Reflexion

Nom de Code Geronimo!


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 29 Août 2018 - 11:56 De la grandeur d'un athéisme pensant

Mercredi 23 Mai 2018 - 22:18 L'Europe s'initie au jeu de Go


Bien évidemment, dans ce retour vers le Far West américain, le Scalpe reste de mise. Et pour la scalpation de Ben Laden l’empire a, paraît-il, innové. On ne sait, du moins pour le moment, ce que le commando américain a coupé du corps de Ben Laden, mais l’absence des images et la vitesse avec la quelle le corps fut détruit font craindre le pire.


Cide
Mercredi 4 Mai 2011

Nom de Code Geronimo!
L’État , on le sait depuis Weber, a le monopole de la violence légitime.
L’Empire, lui, a, depuis l‘antiquité, celui de l’illégitime barbarie.
L’Empire du moment n’en fait point exception. Pis, dès sa création,
l’Empire américain nous l’a promise grande.  

Promesse tenue avec quatre siècles de chasse au peau rouge, d’esclavage et
ségrégation raciale, de bombardement conventionnel ou nucléaire, de famine
décrétée par embargo ou par spoliation pour finir, en apothéose, avec cette
guerre ouverte et généralisée que, dans un grand moment d’illumination
mystique, le petit Bush  avait engagé `pour sa postérité.

C’est dire combien l’Amérique est barbare de naissance, barbare, aussi,
d’adolescence et, décidément, barbare, même, dans sa déchéance.  

Ce retour à l’origine que vit l’Amérique d’Obama n’a rien de
surprenant, car tout est cyclique , tout est un éternel retour a une position
antérieur.  

Pour l’Empire Ben Laden fut donc un autre Big Foot qui, stimulé par sa
propre Ghost Dance wahhabite, échappe à son emprise. De ce fait, il le
pourchasse et tue avec femme et enfant, question de bien respecter ces vieilles
traditions de l’Ouest où la constitution tient en une phrase : Dead or live.

Bien évidemment, dans ce retour vers le Far West américain,  le Scalpe reste
de mise. Et pour la scalpation de Ben Laden l’empire a, paraît-il, innové.
On ne sait, du moins pour le moment, ce que le commando américain a coupé du
corps de Ben Laden, mais l’absence des images et la vitesse avec la quelle le
corps fut détruit font craindre le pire.  

Ironie du sort, dans l’opération de scalpation par l’Eau, le nom de code
de Ben Laden fut Geronimo. Ce même Geronimo que l’empire avait scalpé par
l’alcool.

Qui que fut Ben Laden, l’Amérique montre aujourd’hui son hideux visage de
Far West. Une bande des cow-boys, buvant une mauvaise alcool en montrant
fièrement le scalpe de son ennemi fraîchement assassiné. Les empires, certes,
ne font que passer. Celui-là, nous espérons qu’il passe vite. Il en va de la
civilisation humaine.


Mercredi 4 Mai 2011


Commentaires

1.Posté par ricki le 04/05/2011 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La plus grande "démocratie" du monde tue les gens avant de les juger, voire meme de les inculper. (car ben Laden n'a jamais été inculpé pour 11/09)
La plus grande "démocratie" du monde intervient en toute illégalité dans un pays tiers.
La plus grande "démocratie" du monde fait l'apologie du crime et légalise l'assassinat.
Vade retro satanas

2.Posté par RebelQ le 04/05/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont décimés les Amérindiens, maintenant c'est le tour de tout ceux qui ne sont pas comme eux qui ne pensent pas comme eux!

Ils auront probablement un Nobel de la paix pour ça!?!

Et c'est dégoûtant!

À quand une intervention armée contre les USA pour arrêter ce génocide mondiale? (assassinats - guerres - hold up mondial - etc.)

Il y en a marre.

3.Posté par Younes le 04/05/2011 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La barbarie américaine avance désormais à visage découvert!

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires