insolite, humour, conspiration...

Miss Bab el oued ou miss St Eugène. Peu importe.


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 6 Décembre 2018 - 19:26 Gilets jaunes, la grande manip


L’indignation du ministre algérien de la jeunesse qui fait frétiller ses moustaches la joue trop facile. La jeunesse algérienne expérimente une nouvelle forme de liberté d’expression : contorsionner son popotin devant Madame Poirot, papesse de la gauche caviar.

Le summum de la modernité.
Après les Femen et les Pussy Riot, le retour des mousmés de la Casbah.

Au fond tout ce beau monde hydrocarburo-dépendant s’en fout.

Française ou algérienne, on s'en bat les les rouflaquettes.

Pourvu que l’Algérie montre son c… emballé dans des foulards Dior ou Hermès.

Djeha,
Mercredi 10 septembre 2014


Djeha
Mercredi 10 Septembre 2014

Miss Bab el oued ou miss St Eugène. Peu importe.
«Algérie française» : Geneviève de Fontenay reconnaît un «malheureux lapsus»

Le Parisien le 08/09/2014 à 21:25


«Algérie française» : Geneviève de Fontenay reconnaît un «malheureux lapsus»

Geneviève de Fontenay, qui a salué vendredi «L'Algérie française» lors de l'élection à Alger de Miss Algérie, reconnaît avoir commis un «malheureux lapsus» dans une mise au point lundi intitulée «Vive l'Algérie algérienne !».

«On ne peut se méprendre sur mes opinions. Tout le monde sait que je suis à gauche ! (...) On m'a quelque peu pressée pour mon discours et mes mots ont dépassé ma pensée», explique la présidente d'honneur du comité Miss Prestige national dans ce texte publié ce lundi par Le Huffington Post.

«J'ai conclu en voulant dire Vive l'Algérie, et Vive la France, et malheureusement ma langue a fourché (...) Aujourd'hui, je dis Vive l'Algérie algérienne ! et vive les collaborations avec les autres pays», ajoute Geneviève de Fontenay, 82 ans, qui avait été invitée à Alger pour présider le jury de Miss Algérie.

«J'ai toujours souhaité l'élection en France d'une miss d'origine maghrébine»

Après le discours de Geneviève de Fontenay, la ministre algérienne des Télécommunications, Fatla-Zohra Derdouri, avait précipitamment quitté la salle, imitée par des artistes et d'autres personnalités.

Le ministre algérien de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, avait dénoncé «des propos méprisables tenus à l'égard de l'histoire de notre pays», selon l'agence APS.

Interrogée après la cérémonie, Geneviève de Fontenay s'était défendue, assurant qu'il n'y avait «aucune confusion» possible. «Je n'ai jamais été Algérie française !», avait-elle affirmé. «J'ai toujours souhaité l'élection en France d'une miss d'origine maghrébine».

La Dame au chapeau va même plus loin et rappelle ses propos en faveur du port du foulard. «Avant la proclamation finale, j'ai dit quelques mots, raconte-t-elle dans le Huffington Post. J'ai parlé des polémiques en France sur le port du foulard : je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en porter ! Quand c'est un foulard Dior ou Hermès, personne ne dit rien… Et j'ai bien entendu fait des photos avec des jeunes filles qui portaient le foulard.»


Mercredi 10 Septembre 2014


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 10/09/2014 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une figurante du spectacle des guignols destiné aux enfants de Chantal Goya.

2.Posté par Saber le 10/09/2014 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un signe révélateur sur les intentions de ceux qui ont initié " le pseudo droit des femmes " en Algérie.
Hypocrites de tout bord, il ne fallait pas vous presser à quitter la salle car votre présence va dans le sens de l'ordre des choses. Allah yarham chouhadas qui sont tombés en martyrs pour que vous puissiez gouter à la liberté que vous confondez avec la perversion.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...


Publicité

Brèves



Commentaires