Sciences et croyances

Pourquoi faut-il un superordinateur sur la Lune ?



Boris Pavlichtchev
Mardi 25 Septembre 2012

Pourquoi faut-il un superordinateur sur la Lune ?

Les scientifiques américains ont proposé d’installer sur la Lune des antennes de communication spatiale et un superordinateur. Selon eux, à l’aide de ces appareils, les spécialistes pourront mieux traiter les informations qui arrivent depuis des vaisseaux spatiaux et les laboratoires d’exploration. Ce même ordinateur, assemblé à partir des blocs préfabriqués, pourrait devenir un centre de calcul pour la station habitée sur la Lune, dont la construction pourrait commencer.

Selon les estimations des auteurs de ce projet, les stations de communication par satellite terrestres en Californie, en Espagne et en Australie travaillent déjà à leur capacité maximale. Elles reçoivent des signaux des appareils anciens, comme le Voyager, et des systèmes nouveaux. Le nombre d’appareils d’exploration de l’espace est en train de croître. Actuellement, deux antennes paraboliques avec un diamètre de plusieurs dizaines de mètres sont en construction en Australie, mais cela ne va pas pouvoir résoudre le problème. La station sur la Lune va permettre de décharger les systèmes scientifiques d’exploration spatiale qui se trouvent sur la Terre. L’information pourrait arriver sur la Lune, où elle serait traitée et après une sélection préalable la station l’acheminerait sur Terre. Selon les scientifiques, l’ordinateur pourrait être situé dans le cratère de l’une des régions polaires de la Lune, où il n'y a pas de changements brusques de température.

En attendant, certains spécialistes considèrent non convainquent l’argument, selon lequel les stations au sol n’arriveront pas à faire face au flux croissant de l’information qui arrive de l’espace. Leurs ressources sont loin d'être épuisées, estime le rédacteur en chef du magazine Novosti kosmonavtiki (Les nouvelles de l’astronautique) Igor Marinine.

« D’abord, il y a suffisamment de stations. Ensuite, certaines stations sont en contact avec des appareils précis. Il n’y a pas de stations universelles qui captent toutes les informations de tous les appareils. On peut faire des améliorations en créant ce genre de stations universelles. En outre, construire une station sur la Lune coûtera des centaines de fois plus cher que sur la Terre. Construisons une dizaine d’antennes sur Terre et cela nous suffira. Quant aux superordinateurs, il est plus facile de les construire et les entretenir sur la Terre que sur la Lune ».

Pour l’instant l’idée des scientifiques américains suscite des interrogations chez les experts. L’astrophysicien moscovite Alexandre Rodine est également sceptique quant à ce projet.

« L’installation des antennes et des superordinateurs sur la Lune, ce n’est pas une question de la prochaine décennie », explique-t-il. « Ce n’est pas un projet convainquant, mais il reste plus rationnel que la recherche d'hélium-3 sur la Lune pour résoudre le problème énergétique, par exemple. Je pense que cette information relève de la pure fantaisie. C’est un argument pour obtenir un financement et susciter l'intérêt des entreprises pour l'exploration de l’espace ».

Dans le même temps, selon certains scientifiques russes, l’idée des Américains a au moins un avantage. Les antennes lunaires peuvent être utilisées non seulement pour la surveillance des vaisseaux spatiaux. Ensemble avec des appareils de mesure sur Terre, ils pourraient former un radiotélescope géant - un interféromètre avec deux bases à distance, continue Igor Marinine.

« Une de nos stations, « Spektr-R », se trouve sur une orbite très haute. Grâce à son éloignement à des centaines de milliers de kilomètres de la Terre, on obtient un interféromètre entre les antennes terrestres et son antenne. Cet appareil permettrait de recevoir des signaux faibles de l'autre bout de l'univers. Au lieu de lancer un radiotélescope en orbite, il pourrait être construit sur la Lune ».
Pour de nombreux spécialistes, l'idée d’installer sur la Lune des antennes de communication par satellite et un superordinateur reste une belle idée, mais qui n’aurait pas de suite concrète. Toutefois, ils avouent qu’il est difficile de prévoir ce que les gens feront sur la Lune d’ici à 30-40 ans. Il est évident que l’exploration du satellite artificiel de la Terre va commencer par ses pôles, car des réserves d’eau gelée y ont été découvertes. A une certaine étape de son exploration, des radiotélescopes y seront inévitablement installés, car il est plus facile de traiter sur la Lune les signaux reçus depuis l’espace



Mardi 25 Septembre 2012


Commentaires

1.Posté par fr le 25/09/2012 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

par cette information, je suppose que l'auteur veut surtout nous faire croire qu'il ont été sur la lune. Trouve toi une autre ruse la prochaine fois pour noue faire avaler tes couleuvres du genre les américains ont bien été sur la lune.

2.Posté par Flop- le 25/09/2012 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment expliquez-vous alors la pose de miroir sur la lune (Via Apollo 11) afin de permettre le calcul de la distance terre/lune via faisceau laser ?

Les films sont peut-être faux, mais ça ne veut aucunement dire qu'ils n'y sont pas allés ...

3.Posté par Nassim le 25/09/2012 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et vous monsieur Flop, comment expliquez vous que les américains aient fait cadeau de roches lunaires à divers pays, qui se sont révélées par la suite être du "bois fossilisé"?
http://news.bbc.co.uk/2/hi/8226075.stm

Comment expliquer que les 3 types de roches lunaires ramenés au cours des expéditions apollo (armalcolite, pyroxferroite et tranquillityite) aient aussi été retrouvés sur terre dont la plus récente en 2012 en Australie?
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2083015/Unique-moon-mineral-brought-Apollo-astronauts-Australian-rocks.html

Je vous invite à regarder cet excellent documentaire "What happened on the moon" sous titré en français ici:
http://www.ubest1.com/?page=video/38396/APOLLO-QUE-S-EST-IL-PASSE-SUR-LA-LUNE-1/2#null

4.Posté par Flop- le 25/09/2012 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fait qu'ils aient donné de fausses roches lunaires ne peut pas prouver qu'ils n'y soient pas aller ... contrairement à la pose de miroir sur la lune qui prouve le contraire.

C'est certain par contre que ça alimente la suspicion.

5.Posté par Nassim le 25/09/2012 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les réflecteurs auxquels vous faites allusion peuvent avoir été posés par des engins sans pilote, bien après.
Les russes ont déclaré avoir eux aussi placé de tels équipements sur la lune avec des engins téléguidés sans pilote. Ce sont les projets Lunokhod 1&2.

Concernant les voyages d'êtres humains au dela de l'atmosphère terrestre, ils sont impossibles pour causes de radiations intenses dans l'espace mais aussi lors de la traversée de la ceinture de Van Allen. Les astronautes des missions Apollo auraient littéralement frits dans leur capsule. Les capsules étaient conçues pour être les plus légères possibles, sinon les fusées saturne V n'auraient jamais eu la puissance pour les emmener en orbite. Par conséquent il n'était pas possible de les équiper d'un blindage suffisant qui aurait pu protéger les humains des quantités extrêmes de radiations, pour cause de poids trop importants.

Savez vous que le module lunaire n'a jamais fonctionné sur terre? Aucun vol réussi.
Savez vous que la NASA a perdu les plans du module lunaire, ainsi que les vidéos originales et le contenu des "boites noires". Impossible de retracer scientifiquement cette épopée. Dommage...






6.Posté par coco91 le 29/09/2012 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ne sont pas allés sur la lune,POINT FINAL,aller sur les sites internet !!

7.Posté par Lola le 02/10/2012 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Les films sont peut-être faux, mais ça ne veut aucunement dire qu'ils n'y sont pas allés ..."

Réflexion judicieuse ;O)

8.Posté par Sir Conflexe le 03/10/2012 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien au contraire,ce sont les films qui sont vrais !!!! ce qui est faux,c'est leur prétendu alunissage...ils n'y ont jamais posé les pieds !

9.Posté par azerty le 07/10/2012 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La traverssé de cette ceinture a été choisie afin d'en traverser la plus faible épaisseur, sur une durée de traversser la plus courte possible. Entre autre, le matériel utilisé assurait une protection suffisante pour cette traverssée. Les astronautes ont donc subit une exposition aux radiations qui augmentent leurs risques de tomber malade des suites de ces radiations, mais ce la n'implique pas une obligation ...

http://forums.futura-sciences.com/astronautique/89390-ceinture-de-van-allen-2.html

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires