Lobbying et conséquences

Norman Podhoretz appelle Bush à bombarder l’Iran


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 06:15 Impunité « made in Europe »



Solidarité et Progrès
Vendredi 5 Octobre 2007

  Norman Podhoretz appelle Bush à bombarder l’Iran
Norman Podhoretz*, le gourou de la secte néo-conservatrice et actuellement le conseiller en politique étrangère de l’ancien maire de New York et candidat à la présidentielle américaine Rudolph Giuliani, a été interviewé par le quotidien britannique Sunday Times. Il raconte qu’il s’est entretenu avec le président Bush à qui il a demandé de bombarder l’Iran.

« J’ai vivement encouragé le président George W. Bush d’agir contre les sites nucléaires iraniens et je lui expliqué pourquoi je pense qu’il n’y a pas d’autre solution, » disait Podhoretz. « J’ai développé le scénario du pire, c’est-à-dire celui qui consiste à bombarder l’Iran, par rapport aux conséquences du pire, c’est-à-dire le cas où l’Iran se dote de la bombe atomique. »

Il a aussi dit à Bush : « Vous avez la terrifiante responsabilité de devoir empêcher un nouvel holocauste. Vous êtes le seul possédant les tripes pour le faire. » Selon Podhoretz, bien que le président prenne un air solennel, il n’aurait « pas donné la moindre indication permettant de savoir s’il était d’accord avec moi, bien qu’il ait écouté avec beaucoup d’attention. »

Podhoretz a conclu ses fabulations belliqueuses en disant au président que « La clé pour comprendre ce qu’il se passe, est de situer la crise actuelle comme la succession des défis totalitaires lancé à notre civilisation. ».

*Norman Podhoretz, ancien rédacteur en chef de la revue Commentary, est le fondateur du Comité sur le danger présent (CPD) et siège à Paris dans l’Institut Turgot aux cotés de Guy Millière, Claude Bébéar d’AXA, et Leonard Liggio de la Société du Mont Pélerin.


Jeudi 4 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par al akl le 07/02/2008 04:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En perdant la guerre de 2006 contre le Hezbollah, Israel vennait de perdre l'appui qu'elle tentait de Si une provocation éclate, ce ne peut etre que les sionistes. Liran ne cherche pas la guerre. les USA par le rapport du NIE l'affirment, au grand dam des médias et des néocons... qui semblent meme avoir imposé un mensonge sur le pregramme supposé avant 2003, pour ne pas trop charger le Lobby.

d'autres iens vers les intentions belliqueuses de Sion.

ici
une video de la propagande sioniste :
ici
Israel est prêt à bombarder l'Iran et guide l'empire
Attaquer l'iran pour Israel
Israel target Iran
Iran is our Problem Ynet
Par la force
les deux mots clés Israel et Iran, donnent des millions d'intentions belliqueuses à Sion.

2.Posté par al akl le 07/02/2008 04:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rectification ;

l'appui qu'elle tentait de motiver chez Bush, récalcitrant... cette guerre devait démontrer que l'on pouvais détruire par des bombardements une structure fluide et mobile, comme le hezbollah, clone miniature des Pasdarans, ou au moins le mettre au ban de la société libanaise.
Raté.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires