ALTER INFO

POLYGAMIE: Le Brésil célèbre le premier mariage civil entre trois personnes


Pour la première fois au Brésil, une notaire de Tupa a célébré l'union de 3 personnes au mois de mai dernier. L'avènement du « ménage à 3 » suscite pourtant de nombreuses controverses dans un des pays les plus catholiques au monde. La justice brésilienne étudie le cas pour savoir si le contrat d'union est légal.


Anonymous Tunisia
Vendredi 18 Janvier 2013

POLYGAMIE: Le Brésil célèbre le premier mariage civil entre trois personnes
Claudia do Nascimento Domingues, notaire à Tupa, à 430km de São Paulo, a conclu une union civile entre 3 personnes, 2 femmes et 1 homme, en mai dernier : « Ma fonction n'est pas de juger si cette situation est correcte ou pas. C'est quelque chose de nouveau, mais je ne l'aurais pas fait si la loi l'interdisait explicitement. Ils ont maintenant un document qui prouve qu'ils vivent comme une famille, pour lutter pour leurs droits, demander des assurances, etc. Mais je ne sais pas comment les juges brésiliens vont traiter la question ». L’information vient seulement d’être révélée par la BBC.

Seulement un an après l’autorisation du mariage civil entre 2 personnes de même sexe dans le pays, cette célébration bouleverse les groupes religieux, encore puissants dans un Brésil très catholique. L’opinion est elle aussi divisée : la justice du pays se demande si cette union a une quelconque validité.

Source: http://www.francetvinfo.fr


Vendredi 18 Janvier 2013


Commentaires

1.Posté par Depositaire le 19/01/2013 10:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'amusant de l'affaire est que c'est précisément un des reproches fait à l'Islam d'autoriser la polygamie ! Autant qu'on le sache ces gens ne sont pas musulmans. De plus, contrairement aux préjugés en cours, l'Islam n'encourage nullement la polygamie, ce serait plutôt le contraire.

En ce sens, le Coran dit explicitement, "Vous pouvez prendre à votre guise une, deux, jusqu'à quatre épouses, mais à condition que vous soyez équitables avec chacune d'entre elles. Mais vous ne le pourrez pas. Il vaut mieux pour vous, vous en abstenir !"

On notera la condition préalable expresse d'être "équitable". Ce n'est pas la polygamie pour profiter des femmes.
Maintenant, par rapport à cette question qu'il nous faut examiner d'un peu plus près, pour couper court à toutes les polémiques relatives au sujet, on peut poser deux questions : La première pourrait être : "Si la restriction ou condition d'être équitable avec toutes les femmes qu'un homme pourrait épouser est telle qu'en réalité, ce que souligne le Coran, elle est réellement impossible à réaliser, pourquoi ce verset ? Il aurait plus simple et plus expéditif d'interdire la polygamie purement et simplement." La réponse à cet argument tient en deux points.

Tout d'abord, la société arabe de l'époque de la Révélation coranique n'accordait strictement aucun droit aux femmes, si bien que les hommes pouvaient, selon leurs richesses avoir des dizaines de femmes et en profiter comme ils voulaient. Interdire brutalement cette pratique aurait reçu un refus généralisé de la part de la population. Donc, pédagogiquement, le nombre est réduit à quatre et en même temps il est mis l'accent sur l'éveil de conscience : "Saurez-vous être équitable ?" Sous entendu, prenez conscience que ces femmes ne sont pas des objets, mais des êtres doués de conscience, traitez-les avec courtoisie et équité. Mais au delà, il est fait comprendre que cette équité parfaite, ou en tout cas, objective et rigoureusement équivalente à chacune des femmes épousées, est impossible, alors, ne cherchez pas l'impossible, respectez les femmes et ne prenez qu'une seule épouse !

Le deuxième point qui permet une sorte d'ouverture vers la polygamie est celui du cas qui peut se produire est celui ou la femme épousée, victime d'un accident grave qui la laisse paralysée à vie et incapable même d'une quelconque réaction, le mari peut prendre une autre épouse, ce qui ne signifie nullement qu'il doive négliger la première, mais il peut avoir des enfants en bas âge que sa première épouse est totalement et définitivement incapable de s'occuper, alors une deuxième épouse peut servir de mère de substitution. De plus, il y a la question sexuelle si l'homme est encore relativement jeune. Qu'est-ce qui est le mieux ? Aller courir les femmes pour soulager ses tensions sexuelles ou prendre une autre femme , ce qui, dans le cas ou un autre enfant viendrait à naître, rendrait cette naissance parfaitement légitime et l'enfant aurait une mère et un père reconnus légalement et ne serait pas un enfant de père ou de mère inconnu. sans compter l'aspect éducatif qui est loin d'être négligeable.

La deuxième question qui peut se poser est celle relative à la vie du Prophète Muhammed (SSP) qui a eu 9 épouses. Dans son cas on notera deux points au préalable : Le premier est qu'il a été parfaitement équitable avec chacune d'entre elles, au point qu'aucune de ces femmes n'a eu à se plaindre de son comportement à leur égard, d'autre part, il n'a jamais frappé aucune d'entre elles. Ce qui, compte tenu des mœurs de l'époque est plus que remarquable.

En fait le Prophète est resté avec une seule femme, la première, (Khadija), jusqu'à la mort de cette dernière. Et ce n'est qu'après qu'il a pris plusieurs épouses. mais comme il était le modèle par excellence pour sa communauté, il a montré l'exemple de comportement avec tous les cas possible, ou les principaux. Un femme beaucoup plus jeune que lui, une femme plus âgée, une femme issue d'une famille pauvre, l'inverse, une issue d'une famille riche, et même une issue d'une tribu juive. Tout cela a permis de tisser des liens solides avec toutes les tribus de l'époque et a consolidé les liens entre tous. Donc, d'une pierre il faisait deux coups : D'un côté il montrait un comportement impeccable avec des femmes issues de n'importe quelle condition, ce qui, encore une fois, pour l'époque, était particulièrement important du fait du peu de considération accordée aux femmes par les hommes, et en même temps il se liait par le mariage à toutes les tribus qui de ce fait devenaient ses alliées et ne le combattait plus.

Stratégie politique ? Oui, et alors ? Pourquoi pas ? Ce système était très répandu au moyen âge et dans la royauté occidentale jusqu'à sa disparition. Même de nos jours les mariages "dynastiques" entre familles nobles et bourgeoises est chose courante. Et on ne peut même pas dire que les femmes soient forcément très bien traitées...

Pour conclure ce long commentaire, cette anecdote de mariage polygamique au Brésil nous montre que sur le fond, les critiques relatives aux mœurs polygamiques dans certaines civilisations ou chez certains peuples de la part des occidentaux, a comme un relent d'hypocrisie. Sans compter que combien de couples mariés ont des relations extra conjugales cachées ?

2.Posté par Marie le 28/01/2013 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas de la polygamie islamique ça pour ceux qui penseraient que c'est pareil en islam.

On se marie pas avec deux épouses en même temps en islam.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires