Actualité nationale

Panamza, un site « islamiste » selon le laquais du dictateur Ben Ali


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 01:05 Attention aux manips au 4ème degré...



Panamza.com
Mardi 11 Septembre 2018

Découvrez comment un membre du clan Rothschild -autrefois conseiller servile du despote Ben Ali, aujourd'hui auteur d'un rapport sur l'islam commandé par le think-tank du Bilderberg- tente de diaboliser Panamza.

Le 10.09.2018 à 14h44

Vous portez un patronyme arabe et exercez une certaine influence sur Twitter?

Vous êtes probablement un militant ou sympathisant islamiste.

Tel est le message, en substance, délivré par le dernier rapport sur l'islam pondu par l'Institut Montaigne (un think-tank présidé par Henri de Castries, patron du club "terroriste" Bilderberg) et obtenu en exclusivité par le quotidien judéosioniste Le Figaro ainsi que la radio (sous contrôle euro-israélo-américain) RTL.


{à noter, ce passage vers 15'25 au cours duquel le rapporteur commet un lapsus savoureux en affirmant sa volonté de "lutter contre l'islam"}.

Sous prétexte d'avoir commenté les affaires Ramadan et Mennel, plusieurs titulaires (dont Panamza) de comptes Twitter, tous engagés contre l'islamophobie en dépit de leurs divergences idéologiques, se retrouvent rassemblés sous le vocable "islamisme".



Panamza et les autres sont présentés comme des supporters inconditionnels de Tariq Ramadan et Mennel.

Incompétence ou mensonge du rapporteur?

Le lecteur de Panamza se souviendra des deux points suivants :

* sur l'affaire Ramadan, il s'agissait moins de défendre aveuglément le professeur d'Oxford que de révéler les mensonges et incohérences des plaignantes, toutes étrangement engagées aux côtés de militants israéliens ou sionistes.

* sur Mennel, la caricature est grossière : si Panamza fut le seul média à révéler l'origine du "scandale Mennel" (le site Actualité juive) et souligner son traitement de défaveur par rapport à son collègue Amir, la chanteuse fut ensuite critiquée sur ces pages pour sa peur panique d'être associée au prétendu "complotisme".

Mieux encore : le rapport censé être rigoureux dans sa méthodologie et non-idéologique dans le fond témoigne d'un mépris ouvertement affiché pour Panamza, présenté laconiquement de la sorte (dans le chapitre dénommé "l'islamisme identitaire sur Twitter", section "réseau Mennel Ibtissem", catégorie "influenceurs") :


Des représailles ordurières de son auteur, un brin rancunier ?

Le fondateur de Panamza a plusieurs fois exposé (dès 2011) le profil singulier de l'infâme Hakim El Karoui, un ex-collègue de Macron (chez Rothschild) aujourd'hui célébré par le ministre franc-maçon et sioniste de longue date Gérard Collomb.

En 2011, El Karoui, fondateur du club XXIème siècle et ex-Young Leader (comme Henri de Castries), fut contraint de quitter son poste de directeur de l'Institut des cultures d'islam en raison de sa loyauté envers le dictateur tunisien Ben Ali.

Extraits de son avant-dernière note adressée (durant la phase des sanglantes émeutes) au despote et caractéristique de la servilité envers les puissants d'El Karoui, un homme capable d'exploiter sans vergogne la piété populaire afin de maintenir le pouvoir vacillant en place :

"A l’attention de son Excellence le Président Ben Ali

Même s’il y a de la manipulation, même s’il y a des terroristes infiltrés, vous êtes le Père de la nation et le Père de la nation doit être aux côtés de ses fils quand ils souffrent.

En plus du message au Parlement, une prière à la Grande mosquée de Carthage, pour la Tunisie et pour ses fils pourrait être ce signal."




Mardi 11 Septembre 2018


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires