MONDE

Pétrole, Marchés, Dérivés, Dérives et Politique


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 18 Août 2018 - 21:00 Le Complot se dessine !



Lundi 1 Octobre 2012

UBUESQUE autant qu’ORWELLIEN !

Nous sommes à quelques semaines des élections américaines, ce qui justifie peut être la folie des indices américains. Lorsque les autorités ont révélé que la commande de biens durables avait baissé de 13,2% et que la croissance du PIB du deuxième trimestre a été révisée à la baisse de 1,7 à 1,25% (soit 36% de correction), la bourse de New York est montée. On nage dans l’ABSURDE.

Un PORTE-VOIX sur le PETROLE

Un haut responsable du Golfe déclarait à l’issue d’une conférence sur l’énergie, que la majorité des producteurs de l’OPEP (tous sauf deux) s’était déclarée favorable à un retour du baril autour de 100$. L’Arabie Saoudite a donc décidé d’ouvrir les vannes pour peser sur le cours du pétrole. Simultanément, les flottes de guerre tournant en rond dans le Golfe Persique et les gesticulations de Netanyahu ont tendance à pousser les spéculateurs à jouer la hausse.
Si on regarde le graphique des cours du Brent, il présente un très beau porte-voix, avec une résistance oblique montante permettant des plus hauts de plus en plus élevés et un support oblique descendant, tirant les bas de plus en plus bas. La déclaration de l’OPEP le 14 septembre a amené une première jambe de baisse la semaine dernière, qui a été suivie d’un fort retracement beaucoup plus marqué sur le Brent que sur le WTI, dont les cours marquent une forte divergence.
Le WTI qui avait beaucoup monté depuis juin dernier, a consolidé cette hausse par un retracement de Fibonacci 50% (pile-poil) alors que le BRENT s’est limité à 38,20% de consolidation.
Ces deux graphes montrent qu’on peut SOIT faire un nouveau plus bas, SOIT faire un nouveau plus haut, avant de renverser la vapeur. Un casino géant.


Le Crude WTI fait référence au brut léger du Texas (West Texas Immediate) qui est la valeur pétrole phare du marché américain. La divergence entre ces deux valeurs pétrole serait liée au fait que le pétrole européen de Mer du Nord serait plus exposé aux troubles de la région MENA. En réalité, il entre une grande part de politique intérieure, d’une part et de manipulations des banques, d’autre part. Le WTI est sous le feu de la loi DODD-FRANK, qui cherche à réguler le très obscur marché des produits dérivés OTC (donc sous le manteau ou sous la table) et à supprimer les positions dominantes qui permettent de manipuler les marchés.

Comme on le voit sur ce graphique de la production mondiale de pétrole, celle-ci n’a cessé de croître en absolu pour répondre à la demande croissante des pays émergents. Le violent ralentissement des commandes et de la production manufacturière en Chine, mais également en Inde, mesuré également par la très forte baisse du fret maritime, ou par la baisse de 13% cette semaine des commandes de biens durables aux Etats-Unis, montrent le ralentissement général de l’économie mondiale et donc celui de la consommation de pétrole.
Le prix du baril aurait donc de fortes raisons de baisser.
Si on prend un tant soit peu de recul, le prix du pétrole graphique ci-dessous semble suivre une courbe, qui est celle de la dépréciation du Dollar par rapport aux Métaux Précieux notamment.

Nous pouvons le vérifier en consultant le graphique du GOR, le Gold to Oil Ratio, qui évalue le prix de l’once d’or en nombre de baril. Ce rapport est historiquement de 15,2 ou 15,6 selon les sources. Si vous prenez le cours de l’or aujourd’hui, soit 1771$ l’once divisé par 92,03$, le cours du baril de WTI, cela vous donne un GOR de 19,25.  Il y a donc une grosse marge à la baisse sur le pétrole ou inversement une marge à la hausse pour l’or.

La spéculation des banques.

En 2000, Tim Geithner avait fait voté par le Congrès américain une loi sur le trading des “futures” sur les matières premières, le CFMA, qui donnait une plus grande liberté aux financiers pour spéculer sur les cours de l’énergie “over-the-counter”, donc de façon totalement opaque pour les gendarmes du marché. Après les exagérations haussières puis baissières des spéculateurs de WS en 2008, le Congrès a fait élaborer puis voter la loi DODD-FRANK qui vise entre autres à limiter les positions purement spéculatives sur le pétrole des différents acteurs du marché et notamment des banques, qui, objectivement, n’ont rien à y faire puisqu’elles ne cherchent qu’à spéculer. Ici comme sur le marché de l’or ou de l’argent, les banques et les hedge funds ne demandent pas livraison du pétrole qu’elles achètent, elles ne font que jouer, or ces spéculateurs représentent 80% du marché aujourd’hui contre seulement 30%, il y a 10 ans.
Dans une interview sur la télévision d’état, le ministre du pétrole du Koweït avait déclaré en mars: “si on regarde les chiffres de l’offre et de la demande, les prix du pétrole aujourd’hui ne sont pas justifiés”. Michael Greenberger, ancien membre du CFTC, qui a de nombreuses reprises a cherché à attirer l’attention de la presse et du public sur les manipulations des prix de l’énergie par les grandes banques, disait encore au début de l’année : “Il y a cinquante études démontrant que la spéculation ajoute une prime incroyable au prix du pétrole… lorsqu’un marché est dominé par les spéculateurs, il devient un grand jeu de Casino.” Les Banques ne sont pas seules en cause, mais certaines compagnies du Cartel des Pétroles spéculent outrancièrement sur ces marchés, comme c’est le cas de BP, cf l’article de la semaine dernière L’Alliance au bord du divorce.
Lorsque Hillary Clinton menace les partenaires commerciaux de l’Iran de sanctions économiques et financières s’ils achètent du pétrole ou du gaz iranien, elle retire 10 à 13% de la fourniture mondiale et fait le jeu de Goldman Sachs et des compagnies, qui jouent la hausse du cours du baril. Il en est de même des rodomontades itératives de Netanyahu et de tous ceux qui aiment faire de grands moulinets avec leurs sabres. Après leur grosse chute du printemps, la remontée des cours du pétrole à la date d’échéance de l’ultimatum donné par Hillary Clinton.

12 OCTOBRE 2012

Le 12 juillet dernier, le CFTC qui avait mis 10 mois pour réussir à pondre une définition légale au terme SWAP, laissant ainsi du temps aux différents acteurs pour diminuer leurs positions dominantes, avait enfin publié cette définition au Journal Officiel. Soixante jours de bourse plus tard, c’est à dire le 12 octobre prochain, le marché des dérivés OTC aurait du être en grande partie régulé par la loi Dodd-Frank, 27 mois après le vote de la loi au Congrès des Etats-Unis.
Vendredi 28 septembre à 15H42, Reuters  faisait savoir que le Juge Robert Wilkins de la cour de Washington D.C. venait de statuer que le CFTC devait apporter la preuve que cette limitation de positions était nécessaire pour diminuer ou prévenir toute spéculation excessive. Il a également déclaré que la loi Dodd-Frankk ne donne pas clairement et sans ambiguïté mandat pour fixer des limitations de position. Cette jurisprudence donne une nouvelle victoire aux banques de Wall Street. Le Juge, quant à lui, n’aura probablement pas de problèmes de fin de mois. Ce juge a à plusieurs reprises fait partie de commissions présidentielles pour assister George W. Bush. Il fait partie des associés du Cabinet d’avocats Venable, qui a réussi à plusieurs reprises à débouter l’Administration Obama qui cherchait à mettre en place un moratoire interdisant l’exploration pétrolière offshore à la suite de la catastrophe écologique de DEEPWATER HORIZON. Ce cabinet est donc proche de certains très grands acteurs du pétrole, dont BP et les texans comme une certaine famille Bush. Ça pue autant que l’AFFAIRE PELICAN”.
Si vous regardez les statistiques de la B.I.S. sur les produits dérivés, les dérivés Or représentent 521 B$, les dérivés Silver 132B$ et les autres dérivés sur les autres matières premières totalisent 2.438 Milliards de Dollars. Il n’existe pas de statistiques officielles sur le détail de ces deux trillons de dollars et demi, mais vous pouvez gager que le pétrole en a la part du lion. Quelques géants de la Banque et du pétrole ont des positions qui jouent une très forte hausse du pétrole, due à un blocage du Détroit d’Ormuz. Quand on détient des positions dominantes sur ces marchés, on joue des scénarios qui ont tout des prophéties autoréalisatrices. Si nécessaire, on poussera à la roue chaque fois que l’on pourra, pour ramener le destin dans les rails que l’on aura choisis… et on graissera les pattes là où il faudra, quand ce sera nécessaire. L’explosion des produits dérivés de BP, de GS ou de JPM est donc une fois de plus repoussée aux calendes grecques. Car ce n’est pas le candidat qui se présente contre Obama, que l’on dit le clone de George Bush, qui va lutter contre les Banques de WS ou le Cartel des Pétroles, qu’il soit anglo-saxon, texan ou californien.
Il ne reste qu’une solution aux 99%, c’est de faire la révolution pour pendre tous ces ploutocrates et kleptocrates et tous leurs valets de la politique et des médias. Cela fera une extraordinaire guirlande macabre pour inspirer les poètes modernes.
Messieurs, voilà ce qui pourrait être votre épitaphe au vent d’hiver:
La pluie nous a lessivés et lavés
Et le soleil nous a séchés et noircis;
Pies, corbeaux nous ont crevé les yeux,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais un seul instant nous ne sommes assis;
De ci de là, selon que le vent tourne,
Il ne cesse de nous ballotter à son gré,
Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Le 6 novembre 2012

Le 6 novembre 2012 est la date officielle prévue pour les élections américaines.
Dans la nuit du 5 au 6 novembre “WE THE PEOPLE” organise une marche sur Washington DC pour arrêter tous les membres du Congrès, le Président et les juges de la Cour Suprême. Il ne faudra pas oublier le juge cité ci-dessus pour la charrette de la Ballade des Pendus. Cet événement n’est pas annoncé comme une simple manifestation, mais comme un acte citoyen. La révolution américaine n’a t’elle pas été annoncée et souhaitée par Ron Paul, lui même, publiquement ? Regardez cette interview sur ce sujet. Sera t’il au premier rang de cette reprise en main des institutions par le peuple ? La question reste posée.
Un événement identique est prévu la même nuit dans un certain nombre de pays, où chacun devra porter le célèbre masque du film  ”Vendetta”. Voilà les liens pour un certain nombre de pays sur face-book: Canada,  Royaume Uni  ,  BelgiqueSuisseItalieFrance,  Allemagne.
Alors Citoyens !?  Y’a la fête au Palais Bourbon ! Qu’on se le dise !  Où serez vous ce soir là ?

LIESI

Pétrole, Marchés, Dérivés, Dérives et Politique


Lundi 1 Octobre 2012


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires