Conspiration

Mort "accidentelle" de trois des quatre membres de l’équipe, CBS renonce au reportage qui traite du 11-Septembre



Jeudi 12 Mars 2015

Mort "accidentelle" de trois des quatre membres de l’équipe, CBS renonce au reportage qui traite du 11-Septembre

Bob Simon, l’un des plus célèbres journalistes états-uniens, présentateur vedette de l’émission de reportages « 60 Minutes » sur CBS, est mort dans un accident de voiture, le 12 février 2015 à New York.
David Carr, critique des médias au New York Times, est mort d’une embolie cérébrale dans les bureaux du journal, le 12 février 2015 à l’âge de 58 ans. Son ancienne addiction aux drogues expliquerait la fragilité de sa santé.
Ned Colt, ancien grand reporter de NBC, employé depuis 2009 par des organisations humanitaires, est mort d’une crise cardiaque, le 13 février 2015 à Boston, à l’âge de 58 ans.
Les trois hommes avaient constitué avec un quatrième, l’ancien présentateur de « NBC Nightly News », Brian Williams, un reportage sur les attentats du 11 septembre 2001. Ils étaient en contact avec le Kremlin qui leur avait donné libre accès à ses archives à ce sujet a révélé El Patagónico (Chili).
Le 10 février, deux jours avant la mort des trois journalistes, la Pravda (Russie) avait assuré que le président Poutine avait engagé un bras de fer avec son homologue états-unien et menaçait de révéler ses documents sur le 11-Septembre s’il continuait à intervenir en Ukraine. Cependant nos correspondants à Moscou ne parvenaient pas à obtenir confirmation de cette affaire.
À l’été 2005, la Commission des Affaires étrangères de la Douma avait préparé la divulgation d’informations secrètes sur 11-Septembre, mais l’avait annulée au dernier moment.
Après la mort accidentelle de trois des quatre membres de l’équipe, la chaîne CBS a renoncé au reportage.

http://www.voltairenet.org/fr



Jeudi 12 Mars 2015


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 12/03/2015 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsque les dirigeants américains violent la constitution des USA pour imposer le Patriot Act empêchant la moindre contestation de la version officielle, ceci afin de déclencher, non seulement une guerre, mais plutôt un foyer de plusieurs guerres causant la destruction de pays et la mort de plusieurs milliers de populations civiles, la liquidation de témoins ou acteurs gênants devient une simple routine pour eux. L’assassinat du Président Kennedy en 1963, dont 243 témoins du rapport Warren ont été liquidé dans la même année, et la non divulgation des faits avant 2029 indique clairement la nature des actes commis.

2.Posté par Depositaire le 12/03/2015 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a effectivement des morts très stratégiques ! C'est même une méthode éprouvée en Occident, en particulier. Dès que des individus, journalistes ou autres, commencent à faire des recherches sur certains événements dramatiques sur lesquels il y a consensus politique, mais doute sur l'authenticité de la version officielle, brusquement, curieuse coïncidence, ces personnes meurent.

Nous avons eu un cas récent en France avec ce commissaire de police qui avait fait une enquête sur certains aspects de l'attentat contre les journalistes de Charlie hebdo et qui, sans que l'on sache pourquoi se serait "suicidé" en se tirant une balle dans la tête et en mettant le pistolet non pas sur la tempe, ce qui serait assez logique et plus facile, mais sur le front...curieux "suicide" !

Supposons qu'en France des journalistes veuillent faire une enquête exhaustive sur le génocide juif durant la dernière guerre mondiale et qu'ils commencent à divulguer des éléments troubles susceptibles de remettre en question cet événement, que se passerait-il ? Bon, à coup sur, les sionistes hurleraient à l'infamie et exigeraient du gouvernement d'arrêter ces journalistes et de les condamner à une lourde peine, chose que le gouvernement français, totalement inféodé au sionisme, s'empresserait de faire.

Mais supposons, que ces personnes aient réussi à trouver des documents et fait des recherches qui prouvent sans l'ombre d'un doute l'imposture de ce génocide et menaceraient de publier les résultats de leurs recherches si on les attaquent en justice, que se passerait-il ? Je suis certain que très curieusement, ils seraient victimes d'un "accident", ou d'un crime "crapuleux", voire d'un "suicide" bien commode et l'affaire vitre enterrée.

Vous trouvez que j'exagère ? Regardez le traitement qui est infligé à ceux qui osent remettre en cause la version officielle. C'est l'acharnement judiciaire immédiat et les sionistes du crif qui exigent du gouvernement d'intervenir. Manifestement, il y a un très gros "lièvre" à débusquer dans cette histoire. Cette hystérie sioniste vis à vis de cet événement est du jamais vu. Encore une fois, des génocides il y en a eu dans l'histoire humaine et même au cours du vingtième siècle. Et d'ailleurs tiens, curieux, pourquoi ne parle t-on pas du génocide lent, mais très réel du peuple palestinien par israël ?

Mais israël, sujet tabou ! On ne doit jamais en parler sinon qu'en bien. Alors de qui se moque t-on ? Mais toute cette forfaiture prendra fin très bientôt. Il n'est pas possible de bafouer les lois universelles sans qu'il y ait rééquilibrage, et ce dernier risque d'être rude car le déséquilibre est énorme.

3.Posté par Bipede le 16/03/2015 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le seul espoir, de la fin de cette forfaiture, cher Dépositaire, c'est la Chine, seul pays non pollué à ce jour de l'hystérie sioniste.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires