Coup de gueule

Notre Premier amendement


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 29 Juillet 2016 - 14:18 Le Père Hamel était musulman!


Cette jeunesse semble adresser à l’Occident un message on ne peut plus clair.

Ta liberté d’expression, dis-tu, est sacrée. Ma liberté d’action l’est tout autant. Exprime-toi donc comme tu l‘entend, mais sache qu’à chaque fois que je me sentirai offensée, j’userai de la mienne. En somme, mon Prophète est au-dessus de toutes tes petitesses mesquines et haineuses. Et ceci est mon Premier commandement.


Cide
Mercredi 19 Septembre 2012

Notre  Premier  amendement
Les filles de joie ont, dit-on, une seule règle en or avec laquelle elles ne badinent que rarement à savoir qu’elles n’embrassent point. Tout le reste est négociable et dépend de la bourse du client.
Leur mère maquerelle, l’Occident via son wagon amiral l’Amérique, en a la sienne qui, dit-il, lui tient à cœur, c’est son Premier amendement qui stipule une liberté d’expression que, somme toute, nous savons d’ailleurs extrêmement réduite et orientée.
Réduite, en effet, car même l’Histoire y est décrétée et quiconque ose quitter le chemin balisé de l’idéologie régnante se trouvera dans la case prison.

Orientée, aussi, et depuis longtemps, contre les Musulmans du fait qu’ils sont la cible privilégiée de cette liberté d’insulter, de calomnier et, dans beaucoup d’autres cas, de tuer.

Oui, de tuer car à eux seuls les drones américains ont tué durant la dernière décennie plus de deux milles musulmans parmi eux bon nombre de femmes et enfants et ce, en dehors de tout cadre juridique ou moral à part celui de la vengeance barbare que l‘Amérique a entrepris depuis le 11 septembre 2011.

Ne parlons même pas de ces centaines de milliers d’irakiens, afghans, yéménites et autres nationalités majoritairement musulmanes que, régulièrement, l’Amérique sacrifie en offrande sur l’autel de son maudit satanisme impérial.

Dès lors, l’expérience historique contemporaine, plus besoins de remonter au moyen âge, a prouvé une vérité désormais indéniable : la barbarie, la vraie, est chrétienne. Et les victimes premières de cette barbarie sont bien les Musulmans et ce, qu’ils soient Tchéchènes massacrés par les Russes orthodoxes, ou qu’ils soient Bosniaques massacrés par les Serbes orthodoxes, ou qu’ils soient Algériens massacrés par les Français catholiques ou Libyens massacrés par les Italiens Catholiques.

On peut ajouter les protestants américains génocidaires des Indiens d’Amérique ou même les Afrikaner protestants parrains de l’apartheid sud africain. Sans oublier la parenthèse nazie portée, elle aussi, par des nations presque toute de religion chrétienne. Bref, les trois grandes branches de la chrétienté se trouvent mêlées d’une façon ou d’une autre aux génocides et aux massacres des masses.

Bien sur, depuis peu, l’Occident est entré dans une courte période d’hibernation comme font souvent les méchants prédateurs une fois rassasiés, laissant ainsi libre court à son illégitime rejeton : Israël, juif, lui, et qui a pris si je puis dire le relais en massacrant avec les armes et la bénédiction occidentales des Musulmans, des palestiniens ceux-là.

Alors, toutes ces victimes que je vient d’énumérer en amont représentent des dizaines de millions d’individus, ce qui n’a en toute logique rien à avoir avec les trois milles américains du 11 Septembre 2011 que sur lesquels l‘Occident belliqueux nous invite à se lamenter de temps en temps, ou du moins il essaye oubliant que pour les deuils on en a plus que le supportable. Sauf si celui-ci nous avoue enfin que pour lui les humains ne se valent pas ; autrement dit que, pour lui, il y a des vies sacrées, les leurs, et celles qui le sont beaucoup moindres, les nôtres.

Seulement voilà, le monde est voué au changement. Et dans le monde musulman, du moins dans sa locomotive amirale, le monde arabe, tout change vite. Car du fond du désespoir, de l’humiliation, de l’injustice, de la faim et de la répression une jeune génération s’est dressée subitement à l’improviste d’une façon plus que miraculeuse et comme le christ elle est née sans père car elle sort d‘une autre défaite, incapable et responsable de tout le délabrement de son monde.

Cette génération-ci semble décidée à mener de front tous ces combats en même temps, certes ces ennemis déclarés sont, d’abord, ses oppresseurs internes mais elle n’oubliera pas non plus les oppresseurs externes.
Ce défi, elle le sait bien, est de taille. Car jamais, une génération a hérité de tant de revers mais armée d’un courage à toute épreuve elle a réussit déjà à déplacer les montagnes de la répression interne. Le reste, j’en suis certain, suivra.

Alors, il faudra bien compter avec elle car elle n’a pas froid aux yeux. La mort, ne lui fait plus peur. Elle est la seule au monde qui puisse affronter mains nues les MiG et les Soukhoi russes, comme actuellement en Syrie.
C’est dire combien sa coupe est pleine et qu’il est inutile donc de la faire déborder, car cela ne portera pas bonheur.

Maintenant, vu les derniers événements, cette jeunesse semble adresser à l’Occident un message on ne peut plus clair. Arrêtons ce jeu hypocrite, le moment historique est solennel.

Ta liberté d’expression, dis-tu, est sacrée. Soit. Ma liberté d’action l’est tout autant. Exprime-toi donc comme tu l‘entend, mais sache qu’à chaque fois que je me sentirai offensée, j’userai de la mienne.
En somme, mon Prophète est au-dessus de toutes tes petitesses mesquines et haineuses.

Et ceci est mon Premier commandement. C’est au passage le dernier aussi.


Mercredi 19 Septembre 2012


Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires