Reflexion

Perpendiculaire


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 25 Octobre 2018 - 11:16 La barbarie commence seulement

Jeudi 11 Octobre 2018 - 21:00 Le rêve du pape François



Fabien Fernandes
Dimanche 21 Août 2011

Poésie critique

Perpendiculaire
Qu'on me donne le courage d'être
Je suis si sale du monde des hommes
De leurs graves moyennes, de leurs normes
Ou est l'enfant du non-paraitre ?
Je vie une vie perpendiculaire à la votre
Les pieds posés sur vos âmes gisantes ...
Vous les hygiénistes, d'antiseptique les apôtres
Le cerveau tant savonné, vision effrayante,
Qu'il fait des bulles écumantes: sphères irisées
Boules pleines d'opinions, d'idées reçues.
Vous aux yeux creux et vides, frottés, récurés
A coup de paille de fer drue
Qu'un trait de maquillage anime pleins d'artifices
Vous les arbres morts mais qui ne tombez pas,
Noirs du feu de la conscience, vendu en pseudo sacrifice
Aux anonymes bénéficiaires gros, gras, hélas là
Vous les victimes consentantes qui créent vos bourreaux
Qui masquez vos cris, domptez vos larmes acidulées
Abruti de distractions comme à la morphine accroc
Vous, au sein de vos petites frontières étriquées
Blotti peur contre peur l'ignorance fumante à la main
Vous les heureux manipulez, les imbéciles heureux
Les marionnettes de la peine capitaliste, triste pantins
Vous les puritains de tout bord noyez sous mains de dieu
Vous les vendeurs de bonheur à crédit que le fétiche argent ensorcelle
Vulgaires fabricants de damnés, de condamnés.
Vous qui me donnez la nausée, des envies de me faire la belle
Je vous éructe en diarrhée verbale pour vous remercier.

Extrait de mon blog personnel : "cahier de décharge de chien savant"
sur http://cadededechsa.over-blog.com/


Dimanche 21 Août 2011


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires