Conflits et guerres actuelles

Pourquoi l'Etat islamique a pris pour cible Kobané


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 03:10 TERRE BRÛLÉE ! Mohawk Nation News



Vadim Fersovitch
Samedi 11 Octobre 2014

Pourquoi l'Etat islamique a pris pour cible Kobané

 

Quand les alliés occidentaux avaient demandé à Ankara d'engager l'opération terrestre contre les détachements de l'Etat islamique, la Turquie s'est trouvée dans une situation délicate. Les djihadistes du « califat » donnent l'assaut à la ville syrienne de Kobané et Ankara ne veut pas porter secours à ses défenseurs. Pourquoi ?

Kobané n'est pas une simple ville provinciale syrienne à la frontière turque. Elle abrite le QG du Comité supérieur des Kurdes (DBK), le « gouvernement provisoire » des Kurdes de Syrie. Celui-ci réunit les représentants des deux organisations majeures : le Conseil national kurde (KNS) et le Parti de l'union démocratique (PYD), les deux se prononçant pour une autonomie kurde en Syrie. Le KNS est un partisan farouche du renversement du régime de Bachar al-Assad, tandis que le PYD a reçu, selon les experts, l'aval de ce dernier pour créer cette autonomie dans le nord-est du pays. Les dirigeants du PYD le nient et déclarent que leur parti est une « troisième force » indépendante. Mais cela ne change pas la situation. Les forces armées du PYD, les Unités de protection du peuple kurde (YPG), combattent dans « leurs » régions non seulement les djihadistes, mais aussi les unités de l'Armée syrienne libre.

Un autre problème tient au fait que la Turquie considère le PYD comme filiale syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) interdit pour séparatisme. Dans sa récente intervention le président de Turquie Recep Tayyip Erdogan a déclaré ouvertement : « Pour nous le PKK est la même chose que l'EIIL ».

La même attitude concerne naturellement le PYD. Pendant de longues années les services secrets turcs ont fait feu de tout bois pour éliminer les partisans de la gauche de l'avant-garde du mouvement de libération nationale kurde en Syrie. Il a été signalé dans une déclaration du PYD à la fin de 2013, qu'outre des actions subversives indirectes, ces services avaient organisé plusieurs attaques contre les unités YPG en recourant à l'aide des « mercenaires » appartenant à d'autres partis kurdes.

Un conflit a éclaté à Kobané entre le KNC et le PYD juste au moment de l'offensive de l'EI contre la ville. Selon les dirigeants du KNC, le commandement des YPG a rejeté la proposition d'aide militaire de la part de leurs détachements. Pourtant selon le PYD, les alliés ont refusé eux-mêmes d'aider les défenseurs de la ville. La deuxième version est plus véridique. Le chef de file du Kurdistan irakien Massoud Barzani a joué un rôle actif dans la création du Conseil national kurde. Il ne partage pas les idées du PYD et souhaite placer sous son influence ses compatriotes syriens, tout en maintenant de bonnes relations avec la Turquie. Pendant le siège de Kobané il a plusieurs fois déclaré suivre de près la situation et a demandé d'aider les formations kurdes. Il paraît que de nombreux problèmes avec la Turquie disparaîtront si la place du PYD et de son dirigeant indépendant Saleh Muslim est occupé en Syrie-Kurdistan de l'Ouest par un allié fidèle du Conseil national kurde.

Entre-temps, les alliés du PYD quittent Kobané et les négociations de Saleh Muslim à Ankara se sont soldées par un échec. Le politique s'oppose à l'introduction des troupes turques et à la coopération avec l'Armée syrienne libre. La partie turque n'a pas accepté sa propostion d'ouvrir un poste de passage sur la frontière pour que les YPG puissent bénéficier d'une aide humanitaire et militaire.

La police turque arrête des dizaines de combattants des YPD qui tentent de franchir la frontière et le commandement militaire déclare qu'il ne laissera pas entrer en Turquie les « combattants des YPG » si Kobané tombe. Le peuple est indigné. Il paraît que le nombre de victimes pendant les heurts en Turquie a déjà dépassé celui des défenseurs tués de Kobané.

Il est peu probable que les chars turcs franchissent la frontière. Le commandement des forces du « califat » a bien choisi la cible. A Kobané les djihadistes seront en sécurité : beaucoup trouvent qu'ici ils sont utiles. Une nouvelle « théorie de conspiration » ? Peut-être oui. Et peut-être non.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_10_10/Pourquoi-lEtat-islamique-a-pris-pour-cible-Kobane-5181/



Samedi 11 Octobre 2014


Commentaires

1.Posté par reconvertis le 11/10/2014 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

demander à Ralph Peeters et sa carte du nouveau moyen orient sionisé et un etat du kurdistan indeoendant avec sa capital dyar bakr .
lui (RALPPH PEETERS ) il vous expliquera pourquoi l etat islamique a pulvérisé un rêve sioniste de division suplementaire de la turquie du nord de la syrie et du nord de l irak et une partie de l iran.
je suis sur que les sionistes sont actuellment entrain de manger la moquette en voyant les milices terroristes du PKK qui ont armée et entrainé pour ce jours fatidique se prennent un belle raclé.
le sioniste RALPH PEETERS je te conseil de l aspirine.

2.Posté par Abdel le 12/10/2014 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je dirait que la réponse et que les kurdes sunnites sont les premiers collabo dans la régions avec les occidentaux les premier collabo avec les israéliens et les premier colllabo avec le chiites et cela juste pour avoir un bout de terre quitte à vendre leur âmes au diable

3.Posté par houari le 12/10/2014 22:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les kurdes en tournant Le dos leurs pays d origine irak ou syrie ont limage de traitre qui profite des faiblesse actuel de ces meme pays pour creer un etat kurde .manipule par loccident il seront une fois de plus massacrés suite a labandon des alliés

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires