Tribune libre

Pour Nekkaz Bouteflika est mort en 2012 et l'Algérie est gouvernée par Bernard Emié directeur de la DGSE et la CIA!



Adil
Vendredi 9 Février 2018

Nekkaz accuse la France d'avoir complètement corrompu le gouvernement algérien

Pour Nekkaz Bouteflika est mort en 2012 et l'Algérie est gouvernée par Bernard Emié directeur de la DGSE et la CIA!
Pour Rachid Nekkaz Boutéflika est mort en 2012 mais la mafia au pouvoir avec la France et la DGSE et la CIA le DRS algérien font croire au peuple algérien que Bouteflika est toujours vivant! Avant d'enterrer Bouteflika Nekkaz accuse la mafia de Said Bouteflika et la France et le mossad d'avoir fabriqué un masque du visage de Bouteflika sur son lit de mort réalisable en une heure selon les techniques de la DGSE ou la CIA modernes et des services de contre-espionnages ! De plus le président du FLN Ould Abbas a déclaré lors d'un discours Bouteflika Rabi i Rahmou qu'on peut traduire par que Dieu lui pardonne ses pêchés et qui est une formule dite pour les morts que l'on respecte en islam ! On ne dit pas d'un vivant Rabi I Rahmou !

En fait il a été remplacé par un sosie, en effet le vrai Bouteflika avait des yeux verts et avait la peau bronzée car il venait du sud du Maroc et était un métis,son grand pére étant un esclave noir! Hors ce sosie qui ne parle jamais a des yeux bleux et sa peau est trés blanche comme celle d'un européen ! De plus il était absent au sommet de l'OUA seul était présent Ouyehia au quatrième rang protocolaire ce qui signifie que l'Algérie est un pays moins important et moins puissant que la Guinée ou le Sénégal !

Pour Rachid Nekkaz la DGSE avec un budget de six milliards de dollars par an se sert de cette manne pour acheter des politiciens algériens et des généraux afin de s'accaparer les richesses gazières et pétrolières du pays et empoisonner le peuple algérien avec les gaz de schiste!

En Algérie la DGSE donnerais plus de 1000 euros par mois à 500 000 harkis algériens pour saboter l'économie du pays et espionner la population ! Il existe des bureaux de distribution de cet argent ou les harkis font la queue tous les 2 du mois un peu partout comme à Zirhoud Youssef non loin de Constantine !

Bernard Emié contrôle le DRS algérien dans chaque bureau du DRS un officier de la DGSE donne les ordres comme dans toutes les républiques bananières de la France en Afrique. Le DRS ne sert pas à protéger l'Algérie contre les menaces extérieures mais son rôle est de protéger le pillage de la France et de Total et Gaz de France en Algérie et de protéger l'impérialisme et le sionisme!

Dans chaque mosquée et dans chaque café ou restaurant la DGSE a ses espions elle contrôle le discours de imams et interdit de prier pour la libération de la Palestine ou le droit à l'autodetermination du peuple algérien, tous les algériens qui ont un discours contre le sionisme et le néocolonialisme sont fichés que cela soit dans les mosquées ou les cafés ou internet et facebook ! Tout le flux internet algérien passe par Marseille et toutes les communications téléphoniques des algériens sont espionnées par la France! Par contre les algériens ayant un abonnement internet par satellite sont moins espionnés bien que la France ait des installations à son embassade à Alger.Dans chaque mosquée en France ou en Algérie des espions scrutent les prieurs et cochent des cases pour les cinq prières et notent scrupuleusement qui prie à quel heure et quel jour un peu comme les anges sauf que eux sont plus avec l'autre camp disons satan ces informations sont ensuite délivrés à a DGSE et à la CIA! D'ailleurs tous les papiers d'identité algériens et français contiennent des puces RFID de la CIA, les passeports, les cartes de crédit, les permis de conduire et papiers d'identité les individus sont géolacalisés en temps réel !



La Chine voulait construire un hôpital à Alger pour en faire cadeau au peuple algérien mais la DGSE affiliée au CRIF et au FN ne veut pas faire baisser la mortalité dans les hôpitaux algériens une des plus élévée au monde! Donc le DRS et la DGSEE ont ordonné aux chinois de construire un Opéra pour vanter la culture française !

L'entreprise terroriste TOTAL qui soutient et finance le génocide des musulmans de Birmanies par la junte militaire avec Tel Aviv et la CIA déstabilise la Syrie, la Libye et l'Irak en volant le pétrole avec Daesh et Aqmi veut aussi empoisonner le peuple algérien avec les gaz de schiste!



Les gaz de schiste ne sont qu'une couverture pour voler l'or et les diamants et l'uranium du Sahara car l'exploitation des gaz de schiste est trop coûteuse et se fait à perte! Donc pourquoi perdre de l'argent si ce n'est pour en gagner discrètement par le vol de l'or et de l'uranium?





Rachid Nekkaz (R. N.) : Je crois que la visite du président Hollande est une visite pour s’assurer que les contrats de gaz et de pétrole qui ont été signés avec l’Algérie vont être respectés alors que l’état de santé du président algérien est extrêmement préoccupant. S’il rend visite au président algérien, qui ne s’est plus adressé au peuple algérien et qui est invisible sur la scène politique nationale et internationale depuis deux ans, cela signifie que la France essaie de profiter de la faiblesse du président algérien et de l’absence de légitimité de son gouvernement pour continuer d’obtenir davantage de contrats à son avantage. Il faut savoir, par exemple, que 65% du gaz naturel du désert algérien à Adrar qui se trouve à 1400 km au sud d’Alger appartient à la France, c’est-à-dire que la France a accès à 68,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel jusqu’en 2043.





Etant donné l’état de santé plus que préoccupant du président algérien, je crois que la France exerce ce qu’on appelle un «terrorisme économique» à l’endroit du gouvernement algérien et que cela est inacceptable. Quand on voit que Total, un groupe français, exerce des pressions sur le gouvernement algérien pour exploiter des gaz de schiste, alors que l’exploitation de ces gaz est interdite en France, on comprend bien que la France essaie d’utiliser l’Algérie pour avoir à très bon prix à la fois du gaz et du pétrole. Encore un dernier chiffre : la France, par le biais du groupe EDF, avait fait pression sur le gouvernement algérien en utilisant sa filiale italienne Edison et a obtenu 30% de rabais sur le prix du gaz algérien en 2013. C’est la raison pour laquelle on a décidé au sein du parti politique que je préside, le «Mouvement pour la jeunesse et le changement», d’organiser à la fois un meeting avant-hier sur les Champs-Elysées contre la visite du président Hollande et hier en Algérie, dans la grande poste qui se trouve à Alger. Je crois que l’attitude de la France, qui est de profiter de la maladie du président algérien Abdelaziz Bouteflika, n’est pas une illustration du respect des droits de l’homme et du respect de la non-ingérence dans les affaires économiques de l’Algérie.





La France est extrêmement contente d’avoir en Algérie un gouvernement qui est très faible et qui perd chaque jour un peu de sa légitimité. Je trouve cela inadmissible et inacceptable, et le peuple algérien ne l’accepte pas. Le peuple algérien refuse que la France exerce des pressions sur l’Algérie. Ces contrats qui sont favorables à la France et aux multinationales étrangères font perdre chaque année 15 milliards de dollars à l’Algérie. C’est énorme ! Il s’agit de l’équivalent du budget militaire algérien. C’est pourquoi notre parti demande à renégocier tous les contrats avec les multinationales françaises et étrangères de façon à imposer une nouvelle clé de participation, c’est-à-dire 75% pour l’Algérie et 25% pour les partenaires étrangers.

TOTAL à In Salah, Gaz de France à Adrar. La France est en train de re-coloniser l'Algérie.

La France a obtenu une baisse de 30% du prix du gaz algérien via sa filiale italienne Edison donc c'est la France qui décide des prix du gaz et du pétrole le gouvernement algérien n'existe pas !



La France comme l'Algérie n'ont plus aucun crédit au niveau international car c'est le CRIF qui gouverne ces deux pays la justice est complétement corrompue et au service du CRIF !



Ainsi Nekkaz victime d'une tentative de meurtre par le beau fils du tunisien Saidani a reçu 127 euros hors pour un nez cassé et un tympan de l'oreille détruit mais c'est Rachid Nekkaz qui se retrouve condamné pour avoir dévoilé l'adresse de Saidani à Paris sur sa page facebook, Saidani qui a acheté des biens immobiliers grâce à l'argent de la corruption de la France, Nekkaz est condamné à payer 1000 euros par jour !

Ainsi Tarik Ramadan est poursuivi par la justice pour des viols présumés alors que les sionistes comme haziza ou DSK ou Jack Lang ou François Hollande eux sont libres et ne sont pas inquiétés ou Jeremstar car eux sont protégés par le CRIF!



Le PDG de la compagnie pétrolière nationale Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, serait détenteur d’un diplôme de master au Massachussetts Institute of Technology (MIT) et non d’un doctorat, comme l’affirme la Sonatrach.

L’information a été révélée ce mercredi par le Huffington Post, citant la prestigieuse université américaine.



« Abdelmoumen Ould Kaddour a obtenu un master en génie chimique le 20 septembre 1979 et un diplôme d’ingénieur chimiste le 20 février 1980. Selon notre bureau d’inscription, le diplôme d’ingénieur chimiste est un diplôme professionnel octroyé par le MIT dans le domaine de l’ingénierie mais ce n’est pas la même chose qu’un master ou un doctorat. C’est un titre distinct », a indiqué Abby Abazorius, chargé des relations avec les médias au MIT, contacté par la même source.

La compagnie pétrolière nationale affirme pourtant sur le curriculum vitae de son PDG, présent sur son site internet, que M. Ould Kaddour dispose d’un doctorat dont la thèse, défendue en 1979, porte sur « l’Étude stratégique sur le roll over dans les bacs de stockage de GNL ».

Selon Rachid Nekkaz Berard Emié aurait acheté le PDG de la Sonatrach en remerciement des services rendus à la France divulgations de secrets d'état au bénéfice de la France et des USA, aucun impôts pour Total la liberté de rapatrier les bénéfices en France ou en Suisse des gisements de pétroles et gaz donnés gratuitement pour garder le secret de la mort de Boutéflika.





Rachid Nekkaz a été condamné, ce jeudi, par le tribunal de Grande Instance de Nanterre (Paris) pour atteinte à la vie privée de Nacim Ould Kaddour, homme d’affaires et surtout fils d’Abdelmoumen Ould Kaddour, actuel PDG du groupe Sonatrach.Ould Kaddour ayant étudié aux USA serait probablement aussi citoyen américain et doit payer des impôts sur ses bénéfices perçus en tant que drecteur de la Sonatrach! On peut supposer qu'il est devenu directeur de la Sonatrach car il serait un infiltré de la CIA comme Chekib Khelil tombé lui aussi pour favoritisme des entreprises américaines et françaises au détriment de l'Algérie et corruption, ils ont tous les deux des dossiers judiciaires longs comme le bras prouvant que ce ne sont que des criminels !

Le procès à l’encontre de Nekkaz trouve son origine dans la publication par ce dernier de documents sur son site internet relatifs à un protocole d’accord entre Abdeloumen Ould Kaddour et son fils Nacim ainsi que sa belle-fille Amal Yala faisant notamment état de la nationalité française des trois concernés, dont l’actuel PDG de Sonatrach.Probablement ils doivent aussi avoir les nationalités suisses et israéliennes et américaines et marocaines mais Nekkaz n'as pas enquêté de ce côté vu qu'ils doivent avoir d'autres identités et d'autres noms pour ces nationalités!

Loin de le considérer comme une défaite, Rachid Nekkaz voit dans le jugement ce 13 juillet une victoire puisque le tribunal français confirme qu’Abdelmoumen Ould Kaddour dispose bien de la nationalité française. Nekkaz appelle en effet depuis plusieurs semaines à la démission immédiate d’Ould Kaddour, qu’il qualifie de « traître », de son poste au motif présumé qu’un binational ne peut occuper une fonction aussi stratégique que celui de PDG du groupe pétrolier public.

Pourtant et contrairement aux idées reçues, la loi n° 17-01, fixant la liste des hautes responsabilités de l’État et des fonctions politiques dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive, n’inclut curieusement pas le poste stratégique de Président-directeur-général de Sonatrach. Entrée en vigueur en janvier dernier, cette loi découle du controversé article 63 de la Constitution, issue de la dernière révision constitutionnelle de 2016.

Ainsi, la nationalité algérienne exclusive est devenue requise que pour plusieurs hautes responsabilités, à savoir le président du Conseil de la nation, le président de l’APN, le Premier ministre, le Président du Conseil constitutionnel, les ministres, le Secrétaire général du Gouvernement, le premier président de la Cour suprême, les responsables des organes de sécurité, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, le Chef d’État-Major de l’ANP, les commandants des forces armées, les commandants des régions militaires et le Gouverneur de la Banque d’Algérie. Bien que disposant de la nationalité française, Abdelmoumen Ould Kaddour n’enfreint donc pas la loi algérienne en étant PDG du groupe pétrolier national.

Abdelmoumen Ould Kaddour a, pour rappel, été condamné en novembre 2007 à 30 mois de prison ferme par le tribunal militaire de Blida pour « espionnage » et « divulgation des secrets de l’État pour le compte de parties étrangères ».L'Algérie vend aux enchères publiques des terrains miniers contenant de l'or ou du pétrole ou ne contenant rien du tout l'acheteur ne sachant pas si ils rsique de gagner de l'argent ou de perdre mais des fonctionnaires ont vendus des informations à des entreprises étrangères leur permettant ainsi de gruger le trésor algérien !



Le gouvernement algérien controlée par la DGSE refuse de donner des contrats à des entreprises nationales et fait appel à des entreprises étrangères aux tarifs prohibitifs et injustifiés! Un travailleur algérien revient au moins 20 fois moins cher qu'un travailleur français ou européen donc pourquoi l'Algérie fait venir des portugais ou des italiens pour le BTP et des français ou suisses ou japonais pour le montage d'usines ou centrales solaires ou électriques ?

L'entreprise Sonelgaz a acheté des centrales électriques pour une valeur de 5,5 milliards de dollars alors que leur coûts réel serait de 55 millions d'euros.

En Algérie il est possible de construire une ville de 2 millions d'habitants avec 5,5 milliards de dollars.

Les directeurs de Sonelgaz ont préféré le français Alsthom et Général électric à une entreprise canadienne 6 fois moins chère pour les mêmes centrales soit environs 890 millions de dollars au lieu de 5,5 milliards de dollars!

Pour rappel, le journal Echourouk, de samedi, a fait état de la mise sous contrôle judiciaire de l’actuel P.D.G. de Sonelgaz et son prédécesseur, ainsi qu'une quinzaine de cadres du secteur. La cause : une présumée « violation » du code des marchés publics concernant les deux centrales électriques de Terga (Aïn Témouchent) et Koudiat Edraouech (El Tarf) pour un montant de 5 milliards de dollars.

Ces installations auraient coûté le triple de leurs prix réel. En effet, les conditions dans lesquelles les deux marchés ont été octroyés aux entreprises Alsthom et Général Electric auraient suscité des réserves dans les milieux énergétiques. Les offres de ces deux entreprises étaient, à l’époque, jugées « excessives par rapport au plafond fixé par Sonelgaz qui était de 3,4 milliards de dollars". N’assumant que le volet engineering- équipement, les deux entreprises ont été obligées de faire appel à des sous-traitants pour leur confier la construction des deux centrales.

Ainsi Alstom a sous-traité avec Orascom construction et général electric avec l’espagnol Iberdrola. Pour les spécialistes le montant de 5 milliards de dollars est excessif comparé à celui de Hdjeret Emnous de Tipaza réalisé par le canadien SNC Lavalin. Concernant la relation liant la compagnie pétrolière Sonatrach à la firme italienne Saipem, M. Yousfi a indiqué que "l'Algérie, pays souverain, prendra, si la nécessité l’y oblige, ses distances pour défendre ses intérêts de manière conforme à la loi". Le ministre a rappelé, dans ce contexte, que le respect des lois et des clauses dûment mentionnées dans un contrat, constituent une

Par exemple que font ces entreprises?Ces entreprises achètent du matériel allemand ou chinois et font le montage avec des vis et des écrous et c'est tout beaucoup d'algériens sont capables de lire un plan et de monter des machines ou des installations ou des centrales électriques il suffit de savoir tourner un écrou sur une vis !

Les monteurs français ou canadiiens achètent en kit une centrale électrique à l'entreprise allemande Trensch par exemple et font le montage avec des vis et des écrous et du levage industriel et un peu de soudage ! Si ils ne comprennent pas comment monter certains composants ils bénéficient de l'aide des conseillers et des ingénieurs de Trensch.Ils achètent une centrale pour 5 millions d'euros et la surfacture 500 millions d'euros pour verser des rétro-commissions aux ministres et directeurs de Sonalgaz et Sonatrach etc... Donc le gouvernement algéren n'as pas le droit de traiter d'incompétents les travailleurs algériens qui font le bonheur des entreprises italiennes, françaises, allemandes et américaines ! Qui a reconstruit la France et l'Allemagne après la guerre, sinon les travailleurs algériens et polonais et italiens! Si les algériens étaient incompétents pourquoi le Canada vient les chercher ? Les seuls incompétents sont au gouvernement !

Il est facile de traiter de fénéant le travailleur algérien qui est payé 60 euros par mois avec un coût de la vie supérieur a celui de la France avec un kilo de viande à 20 euros le kilo et le kilo de sardine ou d'ail ou de bananes à 7 euros le kilo! Si les travailleurs algériens recevaient un salaire suisse ou japonais ils feraient certainement des miracles donc on ne peut pas demander à une voiture de faire 1000 kilomètre avec un litre d'essence et la comparer à une autre voiture qui aurait droit à 100 litres ! Donc selon les ministres incompétents algériens comme Ouyehia une voiture qui fait moins de kilomètres avec un litre d'essence par rapport à une voiture qui fait le plein avec 100 litres et donc la première voiture serait fénéante? C'est vous les ministres les fénéants et les incompétents et les voleurs et les menteurs !

Le FLN est un parti politique étranger qui n'as rien à voir avec l'Algérie ou l'islam c'est un parti crée par de Gaulle et Maurice Papon au Maroc par des goumiers marocains comme Ben Bella ou Bouteflika ! Quand cette armée des frontières est venue à Alger le jour soit disant de la proclamation de l'indépendance ces marocains toquaient à la porte des maisons pour exiger que les femmes et filles sortent pour danser avec eux pour fêter la soit disant libération du pays ! Donc quel loi dans l'islam autorise les femmes à sortir dehors pour danser avec des étrangers et écouter de la musique?Ils ont vu ça ou ces débiles mentaux de goumiers marocains donc ils toquainet aux maisons pour réclamer que les femmes dansent avec eux et les violer! Les soldats du FLN traitaient de harkis ceux qui refusaient de laisser leur femmes et filles sortir dehors et ont menacé certains pères de famille de les tuer les accusant d'être tristes du départ des français.Cette armée de terroristes marocains as osé croire que les algériennes étaient des prostituées et des esclaves sexuelles à leur service ! Dès le départ le peuple algérien a compris qu'il s'agissait non pas de frères de musulmans mais d'animaux pire que des chiens ! Le FLN est un parti occidental importé un parti laic et athé et nationaliste qui n'as rien à voir avec l'identité du pays sa religion ses traditions ou ses coutumes.Les lois imposées par le FLN sont de simples copiés collés des lois françaises, ce parti impose la langue française qui maintient le pays dans un retard technologique et scientifique et économique évident! Ce parti bafoue les cimetières musulmans qui sont profanés alors que les cimetières des colons sont protéges par l'armée et la police.Ce parti est un corp étranger imposé par la force,le mensonge, la ruse et la tromperie et surtout la terreur les meurtres et génocides de masse!



La banque d'Algérie appartient à la famille suisse et israélienne Rothschild donc l'Algérie est une colonie suisse et israélienne ! L'Algérie est une entreprise privée appartenant aux Rothschilds et les citoyens sont simplements des goyms, les esclaves des Rothschilds!

"Vous nous coûtez trop cher" ainsi un faux papier et colon médecin marocain à parlé à un enfant algérien dans un hôpital public algérien ! C'est comme si un sdf s'isntallait dans votre maison et vous voyant manger vos provisions vous disait vous me ruinez ! Selon lui le fait d'importer des médicaments pour sauver les vies des enfants algériens coûte trop cher aux voleurs marocains qui squattent le pouvoir depuis 1961, en Algérie et le départ des français qui n'as été définitif qu'en 1978 ou 1982 , le clan d'oujda crée par Degaulles et Rothschild !



Ainsi pour faire des économies le gouvernement d'occupation des goumiers marocains et leur régent Xavier Driencourt du CRIF a décidé d'interdir l'importation de plus de 1000 produits et ce du jour au lendemain! Bien entendu les haut gradés de l'armée ne sont pas concernés par ces restrictions eux peuvent importer ce qu'ils veulent même des containers de 35 tonnes de cocaîne ou des bananes au frais du peuple algérien ou encore de la viande hollandaise non égorgée et laique et pleine d'hormones et antibiotiques ! Ils ont décidé le doublement de tous les prix de l'énergie des taxes et impôts et tva sur les produits alimentaires de bases! L'onu interdit la taxation des produits alimentaires de base car manger selon l'ONU fait partie des droits de l'homme mais pas pour Ouyehia qui dit qu'il faut affamer ton chien pour qu'il t'obéisse le chien étant le peuple algérien!Comment ce gouvernement de drogués alcoliques et repris de justices ayant tous des caisers judiciaires long comme le bras peuvent ainsi affamer tout un peuple?



Le peuple algérien ne prosteste pas car il sait ce qu'il risque la mort comme en 1987 par Khaled Nezzar et Mitterand : En plus les chemtrails de la CIA vaporisent des gaz au lithium pour abrutir le peuple! Un peuple drogué, alcoolisé et abruti par le football et la télévision et le discours soporifique des imams contrôlés par le mossad.





Une fille de général ou de ministre aurait dit : "papa vous dirige et vous gère comme du bétail, moi je bois votre sang en whisky et brûle votre argent dans tous les cabarets et palaces du monde…" Saïd n’en pense pas moins, lui qui a crié publiquement dans une grande brasserie parisienne : "L’Etat algérien, c’est moi !C'est vrai il était comme d'habitude pour oublier les sévices sexuels qu'il a subit étant jeune de la part des péres blancs et jésuites" Sûrement inspiré par la boutade bien connue de son frère aîné, dix ans auparavant, s’esclaffant en public pour dire le verbe haut, à la Louis XIV, sans gêne aucune ni retenue "L’Algérie, c’est moi !" Pour dire aussi avec mépris : "celui qui paye l’orchestre, commande la musique… " Avec l’argent du contribuable ! Quel culot, quel aplomb ! Normal aussi qu’il – Bouteflika - s’autoproclamera quelques jours plus tard rédacteur en chef de l’APS, débuts des premières dérives messianiques et autocratiques à la Caligula. Sauf qu’il n’avait pas de cheval à nommer sénateur, juste un âne bâté à nommer SG du FLN. De Saadani le drabki, amuseur occasionnel de bordels, il en fera aussi sa chose et son président des comités de soutiens et, accessoirement, secrétaire général du FLN. Devenu entre temps, par la rapine et les saintes écritures, un gros personnage qui mettra moins de temps que tous les hominidés des ères passées à passer de la position animalière couchée à la position debout de bipède agile. En Homo sapien moderne et intelligent il a vite appris à voler et placer 300 millions d’euros, acheter des biens immobiliers à Paris et se faire délivrer une carte de séjour de dix ans en France pour lui et les siens ! Avouons tout de même que la fréquentation des Bouteflika est un peu plus rentable que le difficile métier de drabki ! Il est pénible pour lui de se voir accusé ouvertement de grand voleur pour avoir détourné 3000 Mds de la GCA de l’agriculture algérienne. Il n’a pas volé jure-t-il par tous les saints de Gafsa et d’El-Oued. Il n’a fait que fréquenter les Bouteflika ! Gros pléonasme. Car, comment ne pas voler quand on fréquente les Bouteflika’$ ? Donc le drebko-danseur a bien raison quand il affirme ne pas être un grand voleur. C’est juste uns sous-traitant occasionnel des Bouteflika’$ ; ce qui est pire. Quant à la danse du ventre ou son tube porno de « Taht Echabek Ghemzetli » de sa prime jeunesse, il dit ne les avoir jamais pratiqués. Et les danses du ventre actuelles au clan Bouteflika ? Ça, il ne peut pas le nier, même l’ENTV peut en témoigner.

Qu’ont-ils fait des 800 Mds/$ encaissés en 15 ans de règne sans partage sauf à enrichir leur famille, les amis, le clan, les pègres locales soutenantes, les affidés, le Trésor américain, le FMI, les Bush, Cheney, les Rothschilds Sawaris et bien d’autres qui ont vidé, dépecé et désossé l’Algérie. Un vrai désastre que résument trois images affligeantes : Un jeune se jetant à la mer pour fuir le régime Bouteflika ; s’il ne finit pas dans le ventre des sardines, il sera jeté dans les geôles du pouvoir pour tentative de fuite du régime. 2ème image : un jeune père de famille, s’immolant à mort par le feu, photo de ses enfants collée au front, au motif que l’appartement qu’il attendait depuis dix ans a été attribué à une prostituée occasionnelle, n’habitant même pas la wilaya mais maîtresse du Mouhafedh FLN de la ville. Tout le monde viendra à son enterrement sauf le wali et le président d’APC ; deux gros corrompus amis et employeurs des pègres et mafias locales, ces grands réseaux locaux de $aïd. L’après midi de ce triste événement, l’APC, la daïra et la Kasma FLN seront saccagées et brûlées.



C’est dans cette seule logique qu’il faudra décoder et comprendre le soutien inconditionnel du Président Hollande au Sultan Bouteflika IV. Ce faisant, il s’inscrit dans la tradition historique des grands socialistes français (Léon Blum, Mendes France, Guy Mollet, Mitterrand …) qui ont toujours perçu le peuple algérien un peu mieux que des esclaves et bien moins que des citoyens libres. De Gaulle n’a-t-il pas fait massacrer plus de quarante mille Algériens en mai 1945 ? Ce même général n’est-il pas responsable du massacre de plus d’un million de civils algériens de 1958 à 1962 ? François Mitterrand n’est-il pas responsable et ordonnateur de dizaines de décapitations par guillotine sur des Algériens dont les seules fautes étaient la revendication des droits de leur peuple et de leur pays ?



Pendant que les Bouteflika finissent de ruiner le pays, les Chinois, effouadjen, Effouadjen, par vagues de milliers, construisent nos maisons, tracent nos routes et autoroutes, élèvent notre plus grande mosquée d’Afrique et notre seul opéra. Ils dessinent même les culottes et lingeries intimes de nos femmes. Seuls bilans connus du clan. Des aventuriers qui ont tout acheté, tout vendu, tout corrompu, tout pollué dans leurs razzias électorales; Un vrai hold-up électoral où moins de 20% d’Algériens ont voté sans choisir Bouteflika ; il recueillerait moins de 5% des suffrages réels exprimés. C’est la triste réalité des faits. Avec cette nullité avérée et vérifiable, les sponsors cachés du pouvoir comme leurs crieurs et hurleurs de rue, voyous et hooligans pour la plupart, grassement payés par les caisses noires de $aïd, crient victoire ! Victoire contre qui au fait ?



3e image : un jeune, gros et gras jeune flic, enserrant par le col un vieil homme malade et usé, pris en flagrant délit de pillage d’une poubelle. Il y cherchait avec les chiens et les rats, le repas des siens ; 12 personnes sans aucune ressource sauf les vendredis, quand la mosquée offre un maigre couscous. La routine des flics à Hydra. Il finira au poste de police.



Voilà comment Bouteflika en seulement 15 ans de dictature et d’abandons a transformé un peuple qui a reconstruit la France du plan Marshall, qui a dessiné les boulevards de l’Algérie Haussmannienne, percé des tunnels, tracé des routes et le rail, posé ponts et viaducs, inondé l’Europe de ses céréales, fruits et agrumes, producteurs des plus grands vins du monde, grands éleveurs aussi d’ovins et bovins qui nourrissaient l’Afrique et l’Europe, ont fait avec le mouton des Ouled Djellal, la prospérité de l’Australie et de la Nouvelle Zélande.

Pour de nombreux démocrates algériens, François Hollande a poussé l’outrecuidance jusqu’à appeler son « ami » Bouteflika pour, officiellement, le soutenir et le féliciter pour sa «victoire» contre le peuple algérien. Normal ; la Françafrique de M. Hollande, depuis Jacques Foccart, depuis les barbouzes Bob Denard, Maurice Robert, Jean-Pierre Cot, Jean-Christophe Mitterrand, Bernard Kouchner, sous-traitants de Foccart et tous les autres gros bras d’ELF, du SDECE et de la DGSE, cette France là n’a pas vieilli d’une ride. Ils ont tous soutenu et accompagné les plus sales dictatures et les plus féroces dictateurs africains : Mobutu, Bango, Hassan II, Bokassa, Félix Houphouët-Boigny, Sassou N’Guesso et bien d’autres caudillos stagiaires africains. Dans la continuité de la pure tradition socialo-gaullienne, le Président Hollande a donc félicité le « Président gagnant algérien » contre son propre peuple, gagnant dont il connait parfaitement, par ses médecins du Val-de-Grâce, l’état d’incapacité de gouverner un pays ni même de gérer convenablement son pantalon.



Mais qu’importe, tant que la France, la Françafrique des bébés de Foccart, par ses soutiens aux régimes finissants, engrangera des millions et des milliards venant du clan algérien régnant, elle soutiendra toujours n’importe qui et n’importe quoi qui font du bien à la France. Après tout, le malheur de l’Algérie ne fait-il pas le bonheur de la France ? Quand Bouteflika, en moins de 15 ans, transforme un million de laboureurs et de semeurs en plantons, en vigiles, douaniers, gendarmes et policiers, trabendistes, dealers et proxénètes, ne fait-il pas le bonheur des céréaliers et des éleveurs français ? Les régions de la Beauce et de la Brie devraient ériger une stèle à la gloire de Bouteflika pour avoir enrichi la France en appauvrissant et en clochardisant son peuple.







La France officielle soutient Bouteflika comme elle a fabriqué et soutenu hier l’Empereur Bokassa. Comme elle a fabriqué, installé et entretenu le sanguinaire Sese Seko Mobutu au Congo. Comme elle a créé, soutenu et armé la sécession du Biafra. Parce que la Françafrique du Président Hollande n’est en rien différente de celle de de Gaulle, de Pompidou, de Giscard, de Mitterrand, de Chirac, de Sarkozy. En quoi et sur quels détails cette politique africaine de la France a-t-elle changé ? En rien sauf que M. Hollande ne traite pas publiquement les Africains de singes et de bicots comme l’a fait avant lui son prédécesseur Sarkozy. L’islamisme aidant, la Françafrique s’est enrichi à l’excès d’une nouvelle sémantique égalitariste, protectrice et paternaliste afin de mieux conserver et d’étendre ses intérêts. Les grandes entreprises françaises sont en constante progression telle qu’elle apparait dans le rapport CIAN 2014. Le discours politique et médiatique français, d’inspiration et de connotations néocoloniales, s’est insidieusement aggravé par un discours moins grossier, lénifiant, paternaliste, charmeur qui cache mal des velléités d’envahissements et de pillages de richesses encore plus graves. C’est ce que, de toute évidence, lorgnent à présent les gros lobbys français en Algérie pour faire main basse sur le gaz de schiste, les gisements miniers du Hoggar (Uranium, or, cuivre, étain, tungstène) en plus des gros marchés déjà acquis (Transports, automobile, travaux publics, habitat, armée, hydraulique, santé, agriculture)

M. Mendes France, ce Juif de parents persécutés, qui avait toutes les raisons d’être le compagnon et le soutien de tous les damnés de la terre, d’être aussi le compagnon d’armes de ses frères algériens colonisés, avait-il le droit d’insulter des Hommes libres insurgés après sa déculottée à Dien Bien Phu ? Avait-il le droit d’insulter d’autres Juifs qui se battaient au côté de leurs frères Algériens ? Mitterrand, ce grand socialiste qu’il n’était pas avait-il le droit de faire monter la surenchère coloniale en déclarant : « La seule réponse à ces gens-là (les révolutionnaires algériens) c’est les armes»





En Europe comme en Algérie, tout le monde sait que le pouvoir de Bouteflika est impopulaire, décrié et isolé. Et pour cause ! Personne ne veut faire partie de ce conglomérat plus ramassis hétéroclite de vacataires que patchwork sans racines ni projet. Mus par la seule attraction de la ch’kara et du tiroir-caisse. Un rassemblement d’individus plus proche de l’association de malfaiteurs que de l’appellation forcée de gouvernement républicain. Personne de sérieux ne voulait que son nom ou celui de sa descendance soit altéré ou sali à jamais par une appartenance ou même une proximité à un régime pollué et malsain dont tous les Algériens et toute l’Algérie connaissent à présent les identités remarquables : corruption, pillage, fraudes électorales, mensonges, trahisons, concussion, népotisme,… etc… Le noyau dur du pouvoir (Présidence, Armée, Intérieur, Justice, Finances et Polices) comme rappelé plus haut restant toujours la chasse gardée du clan c'est-à-dire du Tlemcen pur beurre pour l’essentiel.

Parce que dans l’entendement général algérien, cabaret veut dire tout simplement bordel et rien de moins. Parce que dans ces sympathiques endroits, les spectacles suggérés se résument tout simplement à de riches commerces variés du sexe, des alcools frelatés, des drogues à ciel ouvert, l’exhibition des richesses à coup de millions de rechqate, Ou Hadhi fi khater…! Les riches toilettes parisiennes de haut standing des sulfureuses hôtesses d’accueil, les exhalaisons rotés des nouveaux riches du pouvoir, beggara pour la plupart, aisés petits douaniers, flics véreux - c’est un pléonasme - trabendistes, directeurs et sous-directeurs, divisionnaires, gros militants du trio présidentiel, courtiers présidentiels et marchands d’influence en tous genres.

C’est en ces endroits lugubres que se traitent et se négocient, entre mandants étatiques et mandatés escrocs de juteux marchés et de non moins juteuses chippa, le tout égayé par les charmes irrésistible de jeunes et jolies péripatéticiennes, champagne et whisky coulant à flot et sachets noirs en dessous de table comme première avance. C’est cela le cabaret algérien selon la définition bien comprise du sieur Ouyahia. Et on ne peut pas dire que le très honorable Mister Ouyaya, enfant assidu de la maison brûlée, lui et ses ouailles servantes, comme leurs employeurs communs, soient étrangers au développement exponentiel de la dépravation nationale et de la « bordélisation» massive de l’Algérie. Car le seul développement connu, les seuls résultats avérés, remarquables et remarqués à mettre à l’actif des gérants de l’Algérie de MM Bouteflika et Ouyahia, c’est le développement vertigineux des phénomènes qui font de l’Algérie, selon l’arrêt sans appel de M. Ouyahia, « le plus grand cabaret (c'est-à-dire bordel) du monde… » Comme disait le ministre des Finances d’Henri IV, Sully «labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France » Bien plus que la France de Sully, l’Algérie actuelle, celle de M. Ouyahia se targue d’un patrimoine honteux de trois mamelles infécondes : corruption, prostitution et drogues sont les trois mamelles, les trois constantes, du régime de Bouteflika et de son employeur le DRS.



Première mamelle ; la prostitution

En moins de 20 ans, la population prostituée (femmes et hommes) est passée de quelques milliers à des centaines de milliers actuellement (sondage Institut Abassa 2008) Ce phénomène est dû principalement à la paupérisation des populations déshéritées, à la mise au chômage forcé de plus de six cent mille salariés du secteur public (décidée sur injonction du FMI) à la vente bradée des entreprises du secteur public, à la chute drastique du pouvoir d’achat, à l’apparition de maisons de passe clandestines et des bars à chicha sur le modèle marocain et des maisons de passes dans toutes les villes et villages d’Algérie. Ceci est la première conséquence directe de votre politique puisque voilà bientôt vingt ans que vous êtes au pouvoir, M. Ouyahia. Si l’Algérie est devenue le plus grand bordel du monde à ciel ouvert selon votre propre appréciation, c’est que vous en êtes, par votre politique, par votre ignorance, par votre entêtement les seuls responsables. Tout autant, on ne peut en exonérer vos chefs ni votre bande organisée moins en gouvernement responsable qu’en association de malfaiteurs décriée par tous les Algériens honnêtes, c'est-à-dire la majorité.

Les étudiantes privées de bourses volées depuis 1987 par le milicien de Maurice Papon Khaled Nezzar spécialisé dans la torture et les vols des paysans et commerçants indigènes! Les étudiantes passent leur temps dans les bars à Chichas ou elles vendent leur charmes contre quelques dinars pour s'offrir de quoi manger !

Deuxième mamelle, la drogue

En matière de drogue, en moins de 20 ans l’Algérie de Bouteflika, d’Ouyahia et de « Belle-Khadem » est passée d’un commerce de quelques grammes à des dizaines de tonnes circulant et s’écoulant presque librement dans toutes les régions d’Algérie sans compter les drogues fortes incontrôlables (héroïne, cocaïne et psychotropes) qui, durant ces dernières années, ont fait leur entrée dans les cabarets, les bordels informels de Chadli et de Boutef, dans les lycées, l’université et les grands hôtels de passe. Vous êtes, vous M. Ouyahia et vos chefs, seuls responsables de cet empoisonnement massif de la société algérienne par des tonnes de drogues entrés clandestinement par notre frontière ouest sous le regard bienveillant et sûrement intéressé des hauts responsables chargés de la surveillance de nos frontières. C’est cet abandon-là et cette connivence diabolique (rappelez-vous ce général trafiquant de drogue à Oran) qui ont fait de l’Algérie «le plus grand cabaret du monde ».

Comment donc M. Ouyahia a-t-il le toupet, l’outrecuidance et la désinvolture de déplorer aujourd’hui, un désastre, un incendie qu’il a lui-même allumé et entretenu à ce jour ? Car, et on ne le rappellera jamais assez, c’est l’incompétence et l’inanité avérées de M. Ouyahia (nous avons décidé et signé ; Kararna oua M’Dhina !) l’insouciance et la démission permanente du Président, la grivoiserie et la rapacité infinie des ministres prédateurs et laudateurs, le silence complaisant et/ou intéressé du DRS, qui sont les seules causes de cette transformation d’un peuple naguère digne, fier et debout en pays du « plus grand cabaret du monde » selon la toute dernière humeur de M. Ouyaya au pouvoir depuis plus de 20 ans si on devait lui compter ses catastrophiques missions diplomatiques. Et dire que ce monsieur là, avec Belkhadem et même le manufacturier de H’rouz, Abou Yedjri, postulent à la magistrature suprême sans le dire tout en le disant. C’est cela aussi «le plus grand cabaret du monde » duquel, on retiendra forcément, à l’invite différée et subséquente de l’appréciation du chef du gouvernement qu’on a précédemment qualifié d’association de malfaiteurs qui pense, sans ouvrir les guillemets, que l’Algérie est devenue, sous sa direction, « le plus grand bordel du monde » Et il a raison de le rappeler avec force. Pourquoi ? Parce que les grandes institutions de l’Etat-Cabaret, par lui et ses congénères tripotées, triturées et enfin fabriquées à coups d’urnes truquées sont la première démonstration de cet Etat-bordel, de cet Etat-voyou. Prenons juste deux exemples : L’APN et le Sénat. Oublions ministres, CNES, walis, DG et PDG ; on les traitera dans une autre approche.



L’APN

Qu’est-ce que cette assemblée si ce n’est majoritairement un groupement de danseuses du ventre dressées aussi par la panse pour dire invariablement « Oui» par les bras invariablement orientés dans la direction pénétrante des instruments corrupteurs du pouvoir. Ces oiseaux là, d’une espèce volatile rare, ont voté une loi et son contraire (loi sur les hydrocarbures du Texan algérien devant livrer l’Algérie au Texas) Ces mêmes oiseaux de députés ont voté l’amendement qui donne la présidence à vie au président actuel ; les voilà maintenant avec de nouvelles génuflexions, pencher vers une possible limitation des mandats présidentiels. Ces gens-là, ces députés là, ces oiseaux là, ces danseuses-là rentrent tous les soirs chez eux, regardent leurs enfants et leurs saintes épouses les yeux dans les yeux, sans rougir, sans se rappeler, qu’ils sont les premières catins d’une république putassière, les tout premiers figurants du « plus grand cabaret du monde » c'est-à-dire bordelier tel que présenté par notre célébrissime et stupide chef de gouvernement qui ne se suffit pas d’être suffisant ; il est tout simplement débile.

Il n’en a même pas conscience. Normal, les fortunes et les notoriétés mal acquises empêchent de penser. Quel député gavé et engraissé à la manière des oies de Navarre (300 000 DA/mois sans compter les avantages périphériques faramineux, des Zahia X. et des Omra gratuites à gogo) refuserait de se transformer en danseuse du ventre et bien plus si affinité tribale, régionale et religieuses ? C’est pourquoi, les danseuses du ventre du pouvoir et accessoirement députés, voteront, sans état d’âme, toutes les lois, toutes les couleuvres bouteflikiennes qu’on leur proposera. C’est cela et seulement cela la république putassière du « plus grand cabaret du monde » construite ci-devant par le prédateur en chef de l’Algérie officielle, Ouyaya, qui se gausse à présent à railler ce qu’il a lui-même fabriqué ; l’Algérie putassière et corrompue jusqu’à l’os, l’Algérie des millions de chômeurs, l’Algérie du million de prostituées, l’Algérie des Harraga mangés par les sardines, l’Algérie des dirigeants voleurs et voyous y compris leur grand chef, ses amis et sa famille dont toute l’Algérie connaît les frivolités et les sarcasmes avec les deniers et les moyens publics.



Troisième mamelle, la corruption

La corruption est la marque de fabrique première et le label caractéristique de ce pouvoir dont la plupart des dirigeants, président en tête, civils et militaires, sont trempés jusqu’à l’os. Nul besoin d’énumérer la longue liste des scandales de détournements et de malversation que la presse nationale étale à longueur d’année. Selon les estimations d’experts étrangers bien au fait de la corruption en Algérie (Sherpa et Transparency International) la prévarication coûterait entre 5 et 8 milliards/an à l’économie algérienne. Elle serait le fait principal de dirigeants d’entreprises publiques et de hauts responsables civils et militaires.

Cette corruption, comme la drogue et la prostitution, a connu une progression fulgurante. Dans les années soixante, la corruption s’exprimait en milliers de dinars. Aujourd’hui, elle s’exprime en milliers de milliards. Dans les années soixante, un citoyen indélicat a été fusillé pour avoir volé un million de DA (affaire SNTR) Aujourd’hui, sous la direction des hauts responsables du « plus grand cabaret du monde » un haut responsable porteur d’un mandat national, avoue publiquement dans un tribunal de la RADP qu’il a produit de faux documents pour favoriser le détournement de douze mille milliards de centimes au détriment d’une institution publique. Quelques jours plus tard, il est reçu et félicité par le président de la RADP. Bienvenue au club des ripoux ! On comprend pourquoi ces gens là ne quitteront jamais le pouvoir de leur propre gré ; au moins pour une raison : les placards de la Ripoublique sont si pleins, si puants, si sales qui leur faut absolument les maintenir fermés le plus longtemps possible. Car, pour bien moins que cela, des petites rapines de wali, l’ex président tunisien et sa légère épouse risquent le peloton d’exécution ou la pendaison. C’est pourquoi les hauts responsables de la RADP tremblent à l’idée de voir chuter les dictatures arabes. Parce que leur tour ne sera pas loin dans ce «plus grand cabaret du monde » Dès lors, on comprend bien pourquoi le chef du «plus grand cabaret du monde » se console si mal à croire tout seul que la situation algérienne n’a rien à voir avec les révolutions arabes. L’Algérie et les Algériens c’est une simple affaire de semoule et de sucre dit-il; une simple affaire de bouffe, hurle-t-il ! Vraiment ? C’est aussi une affaire du « plus grand cabaret du monde » dont les principaux dirigeants connus ne diffèrent en rien des voyous proxénètes.


Vendredi 9 Février 2018


Commentaires

1.Posté par Vivio le 09/02/2018 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu reconnaîtra les siens , En attendant la pourriture a beaux jours devant-elle ! Mais y'en a qui ont deviner ceci tout seul

2.Posté par Zaheer le 09/02/2018 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La personne qu'on nous présente comme Abdelaziz Bouteflika, c'est en fait un automate ?

3.Posté par sami le 09/02/2018 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis déboussolé , en ce qui concerne le sosie de BOUTEF je reste perplexe.

4.Posté par Kader le 10/02/2018 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ya Illah quel mépris !
On voit à la lecture de ce Texte que les plaies sont encore loin d'être cicatrisées. et je remarque que le sujet sur l'Algérie tient à cœur à cet auteur, est ce qu'il y a une raison pour cela?
Il y a comme une stagnation des mentalités. La rancune prédomine toujours. On cherche encore à vaincre l'autre, si ce n'est plus par les armes, c'est à coup au bas du ventre diffamatoire.
C’est surtout le ridicule qui commence à se faire sentir chez ce grand petit auteur, car ce triste pharisien voit du Papon un peu partout, et encore de l’Algérie reste toujours colonisée, dans chaque paragrafe et bientôt presque sous chaque mot :
il suffit pour s’en rendre simplement compte de parler de l’Algérie.
C'est amusant et triste à la fois de voir apparaître des visions hallucinatoires tirées des voyances de Madame Soleil, retenues comme vérité.
Eh bien ! Espérons que les choses vont s'améliorer pour nous parce que nous nous avons le vrai SOLEIL, vous savez très bien quelle sorte d'énergie c'est !!
N’ayez crainte vous aurez votre part d'électricité pour vous chauffer.
Avant d’etaler des préjugés faits un tour en Algérie et vous aurez à le constater, je recommande franchement à l’auteur de rendre Visite à la Région d’Adrar par exemple, d’abord pour soigner son Cancer et voir la Marche d’un pays qui valorise autant sa souveraineté.
Certes l'Algérie n'est pas un pays développé mais nous faisons de notre mieux pour nous en sortir car la vie ne nous a pas fait de cadeau, après toute une décennie de terrorisme et Allah sait que nous avons lutté au prix de vies humaines contre l'islamisme, alors que nous reste t il ?
Malgré ça nous essayons quand même de nous en sortir !
Chaque pays dans son histoire, connait son heure de gloire et son déclin, un jour viendra le tour de l'Algérie, pourquoi pas nous avons toutes les ressources nécessaires.
Alors juste une question à l’auteur, si vous étiez né dans un pays sous développé et qu'un européen vous prenait de haut en parlant d'un pays qu'il ne connait pas de surcroît !

5.Posté par PSYCHIATRE le 10/02/2018 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je constate que les fous ne sont pas tous enfermés! Ou qu'on les laisse s'exprimer à dessein. Alterinfo me déçoit de plus en plus, vous donnez la parole à vraiment n'importe quel malade, peut-être que c'est volontaire.
En tous les cas c'est la preuve que l'ALGERIE dérange et fait de plus en plus peur, toujours aux mêmes. Les sains d'esprit me comprendrons parfaitement !!

6.Posté par Lecteur (premier) le 10/02/2018 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kader: Je ne vois pas de mépris dans cet article mais plutot une méconnaissance de l'Algérie, son pouvoir, son peuple et sa gouvernance. Surtout l'Algérie profonde dont M. Nekkaz que je respecte par ailleurs semble totalement étranger!

Le peuple algérien M. Nekkas, vous informera le jour du décès de leur président, là j'espère vous comprenderez que ce peuple n'est pas déconnecté de la vie politique comme vous semblez le penser.

Merci

7.Posté par Adil le 10/02/2018 22:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci de vos commentaires !Pour Bouteflika il facile de comprendre prenez une photo de Bouteflika jeune et une autre actuelle donc Bouteflika jeune était un noir métis avec des yeux verts et des cheveux bruns et la Bouteflika a des cheveux châtains.

8.Posté par Awol le 10/02/2018 22:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Algerie n'est absolument pas un pays indépendant la preuve en l'an 2000 Google Algérie était Algérie.fr et tout l'Internet algérien passe par la France qui peut couper les communication quand elle veut. Pourtant l'Internet par satellite existe.

9.Posté par Adil le 11/02/2018 18:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Kader donc selon vous ce texte dont je suis l''''auteur serait un tissu de mensonges.Sachez que c''''est une synthèse de documents de diverses personnes.Si vous y voyez des mensonges prouvez le! Vous essayez de discréditer ce texte sans preuves.

10.Posté par Kader le 12/02/2018 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Adil,
Pour vous répondre sincèrement, je trouve que votre article a été ouvert avec un titre insultant pour l'Algérie, quant au contenu, il n’y a aucune référence aux documents que vous signalez avoir consultés pour en tirer une synthèse, donc tout le texte n’est que de simple explications alambiquées et vérités lugubres.
Il serai inutile d’y revenir point par point, cela serai trop long, toutefois faire à croire qu'en Algérie la prostitution est Nationale, c'est vraiment mal connaitre ce pays et son peuple. Pour votre gouverne, sachez cher Monsieur que toute les Maisons Closes ont été iradiqués, certes il existe comme dans toute les sociétés, de la prostitution et de la drogue, par contre on peut remarquer également que notre Jeunesse vit pleinement sa sexualité.

Quant à la corruption, on n’a pas de leçon à recevoir par un pays ou la corruption touche à peu près tous les éléments et les partis politiques, et s'est beaucoup développée depuis une trentaine d'années
A ses débuts, elle concernait essentiellement des questions de financement de parti politique puis a investi le domaine privé des enrichissements personnels.
La particularité française de l'immunité juridique du président de la République est d'autant plus choquante que les juges décideraient de l'appliquer aussi aux collaborateurs de la présidence et membres du gouvernement..
Finalement, qui se cache derrière ce trublion Nekkaz qui essaie à tout prix de se rendre crédible ?
Rachid Nekkaz, né en 1972 à Villeneuve St Georges dans le Val de Marne (94) en France, déclare avoir fait fortune dans la start-up :
il a même édité des livres grâce à … Rachida DATI, magistrate à l’époque qui lui a fourni un sérieux coup de mai
Le plus surprenant est que son nom se serait retrouvé sur le fichier de la banque de France concernant les incidents de remboursements des crédits aux particuliers (FICP), ce qui lui interdit de-facto d’émettre des chèques et pourrait également expliquer pourquoi il ne semble plus avoir de compte bancaire à son nom Celui qui ne déclare plus ses impôts en France depuis 2014 était toujours redevable de la somme de 32.311,18 Euros à l’administration fiscale française en 2013,
Alors Rachid Nekkaz aurait-il établi son foyer fiscal hors de France ? Cela reste une éventualité plausible sachant que sa concubine, Cécile Lucienne Rosalba Leroux qui est née le 24 février 1963 (soit de 9 ans son ainée) à San-Francisco de parents catholiques, est de nationalité Espagnole, Uruguayenne, Française et Américaine
Il est étrange que celui qui paye les amendes des femmes voilées en infraction avec les lois françaises, ait été lui-même condamné en 2013 par le tribunal d’instance d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour avoir loué deux studios de 20 m2 i pour 770 et 780 euros / mois et qui n’ont pas qualité d’habitation, puisque situés en zone inondable
Nekkaz, qui se voulait être président de la France à un certain moment puis de l’Algérie quelques années après a été condamné à rembourser tous les loyers perçus et les dépôts de garantie de deux locataires qui se sont portés parties civiles ainsi que des dommages et intérêts soit une somme avoisinant les 15.000 euros.
Il aurait été judicieux également, quand on veut présider à la destinée du peuple Algérien, de ne pas s’afficher avec le milieu du banditisme parisien incarné par les différentes personnes condamnées dans l’affaire de l’évasion du multirécidiviste braqueur Antonio Ferrara.
Connaissant enfin la sensibilité des algériens à leur religion, il exploite aujourd’hui la pression subie par la stigmatisation dont les musulmans font l’objet en Europe pour s’afficher, une fois encore, dans une ultime fanfaronnade, autour du paiement médiatisé des amendes sur le port du voile.
Comme nous pouvons le constater, nous sommes bien loin du richissime homme d’affaires qu’il prétend être, ce qui soulève, là également, la question du financement des activités de Mr Rachid NEKKAZ.
D’où proviennent les fonds dont il use pour financer la médiatisation de ses coups d’éclats ou les amendes liées aux infractions sur le port de la burqa ?
Le plus marrant c’est que NEKKAZ est toujours français, mais il a continué à convaincre tous ses soutiens et ses supports, prétendant sans honte aucune, ne plus disposer de la nationalité française…
Comment peut-on désormais croire ses discours d’opposant intègre, alors qu’il ment sur sa nationalité ?

11.Posté par Saber le 12/02/2018 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Richard Ashkenaze c'est qui ce gus ?

12.Posté par Dalila le 13/02/2018 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Concernant AB, pourquoi son invisibilité s'il était vivant ?
Que RN soit un délinquant, un sioniste ou un menteur, que AB se montre afin de démentir les rumeurs.
Qui a vu AB, les dirigeants français ou africains ?
Leur silence à pu être monnayé.

13.Posté par Lecteur (premier) le 13/02/2018 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dalila,

Avez-vous vécu en Algérie ou jamais?

Poser la question sur la vie du président algérien est tout simplement affligeant !

14.Posté par Dalila le 13/02/2018 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lecteur,
Quel est le rapport avec AB et RN ?
Votre post est affligeant..

15.Posté par Lecteur (premier) le 13/02/2018 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. Nekkaz affirme que le président algérien est mort et vous même vous posez la question quant à son absence médiatique n'est-ce pas?
Ma réponse à vous deux, oui il est bien vivant. Un nombre très restreint a accès à lui. Son entourage a réduit ses rencontres officielles.
Pour votre information, l'Algérie est dirigée par un gouvernement, l'armée est garante de la sécurité de l'Etat et en cas de décès c'est M. Abdelkader Bensalah qui assumera l'intérim avant des élections présidentielles ou par désignation collégiale.
M. Rabah Bitat a assuré l'intérim suite au décès du président Boumédiene et M. Ali Kafi a repris la présidence du haut comité de l'Etat suite à l'assassinat de Boudiaf.

L'Algérie est loin d'être un cirque comme le pense M. Nekkaz et peut-être vous aussi!

16.Posté par Adil le 14/02/2018 11:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais comment expliquer la mauvaise gestion économique du pays?Comment expliquer que ce gouvernement soit antinationaliste et expliqué aux entreprises occidentales comment arnaquer le fisc algérien et contourner la règle des 51 pourcent et 49 pourcent

17.Posté par Adil le 14/02/2018 11:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment expliquer l'augmentation des prix en 2017 et l'augmentation des prix et des taxes en 2018 à quoi servent les taxes ou va l'argent.Pourquoi il n'y a pas de droits sociaux comme le RSA et les allocations familiales? Ce gouvernement maçonnique au service des sionistes et franc-maçons est contrôlés par le Mossad.Ils procèdent à un génocide économique contre le peuple algérien tout le monde est volés spoliés sauf les étrangers sionistes eux ont plus de droits . Enfin même si Nekkaz est un agent du Mossad il a le mérite de faire réfléchir les algeriens.Je trouve dommage qu''il ne fait pas de reportage sur les erreurs médicales en Algérie et les accidents de la route.Les hôpitaux sont parmis les pires.

18.Posté par KOCEILAANTALAS le 14/02/2018 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même si AB n'est pas mort (mort physique cela s'entend) il est bel et bien mort (mort vivant en tout cas) quoique il se pourrait qu'il soit mort réellement et que le clan d'Oudjda ne veuille pas le déclarer publiquement en attendant que les dispositions utiles soient prises pour la continuité du grand festin entre initiés. La vérité est toujours blessante, faudrait il avoir le courage de l'assumer. J'ai cru lire que notre pays est indépendant? pensez vous? non monsieur notre pays est une dépendance de la France, géré par le proconsul "le responsable de la DGSE" au nom des intérêts de la France et de l'empire, un pays qui dépend d'un produit et des bateaux venant d'ailleurs pour tous ses besoins est il vraiment indépendant, un pays qui fait passer les intérêts des sus cités et de la mafia qui le gouverne au détriment de sa nation, un peuple ramener à un intestin.... La valeur d'un peuple se mesure à ses réalisations, à ses avancées scientifiques, à ses productions littéraires et culturelles...De grâce ne nous voilons pas la face, notre pays va très mal et il se trouve qu'il se met en danger, ne pas l'admettre c'est cautionner cette gabegie, ce gâchis, plus grave c'est un déni des chouhadas qui ont consenti le sacrifice ultime pour une Algérie démocratique, libre, sociale, prospère et confiante en l'avenir. Le nationalisme de mauvais aloi, les dénégations de circonstance ne sont pas de mise. Et les faits repris par RN sont bien réels(exceptés l’épisode Papon pour laquelle j’émets des réserves).

19.Posté par Lecteur (premier) le 14/02/2018 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Adil,
Vous mélangez tout, même si vos questions sont légitimes et méritent des réponses.

Personne ne dit que tout va bien en Algérie.
Depuis 1962, le pouvoir et à sa tête, Ben Bella, Boumédiene, Bendjedid et Bouteflika (en sautant la décennie 90) fait de son mieux! avec des erreurs, des ratages, du tâtonnement, des virages vers l'Est (URSS) puis vers l'Ouest (tentatives pour une économie de marché). Le bilan reste en dessous de la moyenne par rapport à d'autres pays tel que les pays de l'Asie par exemple.

Ceci dit le tableau n'est pas complètement noir. Exemple, la corruption en Algérie c'est du pipi de chat par rapport à celle qui se trouve dans d'autres pays, même ceux dits développés.

L'Algérie a besoin d'un sursaut:
D'un nouveau et véritable parti politique qui fait la balance avec un FLN omniprésent. Après l'expérience des années 90, il reste des traumatismes qui freinent une nouvelle aventure en ce sens;

Puis adopter une politique économique orientée vers un libéralisme et s'affranchir de l'économie étatique toujours en vigueur, pour cela il faudrait des lois (droits des douanes, fiscalité..etc). Le pays marche très lentement en ce sens ce qui fait qu'il y'a un retard énorme à rattraper;

Donner une identité nationale au peuple algérien en travaillant pour un équilibre entre islam et laicité. Ce chantier personne ne veut l'aborder par peur et par crainte du terrain fragile représenté par les différents courants politiques.

Pour revenir à Bouteflika, ce sont ces craintes qui font que certains cercles du pouvoir ne veulent pas imposer un candidat à la présidence tant que Bouteflika est vivant. Comme les partis politiques sont verrouillés, ils attendent à la dernière minute (le décès) pour aborder la candidature du successeur.

J'espère ce bref survol de la situation, vous aide à sortir des clichés souvent véhiculés sur ce pays dont les ressources humaines et naturelles regorgent de richesse.

Merci

20.Posté par badre le 14/02/2018 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la lecture de ce papier, il y a lieu de retenir un élément important, que personne ne peut remettre en question, et ceci en écartant tout esprit de clivage.
- C’est l’absence de souveraineté des anciennes colonies
L’ALGÉRIE, à l'instar de tous les pays de Maghreb et du moyen orient ne dispose d'aucune souveraineté nationale, aussi bien économique que politique.
Ceux qui sont au sommet du régime ne font qu'exécuter les instructions de leurs Suzerains, dont la France qui exerce une grande influence dans la haute sphère politique Algérienne.
Le maintien d'un Chef d'Etat inapte physiquement, voire mentalement, est une volonté de l'occident, en somme de la France dont une grande partie de l’Afrique constitue son terrain de prédilection.
On évoque la corruption qui n’est qu’une circonstance résultant d’un système infâme, dénué de toute transparence, que la horde impérialiste impose à l’ALGERIE, à l’instar des autres pays d’Afrique et du Maghreb.
Les enjeux géopolitiques en Afrique, sont singulièrement stratégiques, c’est pourquoi la présence Française semble se pérenniser sur ce continent en sa qualité de supplétive des USA , ainsi renforcer la cuirasse US Africom, pour combattre un soi -disant terrorisme, qui est selon beaucoup d’observateurs qu'une autre manière de guerroyer les pays du tiers monde.
D’ailleurs ça rappelle une vieille citation d'un politique Anglo-saxon : nous faisons la guerre à nos ennemis avec le sang des autres
Le contrôle des richesses des pays d’Afrique, entre autres de l’ALGERIE est exercé par tous les moyens aussi bien idéologique que militaires. ce sont les deux grands moyen mis en oeuvre par la horde impérialiste.
En ce qui concerne l’ALGERIE qui culmine tous les pays d’Afrique par son étendue géographique, et toujours sous le giron français, ne dispose d’aucune manœuvre diplomatique ou politique en raison de l’incapacité de son Chef de l'Etat.
Donc une instabilité systémique à l’intérieur du pays, et une absence diplomatique à l’extérieur, qui sont les deux éléments constitutifs d’un Pays faible, de surcroît démuni de toute élite intellectuelle ou politique
Certes l’ALGERIE regorge de ressources humaines, comme il est indiqué, mais elle sont marginalisées, ostracisées, évincées et acculées à l’exile.
Je ferai abstraction sur le régionalisme qui délite le pays, considéré comme un fléau au sein des institutions de l’Etat.
Je vous laisserai le soin de vérifier les origines des ministres et cadres de l’Etat (sans commentaire)

On confie des postes clés à des personnes en fonction de leur appartenance régionale ou des liens d’intérêts et non à leur compétence.
La seule institution qui pourrait rétablir l’ordre au sein de la haute sphère est l’armée, mais malheureusement elle a dépérie, en raison du noyautage du commandement supérieur
D'ailleurs c'était l'unique stratégie machiavélique du Président , alors sain de corps et d'esprit de s'être arrangé pour désigner des militaires au sommet de la hiérarchie militaires aux antécédents douteux et surtout incompétents (sans commentaire).

La France avec ses ballets diplomatiques et ses visites officielles et officieuses, a fait en sorte de transformer notre pays(ALGERIE) en un comptoir de négoce, et par conséquent de l’amputer de tout exercice d’influence régionale.
En somme tout se fomente et s’opère suivant une feuille de route établie par cette meute colonialiste qui tend à spolier les richesses de l’ALGERIE, des pays d’Afrique, du Maghreb, et du Moyen Orient.
Quant à la France, elle agit sous le commandement de l’OTAN, par conséquent des USA.

21.Posté par Lecteur le 14/02/2018 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La situation actuelle de l'Algérie est bien pire qu'elle ne l'aurait jamais été
Le pays est miné , vidé de ces richesses , metastasé à la moelle
Peut on parler de l' independance ? à leurs fruits que vous les reconnaîtrez .

22.Posté par Adil le 15/02/2018 13:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème est cette censure qui empêche de critiquer ce gouvernement de dinosaures d'une autre époque par la peur de déstabilisation du pays.Aucun algérien ne veut déstabiliser l'Algerie mais on ne peut se taire devant autant d'injustices .

23.Posté par Adil le 15/02/2018 13:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui gouvernent l''Algerie ne savent pas ce que signifie le mot démocratie.C''est au gouvernement d''obeir au peuple et pas le contraire.Ils se comportent en despotes et voleurs et assassins .On ne peut pas accepter cela.

24.Posté par Saber le 15/02/2018 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ceux qui gouvernent l''Algérie ne savent pas ce que signifie le mot démocratie.?

La France est-elle un démocratie ?

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires