Economie et pouvoir financier

Où chercher l'argent de Chypre ?


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 1 Septembre 2018 - 01:06 ‘Science économique’ – Imposture diabolique

Dimanche 12 Août 2018 - 08:00 Dette mondiale : où en est-on ?



Jeudi 28 Mars 2013

Où chercher l'argent de Chypre ?

Des centaines de millions d'euros ont été transférées de Chypre via des filiales de banques chypriotes à Londres et à Moscou, communique l'agence ITAR-TASS se référant à la chaîne de télévision grecque Mega .

Selon Mega, le chef de la Banque centrale Panikos Dimitriadis est vertement critiqué à Chypre pour « avoir autorisé, pendant la crise, le travail des filiales de Bank of Cyprus et de Cyprus popular bank à Londres ce qui a permis de retirer des sommes importantes des comptes ouverts dans les banques chypriotes de la capitale britannique et par le biais d'une banque russe à Moscou ».

« Au moment où les négociations se poursuivaient entre le gouvernement chypriote et les Européens et les limitations ont été introduites sur le retrait maximum à Chypre, des centaines de millions d'euros ont été retirés via les filiales de banques chypriotes à l'étranger », a communiqué la chaîne.

Toujours selon Mega, « le président de la Banque centrale de Chypre Panikos Dimitriadis est actuellement dans le collimateur de la direction politique de l'île pour ses actions pendant la crise, on entend les voix exigeant sa démission ».

Mega communique que le président du parlement de Chypre Yiannakis Omirou détient une liste des dernières opérations réalisées par les banques chypriotes au moment où l'Eurogroupe adoptait des décisions sur les « coupes sombres » dans les dépôts bancaires.

Le journal chypriote Filelefteros a annoncé mercredi ( http://www.philenews.com/el-gr/eidiseis-politiki/39/138435/stoicheia-fotia-gia-to-pliatsiko-tis-laikis ) qu'il y avait des informations sur un « important vol de moyens » de la Cyprus popular bank (Laiki bank) et sur un « scandale de fuite des milliards d'euros de Chypre en Grèce ».

Le président du parlement Yiannakis Omirou et le procureur général Petros Kliridis ont été convoqué d'urgence. Le procureur général a obligé les membres du conseil d'administration de Laiki bank de présenter ces données au parlement. « Ensuite Omirou, les parlementaires et le procureur général ont décidé en commun que les données reçues était « top secret » et qu'il fallait les garder au siège du parlement où les mesures de sécurité étaient renforcée », note Filelefteros.

Si l'on découvre que'il y a moins d'argent dans les banques chypriotes, le taux de la taxe extraordinaire sur les dépôts sera augmenté. Le ministre des Finances de Chypre Michalis Sarris qui parlait précédemment de la possibilité du prélèvement de 30 à 40 % sur les dépôts dans la Bank of Cyprus, a déclaré sur la chaîne de télévision chypriote RIK  qu'il n'excluait pas que les dépôts supérieurs à 100 000 euros dans la Bank of Cyprus seront taxés à 50 % et dans Laiki bank, à 80 %.

http://french.ruvr.ru/



Jeudi 28 Mars 2013


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires