Tribune libre

Pour Nekkaz l'Algérie n'est plus un pays souverain toutes ses richesses ont été données à la France, Israel et les USA !


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 14 Octobre 2018 - 01:44 France-Croatie et le scandale des matchs truqués


L'Algérie céde gratuitement un gisement gazier de 100 trillions de dollars à la France et Israel !


Adil
Jeudi 15 Février 2018

L'Algérie céde gratuitement un gisement gazier de 100 trillions de dollars à la France et Israel !

L’homme politique algérien Rachid Nekkaz a effectué une marche de 3 124 km pour protester contre la vente des ressources naturelles de son pays aux étrangers. Il confie à RT France sa perception de la politique algérienne.
RT France : Comment analysez-vous le dernier communiqué de presse du président algérien ?
Rachid Nekkaz (R. N.) : Ce communiqué date du 24 février, c’est le jour où l’ancien président algérien Houari Boumédiène avait nationalisé les hydrocarbures. Et moi-même, j’ai décidé d’arriver à Timimoun le dernier jour de ma marche de 3 124 kilomètres le 24 février, pour le 45e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, c’est-à-dire, du gaz et du pétrole algériens. J’ai choisi cette date parce que j’estime qu’on a fait marche arrière depuis 16 ans. L’Algérie ne dispose plus de sa souveraineté économique sur son gaz et son pétrole.
Le pays est dans un processus antirévolutionnaire depuis 1999 et les communiqués de presse qui émanent de la présidence de la république algérienne sont complétement faux et contraires à la réalité du pays depuis fin 1999. L’essentiel des richesses pétrolières et gazières du pays ont été vendues aux multinationales étrangères. D’ailleurs, à la fin de l’année, l’entreprise française Total va exploiter du gaz de schiste là où j’ai marché, à Timimoun, dans la région d’Adrar dans le sud du pays, qui appartient déjà à 65% à Gaz de France. C’est un cadeau que le président algérien a fait à la France en 2002. Donc, vous voyez, entre les déclarations publiques algériennes et la réalité, il y a une montagne de mensonges. Et c’est ce qui est malheureux dans ce pays.

Lire aussi
Tout le désert algérien n’appartient plus à l’Algérie, il appartient aux multinationales étrangères
RT France : A la diffusion du communiqué, l’écrivain Rachid Boudjedra a publié un éditorial où il se demande si le pays est redevenu révolutionnaire. Qu’en pensez-vous ?
R. N. : Elle l’a été au temps du président Boumédiène, qui est mort en 1978. Mais, depuis l’arrivée du président Bouteflika en 1999, l’Algérie est dans un processus antirévolutionnaire continu. Tout le désert algérien n’appartient plus à l’Algérie, il appartient aux multinationales étrangères, dont la majorité sont des multinationales françaises et américaines. C’est pourquoi aujourd’hui l’Algérie est obligée d’exploiter du gaz de schiste. L’Algérie a, par exemple, été obligée d’augmenter les prix de l’essence et du gasoil de 35% en janvier parce qu’il n’y avait plus assez d’argent. Depuis 1999, jamais la France, jamais les Etats-Unis n’ont émis la moindre critique sur le régime algérien, jamais. Jamais en 17 ans.
RT France : Dans ce communiqué de presse le président évoquait la nocivité du capitalisme et sa corrélation avec l’impérialisme…
R. N. : C’est complétement faux. Depuis peu, des compagnies étrangères peuvent rentrer dans le capital des entreprises publiques algériennes, et ça c’est une première dans l’histoire du pays. Une entreprise française, par exemple, peut être actionnaire d’une entreprise publique algérienne au bout de cinq ans et c’est même déjà le cas aujourd’hui avec notamment, Gaz de France qui possède 65% de la société Touatgaz depuis 2002 et ce jusqu’en 2043. C’est scandaleux.
Si vous enlevez le gaz et le pétrole à l’Algérie, l’Algérie n’existe plus, ça va être la famine, le pays se transformera en une Somalie
RT France : S’agit-il pour vous de répercussions de l’époque coloniale ?
R. N. : Nous sommes toujours totalement colonisés sur le plan économique. Et c’est la raison pour laquelle il est très important aujourd’hui d’avoir la maîtrise de nos ressources pétrolières et gazières. Si on ne fait pas l’OPEP du gaz avec la Russie et l’Iran, vous allez voir que dans maximum deux ans, l’Algérie va à nouveau être obligée d’emprunter à la Chine qui exerce un rôle très important aujourd’hui en Algérie et en Europe. Donc, oui, nous ressentons encore les séquelles d’un colonialisme économique. C’est une réalité dans le Sahara algérien. Il n’y a pas de quoi vivre en Algérie. Les gens ne se rendent pas compte, mais l’Algérie ne produit absolument rien, même pas des cotons-tiges. L’Algérie ne fabrique même pas de tasses pour boire du café. Tout est importé, absolument tout. C’est une calamité. Si vous enlevez le gaz et le pétrole à l’Algérie, l’Algérie n’existe plus, ça va être la famine, le pays se transformera en une Somalie.
Le président Bouteflika n’existe plus politiquement
RT France : Est-ce que le président dirige vraiment le pays ?
R. N. : Est-ce que vous savez qu’aucun Algérien n’a vu le président depuis 44 mois ? Le président Bouteflika a été un excellent ministre des Affaires étrangères à l’époque du président Boumédiène, c’est-à-dire, entre 1965 et 1978. S’il a été un excellent ministre des Affaires étrangères, la politique économique conduite sous présidence d’Abdelaziz Bouteflika est une catastrophe. Oui, il a rétablit la paix, après une guerre civile qui a causé 200 000 morts de 1992 à 1999, mais, sur le plan économique, c’est une catastrophe. Le pays dépend toujours à 98% des recettes du gaz et du pétrole. Parce que le pays a accepté la division internationale du travail, et donc, fournit du gaz et du pétrole à l’Europe.
A vrai dire, le président Bouteflika n’existe plus politiquement. C’est donc les voyous qui composent son entourage qui ont vendu le pays.
Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Pour faire taire les critiques et garder Bouteflika au pouvoir alors qu'il est devenu l'équivalent d'un poisson rouge dans un bocal said Bouteflika aurait arrosé de millions d'euros des politiciens français et des journalistes et des gens influents afin de garder le pouvoir et de faire taire toute critique!Par exemple l'Algérie a effacé la dette des pays africains auprès du FMI et de christine Lagarde proche de Sarkozy et donc ces pays africains ont en fait utilisé ce qui restait de cet argent pour financer la campagne présidentielle de Sarkozy selon certains journaux! Bongo aurait donné des valises d'argents à des politiciens français dont Sarkozy mais cet argent provenait de l'Algérie !

Depuis l'élection de Bouteflika plus de 350 milliards de dollars ont disparu des comptes de l'Algérie sur pression de Paris et Washington l'Algérie a été contrainte de placer sur des comptes douteux les fonds souverains sur conseil de Christine Lagarde employée de Sarkozy des milliards sur des fonds souverains aux USA un cadeau des Bouteflika aus USA ou disons le payement aprés chantage à une mafia militaire nazie et terroriste du Pentagone !



«Les Algériens se demandent à juste titre où sont placés ces 170 milliards de dollars et comment ils sont investis? Dans une conjoncture internationale où l’on parle de dégradation de la note des Etats-Unis, de faillite possible de la Grèce ou d’une menace d’explosion de la zone euro sans oublier l’extrême fragilité des banques occidentales ainsi que la dégringolade annoncée du dollar, il est normal que l’on s’inquiète pour "l’épargne" du pays»,commente un banquier algérois qui aimerait en savoir plus sur la politique suivie par la Banque centrale d’Algérie en matière de placements internationaux.
Du coup, l’institution monétaire a réagi à la fin du mois d’août en donnant quelques indications. Ainsi, les réserves de change algériennes sont-elles investies à 98% dans des obligations souveraines, c’est-à-dire émises par des Etats, et seules 2% sont déposées dans des banques (contre 20% il y a quelques années).
Si ces précisions ont été saluées par la presse algérienne, elles n’ont pas fait taire les critiques. En premier lieu, plusieurs experts déplorent le manque de transparence autour de la répartition des placements entre obligations américaines et européennes.
«On aimerait savoir si l’Algérie a acheté de la dette grecque. Quelle est la part des obligations espagnoles et portugaises dans nos avoirs? Même question concernant les bons du Trésor américain?» relève un ancien haut fonctionnaire qui craint que ces«réserves de change ne fondent comme neige au soleil du fait de la crise financière».
Louisa Hanoune fulmine et interroge devant ce nouveau scandale. Où sont les 5 milliards que le gouvernement dit avoir prêter au FMI en 2012 ?
Serait-ce un énième scandale qui éclate ? Louisa Hanoune, présidente du Parti des travailleurs, vient de jeter un pavé dans la mare. « Si les experts du FMI, qui avaient visité le parlement algérien il y a peu, nient avoir reçu un prêt de la part des autorités algériennes en 2012, qu’on nous explique alors où est passé cet argent ? », lançait-elle devant ses militants à l’ouverture hier, de son bureau politique. Avant de renchérir et de recommander « l’arrêt immédiat des tractations si la procédure n’avait pas encore abouti ».
Pour rappel, en 2012, le ministère des finances avait annoncé sur son site officiel, l’octroi, au FMI, d’un prêt de 5 milliards de dollars. « L’Algérie a décidé de participer à l’emprunt lancé par le Fonds monétaire international (FMI) avec un montant de 5 milliards de dollars », pouvait-on lire dans un communiqué commun du ministère des Finances et de la Banque d’Algérie.
À l’époque Karim Djoudi, alors ministre des Finances, avait révélé que le FMI avait sollicité l’Algérie, car elle disposait d’un excédent financier confortable et qu’elle pouvait aider le Fonds Monétaire International à renflouer ses caisses et à faire face à la crise mondiale (*)

Quatre ans plus tard, l’Algérie frappe aux portes de ce même créancier: la roue tourne, et nos têtes aussi !




Où sont passés les 350 milliards de dollars ?
Dans son document, la Cour des comptes fait état de malversations dans les dossiers de l’Andi et de l’Ansej et relève des lacunes et des insuffisances dans la gestion du budget d’équipement de l’État…







Ainsi selon Rachid Nekkaz l'Algérie aurait cédé sans aucune contrepartie les champs de gaz de l'Adrar dont 65 pourcent seraient détenus par gaz de France et 35 pourcent à des fonds de pension israéliens !
Ce n'est pas tout des gisements de Hassi R'mel et Hassi Messouad aurait été cédé à une société écran italienne proche de Berlusconi et Sarkozy !


Chekib Khelil dés 2002 a donné les gisements de l'Adrar a gaz de France sans aucune contrepartie au peuple algérien lui aurait reçu 250 millions en Suisse pour cette spoliation du peuple algérien au profit de la France !

De plus Chekib Khelil en fait un marocain de la CIA et Bouteflika ont donné tout le sahara algérien gratuitement au amis de Bush les nazis suisse de Skull and Bones qui ont tué 15 millions de civils irakiens donc les dromadaires ne peuvent plus pâturer le sahara tout est entouré par des grillages de 3 m de haut avec des caméras et des mitrailleuses automatiques en terme clair Bouteflika a donné 90 pourcent du territoire national aux USA en particulier ses amis américains d'origine suisse allmande et nazis membres de soleil noir !
Le sahara est entourée de grillages protégés par des caméras de CIA et des mitrailleuses automatiques à detection de mouvement qui peuvent abattre tout intrus animal ou humain qui oserait y poser les pieds !

Comment un seul homme Bouteflika peut spolier tout un peuple de ses terres condmanant à la famine ses troupeaux l'Algérie comptait 7 millions de dromadaires en 1978 puis 3 millions en 1991 et il ne reste plus que 30 000 dromadaires !

Les habitants du Mzab à Gherdaia sont encerclés par les grillages des militaires algériens protégeant ce colonialisme évangéliste américain la ville est étranglée et ce pouvoir d'Alger a fomenté une guerre civile pour chasser les habitants de Ghardaia une ville qui se trouve sur une réserve de pétrole énorme que convoite la CIA et le Mossad les amis de Chekib Khelil il ya eu des centaines de morts et des bombes tout cela pour donner les terres de la tribu des Mzab aux américains et israéliens et suisses du Texas !




Rachid Nekkaz : «la France utilise la faiblesse du président algérien pour s’approprier son gaz»
16 juin 2015
D’après le président du parti algérien «Mouvement pour la jeunesse et le changement», la visite de François Hollande en Algérie confirme que la France veut continuer à profiter impunément de ses ressources naturelles.
RT France : Comment interprétez-vous la visite de François Hollande en Algérie ?


Rachid Nekkaz (R. N.) : Je crois que la visite du président Hollande est une visite pour s’assurer que les contrats de gaz et de pétrole qui ont été signés avec l’Algérie vont être respectés alors que l’état de santé du président algérien est extrêmement préoccupant. S’il rend visite au président algérien, qui ne s’est plus adressé au peuple algérien et qui est invisible sur la scène politique nationale et internationale depuis deux ans, cela signifie que la France essaie de profiter de la faiblesse du président algérien et de l’absence de légitimité de son gouvernement pour continuer d’obtenir davantage de contrats à son avantage. Il faut savoir, par exemple, que 65% du gaz naturel du désert algérien à Adrar qui se trouve à 1400 km au sud d’Alger appartient à la France, c’est-à-dire que la France a accès à 68,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel jusqu’en 2043.Le m3 de gaz est facturé 1000 euros au consommateur français ce qui fait un bénéfice net de 68 trillions de dollars une somme à peine imaginable soit 68 500 000 000 000 de dollars !



Donc l'Algérie a donné sans rien en échange plus de 70 trillions de dollars à la France et plus de 35 de trillions à Israel au détriment du peuple algérien qui lui meurt de faim et est taxé par ces vampires !
L'Algérie dès 1993 a publié des flyers publicitaires destinés aux riches américains organisant des safaris à son embassade et consulat de Njamena au Tchad!
Ces flyers édités en anglais par le gouvernement algérien invitent clairement les investisseurs américains à s'emparer des richesses du pays et à violer la règle des 51 et 49 pourcent tout est expliqué! Le gouvernement algérien dit clairement venez investir en Algérie nous vous protégerons et vous expliquerons comment ne pas payer d'impôts et donc arnaquer le fisc algérien et comment contourner la régle des 51 et 49 vous pourrez posséder 99,99 pourcent des entreprises publiques grâce à des astuces financières et des sociétés écrans et vous pourrez faire sortir l'argent des bénéfices nous favoriserons la fuite de capitaux et tout ce que vous voudrez nous sommes là pour vous servir pas pour servir le peuple algérienn, nous obéissons au gouvernement chrétien américain !
Quel gouvernement aide de manière publique les entreprises étrangères à violer les lois du pays qu'il est censé servir? Quel gouvernement complote avec les étrangers pour l'écroulement de l'économie de son pays? Quel gouvernement est fier de trahir la nation qu'il est censé servir? Quel pays est fier de brandir des bibles dans ses consulats et embassades alors qu'il est censé être musulman ou du moins laic et démocrate?

Pour plaire aux américains les diplomates avaient des yeux bleux et faisaient trôner la bible sur leur bureaux faisant croire que l'Algérie est un pays à majorité catholique !
Donc pour contourner la règle des 52 et 49 pourcent il était conseillé d'acheter une entreprise publique a 49 pourcent puis d'acheter 49 pourcent des 51 pourcent à l'aide d'une société écran ayant un nom différent puis acheter les 49 pourcent des 51 pourcent restant etc etc jusqu'à posséder 99,99 pourcent de l'entreprise sans que le peuple algérien ne le sache! C'est une recolonisation !L'Algérie a cédé sa souveraineté dès 1991 !


Jeudi 15 Février 2018


Commentaires

1.Posté par Vivio le 15/02/2018 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est normal , y'a tellement d'hommes au pouvoir et bien placés !

2.Posté par Alami le 15/02/2018 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un article très intéressant. Voilà où le vrai débat devrait se placer! La région nord-africaine, le Maghreb, est fort malheureusement encore sous emprise économique des pays de l'union-européenne qui pratiquent une forme de razzia qui au lieu d'être destinée au peuple, la plus-value financière, finit dans les entreprises ou dettes souveraines des pays européens.

3.Posté par Adil le 17/02/2018 12:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui il vont tous en Algérie pour recevoir des valises de billets de 50 millions d'euros pour ne pas divulguer la mort du poisson rouge.Taubira,Valls,Sarkozy,Hollande,Macron, Christine Lagarde,des israéliens Guedj et Taib Bhl tous des vautours.

4.Posté par Badre le 17/02/2018 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

« Une grande civilisation n'est conquise de l'extérieur que si elle est détruite de l'intérieur ».
Pour ceux qui pensent que la caste mafieuse qui meut en ALGERIE œuvre pour l’unité du pays et sa stabilité socio-économique, se trompent.
Selon la veille expression ; le ver est dans le fruit.
La horde exsangue, incompétente et corrompue est inféodée ; corps et âme à l’impérialisme occidentale dont le rôle en Afrique est assigné à la France qui s’attèle à renvoyer notre pays à l’époque de l’indigénat de 1830.
Les opérations de morcellement des pays du moyen orient, du Maghreb et de certains pays d’Afrique menées par l’impérialisme, à leur sommet les USA visent à semer le chaos dans les pays qui recèlent Les richesses fossiles.
La stratégie machiavélique de cette horde sans état d’âme est de semer la famine, les maladies et le terrorisme.
Voici deux extraits d’un article de Cherif AISSAT, paru sur mondialisation.ca, qui illustre sans ambiguïté comment le régime Algérien fomente les manœuvres de diversions pour disloquer l’opinion publique.

1er extrait :
En Algérie. L’interminable application de chocs, l’intoxication informationnelle et les dangereuses diversions dont sont victimes les Algériens relèvent du psychiatrique. Elles expliquent le désarroi de l’Exécutif du pays face à la réaction du peuple et les menaces de coercition exercées par le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) contre son comportement dilatoire dans leurs mises en œuvre.

2eme extrait :
Pendant que cette intoxication sur l’écriture de tamazight, les prémisses fournies dans les déclarations de responsables et rapportées dans les journaux sur les futures lois sur les hydrocarbures et la santé en Algérie sont annonciatrices d’un crime contre l’humanité. Les « législateurs » vont jouer avec l’avenir de la patrie et des Algériens. Il est intéressant de signaler que le ministre de l’Agriculture a annoncé la récupération de 250.000 hectares (2500 km carrés). Pour lever toute équivoque sur leur appartenance aux Algériens, l’État doit se prononcer sinon il pourrait être spéculé que c’est un signal envers les pieds noirs français ou les multinationales américaines de l’agriculture intensive.
https://www.mondialisation.ca/algerie-maroc-et-tunisie-lheure-des-peuples/5622736

5.Posté par Saber le 17/02/2018 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous acceptez un banc d'esclave à l'O N U et vous critiquez les gens que vous ne connaissez même pas Par nature de perroquet vous dépassez les bornes

6.Posté par Adil le 17/02/2018 19:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprend pas le gouvernement de la CIA d'Algerie à vole 250 000 hectares pour les donner à des citoyens américains? Dans un article ce gouvernement prétend avoir redonne 250 000 hectares saisis aux familles concernées !

7.Posté par Un fellaga reste un fellaga le 02/05/2018 06:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L''Algérie n''a que ses hydraucarbures à offrir pour espérer que les américains et l''Europa attribuent le rôle majeur de leadership au Maghreb à l''Algérie , le pétrole conventiel en Algérie n''existera plus en 2050 et le gaz conventuel en 2130 ,

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires