Conflits et guerres actuelles

POUR NE PAS TUER LES IRANIENS ! D.TRUMP ÉVITE LE VA-T-EN- GUERRE.


Dans la même rubrique:
< >

« Le propre de notre temps est la malhonnêteté intellectuelle » .J Dutourd


MOHAMED BENALLAL
Mardi 25 Juin 2019

 POUR NE PAS TUER LES IRANIENS ! D.TRUMP ÉVITE LE VA-T-EN- GUERRE.

D. Trump président de la première puissance de la planète terre, est un véritable entrepreneur financier, il joue le rôle d’un mauvais politicien sur la scène internationale par ses machinations qui ne se font pas récuser par ses vassaux, ses larbins et ses assujettis. La manipulation politique tant médiatique et informationnelle permet de manier les mots trompeurs pour tout événement factuel .L’événement actuel se rapportant au drone abattu par l’Iran, ennemi juré des USA. D. Trump essaye de maquiller et d’altérer ses appréhensions et défiances de faire la guerre.
Tous les événements qui se produisent actuellement dans le golfe persique créent des tensions pouvant mener vers la guerre, D.Trump sans se fourrer dans de sales draps, il fait croire qu’il va foutre la pagaille par ces « va- en –guerre » outrecuidances. Les américains se sont permis de faire la guerre à quiconque, ils ont toujours cru qu’ ils détiennent la force de frappe mais jamais la résistance dans le temps, la guerre du Vietnam vite déclenchée par une manigance trompeuse mais ils étaient difficiles de gagner la guerre , le cout de la guerre avait amoindrit la résistance US, idem en Afghanistan ,pour l’Irak c’était toute la mobilisation de la communauté internationale, suite a un appauvrissement économique de l’Irak( embargo économique) avant de s’’abattre sur l’Irak comme une charogne, mais le temps faisait que la force arrogante américaine s’atrophiait devant la volonté de la résistance irakienne.
Cette leçon avait été bien apprise par le nouveau locataire de la maison blanche sous traitant du pentagone en termes de cout financier.
« Le pire imbécile dit à tout moment de tel ou tel autre : il est ou il n'est pas intelligent, comme le plus malhonnête homme du monde dira d'un autre : c'est un voleur, qui lui aura dérobé la moindre des choses. Suprême hommage de la bêtise et de la malhonnêteté à la probité et à l'intelligence ». Citation
Après trois ans à la tête des États-Unis, D. Trump nous donne une idée simple du lien qu’il implante entre ses promesses électorales et ses actions d’aujourd’hui. À ce titre, D.Trump a fait, des déclarations importantes lors de son discours d’investiture qui ont charmé le monde avec beaucoup d’espérance par les peuples de cette planète.
L’EMPIRE US MANIANT LA FORCE ET LE DROIT
*1- l’Empire US, auquel s’identifient les États-Unis, ne serait qu’un simple État, respectueux du droit des autres États. Les états Unis cesseront de dicter sa loi du plus fort au monde. Une déclaration extra, insinuant sa volonté de respecter le droit international, tel que formulé dans la Charte de l’ONU.
D.TRUMP PRÔNE POUR LE DROIT
*2- D.Trump un changement révolutionnaire portant sur le caractère humain et respectueux des relations avec les autres États auxquels il reconnaît les mêmes droits que ceux des États-Unis. Il déclare : « «Nous rechercherons l’amitié avec tous les pays du monde. Nous ferons cela avec la compréhension que c’est le droit de chaque pays de placer ses intérêts d’abord. Nous n’imposerons pas notre mode de vie, mais nous dirigerons plutôt par l’exemple». Quant à la deuxième déclaration « nous chercherons l’amitié avec tous les pays du monde » C’est un travail de titan car la politique les affaires les intérêts la grandeur et l’arrogance ne peuvent se mettre qu’au diapason de la politique du bâton et de la carotte pour forcer et mettre à sa main l’adversaire.
L’INTERET AMÉRICAIN PRIME AVANT
*3- Portant sur la présence militaire des États-Unis à l’étranger. Il avait bien dit : « Nous obéirons à deux règles simples : acheter américain et embaucher américain. Nous chercherons à garder l’amitié et les bonnes grâces des autres pays du monde, mais ils doivent comprendre que chaque pays a le droit de faire passer ses intérêts avant ceux des autres. Nous ne cherchons pas à imposer notre mode de vie à quiconque, mais nous voulons qu’il serve d’exemple aux autres. Nous voulons être un exemple d’excellence. »
DIRE C’EST FACILE, FAIRE EST DIFFICILE
Passant aux faits du début de son mandat qui contredisent ses déclarations, son Secrétaire d’État aux Affaires extérieures menace le Venezuela en déclarant qu’il va s’unir au Brésil et à la Colombie pour y réaliser un changement de gouvernement. Il est de même pour la Syrie. Il en est de même avec Cuba auquel il accentue les contraintes de l’embargo pour ruiner son économie touristique.
La stratégie de D. Trump, développée dans ses relations avec les autres peuples et nations, a beaucoup de similitudes avec celle du bâton et de la carotte. Les exemples ne manquent pas. Il se comporte comme un véritable empereur qui se situe au-dessus des lois internationales par son arrogance et qui s’asservit par la force et les menaces des peuples et des nations. Se sont les exemples types, ils sont bien loin de celui qu’il nous proposait dans ses déclarations trompeuses.
« La plupart des hommes ne tiennent à l’honneur que pour en couvrir leur malhonnêteté ». Citation
Dans cette logique dualiste ainsi que dans le même ordre d’idées qu’ il faut comprendre avec la précipitation de D.Trump d’avoir vite approuvé une opération militaire devant cibler des installations militaire iraniennes avant de se dédire et enfin annuler les frappes au dernier moment. Une dimension de spéculation langagière que chacun peut mettre son grain de poivre ou de sucre, du sucre pour ces vassaux et larbins pour mieux se contenir et les réconforter ; du poivre pour ses durs adversaires afin de les dissuader .La presse et les médias font la fête foraines selon des avances cash en $ ou petro$ . l’Iran s’est permis d’abattre un des drones le plus sophistiqué tout en épargnant humainement un deuxième avions avec ses 35 soldats .Le drone abattu est le plus cher que les larbins arabo sionistes vont forcement passer à la caisse pour le règlement ; mais le comble ce drone est une « High technologie » que l’ Iran s’est permis de mettre hors du jeu, l’Iran vient de donner une leçon technologique, scientifique, stratégique et militaire aux maîtres de l’ industrie de l armement de l’air US et aux politiciens arrogants.
D. Trump ne peut que feindre aux yeux de l opinion de vouloir lancer une offensive contre l’Iran. Question pour une superpuissance de sauver la face, l’honneur, la grandeur et surtout les apparences.
Mais il ne peut pas non plus la déclencher, car ses résultats ne sont pas garantis d’avance. Par ailleurs, question finance il ne faut pas oublier que D.Trump tire très bien les profits financiers du conflit régional entre l’Iran et ses ennemis régionaux, a coup de milliards de dollars soutirés à leurs alliés larbins.
« Chacun se fait une morale à son usage personnel pour pouvoir se livrer à ses petites malhonnêtetés ». L. Dumur
Par conséquent, il faut bien justifier le manquement au passage à l’acte, toujours pour préserver la face, la parole, la grandeur et l’ honneur vis-à-vis de la nation américaine, de l’occident résigné, des israéliens subordonnés, et des arabo-sionistes vassaux .
Et c’est là que les cabrioles de D. Trump sont les plus ridicules, référence fait à son discours d investitures.
sur sa page Twitter, D.Trump s’est permis malhonnêtement à mettre en avant sous prétexte que le drone américain ne vaut pas la mort éventuelle de 150 pauvres personnes. D.Trump avait dit à ce sujet :
«Lundi, ils ont abattu un drone sans pilote volant au-dessus des eaux internationales. Nous avons chargé nos armes pour riposter contre trois sites différents lorsque j’ai demandé combien de personnes mourraient. 150 personnes, Monsieur, m’a répondu un général. 10 minutes avant les frappes, je les ai suspendues. Cela ne serait pas proportionnel à un drone abattu sans pilote», a écrit le président américain. Pauvre D. Trump il avait oublié les morts d Hiroshima, du Vietnam, du Kosovo, d’ Irak, de la Syrie de la somalie et du Yémen il n’y avait pas 150morts mais bien plus en exponentielle des larmes de crocodile pour se justifier malhonnêtement.
L’ARROGANCE AMERICAINE
Afficher grossièrement des positions humaines a toujours été la rhétorique de propagande des dirigeants arrogants US et occidentaux. Et les transgresser par leurs actes aussi : les guerres du Vietnam, d’Afghanistan, d’Irak, de Somalie, et de Syrie…l’illustrent énormément.
Raison pour laquelle D.Trump continue sur sa page du web en faisant croire qu’il était sur le point d’aller en guerre contre l’Iran. « J’ai suspendu les frappes prévues contre trois cibles en Iran, 10 minutes avant qu’elles ne doivent avoir lieu » .
«Je ne suis pas pressé, notre armée est reconstruite et de loin la meilleure du monde. Les sanctions frappent [l’Iran] et nous en avons imposé d’autres la nuit dernière. L’Iran ne pourra JAMAIS utiliser d’armes nucléaires, ni contre les États-Unis, ni contre le MONDE!».
Il ne cesse de dire et redire qu’il possède des atouts pour sauver la face : *La meilleure armée du monde
* des sanctions économiques…
Il ne cesse de répéter son gros mensonge des armes nucléaires alors qu’il était le premier à ne pas respecter le traité sur le nucléaire.
Que D.Trump et son entourage néo-conserv en arrive à recourir à une pareille manipulation montre bien le piège dans lequel les intelligents iraniens l’ont enfermé :
* Si D.Trump tire une balle en direction de l Iran, ses bases identifiées dans la région vont surement s’attirer leurs foudres de ses missiles balistiques de précision.
* Ne pas frapper l’Iran est un signe incontestable de faiblesse.
* Un piège qui handicape D.Trump de taille pour une superpuissance en voie de déclin.
*Enfin c’est une situation inédite depuis la seconde guerre mondiale.



Lundi 24 Juin 2019


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences


Publicité

Brèves



Commentaires