Proche et Moyen-Orient

Nouvelles révélations sur l’attaque du navire Marmara


L’ancien ambassadeur turc en Israël, Ahmad Chilkol, a affirmé qu’il est probable que l’ancien régime égyptien (celui de Moubarak) soit à l’origine des informations mensongères reçues par les israéliens sur la présence d’armes à bord du navire turc, afin de créer des différends entre Israël et la Turquie.


Ankara – CPI
Mercredi 28 Mai 2014

Nouvelles révélations sur l’attaque du navire Marmara
Samedi 31 mai, aura lieu le 4e anniversaire de l’attaque sanglante contre le bateau Mavi Marmara, et qui se rendait, dans le cadre de la Flottille de la Liberté, pour le lever le siège imposé sur Gaza. L’agression a causé la mort de 10 turcs, et suscité une vaste condamnation internationale de l’entité sioniste qui a tenté de justifier sa position en diffusant de nombreuses allégations et justifications qui se sont avérées fausses par la suite.

L’ambassadeur turc – qui est resté dans ses fonctions dans l’entité jusqu’à l’incident du Marmara – a ajouté : « Un homme ayant participé au voyage est susceptible d’appartenir aux services secrets égyptiens, et il est probable que ce soit lui qui ait informé les autorités israéliennes de la présence d’armes à bord du bateau Marmara. »
L’ex diplomate a écrit dans son livre publié récemment : « Il faut noter un incident qui s’est produit avant tout effort d’évacuation », en soulignant qu’il ne peut pas l’interpréter jusqu’à présent et qu’il a « reçu des instructions d’Ankara pour envoyer tous les citoyens turcs à bord du navire en Turquie ».

Selon Chilkol, son ambassade a reçu des informations indiquant la présence d’un citoyen égyptien qui a pris l’avion à destination de la Turquie, et en est descendu au dernier moment. Des responsables sionistes, explique-t-il, l’ont informé qu’un fonctionnaire de l’ambassade égyptienne à Tel Aviv s’est chargée d’accompagner cet égyptien et de le conduire au siège de l’ambassade.

L’ambassadeur turc a indiqué que quelques jours après, des informations sont parvenues à l’ambassade, selon lesquelles l’égyptien qui était à bord du navire Marmara travaille pour les services des renseignements égyptiens, et qu’il est descendu de l’avion après avoir reçu des ordres du Caire.

Chilkol est allé plus loin en parlant de coopération entre Israël et l’Egypte pour imposer le blocus contre la bande de Gaza : « Personne n’a exprimé sa préoccupation à propos de la visite en Israël du chef des renseignements égyptiens, Omar Soulayman, et ce, près d’une semaine seulement avant l’incident, et que tous ceux qui ont suivi l’affaire ont dit qu’elle a eu lieu dans le cadre de ses visites régulières ».

« Cependant, à travers les informations que nous avons obtenues récemment, il s’est avéré que la visite d’Omar Soulayman concernait la traversée du navire vers Gaza », a-t-il poursuivi en indiquant que Soulayman a confirmé aux sionistes la présence d’un agent des renseignements à bord du bateau, qui leur fournirait toutes les informations sécuritaires au sujet du navire.



Mercredi 28 Mai 2014


Commentaires

1.Posté par karim le 29/05/2014 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on essaye de noyer le poisson tout le monde travaille avec les sioniste le marmara etait une inititive privve maitenant on va dire que les sioniste etait en etat de legitime defense et les tuque vont reprendre leur relation
un khalife qui s appelle mortassim aller envoyer toute une armee pour une femme 10 frere turque sa vaut rien les turc sont meme nationaliste et encore moins islamiste le sang des musulman vaut rien

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires