International

Mottaki appelle la communauté mondiale à agir contre les criminels sionistes



Jeudi 21 Janvier 2010

Mottaki appelle la communauté mondiale à agir contre les criminels sionistes
Le chef de la diplomatie iranienne, Manoutchehr Mottaki, a demandé à la communauté mondiale d'agir catégoriquement contre les criminels  de guerre sionistes. Mottaki qui parlait mardi 19 janvier devant les ambassadeurs et représentants étrangers à Téhéran, à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire de la fin de la guerre de 22 jours de Gaza a réitéré la nécessité de la poursuite judiciaire des criminels de guerre sionistes et l'envoi des aides aux  Gazaouis  avant d'ajouter: un an après l'offensive israélienne contre la Bande de Gaza le souvenir des scènes terribles dans les rues de Gaza, jonchées des corps des enfants sans défenses  palestiniens, blessent toujours les consciences. Le bilan de cette entité illégitime est lourd de 60 ans de crimes, d'occupation et terrorisme d'Etat, et la guerre de 22 jours est un autre chapitre de ces crimes. Le régime sioniste a lancé  le 28 décembre 2008 une offensive d'envergure contre la bande de Gaza. Plus de 1400 Palestiniens dont un tiers de femmes et d'enfants sont tombés en martyrs et 6000 autres ont été blessés dans cette action militaire sauvage. Une guerre dont l'objectif était de réoccuper la bande de Gaza et d'en finir avec la résistance, pourtant le régime sioniste y a essuyé un échec cuisant et, n'arrivant à aucun de ses objectifs, il a été obligé de battre en retraite. A l'occasion de cette grande victoire le parlement iranien a baptisé le 19 janvier la fin de cette guerre  "Gaza, symbole de la résistance"  Dans une partie de ses propos devant les ambassadeurs et représentant étrangers en poste à Téhéran, Mottaki en évoquant les objectifs d'Israël dans la région, a estimé que le régime sioniste cherchait par l'offensive contre la Bande de Gaza d'étouffer la résistance. Au sujet de nouveaux agissements du régime de Tel-Aviv dans la région et l'inutilité des soi disant plans  de paix, Mottaki a martelé que si la communauté internationale n'agissait pas fermement contre les dirigeants criminels sionistes, on devrait attendre  de temps en temps un nouvel agissement de ce régime  mettant en danger la sécurité et la paix régionales voire mondiales. Mottaki a rappelé les constants de la politique iranienne concernant la défense  de la cause palestinienne et la solidarité avec les Palestiniens dans tous les domaines et la disponibilité de l'Iran pour leur offrir des aides humanitaires. Le deuxième festival de film de la résistance s'est également tenu à Beyrouth à l'anniversaire de l'attaque du régime sioniste contre la bande de Gaza avec la participation des cinéastes et des personnalités culturelles et artistiques de l'Iran et du Liban. De même la conférence internationale de "Gaza symbole de la résistance" s'est tenue à Téhéran où Ali Larijani, président du parlement iranien a estimé que la résistance est la seule voie du peuple palestiniens face à l'occupation.


Jeudi 21 Janvier 2010


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires