c'est que cette bande d'Arabes du Foreign Office?
Je m'égare, les "arabistes" sont des fonctionnaires Britanniques qui pratiquent la langue arabe et sont familiers de la culture arabe (comme les anglicistes en France sont familiers de la langue et de la culture anglaises). Ces arabistes feraient la loi au Foreign Office au point d'imposer leur veto au plus cher désir de la Reine!
Ça, c'est encore un exemple du culot sioniste qui nous répercute benoîtement les propos de M. Roberts sanctifiés en quelque sorte par son aura de professeur "éminent."
Ce que je me demande, c'est comment ces "arabistes" si influents ont pu cohabiter avec le sioniste Tony Blair et comment ils peuvent accepter de servir sous la direction de l'actuel ministre Britannique des affaires étrangères, David Miliband.
Car David Miliband est juif, comme nous l'apprend le Jerusalem Post et est, disons, un sioniste modéré. Ne faisant pas partie des ultra sionistes, il n'est d'ailleurs pas tout à fait au goût des chefs du gang de Tel Aviv. N'avait-il pas critiqué l'agression sioniste contre le Liban en 2006? Ne fait-il pas partie de ceux qui veulent réintroduire le Hamas dans le jeu diplomatique?
Bon, il fait des choses pour se racheter une conduite:  il fait savoir clairement qu'il appartient au "peuple" juif, il vient de nommer le premier ambassadeur Britannique de confession juive [et sioniste déclaré] auprès du régime sioniste; et il s'est sérieusement inquiété du mandat d'arrêt émis récemment par un tribunal britannique à l'encontre de Tzipi Livni, son ex-homologue sioniste et leader actuelle de "l'opposition" dans l'entité sioniste. Au point d'envisager une modification de la législation britannique, cédant ainsi à une demande du régime sioniste.

Quel retour peut-il bien en attendre?
Rien dans l'immédiat, si on en croit Lord Levy, l'ancien financier des campagnes électorales de Tony Blair qui l'avait nommé émissaire au Proche Orient. Selon M. Levy, " David Miliband "n'a pas la hauteur de vue ou la stature pour être un grand dirigeant du parti travailliste. Mais reparlez moi de lui dans dix ans et ce pourrait être différent."
Dix ans, le temps qu'il faudra peut-être pour transformer M. Miliband en ultra sioniste belliciste déterminé comme l'ancien poulain de M. Levy? Les choses semblent en bonne voie.


Jeudi 17 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par redk le 17/12/2009 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel foutage de gueules, le culot sioniste a l'œuvre, sa ose, mais sa ose,
l'entité sionazi fait partie intégrante et majeur du Commonwealth, voulue et crée par Londre, la reine est chez elle la bas, elle ne foulera les pieds, que quand le temple des illumino-sionistes s'érigera, ne pas oublier qu'elle est, avec la reine des pays bas, une pièce maitresse de la pyramide illuminatis!!

2.Posté par Naullay le 18/12/2009 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je comprends mieux pourquoi "Milliband" n'a pas voulu prendre le poste de "Politique étrangère" de l'Union.

Un "juif "aurait fait jaser, il (le Bilderberg) a été préféré la pouliche baronne Anglaise. Mais lorsque le NWO sera en place, David Milliband, devenu Sioniste pur et dur, pourra briguer les plus hautes fonctions dans la division régionale 'Europe' du NWO.
Quoique Sarközy de Nagy Bocsa, notre Hongro-Khazar de service, me paraisse un bon candidat Sionisant pour de hautes fonctions Européennes...bientôt lorsque le pâle Bilderberg van Rompuy aura fini son job, qui est de mettre en place subrepticement et sans effrayer, avec sa tête de "fonctionnaire", le "NWO régional Europe".

Notre "DSK", un autre "Sionisant bon teint", viendrait peut-être récupérer la place encore chaude de "président de la sous-entité France"...encore auréolé de ses bons services au FMI, et de ses activités extra-conjugales.

3.Posté par VIRGILE le 20/12/2009 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De très nombreux "sujets" de sa très Gracieuse Majesté se rendent en l'état sioniste d'Israël. Ce n'est pas le problème.

La Reine a entre les cuisses diplomatiques, la Déclaration de Lord Balfour" de 1917, financé par Rothschild et qui légitima le "foyer juif" en Canaan. Nous connaissons la suite et la Palestine fut sous mandat britannique. De nombreux britanniques furent assassinés (entre autres) jusqu'à l'instauration de l'état israélien en 1948.

MAIS CE QUE PEU SAVENT, c'est que la Reine est d'ascendance juive !!!

Qu'elle est sous "gestion financière" des banquiers Rothschild, véritable chef d'orchestre de la City (et accessoirement de Wall Street par la FED de 1913 !), entre autres !
Elle bénéficie également de larges "royalties" de l'exploitation de réseaux de drogue comme le pavot en Asie...entre autres.
Les dessous de l'Histoire sont réellement infectes...

Pour le reste, les Anglo-Saxons sont génétiquement d'origine germanique. et tous ces "peuples" sont bien sous influence et manipulation talmudo-sionistes, notamment depuis l'avènement Khazars (Ashkénazis Turco-Mongols) et, pour l'Angleterre, depuis le perfide Oliver Cromwell (1599 –1658) qui fut sous le joug des banquiers juifs déjà...

Entre intérêts divins et intérêts financiers, cette honorable Reine regorge d'intrigues

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires