Actualité nationale

Notre-Dame était « sécurisée » par un franc-maçon


INFO PANAMZA. La sécurité de la cathédrale mystérieusement incendiée venait d'être confiée à un superviseur singulier : un franc-maçon issu de la DST. Révélations.


panamza.com
Jeudi 18 Avril 2019




Faisons ici un pari : dans votre entourage ou sur vos réseaux sociaux, les théoriciens de la coïncidence sauront, comme à leur habitude, faire l'autruche au sujet des infos suivantes exposées par Panamza :

* une prestigieuse cathédrale qui s'embrase au moment même au cours duquel l'éminente mosquée Al-Asqa de Jérusalem a pris feu.

* un Israélien au comportement suspect qui fut remarqué sur le parvis de Notre-Dame et détenu ensuite par la police.

Passons ici sur une autre anomalie mineure mais intrigante : un archevêque de Paris (Michel Aupetit, membre du comité d'honneur de l'ultra-sioniste Amitié judéo-chrétienne de France) qui se croit obligé de rendre hommage -dès les premières secondes de son intervention mondialement retransmise- au…pape?….aux…pompiers…aux fidèles évacués?

Non : d'abord et avant tout, au grand rabbin (ultra-sioniste) de France Haïm Korsia…



Passons sur ces faits singuliers et allons à l'essentiel : l'homme en charge de la supervision de la sécurité de la cathédrale n'a pas exactement un profil christian-friendly au regard de l'histoire tumulteuse, souvent sinueuse et parfois vindicative des spiritualités.





Certains préfèrent voir une compatibilité entre les réseaux maçonniques et l'Église.

D'autres vont, à l'inverse, présenter la maçonnerie comme une antichambre ou une passerelle vers des rituels "pédo-sataniques".

Sans pointer explicitement du doigt la maçonnerie (pour cause : son propriétaire Bouygues en est un bastion), un reportage de la chaîne TF1 -datant de juillet 2001- est édifiant sur ce sujet tabou :



Retour de flammes

Le monument chrétien Notre-Dame était sécurisé par le membre haut-gradé d'une organisation longtemps considérée comme hostile à la foi catholique -la franc-maçonnerie.

Mieux encore : ex-grand flic de la DST (le contre-espionnage français) passé par le puissant groupe industriel EADS, il est proche d'Alain Bauer, ex-patron du Grand Orient de France et collaborateur du Mossad.

Son nom :…


L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés
http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/


Mercredi 17 Avril 2019


Commentaires

1.Posté par Bob le 18/04/2019 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Manque plus que le communiqué de Sheytan et on est bon ! On me dit dans l'oreillette que c'est fait ! Ha ha ha !

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires